La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

De la part de : Isabelle GULPHE – Directrice du Pôle Qualitatif Aude CREUZE – Directrice dEtudes au Pôle Qualitatif Isabelle LE ROY – Directrice du Pôle.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "De la part de : Isabelle GULPHE – Directrice du Pôle Qualitatif Aude CREUZE – Directrice dEtudes au Pôle Qualitatif Isabelle LE ROY – Directrice du Pôle."— Transcription de la présentation:

1 De la part de : Isabelle GULPHE – Directrice du Pôle Qualitatif Aude CREUZE – Directrice dEtudes au Pôle Qualitatif Isabelle LE ROY – Directrice du Pôle Media Vincent GEORGET – Directeur dEtudes au Pôle Media Etude N° Présentation du 10 février 2014 Fidéliser et Attirer les Auditeurs Occasionnels des stations FFRC

2 Titre du projet 2 Sommaire Introduction (Contexte / Objectifs / Méthode)03 Résultats détaillés / La radio : Quelles représentations générales ? / Les radios FFRC : Quels territoires dimage ? / Les radios FFRC : Quelles motivations ? Quels freins à lécoute ? / Quelles attentes doptimisation exprimées ? 50 Synthèse

3 Titre du projet3 Introduction 1.

4 4 SOUVENEZ-VOUS !

5 Préalable : les enseignements de la Mesure dAudience CSA pour FFRC 5 La FFRC mène, depuis de nombreuses années, avec CSA, une étude quantitative qui lui permet de suivre tous ses indicateurs dAudience, dEcoute (notoriété, habitudes découte, audience veille, audience 7 derniers jours…) et quelques indicateurs dImage. En Enseignements ESSENTIELS ressortaient de cette étude dAUDIENCE : Une IMAGE et une SATISFACTION dans une dynamique POSITIVE mais exprimées auprès dAuditeurs REGULIERS âgés majoritairement de plus de 50 ans Un VIVIER dAuditeurs davantage OCCASIONNELS âgés de 35 à 49 ans qui constituent des auditeurs à faire passer dans la régularité

6 Préalable : lAuditoire de vos radios (2 types) 6 DES AUDITEURS REGULIERS (4%)… ils vous écoutent « Au moins 1 fois par semaine » et sont davantage : - Des Femmes -Des individus âgés de 65 ans et plus - Des Inactifs - Des Catholiques pratiquants réguliers … qui vous sont ACQUIS et FIDELES DES AUDITEURS REGULIERS (4%)… ils vous écoutent « Au moins 1 fois par semaine » et sont davantage : - Des Femmes -Des individus âgés de 65 ans et plus - Des Inactifs - Des Catholiques pratiquants réguliers … qui vous sont ACQUIS et FIDELES DES AUDITEURS OCCASIONNELS (4,9%)… ils vous écoutent « Moins souvent qu1 fois par semaine » (4,9%) et présentent un profil : - Plus jeune : 52% de Moins de 50 ans (notamment des ans ) contre 41% chez les réguliers - Plus actif (notamment CSP +) : 61% dActifs contre 51% chez les réguliers - Moins Catholique : 68% contre 77% chez les réguliers … qui sont les auditeurs A FIDELISER! DES AUDITEURS OCCASIONNELS (4,9%)… ils vous écoutent « Moins souvent qu1 fois par semaine » (4,9%) et présentent un profil : - Plus jeune : 52% de Moins de 50 ans (notamment des ans ) contre 41% chez les réguliers - Plus actif (notamment CSP +) : 61% dActifs contre 51% chez les réguliers - Moins Catholique : 68% contre 77% chez les réguliers … qui sont les auditeurs A FIDELISER! +

7 Le prolongement : COMPRENDRE LES OCCASIONNELS 7 DES AUDITEURS OCCASIONNELS (4,9%)… ils vous écoutent « Moins souvent qu1 fois par semaine » (4,9%) et présentent un profil : - Plus jeune : 52% de Moins de 50 ans (notamment des ans ) contre 41% chez les réguliers - Plus actif (notamment CSP +) : 61% dActifs contre 51% chez les réguliers - Moins Catholique : 68% contre 77% chez les réguliers … qui sont les auditeurs A FIDELISER! DES AUDITEURS OCCASIONNELS (4,9%)… ils vous écoutent « Moins souvent qu1 fois par semaine » (4,9%) et présentent un profil : - Plus jeune : 52% de Moins de 50 ans (notamment des ans ) contre 41% chez les réguliers - Plus actif (notamment CSP +) : 61% dActifs contre 51% chez les réguliers - Moins Catholique : 68% contre 77% chez les réguliers … qui sont les auditeurs A FIDELISER! Quelles images ont-ils des Radios Chrétiennes ? Quels sont les freins à une écoute plus régulière ? Quelles sont leurs attentes ? Que souhaitent-ils ? Quels leviers prospectifs sont possibles ? Y a-t-il des attentes autour dun media religieux radiophonique ? Pour mobiliser les OCCASIONNELS (les fidéliser mais aussi les attirer vers la régularité), léquipe FFRC a souhaité mettre en place un prolongement qualitatif pour aller plus loin dans la compréhension et lanalyse de leur posture… :

8 Les Objectifs de létude 8 Ainsi, à travers cette étude qualitative auprès de vos Auditeurs plus Occasionnels, il sagissait donc de comprendre : Pour quelles raisons, des personnes se déclarant chrétiennes et écoutant déjà les radios chrétiennes, ne les écoutent pas plus que ce quils font déjà ? Quelles sont les interrogations ? Les craintes ? Comment perçoit-on ces radios ? Quels traits dominants en a-t-on ? Quels seraient les facteurs susceptibles de donner envie, de déclencher une écoute plus régulière ? Ainsi, à travers cette étude qualitative auprès de vos Auditeurs plus Occasionnels, il sagissait donc de comprendre : Pour quelles raisons, des personnes se déclarant chrétiennes et écoutant déjà les radios chrétiennes, ne les écoutent pas plus que ce quils font déjà ? Quelles sont les interrogations ? Les craintes ? Comment perçoit-on ces radios ? Quels traits dominants en a-t-on ? Quels seraient les facteurs susceptibles de donner envie, de déclencher une écoute plus régulière ? Ceci via le prisme de la pratique religieuse avec dun côté des pratiquants réguliers et de lautre des occasionnels

9 Rappel de la méthodologie 9 Afin de répondre à vos objectifs, nous avons réalisé 4 réunions de groupe dune durée de 3h chacune, auprès dAuditeurs FFRC Occasionnels* répartis entre : 1 groupe qui a une pratique occasionnelle de la religion ** 1 groupe qui pratique régulière une religion *** 2 groupes dAuditeurs Occasionnels de RCF Anjou, âgés de ans, à ANGERS 2 groupes dAuditeurs Occasionnels de Radio Fidélité, âgés de ans, à NANTES 1 groupe qui a une pratique occasionnelle de la religion ** 1 groupe qui pratique régulière une religion *** Les 19 et 20 novembre 2013 Les 26 et 28 novembre 2013 * NB : Ecoute OCCASIONNELLE de la radio = de 1 fois par mois à 3 à 4 fois par semaine ** NB : des personnes qui se rendent dans un lieu de culte mais de manière ponctuelle, à savoir moins d1 fois par mois. *** NB : des personnes qui se rendent dans un lieu de culte de manière régulière, à savoir moins au moins 1 fois par mois.

