La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Olympe de Gouges et les féministes

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Olympe de Gouges et les féministes"— Transcription de la présentation:

1 Olympe de Gouges et les féministes
Mettre le son et avancer à votre rythme

2 Marie Gouge, dite Marie-Olympe de Gouges
Née le 7 mai 1748 à Montauban Morte guillotiné à Paris le 3 novembre 1793. Devenue femme politique et polémiste. Elle est considérée comme une des pionnières du féminisme.

3 Le marquis Jean-Jacques Lefranc de Pompignan
Gravure de Delvaux en 1788 Né le 10 août 1709 à Montauban Mort le 1er novembre 1784 à Pompignan C’était un poète français, père adultérin de la future Marie-Olympe de Gouges.

4 Marie Gouzes a été déclarée fille de Pierre Gouze, « tout Montauban » savait que Lefranc de Pompignan était le père adultérin de la future Marie-Olympe de Gouges. En 1765, à l’âge de seize ans, Marie Gouze fut mariée à un traiteur parisien, Louis-Yves Aubry. Quelques mois plus tard, la jeune femme donna naissance à un fils, Pierre. Son mari expira peu de temps après.

5 Déçue par une expérience conjugale qui ne lui avait guère apporté de bonheur, elle ne se remaria pas, qualifiant le mariage religieux de « tombeau de la confiance et de l’amour ». Rien ne la rattachant à Montauban, sinon sa mère qu’elle aida financièrement par la suite, elle rejoignit sa sœur aînée à Paris. Au début des années 1770, elle était à Paris avec son fils à qui elle fit donner une éducation soignée. Pendant ce séjour à la Cour, elle changera de nom : elle ne sera plus Marie Gouze, mais Olympe de Gouges.

6 Pierre Aubry de Gouges Né en 1766 Mort le 6 janvier 1803
C’était un acteur puis général français Né du mariage de Louis-Yves Aubry avec Olympe de Gouges.

7 Paris et le théâtre Olympe de Gouges avait rencontré un haut fonctionnaire de la marine, Jacques Biétrix de Rozières. Lorsqu’il lui proposa de l’épouser, elle refusa et leur liaison dura jusqu’à la Révolution. Grâce au soutien financier de son compagnon, elle put mener un train de vie bourgeoise. Olympe de Gouges monta sa propre troupe, avec décors et costumes. C'était un théâtre itinérant

8 La pièce de Mme de Gouges, dont le but avoué était d’attirer l’attention publique sur le sort des Noirs esclaves des colonies, mêlait modération et subversion dans le contexte de la monarchie absolue. Le baron de Breteuil et le maréchal de Duras, gentilshommes de la Chambre et ministres, se saisirent de l'occasion pour s'accorder à envoyer Mme de Gouges à la Bastille et retirer la pièce anti-esclavagiste. Grâce à diverses protections, celle du chevalier Michel de Cubières dont le marquis son frère était un favori de Louis XVI, la lettre de cachet fut révoquée.

9 Théatre Olympe Gouges à Montauban

10 Anne Hidalgo propose de transférer Olympes de Gouges au Panthéon

11

12 Sophie Berthelot, née Niaudet avec son mari
Née en 1837 Morte le 18 mars 1907 C’était une femme scientifique française

13 Maria Salomea Sklodowska herb Dolega, avec son mari
Marie Curie, née Maria Salomea Sklodowska herb Dolega, avec son mari Née le 7 novembre 1867 à Varsovie Morte le 4 juillet 1934 à Passy Formation : Université de Paris 1891 à 1894, 1903 A découvert le Radium et le Polonium Prix Nobel de physique , de chimie Médaille Matteucci, Médaille Davy, Médaille John Scott.

14 La Révolution française
Elle considérait que les femmes étaient capables d’assumer des tâches traditionnellement confiées aux hommes. S’étant adressée à Marie-Antoinette pour protéger « son sexe » qu’elle dit malheureux, elle rédigea une Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, calquée sur la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, dans laquelle elle affirmait l’égalité des droits civils et politiques des deux sexes. Ainsi, elle écrivait : « La femme a le droit de monter sur l’échafaud ; elle doit avoir également celui de monter à la Tribune. »

15 Hommage à Olympe de Gouges

16 Olympe de Gouges à l’échafaud
S’étant mise en contravention avec la loi de mars 1793 sur la répression des écrits remettant en cause le principe républicain, elle avait composé une affiche à caractère fédéraliste ou girondin sous le titre de Les Trois urnes ou le Salut de la patrie, par un voyageur aérien, elle fut arrêtée par les Montagnards et déférée le 6 août 1793 devant le tribunal révolutionnaire qui l’inculpa. Malade des suites d’une blessure infectée à la prison de l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés, réclamant des soins, elle fut envoyée à l’infirmerie de la Petite-Force. Elle s'écriera, avant que la lame ne tombe : « Enfants de la Patrie vous vengerez ma mort. » Elle avait alors 45 ans. Son fils, l’adjudant général Aubry de Gouges, par crainte d’être inquiété, la renia publiquement dans une « profession de foi civique ».

