La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Bienvenue Willkommen Welcome. 2 QUI SOMMES-NOUS ? Un collectif de citoyens Fondé au début de 2012 pour peser sur la campagne de lélection présidentielle.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Bienvenue Willkommen Welcome. 2 QUI SOMMES-NOUS ? Un collectif de citoyens Fondé au début de 2012 pour peser sur la campagne de lélection présidentielle."— Transcription de la présentation:

1 1 Bienvenue Willkommen Welcome

2 2 QUI SOMMES-NOUS ? Un collectif de citoyens Fondé au début de 2012 pour peser sur la campagne de lélection présidentielle française

3 Des membres fondateurs connus et reconnus issus du monde associatif - scientifique – politique & de la société civile … 3 QUI SOMMES-NOUS ? * Pierre Larrouturou (homme politique) * Stéphane HESSEL (le père des indignés) * Susan George (Présidente dhonneur dATTAC France) * Dominique MEDA (sociologue) * Edgard MORIN (Philosophe) * Cinthya FLEURY (Philosophe) Patrick VIVERET - Jean GADREY Olivier BERUYER - Michel ROCARD Emmanuel POILANE - Bruno GACIOT Lilian THURAM - Jean GADREY Cyril DION - Claude ALPHANDERY et beaucoup dautres …

4 4 QUI SOMMES-NOUS ? Un collectif de citoyens appelé « Roosevelt 2012 » à ses débuts Rebaptisé COLLECTIF ROOSEVELT fin 2012 devant la nécessité de pérenniser notre action

5 5 A son arrivée au pouvoir en 1933 et devant lextrême urgence de la situation Roosevelt fait voter en 3 mois plus de lois que dans les 4 années précédentes Le but de Roosevelt nétait pas alors de «rassurer les marchés» mais … de les dompter. Pourquoi cette référence à «Roosevelt» ?

6 6 Pourquoi cette référence à «Roosevelt» ? Tous les lobbies sy sont opposés avec force Mais il a tenu bon. Et a fait voter 15 réformes fondamentales en 3 mois Les catastrophes annoncées ne se sont pas produites … Et léconomie américaine a très bien vécu avec ces règles, pendant un demi-siècle.

7 7 Nos buts A lexemple de Roosevelt en 1933, le but du Collectif Roosevelt est simple : PROVOQUER UN SURSAUT. Dire la gravité des crises : économique, sociale, écologique et climatique Alimenter le débat démocratique en proposant un diagnostic pertinent Proposer 15 mesures durgence à mettre en œuvre très rapidement pour changer la donne

8 8 Nos 15 propositions 1) Diminuer très fortement les taux dintérêt de la vieille dette pour redonner de loxygène à nos états 2) Créer un impôt européen sur les bénéfices des entreprises pour financer lEurope et dégager de nouvelles marges de manœuvre financière 3) Mettre fin au sabordage fiscal national et à la concurrence fiscale européenne 4) Boycotter les paradis fiscaux et les entreprises qui en usent 5) Limiter au maximum les licenciements 6) Sécuriser les précaires 7) Interdire aux banques de spéculer avec notre argent (séparer les banques de dépôt et les banques daffaires) 8) Créer une vraie taxe sur les transactions financières 9) Lutter contre les délocalisations en imposant le respect des normes sociales et environnementales dans le commerce mondial Eviter leffondrement de notre société : 9 propositions

9 9 Nos 15 propositions Contre le chômage, construire une nouvelle société : 4 propositions 10) Investir dans une vraie politique du logement 11) Déclarer la guerre au dérèglement climatique 12) Développer léconomie sociale et solidaire 13) Négocier un autre partage du temps de travail

10 10 Nos 15 propositions Construire enfin une Europe démocratique : 2 propositions 14) Faire éclore la Démocratie en Europe 15) Négocier un vrai traité de lEurope Sociale Pour en savoir plus :

11 11

12 12 PARTAGE du TRAVAIL Aspects sociologiques : par Dominique MEDA

13 13 Dominique MEDA Le Travail déboussolé I) Des attentes immenses à légard du travail

14 14 Dans votre vie, Le travail est il important ?