10 Résultats détaillés 2. Légende des verbatims : (PR) = Pratiquant régulier (PO) = Pratiquant occasionnel

11 Titre du projet11 La Radio : Quelles représentations générales ? 2.1

12 La radio : un ancrage rationnel et émotionnel 12 UN SUPPORT UN LIEN CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014 Une connexion avec : le monde les autres soi-même « Un lien » « Des gens » « Un voyage » « Un feu » « Une présence » « Quand on est seul » « En voiture » « Je trouve des réponses », « Ne pas se sentir seul » « Convivial » (PR) « Accompagnement sonore » « Ca rompt lisolement » « Echange », « Débat » « Un moment à soi » « Avoir de la compagnie » (PO) Un support : de communication de découverte de détente dévasion « Musique » « Information » « Emission », « Jeux » « Ludique » « Intéressant » « Reposant » « Instructif » « De la culture » « Intérêt » « Histoire » « Evasion, liberté » « Repos » (PR) « Décontraction » « Rigolade, canulars » « On oublie sa femme quand elle parle dans la voiture » « Détente » « Vie » « Pause » « Ça déstresse » (PO)

13 Un objet … 13 CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014 … INCARNÉ … ECOUTÉ Par une identité spécifique Et des voix emblématiques Des personnalités qui suscitent lattachement « Moi jécoute Radio Classique parce que jaime beaucoup Guillaume Durand »(PR) « Des personnages connus, des journalistes connus » (PO) Par un auditeur passif Mais attentif Et exigeant, avec une offre étendue qui incite au zapping « On reçoit la communication, on ne la donne pas » « On est passif » « Concentré » » « Moi si ça ne me plait pas, je change de station » « On choisit, on peut varier » « On ne subit pas comme les images TV, on sélectionne » (PR) « On garde lattention quand on conduit » (PO)

14 Une « offre » radio structurée en 5 grandes familles 14 Spontanément, les participants identifient 5 grandes familles de radio CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014 LES GENERALISTES Europe 1 France Inter RTL France Bleue Loire Océan RMC LES INFORMATIVES France Info BFM LES « VARIETÉS » Nostalgie Chérie FM Rire et Chansons RFM MFM FIP NRJ Fun Skyrock Alouette LES CULTURELLES France Culture Radio Classique France Musique Courtoisie LES SPIRITUELLES Radio Fidélité RCF A noter que cette famille est surtout identifiée par ceux ayant une pratique régulière de la religion

15 Zoom sur les différentes familles (1/3) 15 CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014 Concernant la famille « généraliste », un accent mis sur laccessibilité Des radios généralistes qui sont caractérisées par une multiplicité de formats et dexpressions radiophoniques, traitant des thématiques variées (Information, musique, culture, divertissement, humour, social…) « Jaime bien parce que cest varié, il y a de lhumour, des informations, de la musique, moi jaime bien, cest positif » (PR) « Des personnalités » « Diversité des programmes » « Distraction » (PO) Un traitement de linformation qui apparait … … approfondi pour certains « Ils vont au fond des choses » « Culture, débat » (PO) … plus « généraliste » / « en surface » pour dautres « Une information basique et courante pour le grand public » (PO) Des plages publicitaires qui sont jugées trop nombreuses « Il y a trop de pubs » (PR), « Beaucoup de pub » (PO) Enfin, des stations qui semblent se « fondre dans la masse », aucune ne se détachant du lot aux yeux des participants (pas de leader identifié dans cette famille) Un auditoire large

16 Zoom sur les différentes familles (2/3) 16 Un contenu circonscrit à linformation … immédiate et en temps réel « Les infos en temps réel » (PR) « Une info synthétique » « Permanence de linfo » (PO) Un parti-pris : la répétition La garantie davoir le contenu attendu (lactualité), à quelques minutes près Une écoute qui ne se fait pas de manière prolongée « Cest bien parce que ça tourne en boucle » « Cest répétitif » « Cest pratique parce que vous appuyez dessus et vous avez les informations, et après vous arrêtez pour écouter autre chose » (PR) « Information en continue » (PO) Une écoute immédiate CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014 Concernant la famille « informative », un accent mis sur lexclusivité / lactualité Concernant la famille « variété », un accent mis sur le divertissement Un contenu qui sinscrit principalement dans un territoire ludique Une dominante musicale, avec un style précis (rap, années 80, …) et une cible bien définie (ado, adulte, …) Un ton parfois humoristique « Nostalgie et Chérie FM, cest pour le plaisir de retrouver les chansons que jaime bien » (PR) « Boum boum, moderne, rythmée comme NRJ ou Fun » (PO) Une interactivité avec lauditeur : des jeux, des temps de paroles proposés… Une tonalité souvent jugée « sans fard », voire impertinente pour les radios jeunes (Fun, Skyrock, …) « Sans tabou, souvent moqueur » (PR) (PO) Des radios « détente »

17 Zoom sur les différentes familles (3/3) 17 La transmission du savoir Des idées, de lart, de lhistoire, de la musique (classique, jazz) « On aime apprendre » « On peut sinformer et se détendre » (PR) Des thématiques jugés investies et analysées en profondeur A la marge, sur les radios culturelles à dominante musicale, le sentiment dune présence orale parfois trop imposante « Il y a une radio, je ne sais plus si cest Radio Classique ou France Culture, mais ils font toujours des commentaires entre les morceaux, qui peuvent durer longtemps » (PR) Un auditeur « nourri » CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014 Concernant la famille «culturelle», un accent mis sur la transmission Concernant la famille « spirituelle », un accent mis sur la religion Un angle jugé différenciant, avec la religion comme moteur Des thématiques analysées sous le prisme de la religion « Cest très ciblé, cest religieux » « Quand jai besoin de spiritualité » « Par conviction » (PR), « Cest une radio ciblée catholique » (PO) Une relation très personnelle Une famille qui est surtout identifiée par ceux ayant une pratique régulière de la religion