17 Quelques féministes

18 Juliette Adam, née Lambert par Paul Boyer, vers 1895
Née le 4 octobre1836 à Verberie (Oise) Morte le 23 août 1936 à Callian (Var) C’était une écrivaine, polémiste et salonnière féministe.

19 Hubertine Auclert en 1910 Née le10 avril 1848 à St Priest en Murat
Morte le 4 août 1914 à Paris Militante féministe française en faveur du droit de vote des femmes.

20 Marguerite-Ursule-Fortunée Briquet, née Bernier
Gravure de 1804 Née le 28 juin 1782 à Niort Morte le 14 mai 1815 à Niort Femme de lettres française et polygraphe.

21 Julie-Victoire Daublé
Née le 26 mars 1824 à Bains-les-Bains Morte le 26 août 1874 à Fontenoy-le-Château C’était une journaliste française.

22 Marie Adélaïde Deraismes, dite Maria
Portrait par Jean-Baptiste Daniel-Dupuis en 1893 Née le 17 août 1828 à Paris Morte le 6 février 1894 à Paris (17ème) C’était une féministe et femme de lettres française.

23 Jeanne Deroin, portrait vers 1880
Née le 31 décembre 1805 à Paris Morte le 2 avril 1894 à Londres C’était une féministe et socialiste française.

24 Marguerite Durand en 1910 Née le 24 janvier 1864 à Paris (8ème)
Morte le 16 mars 1936 C’était une journaliste, féministe française, fondatrice du journal La Fronde.

25 Claire Louisa Rose Bonne, née de Coëtnempren de Kersaint duchesse de Duras
Née le 23 mars 1777 à Brest Morte le 16 janvier 1828 à Nice C’était une écrivaine française surtout connue par son roman Ourika.

26 Jeanne-Marie Poinsard dite Jenny d’Héricourt
Née en 1809 à Besançon Morte en 1875 à Paris C’était une écrivaine féministe révolutionnaire française.

27 Nathalie Lemel Née le 26 août 1827 à Brest
Morte en 1921 à Ivry-sur-Seine C’était une militante anarchiste et féministe qui a participé sur les barricades, à la commune de Paris en 1871.

28 André Léo, née Victoire Léodile Béra
Née le 18 août 1824 à Lusignan Morte le 20 mai 1900 à Paris C’était une romancière, journaliste et féministe française.

29 Paulina Mekarska devenue Paule Mink, vers 1880
Née le 9 novembre 1839 à Clermont-Ferrand Morte le 28 avril 1901 août 1936 à Paris C’était une femme de lettres, journaliste, franc-maçonne, socialiste, communarde et féministe.

30 Sarah Monod Née le 24 juin 1836 à Lyon
Morte le 13 décembre 1912 à Paris C’était une philanthrope et féministe protestante française.

31 Eugénie Niboyet, vers 1880 Née le 11 septembre 1796 à Montpellier
Morte le 6 janvier 1883 à Paris C’était une écrivaine et journaliste, militante du droit des femmes, figure du féminisme.

32 Clémence Augustine Royer, photographié à l’âge de 35 ans par Nadar
Née le 21 avril 1830 à Nantes Morte le 6 février 1902 à Neuilly-sur-Seine C’était une philosophe et scientifique. Elle fut à la fin du XIXe siècle une figure du féminisme. On lui doit notament la pénible traduction en français de l’Origine des espèces de Charles Darwin et d’avoir ainsi introduit en France le darwinisme en 1862.

33 Séverine (surnom), née Caroline Remy,
portrait par Renoir Née le 27 avril 1855 à Paris Morte le 24 avril 1929 à Pierrefonds C’était une écrivaine et journaliste libertaire, et féministe française.

34 Marie Claire Souvestre
Née le 28 avril 1835 à Brest Morte le 30 mars 1905 à Allenswood C’était une pédagogue féministe française.

35 Flora Célestine Thérèse Henriette Tristan y Moscoso
Née le 7 avril 1803 à Paris Morte le 14 novembre 1844 à Bordeaux C’était une femme de lettres, militante socialiste et féministe française Fut l’une des figures majeures du débat social dans les années 1840 et participa aux premiers pas de l’internationalisme.

36 Marguerite de Witt-Schlumberger
Née le 20 janvier 1853 Paris Morte le 23 octobre 1924 au Val Richer C’était une féministe française qui fut présidente de l’Union française pour le suffrage des femmes. Elle marqua aussi sa forte personnalité la dynastie d’industriels protestants alsaciens, le Schlumberger.

37 Laure Adler, née Clauzet au salon du livre de Paris en mars 2010
Née le 11 mars 1950 à Caen C’est une journaliste, écrivaine, éditrice et productrice française.

