La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Gaspillage alimentaire Liv Charlotte Nisrine Marianne Les comportements en France 5°8.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Gaspillage alimentaire Liv Charlotte Nisrine Marianne Les comportements en France 5°8."— Transcription de la présentation:

1

2 Gaspillage alimentaire Liv Charlotte Nisrine Marianne Les comportements en France 5°8

3 SOMMAIRE I. FaitsI. FaitsP. 3 Les chiffres du gaspillage II. CausesII. CausesP. 5 Origine du gaspillage Quelques repères utiles III. ConséquencesIII. ConséquencesP. 8 IV. SolutionsIV. SolutionsP. 10 Les campagnes de sensibilisation Dans les cantines et les restaurants Dans la grande distribution A la maison Gaspillage alimentaire : les comportements en France

4 FAITS Quantité daliments jetés dans la consommation en tonnes: Plus de 2 millions dans la distribution (supermarchés…) Plus de 1,5 millions dans la restauration Quantité daliments jetés chaque année par un foyer français: 79kg comprenant 59kg inévitables (os, épluchures…) et 20kg restants dont 7kg encore emballés et non consommés 25% des aliments achetés 1,2 millions de tonnes dans toute la France Situation de la France en matière de nutrition : 32,3% des adultes et 18% des enfants sont obèses Moins de 5% de la population est sous-alimentée

5 Les chiffres du gaspillage Source :

6 CAUSES Une méconnaissance sur la conservation des aliments : le consommateur interprète souvent mal les dates de consommation et ne se préoccupe pas de lorganisation du réfrigérateur. Des pratiques commerciales qui encouragent l'achat : les campagnes promotionnelles des grandes surfaces sont très attractives (ex : lots, «format familial»), mais les ménages névaluent pas bien si elles sont adaptées à leur consommation personnelle. Des causes sociologiques : modification des structures et de l'organisation familiales, des rythmes de vie, perception et a priori sur les denrées alimentaires (fruits et légumes abîmés, goûts prononcés…) Des pratiques dans la restauration peu économes : les quantités de nourriture servies ne sont pas ajustées aux besoins des clients, et ne répondent pas à leurs goûts (ex : cantine), ce qui augmente le gaspillage.

7 C C C C 39% 42% 14% 5% Industrie agro-alimentaire ménages Restauration Distribution Source : Communauté européenne Origine du gaspillage en France

8 Quelques repères utiles *DLC (Date Limite de Consommation) : concerne les aliments sensibles, rapidement périssables pouvant présenter un danger pour la santé (laitages, produits de la mer, viandes). Elle se traduit par le marquage « à consommer avant le… ». *DLUO (Date Limite dUtilisation Optimale) : une fois la date dépassée, les propriétés gustatives et nutritionnelles ne sont plus garanties, mais laliment nest pas dangereux pour la santé. Elle se traduit par le marquage « à consommer de préférence avant le… »

9 CONSEQUENCES Les familles jettent en moyenne 500 par an de nourriture, ce qui correspond à jeter la moitié du budget utilisé pour leurs vacances. Le gaspillage alimentaire augmente les coûts dapprovisionnement ainsi que les coûts des traitements des déchets pour le pays. Il y a également des enjeux environnementaux : le gaspillage a des impacts sur les ressources (ex: on a besoin de litres deau pour produire 1kg de viande rouge) et augmente la pollution (intrants). Les personnes mangent en trop grosse quantité : ils sont en suralimentation et en surconsommation tandis que dautres meurent de faim.