18 Des habitudes découte plutôt homogènes et une tendance marquée pour le « zapping » 18 Une tendance à « zapper » entre différentes stations de radio, tout au long de la journée En fonction de son état desprit : besoin de souffler, de se booster, de se relaxer, … « NRJ quand je fais le ménage, il faut que ça bouge, et si je veux me relaxer cest Nostalgie » « Je travaille dans le paramédical, jai besoin de souffler en ayant une petite musique dans la tête » « Du soir au matin, je zappe » (PR) En fonction de son environnement : A son domicile, en voiture et plus rarement dans le bus (via son téléphone portable) « Sur le parking, avant daller au travail » « Dans le bus, avec mon téléphone » (PR), « En général, je suis dans la voiture » « Jai une radio dans chaque pièce » (PO) Seul ou avec ses proches, notamment les enfants (qui sont souvent très prescripteurs en la matière) « Si je suis seule, cest du calme, si je suis en famille ça bouge plus », « Avec mes enfants et mon époux on reste beaucoup de temps ensemble, il faut que jattende que tout le monde parte pour écouter la radio » (PO) Un accompagnement quotidien, tout au long de la journée CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014

19 Les sites Internet de radios 19 CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014 Il est également intéressant de souligner que certains participants ont des pratiques qui vont au-delà de la simple écoute en temps réel. Podcaster, sabonner à des flux RSS pour recevoir des informations sur un chanteur, recevoir des alertes, avoir la fin dune émission que lont avait du interrompre, aller sur le site Internet de la Radio pour réécouter des programmes ou trouver des références (titres de musiques, noms des animateurs, grille des programmes) … tant de pratiques qui permettent de « prolonger » lécoute Des pratique certes encore à la marge aujourdhui mais qui ont tendance à se développer « Je suis abonné Orange et je me suis inscrite sur un chanteur que jaime. Je suis abonnée à sa page. Je reçois plein dinfos sur lui » « Je suis abonné à plusieurs émissions : France Inter, le Saint du jour » « On peut podcaster : on peut réécouter une émission comme un magnétoscope » « Je reçois des messages de RTL sur mon Ipod, je clique dessus et je me retrouve sur le site de RTL » (PR), « Je suis allée sur les sites Internet de radio, pour écouter de la musique », « Sur Europe1, pour écouter les émissions en podcasts » « Pour retrouver des références de livres », « Eventuellement podcaster des émissions culturelles dont je nai pas pu entendre la fin » (PO) De nouvelles perspectives qui, lors des groupes, ont suscité lintérêt des « néophytes » en la matière et qui leur ont insufflé lenvie de sy mettre à leur tour Une appétence marquée pour ce genre de pratiques, qui étaient encore inconnues jusque là pour certains. « Je ne peux pas toujours écouter telle émission, je vais lenregistrer et lécouter le soir, tranquillement » (PR ) Une pratique émergente, amenée à se développer En Décembre 2012, 13% de vos auditeurs déclaraient écouter vos radios en différé !

20 Quelques attentes spontanément exprimées 20 De manière spontanée, les participants ont exprimé quelques attentes concernant les radios, notamment davoir … … accès à des contenus moins orientés et à des traitements plus « objectifs » de linformation Permettre à lauditeur daffiner son sens critique … plus dinteractivité entre la radio et les auditeurs (et entre auditeurs), à condition que les espaces déchange accordent un temps suffisant à chaque intervenant pour que tous puissent sexprimer convenablement. « Jaime bien interagir », « Participer au débat », « Avoir un endroit où les auditeurs puissent continuer à échanger » (PR), « Je serais contente que les journalistes écoutent davantage, quils ne coupent pas sans arrêt la parole. Je trouve ça infernal » (PO) Plus à la marge, certains participants souhaiteraient davantage de programmes sur des thématiques du quotidien délivrant des « trucs et astuces » pour améliorer la vie de tous les jours Déclinés sur la thématique de la cuisine ou encore sur la santé « Je pense à un thème, la cuisine, cest très rare quil y a des émissions sur la cuisine. Sur la pratique, les recettes, des informations sur des produits spécifique, des boutiques où on peut trouver des produits », « La santé, conseils, astuces, sans médicaments, pour affronter lhiver par exemple » CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014

21 Concernant les radios FFRC : 2 profils dauditeurs occasionnels rencontrés 21 Ils sont très respectueux vis-à-vis des radios FFRC testées … Des radios qui font écho à leur foi, à leurs croyances religieuses. « Cest une radio pure », « Cest la continuité de lEglise » … et ils sont très touchés par les sujets traités, parfois même un peu trop dans le sens où ils avouent avoir du mal à prendre du recul : Des radios qui font se poser des questions existentielles, se remettre en question et qui au final « bousculent » Des sujets lourds, graves, impliquants, qui peuvent aussi savérer au fil du temps déstabilisant, culpabilisants. « On na pas envie de se poser tout le temps des questions » (PR ) Ils sont intéressés par la vision culturelle et humaniste des radios FFRC testées Une tonalité éducative, un autre regard sur lactualité « Cest une réflexion », « Ca permet de prendre le temps » Mais, en parallèle, ils émettent quelques réserves sur la ligne éditoriale Des radios qui, à leurs yeux, manquent parfois dobjectivité (une information jugé orientée) et une tonalité pouvant apparaitre comme « lisse » et « rétrograde » « Et ils sont où les contre ? » Les PRATIQUANTS OCCASIONNELS Un besoin ponctuel de « soupape » Un besoin de plus « démotion » Les PRATIQUANTS REGULIERS CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014

22 22 La dimension locale ne semble pas constituer, aux yeux des auditeurs interrogés, une spécificité suffisamment différenciatrice A noter quen dehors des radios FFRC testées, les radios locales sont la plupart du temps dispatchées dans les grandes familles en fonction de leur « dominante » (musique, information, divertissement…) Ainsi, de manière spontanée, les radios FFRC sont davantage appréhendées sous langle de la spiritualité ou sous un angle généraliste que sous langle local une dimension locale qui napparait pas suffisamment, alors quelle est pourtant attendue par la plupart des auditeurs. Par ailleurs, il est intéressant de souligner une distinction dans les perceptions entre les auditeurs qui ont une pratique régulière et ceux qui ont une pratique occasionnelle : Si les premiers distinguent clairement les radios Chrétiennes des autres radios, du fait de leur dimension spirituelle (ce quils valorisent et recherchent dans lécoute de ces radios) Les seconds tendent à considérer en spontané ces radios comme relevant dautres catégories plus générales (ce qui correspond également à leurs aspirations) Ainsi, elles peuvent être rapprochées des radios dinformation « Ils parlent de sujets dinformation » (PR) Ou encore être associées à des radios « culturelles » ou des radios « généralistes » « Il y a de linfo sur du local, du national et même de linternational. Cest très divers, cest pas que du religieux», « Variété de thème », « La page musicale, cest varié, avec la musique du monde » (PO) CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014 Un positionnement qui nest pas toujours simple à définir pour les Radios locales et Chrétiennes

23 Titre du projet 23 Les Radios FFRC testées : Image, Symbolique et Territoire 2.2

24 Ce que vos AUDITEURS NOUS DISAIENT EN Une image qui restait très positive auprès de lEnsemble des auditeurs : CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014 Mais des Auditeurs plus occasionnels pour lesquels vous étiez MOINS : - Ouverts - Proches - Dynamiques Vos Occasionnels partagent plus le FOND de vos radios que la FORME !