15 15 % des personnes déclarant « très important » lintérêt intrinsèque du travail

16 16 Des attentes immenses à légard du travail II) …qui se heurtent au bouleversements du travail Dominique MEDA Le Travail déboussolé

17 17 Serait-ce une bonne chose que le travail prenne une place moins grande dans votre vie ?

18 18 Enquête de la Fondation de Dublin sur les conditions de travail (2010) Enquête de la Fondation de Dublin sur les conditions de travail % des salariés français stressés dans leur travail Pays-Bas (10 %), Danemark (12 %), Finlande (15 %) 54% déclarent souffrir dune fatigue générale Moyenne européenne = 35% 59 % déclarent travailler à des rythmes très élevés 62 % dans des délais très serrés pendant au moins 1/4 du temps

19 19 Enquête de la Fondation de Dublin sur les conditions de travail (2010) Enquête de la Fondation de Dublin sur les conditions de travail % indiquent quils sont consultés en cas de réorganisation de leur travail Pays-Bas (65 %), Irlande (64 %) ou Danemark (62 %) 31 % déclarent pouvoir influencer les décisions qui sont importantes pour leur travail contre 40 % pour la moyenne des 27 pays de lUE 21 % se déclarent très satisfaits de leurs conditions de travail Europe 27 = 25 %, Allemagne 29 %, GB 39 %, Espagne 23 %

20 20 Les années : de la standardisation à la flexibilité de lorganisation productive Les nouvelles formes dorganisation du travail > Flexibilité - Externalisation - Entreprise-réseau. > 38% ne travaillent pas en horaires fixes en Europe > 14% des contrats sont précaires > Près d1/3 des travailleurs a connu une restructuration ou réorganisation substantielle sur son lieu de travail au cours des trois dernières années > Travail incertain : chômage - pauvreté Individualisation du rapport salarial et appel à la subjectivité > Travail plus autonome - en équipe - plus créatif - plus responsable > Mais autonomie contrôlée – intensification - surinvestissement > 42% des travailleurs => faible marge dautonomie > Contrôle par les objectifs - indicateurs - logiques gestionnaires > Souffrance au travail - risques psychosociaux Transformations de la qualification > De la qualification à la compétences > Montée de la notion demployabilité

21 21 Perte de sens du travail imputable à lobsession pour la rentabilité, pour la productivité, pour le court terme. Dominique MEDA Le Travail déboussolé

22 22 Des attentes immenses à légard du travail …qui se heurtent au bouleversements du travail III) Chômage & précarité Dominique MEDA Le Travail déboussolé

23 23 Dominique MEDA Le Travail déboussolé

24 24 Dominique MEDA Le Travail déboussolé Plus de 41 % des demandeurs demploi le sont depuis plus dun an, soit 2, 1 millions de personnes 48% seulement des demandeurs demploi sont indemnisés Presque 25% des jeunes actifs sont au chômage

25 25 Dominique MEDA Le Travail déboussolé Théorie dominante : chômage volontaire donc la solution => baisser les salaires pour rapprocher productivité individuelle et « salaire de réserve ». Le chômage serait un problème individuel et non un risque collectif

26 26 Dominique MEDA Le Travail déboussolé Paradigme de lactivation des dépenses : il faudrait inciter les allocataires à reprendre un emploi ou à augmenter leur quantité de travail Les employeurs nembaucheraient pas par crainte de ne pouvoir licencier. On se contente donc de mesures daccompagnement de la destruction demploi

27 27 Dominique MEDA Le Travail déboussolé Abandon des principes de la Déclaration de Philadelphie du 10 mai 1944 Elle sadressait « à tous les humains » Elle « insistait sur leur dignité » Approuvée à lunanimité, elle affirmait que > « le travail nest pas une marchandise » > « la pauvreté, où qu'elle existe, constitue un danger pour la prospérité de tous » Elle reconnaîssait l'obligation solennelle de réaliser : > « la plénitude de l'emploi et l'élévation des niveaux de vie » > « la possibilité pour tous d'une participation équitable aux fruits du progrès »