10 Golf ou barbecue ? un transat ou des plantes pour la terrasse ? un vélo ou un ordi ? Tennis ou poney ? Et vous … Que feriez-vous avec ? Chaque année, une famille de 4 personnes jette léquivalent de 500 de nourriture …

11 SOLUTIONS des conseils et astuces pour ne plus gaspiller les aliments : Sensibiliser la population par des campagnes dinformation ou des actions, dans les cantines -scolaires ou entreprises- Dans la grande distribution, favoriser les initiatives et la prise de conscience des consommateurs. A la maison, bien organiser son réfrigérateur Aller faire ses courses le ventre plein = moins de tentations et dachats inutiles Accommoder (voir recettes) ou congeler les restes des plats préparés en trop grosse quantité : les mettre dans une boite fermée hermétiquement, les aliments sont à consommer avant 2 mois. Si il reste tout de même des restes, composter les aliments : les sachets de thé, les résidus végétaux, les coquilles dœufs…

12 les campagnes de sensibilisation

13 Réfléchir et débattre par exemple avec des ateliers culinaires Informer les clients de la provenance des plats et améliorer le visuel des produits Sensibiliser les convives par des affiches Le sens du service peut avoir un impact (ex : mettre le pain à la fin) dans les cantines et les restaurants… 4 attitudes à développer pour ne plus gaspiller les aliments :

14 dans la grande distribution… des initiatives pour écouler les produits «en voie de péremption» Date courte, prix court…jy cours ! En juin 2012, deux jeunes étudiants bretons, ont créé leur «start-up» : Zéro-Gâchis. Le site recense chaque jour, dans les grandes surfaces partenaires, des articles approchant leur date limite de consommation (DLC). Ces produits, du yaourt au plat cuisiné, sont proposés en magasin à prix cassés, jusqu'à -70%. Leclerc, Système U, Les Mousquetaires, Carrefour... Ces enseignes de la grande distribution se sont d'ores et déjà prêtées au jeu, dans un premier temps en Bretagne. Le développement devrait se poursuivre en Île-de-France. Les distributeurs attendent une diminution de 30% de leurs invendus grâce à ce partenariat de référencement. La «start-up» Zéro-Gâchis Des étiquettes prix réduits Gagnant-gagnant ! Dans certains supermarchés, au Chesnay par exemple, ces étiquettes orange signalent les produit à prix spécial, jusquà -50% du prix initial car la date limite dutilisation ou de consommation approche. Cest une action promotionnelle du magasin qui vend moins cher, la veille ou le jour même de la DLU/DLC, pour «écouler» des produits au lieu de les jeter, ce qui diminuera ses coûts de traitement des déchets. Et pour le consommateur, cest dabord une économie, mais aussi un geste anti-gaspi !

15 à la maison… Il faut organiser son réfrigérateur : respecter les zones de température, pour une conservation optimale des denrées, mais aussi une meilleure visibilité des stocks mettre en façade les dates de consommation les plus courtes.

16 Boisson veloutée et très rafraîchissante à base de fruits, parfaite au petit déjeuner ou au goûter, le smoothie est peu calorique et permet de faire le plein de vitamines et de calcium. Pour 2 verres de smoothie, mixer les fruits bien mûrs avec 15cl de lait ou un yaourt. Ajouter 1 cuillère de miel pour compenser l'acidité des fruits. Smoothie Suggestions 1 banane + 5 fraises 1 banane + 1 rondelle ananas 2 kiwis + 1 pêche 2 abricots + 1 poire + 1 pomme 5 fraises + 10 framboises + 5 mûres Une recette simple pour utiliser des restes de pain, brioches, viennoiseries Battre un œuf dans un plat creux, verser un verre de lait puis ajouter 1 cuillère de sucre, mélanger. Tremper les tranches de brioche ou pain sec dans ce mélange. Faire dorer dans une poêle avec 1 cuillère de beurre (1 mn sur chaque face), et saupoudrer de sucre pour caraméliser. Pain perdu Le hachis parmentier, du nom du «promoteur» de la pomme de terre, permet dutiliser des restes de viandes. Hacher 300g de restes de viandes (bœuf, porc, jambon) et faire rissoler dans une poêle avec un demi oignon. Préparer une purée en flocon ou mixer 500g de pommes de terres cuites avec 1 verre de lait et 1 cuillère de beurre. Dresser une couche de purée, la viande hachée, et recouvrir dune couche de purée. Hachis parmentier à la maison… des recettes pour accommoder les restes Vous aussi, partagez vos recettes malines !


Télécharger ppt "Gaspillage alimentaire Liv Charlotte Nisrine Marianne Les comportements en France 5°8."

Présentations similaires


Annonces Google