25 Des traits dimage en demi-teinte (1/2) 25 Des radios humaines … Généreuses, à lécoute, complices « Une approche humaine des choses », « A lécoute », « Humaniste », « Partages » (PO) « Ouverte sur le monde », « Sociale, service », « Proximité », « Intergénérationnelle », « Conviviale » (PR) Avec une dimension commerciale effacée (peu de « réclame ») « Pas de pub » « On ne sent pas le côté commercial, il ny a pas la bourse » (PR), « Ça ne ressemble pas aux autres radios : cest pas commercial, il ny a pas de pub » « Sans artifice »(PO) … Culturelles et spirituelles Propices à la réflexion, à la méditation « Un côté zen comme Gandhi », « Ça donne de lénergie intérieure, on se ressource de lintérieur », « Sérénité », « Cest pas speed », « Ça réveille en douceur », « Les voix déjà, cest plus naturel, plus détendu », « Apaisement », « Recul », « Zen » (PO) « Prière », « Un moment spirituel », « Posée, bien-être, plénitude » (PR) … Apaisantes et sereines Positives, permettant de se poser des questions Courtoises, respectueuses « Me donne des perspectives positives », « Ce que je veux voir dans la radio, cest aussi apporter plus de bonheur, et plus de choses positives. On parle tellement des choses négatives. » (PO), « Des valeurs », « Politesse », « Respect » (PR) De « vraies valeurs », authentiques, profondes, humanistes et « respectables » OUVERTES CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014

26 Des traits dimage en demi-teinte (2/2) 26 Toutefois, des radios qui peuvent également apparaitre pour certains comme déprimantes … Tristes, statiques « Endort », « Il manque peut-être de lhumour » (PO ), « Marche funèbre » (PR) … Désuètes... Traditionnelles, solennelles « Ringard » (PO) « Un peu vieillot » (PR) … Fades (++ PO) … Lisses, superficielles « Ne vont pas au fond des choses » (PO) … Fermées (++ PO) … Trop orientées, avec une tonalité trop catholique « Sortie liturgique, curé » (PO) … Et déconnectées Une sérénité et un apaisement qui ressourcent mais qui peuvent aussi donner le sentiment dune trop grande déconnection avec le monde réel le sentiment dêtre dans une bulle, en dehors du monde « Parfois jai envie de retourner sur les autres radios pour la réalité. Sur cette radio, on est un peu protégé mais cest pas la réalité. Sur les autres radios, oui, la réalité, la rapidité, de linformation un peu violente, de linformation publicitaire entre guillemets, médiatique. Il y a des moments où il faut écouter ça parce quil faut quand même pas rester en dehors du monde dans lequel on est » (PO) Des radios dont on a parfois besoin de séchapper (++ ceux ayant une pratique occasionnels) FERMEES ( - PR) CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014

27 Avec des traits dimage plus marqués selon la cible 27 Pour les PRATIQUANTS REGULIERSPour les PRATIQUANTS OCCASIONNELS Un écoute qui sapparente à un moment de repli sur soi, une introspection apaisante Qui fait se poser des questions … et aide à trouver les réponses Fait écho à ses croyances chrétiennes « De la croyance à tous les niveaux », « De la sensibilité, de la passion », « De la vie chrétienne » (PR) Une valorisation perçue de lauditeur, à travers la transmission de valeurs positives «La charité » « LEspérance » (PR) Mais une tonalité jugée trop solennelle, un peu trop rigide, trop axée « prière » « Cadré, manquant de gaieté, de légèreté » (PR) Un moment de pause dans sa journée / semaine Apaisant et relaxant par rapport à son rythme effréné et soutenu Une pause quon saccorde quand on est seul et que lon a un peu de temps devant soi Et souvent de manière confidentielle « Si mes enfants me voyaient écouter cette radio, ils me sortiraient par la fenêtre » (PO) Une radio qui met à disposition des outils pour comprendre et mieux faire face au quotidien « Des conseils par rapport aux problèmes quotidiens, que ça soit dans la famille ou autre » (PO) Mais une tonalité parfois jugée trop religieuse, trop rigide, pouvant créer de la distanciation « Hypocrite » (PO) Un « cocon » réconfortant mais qui peut aussi parfois apparaitre comme pesant pour certains Une parenthèse intérieure appréciée mais qui apparait parfois comme étant trop « liturgique », moralisatrice CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014

28 28 Une AMBIANCE ? Messe, feutrée, Sage, sérieux studieuse Sereine Zen (PO) Cosy, paisible, cérémoniale Lourdes, Rome, Transmission (PR) Un SENTIMENT ? Apaisement, calme (PR et PO) Solitude, Amour, partage, respect (PO) Chrétien, Valorisation, espérance, amour (PR) Un OBJET ? Cierge, crucifix, chapelet (PO) Eau bénite, église qui vous accueille, louche de soupe pour le pauvre, Objet de charité (PR) Une PERSONNE CELEBRE ? Le Pape, Labbé Pierre (tous) Sœur Emmanuelle (PO) Un ANIMAL ? La Colombe pour la paix, La tortue pour la lenteur (tous) Le chat : observateur et posé (PR) Un registre symbolique très religieux … A titre illustratif, voici les éléments tirés du portrait chinois (exercice projectif) : « si votre Radio FFRC, telle que vous la ressentez aujourdhui, était … » Foi catholique, croyance, générosité Valeurs, méditation, statisme Culte, altruisme, générosité Bien-être, sérénité, isolement Religion, apaisement, réconfort CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014

29 29 Lumière (tous), Lumière vers le chemin, Phare, étoile, feu, Tunnel, glauque (PR), Arc en ciel pour la diversité (PO) Pain, Pot au feu (tous), Soupe, Tajine : mélange de saveurs, Douceur, sucre, miel (PR), Chocolat : anti stress, Plat quon partage (PO) Cloche agréable (tous), Vent dans les feuilles (PR), Rivière qui coule, Clavecin, chant de Noël, Battement cœur, bruit de nature (PO) Encens, bougies, Rose, suave, Vieux papier dArménie (PR), Vieille cire, Fraicheur, roses, odeurs du printemps qui arrive (PO) … et un registre émotionnel très contrasté Coton, doux, velours (tous), Livre, journal, savoir (PR), Froid comme du marbre, vide, Cashmere, soie, velours (PO) (+) Douceur, chaleur (-) Désuétude, vieillot (+) Légèreté, pureté (+) Joie (+) Douceur (+) Culture (-) Froideur (-) Solitude (+) Simplicité, tradition (+) Famille, partage (+) Ouverture (+) Apaisement, bien-être (+) Espérance (+) Chaleur (+) Ouverture (-) Tristesse, noirceur, solitude CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014 A titre illustratif, voici les éléments tirés de la roue sensorielle (exercice projectif) : « si votre Radio FFRC, telle que vous la ressentez aujourdhui, était … »