38 à « La Comédie du livre » de Montpellier le 23 mai 2009
Isabelle Alonso à « La Comédie du livre » de Montpellier le 23 mai 2009 Née le 8 mai 1953 à Auxerre C’est une écrivaine et chroniqueuse française.

39 Fadela Amara, née Fatiha Amara en 2008
Née le 25 avril 1964 à Clermont-Ferrand C’est une femme politique française.

40 Inès Armand ou Inessa Armand
Née le 8 mai 1874 à Paris Morte le 24 septembre 1920 à Naltchik C’était une femme politique communiste d’origine française.

41 Suzanna Voilquin, née Suzanne Monnier en 1839
Née en 1801 Morte en 1877 C’était une journaliste et écrivaine féministe française.

42 Hélène Brion Née en 1882 Morte en 1962
C’était une institutrice féministe, syndicaliste CGT et pacifiste, auteur de « La voie féministe ».

43 Cécile Brunschvicg, née Cécile Kahn en 1920
Née le 19 juillet 1877 à Enghien-les-Bains Morte le 5 octobre 1946 à Neuilly-sur-Seine C’était une femme politique et féministe française.

44 Colette de son vrai nom Sidonie-Gabriele Colette
Portrait vers 1890 Née le 28 janvier 1873 à St Sauveur-en-Puisaye Morte le 3 août 1954 à Paris Elle est élue membre de l’Académie Goncourt en 1945.

45 Marie Thérèse Eyquem Née le 6 septembre 1913 à La Teste de Buch
Morte le 8 août 1978 à Eglelons C’était une théoricienne et dirigeante notoire du sport féminin et participe largement à son extension. Ses conviction l’amène à s’engager plus avant dans la vie publique et politique au début des années 60. Militante féministe et cadre du Parti socialiste français. Egalement connu pour son œuvre littéraire.

46 Françoise Gaspard Née le 7 juin 1945 à Dreux
C’est une sociologue féministe et femme politique française, maire socialiste de Dreux de 1977 à 1983 et députée d’Eure et Loir de 1981 à Elle a également été députée européenne et conseillère régionale.

47 Françoise Giroud, née Léa France Gourdji en 1998
Née le 21 septembre 1916 à Lausanne Morte le 19 janvier 2003 à Neuilly-sur-Seine C’était une journaliste, écrivaine et femme politique française.

48 Louise Hervieu en 1936 Née le 26 octobre1878 à Alençon
Morte le 11 septembre 1854 Versailles C’était une artiste peintre, dessinatrice, lithographe et écrivaine française.

49 La marquise Madeleine Leclerc de Juigné en 1927
Née en 1879 Morte en 1969 C’était une militante féministe chrétienne.

50 Paulette Nardal 1920 Née en 1896 Morte en1985
C’était une femme de lettres et journaliste martiniquaise. Militante de la cause noire, elle est une des inspirations du courant littéraire de la négritude et la première femme noire à étudier à la Sorbonne.

51 Francine Ségeste en mars 2008
Née le 13 octobre1935 Morte le 7 novembre 2008 C’était l’un des noms de plume (avec Francine Comte) de l’écrivaine Francine Ségreslaa. Dans les années 1960 elle eut également une carrière de peintre sous le pseudonyme de Florence Authier.

52 Maria Vérone dans les années 1920
Née en 1874 Morte en 1938 C’était une féministe française.

53 Membres du mouvement féminisme FEMEN

54

55 Postérité L’hostilité à l’égard de femmes engagées comme le fut Olympe de Gouges a souvent été le fait d’autres femmes, ainsi qu’elle le déplorait déjà en son temps. Elle déclare, dans une de ses pièces de théâtre : « Les femmes n’ont jamais eu de plus grands ennemis qu’elles-mêmes. Rarement on voit les femmes applaudir à une belle action, à l’ouvrage d’une femme. »

56 Postérité L’hostilité à l’égard de femmes engagées comme le fut Olympe de Gouges a souvent été le fait d’autres femmes, ainsi qu’elle le déplorait déjà en son temps. Elle déclare, dans une de ses pièces de théâtre : « Les femmes n’ont jamais eu de plus grands ennemis qu’elles-mêmes. Rarement on voit les femmes applaudir à une belle action, à l’ouvrage d’une femme. »

57 Marie-Olympe de Gouges sort de la caricature et de
l’anecdote après la fin de la Secnde Guerre Mondiale. Étudiée particulièrement aux Etats Unis, au Japon et en Allemagne, son originalité, son indépendance d’esprit et ses écrits en font une des figures humanistes de la fin du XVIIIe siècle. Des bâtiments publics portent également son nom

58 Un ppsx de ALLIEZ Ce 9 septembre 2013
Fin Un ppsx de ALLIEZ Ce 9 septembre 2013


Télécharger ppt "Olympe de Gouges et les féministes"

Présentations similaires


Annonces Google