28 28 Un AUTRE PARTAGE du TRAVAIL Notre objectif du jour avec la proposition 13 du Collectif Roosevelt : ERADIQUER le CHOMAGE de MASSE Notre DIAGNOSTIC Les NON-SOLUTIONS mises en œuvre jusque là Les MARGES DE MANŒUVRE disponibles Nos SOLUTIONS et leur financement

29 29 Pourquoi le CHOMAGE de MASSE ? DIAGNOSTIC Ecouter et ENTENDRE ce que nous disent les plus lucides depuis longtemps : « Cette crise est singulièrement différente des crises précédentes. Parce quelle dépend de circonstances radicalement nouvelles conditionnées par le fulgurant progrès des méthodes de production. Pour la production de la totalité des biens de consommation, seule une fraction de la main-dœuvre disponible devient indispensable. Ce même progrès technique qui pourrait libérer les hommes dune grande partie du travail nécessaire à leur vie est le responsable de la catastrophe actuelle. » 1933

30 30 Pourquoi le CHOMAGE de MASSE ? DIAGNOSTIC Ecouter et ENTENDRE ce que nous disent les plus lucides depuis longtemps : Octobre 1995

31 31 Pourquoi le CHOMAGE de MASSE ? DIAGNOSTIC Ecouter et ENTENDRE ce que nous disent les plus lucides 1996 « Le pays sest globalement enrichi, il sest pourtant appauvri dans sa cohésion sociale en tolérant le développement dun chômage structurel plus important et plus tenace que dans dautres pays … Cette situation est socialement et économiquement insupportable dans toutes les acceptations du mot. Notre première urgence est dinverser cette tendance. … La reprise ? Elle est souhaitable. La croissance est même indispensable mais elle ne sera pas suffisante pour résorber le chômage. Pour y parvenir, un faisceau dactions fortes … dont une plus large incitation à laménagement du temps de travail » Le CNPF (maintenant MEDEF) dans une note interne

32 32 Pourquoi le CHOMAGE de MASSE ? DIAGNOSTIC Ecouter et ENTENDRE ce que nous disent les plus lucides : 2012 « La question fondamentale est de mieux répartir les bénéfices de la révolution de la productivité : une grande partie de la population est au chômage et ne gagne plus de quoi vivre, tandis que lessentiel des gains de productivité va aux 1% les plus riches. La future seconde administration Obama …. devra organiser une répartition plus juste des gains de productivité : une vraie réforme fiscale permettra de réduire le temps de travail sans baisser les revenus et en créant massivement des emplois.» Robert Reich Secrétaire au Travail de Bill Clinton de 1992 à 1997

33 33 Pourquoi le CHOMAGE de MASSE ? DIAGNOSTIC Ecouter et ENTENDRE ce que nous disent les plus lucides : Avril 2013 Antoine RIBOUD PDG de BSN, KRONENBOURG, GERVAIS DANONE 1993 « Il faut passer à 4 jours, 32 heures. Cest le seul moyen dobliger les entreprises à créer des emplois » Le président de la commission du budget du congres espagnol considère que « la seule manière dobliger les entreprises à créer des emplois est dimplanter la semaine de 32 heures répartie en 4 jours. Cest un chemin très difficile mais inexorable, qui permettra de reconstruire une vie de famille et privée qui sont aujourdhui très compliquées »

34 34 Dans nos pays occidentaux, Les incroyables gains de productivité générés depuis 30 ans Laugmentation de la population active (natalité et femmes au travail) Pourquoi le CHOMAGE de MASSE ? DIAGNOSTIC La production des biens et des services ne nécessite plus le travail à temps plein actuel de toute la population active.