30 30 Enfin, un portrait de « ladepte » qui nest pas toujours aspirationnel CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014 Lors des groupes, nous avons demandé aux participants de nous dresser le portrait type de lauditeur inconditionnel des 2 radio FFRC étudiées et voici le profil dépeint Un chrétien érudit Posé, serein, réfléchi Altruiste, généreux « Un certain niveau intellectuel » « De confiance, sur qui ont peut compter » « Un personne motivée par lhumanisme et le partage » (PO) « Réfléchi, investi auprès des gens » « Curieuse, très cultivée », « Quelquun de très carré, sérieux, honnête » « Qui veut transmettre sa foi, partager » (PR) Pour les PRATIQUANTS REGULIERS Pour les PRATIQUANTS OCCASIONNELS Un peu idéaliste : se pose beaucoup de questions existentielles, en décalage avec les préoccupations quotidiennes Vieux, conservateur : a du vécu, du recul mais nest pas dynamique « Mon grand-père de 65 ans, avec ses petites lunettes, ses mots croisés, et les chiffres et les lettres », « Pas très pêchu », « Se pose des questions sur la vie, mais nest pas en phase avec ce quon vit » (PR) Un peu coincé Voire psychorigide Replié sur lui-même « Bonne sœur », « Une personne classique en tailleur strict, 4 enfants, tous en short même quand il fait froid », « Amish fermé, qui sort pas de son cadre, a du mal à évoluer en société », « La famille catholique pratiquante », « Un pratiquant engagé » (PO) Une surface projective qui nest pas toujours valorisante, ne facilitant pas lidentification (et encore plus auprès des pratiquants occasionnels)

31 Titre du projet31 Les Radios FFRC : quelles Motivations et quels Freins ? 2.3

32 Nespresso – La Vente Efficionnelle® - mars Les Motivations à lEcoute 2.3.1

33 Ce qui poussait vos Auditeurs à vous écouter en CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février % 77% 67% 72% 70% 78% 74% 76% 55% 70% 58% 55% 41% Sous Total OUI 2012 Mais des Auditeurs plus occasionnels qui vous écoutent davantage pour des raisons de FOND (ouverture, sens de la vie, discours différent) MAIS pas forcément pour vos valeurs, votre ton et les contenus et aspects liés à la foi. Une posture plus « intellectuelle » qui semble sinscrire dans une quête de sens.

34 Des radios jugées « à part », via leur ancrage dans la religion 34 LA SPIRITUALITELENGAGEMENT LENRICHISSEMENT + LINTROSPECTION + LAPAISEMENT 2 grandes valeurs différenciatrices : 3 grands types de bénéfices perçus : CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014

35 DEUX grandes valeurs différenciatrices… (1/2) LA SPIRITUALITE Une orientation qui fait écho aux postures des pratiquants réguliers Un parti-pris qui permet daborder différemment lactualité, la société et lhumain « Cest plus profond » « Cest une radio pas comme les autres » (PR) Une spiritualité qui renvoie à des valeurs positives et rassurantes : La bienveillance, lécoute, la proximité, le respect Lintergénérationnel, le partage, lamour, lespérance, la charité, … « Ça a un côté sécurisant, parce quon sait sur quelles valeurs on va tomber », « De vraies valeurs, pas du vulgaire » « Jai écouté à 11h30 sur le comportement des jeunes, les dérives. Si tout le monde écoutait ça, on se respecterait plus » (PR) « Une approche humaine des choses » « Comme un beau film très sensible » « Un respect que jaime » (PO) CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014

36 DEUX grandes valeurs différenciatrices… (2/2) LENGAGEMENT Un engagement porté par la dimension associative des radios Une dimension qui met en avant la valeur de proximité « Cest presque amateur » « Cest convivial » « Des bénévoles derrière, cest une sensibilité différente » « Ils sont très investis » « Ce sont des professionnels dans leur domaine mais pas dans la radio, ça sentend » « Cest la bonne foi des gens, ils sont bénévoles, ils ont envie de transmettre, cest pas commercial, cest rassurant de savoir quil y a encore des gens qui donnent de leur temps pour transmettre quelque chose » (PR) « Une sensibilité ressort. Ils sinvestissent » « Des gens passionnés » (PO) Le sentiment dun traitement plus subjectif, plus « personnel » de linformation (++ pratiquants réguliers) « Ça donne très bien les informations, par exemple lors de linvasion en Iraq toutes les chaines disaient que ça allait bientôt se faire et ils restaient 45 mn dessus et Radio Vatican, ils ont simplement dit ce quil se passait et ils passaient à un autre sujet. Je pense que cest plus pertinent » (PR) Pour certains, une ouverture vers linternational, vs. dautres radios, perçues comme plus autocentrées « Sur Radio Fidélité le matin il y a les informations européennes » « Avec Radio Vatican, ils ont des envoyés un peu partout sur la planète » (PR) Le choix de sujets humains, solidaires. Ex : handicapés, SDF « Ils parlent de solidarité » (PR) CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014

37 … et TROIS grands bénéfices apportés (1/2) LENRICHISSEMENT Une posture engagée des radios… … qui permet dapprendre, sur le plan culturel, informatif ou spirituel … … tout en aiguisant son sens critique … … et en bénéficiant dun apport didactique, éducatif … Au final, la possibilité de retrouver de « vraies valeurs » authentiques (aujourdhui perdues à leurs yeux) CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014 « Connaître la posture des catholiques, lofficielle on va dire » « Savoir comment eux ils perçoivent les choses » « Apprendre à bien me comporter » « Pour me documenter, si mes filles ont un sujet de devoir » (PO), « Enrichissante, éducative » « Respectueuse » (PR) 2. LINTROSPECTION Une prégnance du spirituel (++ PR) … … qui permet de se retrouver avec soi- même …et de trouver des réponses à ses questionnements intérieurs « Cest difficile à expliquer, comment dire, jai vécu des choses cette année et ça maide à comprendre », « Me faire avancer intérieurement » « Ça mapporte beaucoup de réponses dans ma vie, ma famille » (PR), « Bien démarrer la journée, par une phase de réflexion » « Ça ma aidé à me ressourcer » « On lécoute pour souffler » (PO)

38 … et TROIS grands bénéfices apportés (2/2) LAPAISEMENT Des radio qui (re)donnent un visage plus humain à lactualité à travers un éclairage serein et paisible (vs stress et agressivité perçus sur le autres radios) Un rythme de parole et un enchainement des propos jugés adéquats Une attitude adoptée par les présentateurs qualifiée de pertinente et appropriée Un temps accordé aux intervenants perçu comme suffisamment long Un angle dapproche perçu comme positif (vs critique / agressif non tourné vers laction). Une tonalité apaisante, perçue comme différenciante CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014 « On est plus dans le philosophique, le côté posé, sur les autres radios on est plus dans la réactivité », « On a un peu plus de recul, que sur les autres radios », « Cest un coté plus…Plus humain », « La qualité des animateurs, du matin au soir, le calme qui règnent dans leur voix. Moi ça mapporte beaucoup. Et la qualité de lexpression aussi » (PO)

39 La dimension locale : un « PLUS » mais pas un critère discriminant 39 Les participants ont également souligné le fait que ces radios couvrent divers sujets locaux : emploi, solidarité, politique, culture, économie, vie quotidienne … Un sentiment de proximité et des thématiques qui font écho à leur vie quotidienne « Ça apporte des grandes valeurs », « Ça permet de savoir ce qui se passe au niveau local », « Cest riche au niveau local. Une fois il y a eu une émission sur les Restos du Cœur au niveau local, et puis après il y a eu un truc sur lemploi » (PR) « On se sent concerné par notre région » « Ça nous parle », « Nous donne les dates de concerts, des chants de Noël à la cathédrale » « Des infos sur léconomie locale » (PO) Toutefois, la plupart des participants estime quil faudrait davantage valoriser cette dimension « locale », en mettant plus laccent dessus Ils sont en attente de sujets sur les évènements locaux en adéquation avec les valeurs attribuées à la radio, à savoir une ouverture aux autres, à la culture, à la solidarité … « Linfo locale, on doit aller la chercher ailleurs » ; « Jaimerais avoir de linfo local, oui, ça peut être le trafic routier, les expositions à voir le weekend … » « Des vides-greniers » « Il y a aussi des spectacles, des sorties daffaires » « Une page culturelle de tout ce qui se passe » « Des infos sur des associations » (PO) En revanche, en mineur, pour certains ayant une pratique régulière, cet ancrage local napparaît pas comme une motivation découte en soi. Cela est davantage perçu comme un « plus » que comme une réelle valeur ajoutée Ils sont plus en attente dune information dite « religieuse » (prières, etc.) Et, à leurs yeux, la radio ne constitue pas un support adéquat pour ce type dinformation « Ce type dinformation, je lai plus sur Internet ou sur papier » (PR) CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014

40 Enfin, un contenu jugé varié et riche 40 Enfin, des radios qui, aux yeux des auditeurs occasionnels rencontrés, proposent une vraie richesse de contenu (++ PR) De linformation à la prière, en passant par le social et le culturel…. « Ils parlent de tout, que ça soit professionnel, que ça soit loisir, ce qui se passe en ce moment, cest une radio très intéressante. Pour ceux qui ne veulent pas écouter la radio la journée, vous écoutez celle-ci et vous avez tout » (PR) CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014

41 Nespresso – La Vente Efficionnelle® - mars Les Freins à lEcoute 2.3.2

42 42 CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014 Ce qui poussait à ne pas vous écouter en 2012 (+ 3 pts) (+ 2 pts) (+ 3 pts) (- 1 pt) ST OUI 2012 : IMPOSSIBLE POSSIBLE : COMMUNICATION IMPOSSIBLE POSSIBLE : PROGRAMMES + COMMUNICATION (pour le faire savoir) Des raisons concrètes sur lesquelles vous ne pouvez rien mais dautres raisons liées à votre communication, vos programmes…

43 43 CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014 Peu objective Froide, Statique, Déprimante Au contenu encore peu connu Tant de motifs pouvant inciter au zapping Une radio parfois jugée … Une lassitude qui peut sinstaller

44 Un manque dobjectivité perçu 44 CSA pour ARTE – Boutique Arte Un traitement de linformation qui, pour certains participants, se fait uniquement au travers du prisme de la religion catholique (sauf pour quelques PR qui sont justement en attente sur cette dimension) Des sujets tabous qui sont jugés éludés (ex : inceste, pédophilie chez les prêtres, concubinage des prêtres, SIDA, … ) ou traités selon les dogmes catholiques (ex : contre lavortement, leuthanasie, le mariage pour tous …) ou encore effleurés (ex : politique, international, santé) Une tonalité qualifiée de lisse, consensuelle, sans affrontement didées (Par exemple, jamais de débat animé) Un manque perçu douverture desprit et une posture jugée moralisatrice (+ Pratiquants occasionnels) « Cest trop dirigé, trop orienté, il ny a pas de vrais débat » « Ils nécoutent pas lavis de tous, comme sur France Inter ou sur TV5 et C dans lair » « On a limpression dêtre à la messe, ça fait sermon » « Cest leur vision sous langle de léglise » « Cest la ligne de conduite quils veulent que les chrétiens suivent » (PO) Une crainte « dendoctrinement » ou de culpabilisation

45 Un contenu qualifié de morose 45 Un contenu informatif qui apparait aux yeux de certains auditeurs occasionnels comme prévisible et souvent sombre Une absence de surprise perçue dans le choix des thématiques, le sentiment que lon parle toujours de la même chose Une forme de saturation par rapport aux problèmes traités qualifiés de poignants, angoissants, voire déprimants « Lavortement, ras le bol », « Faut un sacré mental, moi je pète vite un câble » « Il faut toujours se concentrer », « Il y a des débats qui posent des questions, le petit vélo tourne dans la tête alors que jai besoin de souffler » (PO) Un contenu musical jugé ultra classique et peu diversifié, qui ne permet pas toujours de sévader et se divertir Toujours dans des tonalités lentes, tristes, entretenant un certain spleen Souvent religieux Ne permettant pas de se divertir après un reportage prenant, sombre « Enterrement, pas gospel », « Les gens déprimés restent déprimés » (PO) « Ça manque de peps, de pics » « On naurait pas le moral si on écoutait tout le temps » « Spleen, te rappelles un mauvais souvenir et tu te suicides » « On ne peut pas parler de la mort, écouter Mozart et après aller travailler », « Les frères Martineau, quand jentends ça je cours tout de suite ! » « On ny va pas pour la musique… » (PR) Une radio qui peut parfois apparaitre triste / austère, doù une volonté pour les participants de trouver ailleurs un « sas de décompression » CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014

46 Le sentiment dun manque danimation, de vie, démotion 46 Des animateurs à qui lon reproche parfois un excès de sérieux, voire dêtre « froids » et « monocordes » Des participants qui attendent plus de légèreté, de pétulance, de dérision … … et qui voudraient également entendre plus de voix féminines Une radio qui est qualifiée par certains de froide et masculine CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014 « Ça manque de femmes » « Cest mort, elle ne me donne pas le moral » « Aucun sas de décompression : leuthanasie et ensuite Vivaldi qui vous joue une marche funèbre » « La voix des journalistes est taciturne », « Certains interviews sont pas bien donnés, il y a des hésitations » (PR), « Tonalité morose, monocorde » « On dirait quils lisent un bouquin » (PO)