35 35 Pourquoi le CHOMAGE de MASSE ? DIAGNOSTIC x 4,5 en 40 ans Productivité = RICHESSE PRODUITE par heure de travail

36 36 Pourquoi un chômage de masse ? DIAGNOSTIC x 2 avec 10 % de travail en moins Depuis 1974, le total des heures travaillées chaque année, tous secteurs confondus, est passé de 41 milliards dheures à 36,9 milliards. (Source : Insee) En 30 ans, léconomie française a multiplié sa PRODUCTION ANNUELLE par 2 (en constants)

37 37 Pourquoi le CHOMAGE de MASSE ? DIAGNOSTIC Dans le même temps, grâce au baby-boom et au travail des femmes, la population active disponible augmentait de 23% en passant de 22,3 à 27,2 millions de personnes. Ecart de 33% = Chômage de masse OFFRE de travail BESOIN de travail

38 38 Le sous-emploi dans nos pays occidentaux nest PAS CONJONCTUREL mais STRUCTUREL VRAI DANS TOUS LES PAYS OCCIDENTAUX Pourquoi le CHOMAGE de MASSE ? DIAGNOSTIC

39 39 Le sous-emploi est donc STRUCTUREL Pourquoi le CHOMAGE de MASSE ? DIAGNOSTIC Léconomie américaine fournit du travail à temps plein pour moins de 2 américains sur 3 Taux de chômage officiel : 7 à 8% !

40 40 La (pseudo) «réussite» de certains pays avec un chômage apparent plus faible provient des choix politiques pour «gérer» ce sous-emploi structurel temps partiel, travail féminin, petits boulots, …. des traitements statistiques Pourquoi le CHOMAGE de MASSE ? DIAGNOSTIC

41 41 Pourquoi le CHOMAGE de MASSE ? DIAGNOSTIC Dans quasiment TOUS les pays dEurope TAUX dOCCUPATION de la POPULATION ACTIVE (en équivalent temps-plein) est de +/- 85% Les Pays Bas : 74,7% Sauf aux 2 extrémités de cette échelle : 3,1% LAllemagne: 79,5% La Grèce : 89,7% % chômage « officiel »% emplois Tps partiel 48% 7%26% 7,7%5% Chiffres 2008 : avant crise Cf étude «Travailler plus ? Travailler moins ? Que faut-il faire pour travailler TOUS & MIEUX ? » publiée par la Green European Foundation.

42 Aujourdhui le partage du travail EXISTE DÉJÀ selon les lois du marché = la loi du plus fort (économiquement). 42 Pourquoi le CHOMAGE de MASSE ? DIAGNOSTIC Ceux qui ont un emploi à temps plein (parfois avec heures supplémentaires) > mis sous pression pour « extraire » deux un maximum de travail. Ceux qui nont pas de travail > qui très vite nont plus de ressources pour vivre dignement Entre les 2, tous ceux qui ont des « petit boulots » mal payés, de + en + précaires, qui travaillent sans pouvoir subvenir à leurs besoins de base ni imaginer le moindre avenir.

43 43 MODIFIER le PARTAGE ACTUEL du TRAVAIL est UN CHOIX POLITIQUE UN CHOIX DE SOCIETE qui remet léconomie au service de lhomme. NOTRE SOLUTION : Partager le travail autrement

44 44. ERADIQUER le CHOMAGE de MASSE : Analyse des « NON-SOLUTIONS » :

45 45. ERADIQUER le CHOMAGE de MASSE : Analyse des « NON-SOLUTIONS » Les solutions ne sont PAS 1) despérer la CROISSANCE. 2010> ,8%

46 46. ERADIQUER le CHOMAGE de MASSE : Analyse des « NON-SOLUTIONS » Les solutions ne sont PAS 1) despérer la CROISSANCE. elle ne génère plus de création demploi significative.

47 47. ERADIQUER le CHOMAGE de MASSE : Analyse des « NON-SOLUTIONS » Les solutions ne sont PAS 1) despérer la CROISSANCE. elle ne génère plus de création demplois suffisante.

48 48. ERADIQUER le CHOMAGE de MASSE ? Analyse des « NON-SOLUTIONS » Les solutions ne sont PAS 1) despérer la CROISSANCE qui ne génère plus de création demplois significative (cf. robotisation & productivité) 2) daméliorer notre « COMPETITIVITE COÛT» en abaissant le coût du travail (des salariés). On a déjà beaucoup fait …! avec les (non) résultats que lon connait sur le chômage

49 49. Analyse des « NON- SOLUTIONS » Abaisser le coût du travail ? Cest FAIT ! Fiche de paie dun salarié non cadre à temps plein payé au SMIC Salaire brut : 1430,25 Cotisations patronales = 44,8% salaire du brut = 640,75 Cotisations patronales = 228,54 (16% du brut) Octobre 2013