47 Une ligne éditoriale perçue comme faisant limpasse sur les jeunes 47 Concernant la cible projetée de ces radio FFRC, les participants estiment quelle sadresse avant tout aux parents, au risque den oublier les enfants et les ados. Un vocabulaire qualifié délitiste, dintellectuel, pas toujours adapté aux plus jeunes Un ton jugé complexe, voire pompeux, au risque de devenir inaccessible pour les enfants et ados « Le vocabulaire. Tu dois prendre le dico pour expliquer aux enfants ce quest un pléonasme par exemple » « Un manque dempathie dans le vocabulaire choisi » « Un vocabulaire soutenu, pas adapté à tous » (PR ) Enfin des programmes perçus comme étant peu « vieillot », qui ne font jamais participer les jeunes Une radio qui peut apparaitre vieillotte et « hors du temps » CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014

48 Une connaissance restreinte de la réalité de loffre 48 Si, certains auditeurs (+ les pratiquants réguliers) connaissent bien la grille des programmes, dautres en ont une connaissance plus restreinte A noter que la dimension locale nest pas connue de tous « Je comprends maintenant pourquoi je ne capte pas partout, cest local, je ne le savais pas » (PO) De surcroît, la plupart des auditeurs rencontrés estime que ces radios ne mettent pas suffisamment leurs programmes en avant (une absence perçue dincitation / dinvitation à la découverte) Ils regrettent un manque de teasing sur … : … les prochaines thématiques au sein dun programme … les autres programmes, leurs contenus, leurs horaires … les intervenants sur les émissions à venir « Ils ne nous donnent pas rendez-vous », « Je ne connais même pas les noms des débats, ou des émissions que je suis », « Je ne sais pas vraiment ce quils font », « Ils ne communiquent pas, cest ça leur problème », « On ne nous dit jamais quels vont être les invités, cest dommage » (PR) Une radio qui reste, aux yeux de nombreux participants, trop « confidentielle » : des programmes et des partis pris éditoriaux qui ne sont pas toujours bien connus et insuffisamment mis en avant CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014

49 Un nom de radio qui peut « cataloguer » 49 Pour certains auditeurs, le nom de la radio apparait également un élément important. Si celui-ci est trop explicite, ils craignent que cela « annonce tout de suite la couleur », au risque de cataloguer « catho » Un affichage de sa foi que tous ne souhaitent pas, de peur dêtre jugés (le sentiment que cela peut être source de moqueries, de railleries ou être mal vu) Une croyance qui, selon certains, doit rester de lordre du privé, de lintime. « Je nai pas envie que tout le monde sache » « Un nom qui fait peur » « Souvent ça ne parle pas » « Quand on dit que cest chrétien, ça fait peur » « Le nom doit exclure pas mal de monde » « Ça fait penser à Parti Communiste Français » « Le peu que jen parle, on se moque de moi » « Chrétien, il y a un jugement » (PR), « Le nom, cest pas évident » « Jécoute toujours dans ma voiture, quand je suis seule » (PO) De surcroît, un choix de nom (induisant le caractère religieux) qui peut aussi être jugé restrictif par certains auditeurs et en inadéquation avec le contenu de la radio... « Il y a une diversité de programme : de la philo, de la psycho, des conseils. Un musique variée (…) Le fait (davoir un nom trop orienté], ça fait trop catholique donc du coup ça peut repousser un secteur de la population » « Ça fait sectaire » « Moi ce nom, ça marrête, parce que je trouve un peu trop excluant. Rien que le nom. En démarrage [quand jai écouté pour la première fois] jai été surprise par la diversité » (PO) CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014

50 Titre du projet50 Les Attentes et Optimisatio ns 2.4

51 51 CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février attentes majeures pour lAVENIR Au niveau de la TONALITE Dynamisme Humour Emotion Chaleur Ouverture Au niveau du RYTHME Variation « Sas de décompression » Au niveau du CONTENU Diversité Intergénérationnel Avec des teasings informant des programmes à venir Du divertissement

52 Au niveau de la TONALITE 52 TONALITE Des Femmes Animatrices, invitées, … « Du sourire » « Inviter les bonnes sœurs, on ne les voit jamais », « Parler des femmes en tant que telle pas uniquement comme la mère de famille » (PO) De la proximité AVEC les auditeurs et ENTRE les auditeurs Témoignages Participation active en téléphonant à la radio, en donnant son avis Forum déchanges sur le site Internet de la radio A noter que certains participants soulignent le fait quil ne faut pas pour autant basculer dans une dimension de libre antenne qui déprécierait la radio (côté jugé racoleur) « Des questions-réponses avec les jeunes qui appellent » (PO), « Appeler les auditeurs, faire vivre le truc » (PR) Des « blagues » … Toutefois, cela doit rester assez « fin » et « élégant » pour ne pas trop contraster avec le ton sérieux habituellement employé. « 5 minutes de blague » (PR), « Elle est et doit rester une radio sérieuse », « Il manque peut-être de lhumour qui pourrait compléter. Eventuellement du Devos, surtout pas du Bigard ! » « La musique du monde, ça pourrait être des sketchs du monde » (PO) De laventure, du risque, de louverture « A la base, le scout est un baroudeur, il vit intensément des choses » « On a le droit de ne pas être daccord » (PO) CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014 Dynamisme Humour Emotion Chaleur Ouverture

53 53 Alterner entre gravité et légèreté Varier la programmation musicale Jeune, moderne, rythmée, internationale Positive, redonnant la joie de vivre « De la variation, du renouvellement » « De jeunes chanteurs écrivent des musiques religieuses » « Du gospel comme dans les églises africaines, de la vie » « Des chanteurs comme Hugues Aufray ont fait des musiques religieuses gaies » « Plus de swing, de jazzy » « International, des chants russes » (PO) « De la musique en fond sonore comme la mer, le vent, la nature » « Mettre « le Lundi au soleil » après un reportage sur les soins palliatifs ! » « Avoir comme un grand pic, ne pas être toujours sur le même ton » « De loxygène » (PR) Donner de la saisonnalité « Faire vivre les saisons, nous donner des dictons, la petite astuce du jour » (PR ) Insuffler un lien entre les émissions pour que tout senchaine harmonieusement « Quelquun qui fasse lenchainement des émissions toute la journée parce quon a limpression que cest très vivant entre 8h et 10h et à midi et le soir entre le 2, ça senchaîne un peu, cest moins vivant » (PR) RYTHME CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014 Au niveau du RYTHME Variation « Sas de décompression »