50 50. ANALYSE des « NON-SOLUTIONS » Abaisser le coût du travail ? Cest FAIT ! Fiche de paie dun salarié non cadre à temps plein payé au SMIC Salaire brut : 1430,25 Cotisations patronales = 228,54 (16% du brut) Fiche de paie dun salarié non cadre à temps plein payé à 1,25 SMIC Fiche de paie dun salarié non cadre à temps plein payé à 1,5 SMIC Fiche de paie dun salarié non cadre à temps plein payé à 1,7 SMIC Salaire brut : 1788,19 Salaire brut : 2146,13 Salaire brut : 2502,56 Cotisations patronales = 553,99 (31% du brut) Cotisations patronales = 879,49 (41% du brut) Cotisations patronales = 1103,13 (44% du brut) Salaire médian 1712 nets (net en 2011 – source Insee) soit 2250 brut 50% des salariés français

51 51. ANALYSE des « NON-SOLUTIONS » Abaisser le coût du travail ? Cest FAIT ! Fiche de paie dun salarié non cadre à temps plein payé au SMIC Salaire brut : 1430,25 Cotisations patronales = 228,54 (16%) Fiche de paie dun salarié non cadre à temps plein payé à 1,25 SMIC Fiche de paie dun salarié non cadre à temps plein payé à 1,5 SMIC Fiche de paie dun salarié non cadre à temps plein payé à 1,7 SMIC Salaire brut : 1788,19 Salaire brut : 2146,13 Salaire brut : 2502,56 Cotisations patronales = 553,99 (31% du brut) Cotisations patronales = 879,49 (41% du brut) Cotisations patronales = 1103,13 (44% du brut) Ce (faible) coût a encore été abaissé en 2013 par le CICE (Crédit dImpot pour la Compétivité et lEmploi) Crédit dImpôt de 6% de la masse salariale (Salaire brut + cotisations) (jusquà 2,5 smic) 9%23%33% 35%

52 52. ERADIQUER le CHOMAGE de MASSE ? Analyse des « NON-SOLUTIONS » Les solutions ne sont PAS 1) despérer la CROISSANCE qui ne génère plus de création demplois significative (cf. robotisation & productivité) 2) daméliorer notre « COMPETITIVITE COÛT» en abaissant le coût du travail (des salariés) (cest déjà fait, et il y aura toujours de la M.O. moins chère quelque part dans le monde) Salaires minimums (2011) : Pologne : 349 / Rep. Tchèque : 319 / Hongrie : 281 Roumanie : 157 / Bulgarie : 123

53 53. ERADIQUER le CHOMAGE de MASSE ? Analyse des « NON-SOLUTIONS » Les solutions ne sont PAS 1) despérer la CROISSANCE qui ne génère plus de création demplois significative (cf. robotisation & productivité) 2) daméliorer notre « COMPETITIVITE COÛT» Cotisations + taxes + fiscalité bénéficient AUSSI aux entreprises. > Education et formation > Infrastructures > Commandes publiques > Stabilité politique en abaissant le coût du travail (des salariés) (cest déjà fait, et il y aura toujours de la M.O. moins chère quelque part dans le monde )

54 54. ERADIQUER le CHOMAGE de MASSE ? Analyse des « NON-SOLUTIONS » Les solutions ne sont PAS 1) despérer la CROISSANCE qui ne génère plus de création demplois significative (cf. robotisation & productivité) 2) daméliorer notre « COMPETITIVITE COÛT» en abaissant le coût du travail (des salariés) (cest déjà fait, et il y aura toujours de la M.O. moins chère quelque part dans le monde) 3) de TRAVAILLER « + » (fort, longtemps, intensivement, précairement) Pour produire QUOI ? Pour QUELLE CROISSANCE ?

55 55 Le chômage de masse qui sévit et samplifie depuis 30 ans en Europe nest PAS CONJONCTUREL. NOTRE DIAGNOSTIC Il est STRUCTUREL. A ce titre, le pouvoir politique a LE POUVOIR et LE DEVOIR de CHANGER les structures et règles de nos sociétés qui aboutissent à un tel fléau Fléau contraire aux traités qui nous régissent.

56 56 MODIFIER le PARTAGE ACTUEL du TRAVAIL NOTRE SOLUTION UN CHOIX POLITIQUE UN CHOIX DE SOCIETE qui doit remettre léconomie au service des hommes.

57 57 Objection !!! NOTRE SOLUTION : Un AUTRE partage du Travail Idée FOLLE ! UTOPIQUE ! IRREALISTE ! Dangereuse pour la COMPETITIVITE ! Aucune marge de manœuvre disponible !

58 58 En France les leviers existent pour financer un nouveau partage du travail Partager le travail autrement PAS UNE UTOPIE !

59 59 Les leviers potentiels du financement du Partage du Travail Une étude parfaitement documentée de Jean Claude MOOG (Collectif Roosevelt - Groupe local de Strasbourg) démontre que des possibilités de financements sont disponibles pour faire de léradication du chômage de masse lobjectif dune cause nationale parfaitement à notre portée à court et moyen terme + dinformations :

60 60 MODIFIER le PARTAGE ACTUEL du TRAVAIL est donc possible MAINTENANT Il permettrait déradiquer le chômage de masse. Quattendons-nous ? NOTRE SOLUTION : Un AUTRE partage du Travail

61 61 BENEFICES de la disparition du chômage de masse Toutes les personnes remises ainsi dans lemploi vont CONSOMMER lessentiel de ce revenu > Entrées de TVA et taxes pour létat > Développement du marché intérieur pour les entreprises ERADIQUER le CHOMAGE DE MASSE : Une CAUSE pleine de BENEFICES BONUS ! vont COTISER > Rééquilibrage des comptes sociaux vont PAYER des impôts > Entrées fiscales pour létat BONUS !

62 62 BENEFICES de la disparition du chômage de masse Toutes les personnes remises ainsi dans lemploi vont se réinsérer dans la société Développement des LIENS SOCIAUX Développement du MIEUX VIVRE ENSEMBLE Développement de la CONFIANCE EN SOI et en lAVENIR Réduction de la DELINQUANCE ERADIQUER le CHOMAGE DE MASSE : Une CAUSE pleine de BENEFICES ! SUPER BONUS ! …… Eradication du VOTE EXTREME DROITE JACKPOT

63 63 ERADIQUER le CHOMAGE DE MASSE NOTRE SOLUTION Léradication du chômage de masse nécessite UN NOUVEAU PACTE SOCIAL entre tous les acteurs de la société ETAT – ENTREPRISES - CITOYENS pour une réduction significative du temps de travail individuel (sur la semaine, le mois, lannée ou sur la vie active) A COUTS CONSTANTS pour les entreprises et lEtat

64 64. Eradiquer le chômage de masse par un AUTRE PARTAGE DU TRAVAIL Réduction significative du temps de travail individuel par la concertation et la négociation Etat / Entreprises / Citoyens pour garantir une grande souplesse de mise en œuvre par branches / par entreprise / par métier > permettre loptimisation de loutil de travail > tenir compte des particularités de chaque activité Cette réduction doit être rendue possible > sur la semaine > sur le mois > sur lannée > sur toute la vie active

65 65 Base de ce nouveau partage du travail : 32 heures/semaine, réparties sur 4 jours «à la carte» > les heures excédentaires sont créditées sur un «compte épargne temps» à valoir pour des congés des formations personnelles un départ anticipé à la retraite … Eradiquer le chômage de masse par un AUTRE PARTAGE DU TRAVAIL

66 66 Un autre partage du travail Quel FINANCEMENT ? Exemple : Réduction à 32 heures hebdomadaires et augmentation des effectifs de 10% à hauteur de +/- 5% par la suppression des cotisations chômages (actuellement 6,4% du salaire brut) (sous conditions dembauches) à hauteur de 1 à 2% par les gains de productivité générés par la réorganisation nécessaire à hauteur de 1 à 2% par de possibles blocages temporaires de salaires au-delà dun certain seuil Compensation de laugmentation de la masse salariale