54 54 CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014 CONTENU Au niveau du CONTENU Des thématiques touchant les jeunes et davantage de reportages sur les enfants et les ados : Pour insuffler plus de « vie », de dynamisme en mettant à lhonneur des actions / des portraits « Entendre les jeunes qui font aujourdhui vivre la religion. Certains jouent de la guitare dans les églises, redonnent de la joie », « Ça donnerait une dynamique aussi, parce que de lextérieur cest quand même monocorde la radio, ça apporterait un peu de gaieté » (PO) Pour les inclure « dans la ronde » « Un temps pour eux », « Cest dommage quil ny a pas denfants ou de jeunes qui parlent, il ny a que des adultes sur cette radio. Je pense à France Inter, on entend des enfants, pourquoi on ne ferait pas parler des enfants comment ils vivent dans leur vie scolaire, la prière, comment ils vivent leur religion, quest-ce que cest le partage », « Cest la vie de tout le monde, pour ceux qui ont eu la chance davoir des enfants, ils ont beaucoup à dire » (PO) Des échanges intergénérationnels entre les jeunes et les seniors : créer du lien, de la transmissions, du partage « Des débats jeunes et grands-parents où chacun parlent de sa vision de la religion » (PO), « Un jeune prêtre qui parle aux jeunes, avec leur langage », « Leur apprendre les valeurs dautrefois aujourdhui perdues » (PR) A la condition express de conserver la tonalité positive, dédramatisante et apaisante de la radio « Plus de thèmes dinfo abordés de manière moins violente que sur les autres radios, parce que le media a tendance de beaucoup noircir, on est quand même dans une époque assez pessimiste », « Comment sen sortir par exemple. Les jeunes qui cherchent un emploi par exemple » Diversité Intergénérationnel Avec des teasings informant des programmes à venir Du divertissement

55 55 CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014 Au niveau du CONTENU Des thématiques renouvelées et élargies : Sur le plan International : les pays sous-développés, lhumanitaire peu médiatisé, les différentes religions, les différentes cultures « Il y a peut être des radios comme celle-ci dans dautres pays européens, il pourrait y avoir un jumelage » « Ça pourrait être bien de faire un truc avec la Russie, cest un pays intéressant » (PR) Lactualité et la vie quotidienne : la politique (prochaines élections municipales 2014), le chômage, les impôts, la vie dentreprise, léducation; la gestion de son budget, la santé A noter à cet égard une attente forte de la part de certains pratiquants occasionnels sur des émissions économiques « Evoquer la politique, il va y avoir les élections, mais alors dans ce cas il faut que tout le monde soit représenté, quel que soit le bord » (PR), « Un petit flash économie, ou une rubrique de presse sur le thème de léconomie », « Deux économistes pour avoir plusieurs points de vue » « Il faut quil y ait un débat » « Une analyse » (PO) Les loisirs : le jardinage, le bricolage, la cuisine, le bien-être, le sport, les idées de lecture Le local : les évènements sportifs et culturels de la région, les sorties possibles (vide greniers, trocs, randonnées, bons plans du WE, les festivals,...) « Plus de couleurs, différentes cultures, le racisme » « Cross des jeunes des écoles privées » (PO) « Faire vivre le coin avec les sorties, les salons, les festivals » « Le côté économique, les sorties moins chères » (PR) CONTENU Diversité Intergénérationnel Avec des teasings informant des programmes à venir Du divertissement

56 56 CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014 Au niveau du CONTENU Des débats un peu plus animés, moins consensuels Sans pour autant tomber dans laffrontement ou la vulgarité « Inviter plusieurs religions à débattre sur un sujet » (PO) De la solidarité, de lentraide Du local avant tout Ex : « la galère du mois », le « coup de pouce » à un jeune entrepreneur « Faire vivre le coin avec les sorties, les salons, les festivals », « Parler du petit resto qui se lance pour lui donner un coup de pouce », « Lemployeur local du mois » (PR), « Avoir quelque chose sur la misère et la maladie, parce que cest nécessaire davoir un œil sur la solidarité auprès des gens qui traversent ces épreuves là », « Sur comment on peut participer à lutter contre la misère (…) A travers des associations… ça pourrait être des flashes sur des associations qui interviennent sur ce domaine-là », « Une personne à aider ou qui cherche de laide » (PO) Des alertes sur la programmation Des teasing sur la radio, envoi de SMS aux abonnés de la radio, application Smartphone Des jingles « Avoir une appli que mon Iphone qui me donnerait le programme de la journée » « Des messages oraux qui annoncent » « Des jingles qui font se rappeler » (PR) Des jeux En partenariat avec les cinémas, les théâtres, les PME, … locaux « Pouvoir gagner des places de ciné » « Travailler avec des partenaires » « Proposer un café, un petit déj. » (PR) CONTENU Diversité Intergénérationnel Avec des teasings informant des programmes à venir Du divertissement

57 Titre du projet Synthèse 3.

58 58 CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014 Enseignements clés De nombreux atouts sont aujourdhui perçus concernant les radios FFRC et la plupart des auditeurs entretiennent et nourrissent, avec elles, un lien très personnel (comme en témoignent les résultats quantitatifs très satisfaisants). Toutefois, certains écueils ont également été évoqués (de manière un peu plus marquée par les Pratiquants Occasionnels) : Une coloration jugée trop religieuse Un positionnement local perçu comme insuffisamment marqué Un manque ressenti de dynamisme et de modernité /contemporanéité (une dimension « vieillotte », un manque de légèreté, une mise à distance des jeunes, etc.) Des attentes en matière douverture (à travers des programmes qui proposent un enrichissement de lapproche spirituelle à une science – ex. foi et psychologie)

59 59 CSA pour FFRC – Fidéliser et Attirer les Occasionnels – Février 2014 Enseignements clés Pour dépasser les points faibles évoqués et/ou améliorer lexistant, 3 GRANDES PISTES se dégagent : Pour éviter lessoufflement à lécoute : alterner entre tonalité spirituelle, réflexion profonde et engagée, et ton plus léger(humour, musiques variées, jeux…) Pour renforcer la proximité : Valoriser la dimension locale (qui correspond à une attente en soi et qui pourrait participer de lalternance de tonalité évoquée ci-avant) Proposer plus dinteractivité avec les auditeurs (notamment les jeunes) Pour offrir une meilleure visibilité sur loffre : Créer plus de « teasing » : annoncer les programmes, les invités, les sujets… Renforcer le lien vers les sites Internet des radios (et redynamiser leur habillage)… et au préalable en faire pour chaque radio. Pistes dOptimisation


Télécharger ppt "De la part de : Isabelle GULPHE – Directrice du Pôle Qualitatif Aude CREUZE – Directrice dEtudes au Pôle Qualitatif Isabelle LE ROY – Directrice du Pôle."

Présentations similaires


Annonces Google