67 67 Un autre partage du travail Quel FINANCEMENT ? Exemple : Objectif du nouveau partage du travail : réduction à 32 heures hebdomadaires et augmentation des effectifs de 10% À hauteur de 1 à 2% par la nouvelle pyramide des salaires Salaires dentrée inférieurs aux salaires moyens À hauteur de la différence éventuelle par un abondement de lEtat par réaffectation sur cette priorité nationale dune partie des rentrée fiscales générées par laccroissement du nombre de cotisants et de contribuables La réduction à 32 heures hebdomadaires et laugmentation des effectifs de 10% sont réalisables à COUTS CONSTANTS

68 68. Un autre partage du travail UNE CAUSE NATIONALE pleine dintérêts ! Dautres GAINS pour la société sont générés par ce nouveau pacte social Temps non marchand libéré Développement des activités et de léconomie sociale Santé publique Sécurité publique Réduction de la souffrance au travail NOUVEAU SENS DU TRAVAIL

69 69 Un autre partage du travail MAINTENANT UNE CAUSE NATIONALE Un autre partage du travail MAINTENANT … En France > par lorganisation dun « Grenelle du Partage du Travail » ? En Europe > par une (très) prochaine INITIATIVE CITOYENNE EUROPEENNE ?

70 70 Eradiquer le chômage de masse CEST POSSIBLE, tout de suite ! La SEULE solution pour > ERADIQUER le CHOMAGE de masse et de longue durée > Retrouver de la COHESION SOCIALE > REEQUILIBRER les comptes sociaux > En finir avec lAUSTERITE et retrouver un « marché intérieur » > FAIRE RECULER le vote dextrême droite > Inventer une SOBRIETE HEUREUSE (Pierre Rabhi) et un nouveau BIEN VIVRE ENSEMBLE (Patrick Viveret) Un nouveau pacte social par le Partage du Travail Base : semaine de 32 heures / 4 jours (organisées selon les activités et comptabilisées sur toute la vie active)

71 71. Un autre partage du travail MAINTENANT TEMOIGNAGE Pierre LERAY société « Trans Auto + » Concessionnaire automobiles Peugeot à 83-Draguignan En mai 1997 : signature dun accord dentreprise « Loi de Robien » Mise en place de la semaine de 4 jours > 4 jours / semaine pour les salarié(s) > 6 jours / semaine douverture pour les clients > Effectif passe de 43 à 49 salariés soit 6 emplois créés (+14%)

72 72 Un autre partage du travail MAINTENANT 2 TEMOIGNAGES Société Ypréma 94 Chennevières sur Marne Transformation de déchets de chantiers en produits de qualité 22 M - 90 salariés CAVAC La Roche sur Yon Coopérative Agricole 487 M personnes Organisation du travail sur la base de 35 heures en 4 jours par semaine

73 73 Eradiquer le chômage de masse CEST POSSIBLE, tout de suite ! La SEULE solution pour > ERADIQUER le CHOMAGE de masse et de longue durée > Retrouver de la COHESION SOCIALE > REEQUILIBRER les comptes sociaux > En finir avec lAUSTERITE et retrouver un « marché intérieur » > FAIRE RECULER le vote dextrême droite > Inventer une SOBRIETE HEUREUSE (Pierre Rabhi) et un nouveau BIEN VIVRE ENSEMBLE (Patrick Viveret) Un nouveau pacte social par le Partage du Travail Base : semaine de 32 heures / 4 jours (organisé selon les activités et comptabilisé sur toute la vie active)

74 74 Rejoignez nous! « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.» Albert EINSTEIN Si ce qui précède vous a interpellé et intéressé Signez lappel du Collectif Roosevelt sur Rejoignez le Groupe Local le plus proche de votre domicile. Participez à nos prochaines réunions et évènements. IMPLIQUEZ-VOUS

75 75 Merci-Danke-Thank you


Télécharger ppt "1 Bienvenue Willkommen Welcome. 2 QUI SOMMES-NOUS ? Un collectif de citoyens Fondé au début de 2012 pour peser sur la campagne de lélection présidentielle."

Présentations similaires


Annonces Google