La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Internet 2.0:la revanche de lutilisateur Parmi les acteurs du 2.0, place importante des blogs Définition peu aisée:

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Internet 2.0:la revanche de lutilisateur Parmi les acteurs du 2.0, place importante des blogs Définition peu aisée:"— Transcription de la présentation:

1 Internet 2.0:la revanche de lutilisateur Parmi les acteurs du 2.0, place importante des blogs Définition peu aisée:

2 Internet 2.0:la revanche de lutilisateur Parmi les acteurs du 2.0, place importante des blogs Définition peu aisée: « De façon très synthétique, un "blog" (ou "weblog") est un site Web personnel composé essentiellement d'actualités (ou "billets"), publiées au fil de l'eau et apparaissant selon un ordre ante-chronologique (les plus récentes en haut de page), susceptibles d'être commentées par les lecteurs et le plus souvent enrichies de liens externes. » (http://www.pointblog.com/abc/dfinition_du_blog.htm)http://www.pointblog.com/abc/dfinition_du_blog.htm Mais la seule structure du site Web ne semble pas permettre de rendre compte de la facilitation dédition (c- à-d de lappartenance au 2.0)

3 Définition peu aisée: utilisation dune « communauté de blog » ou dun « outil » (20six.fr; BlogSpirit en français; Canal Blog; Over-Blog; Skyblog…) à installer sur un espace perso (b2Evolution, bBlog, BLOG:CMS, Blojsom, Blosxom, Expression Engine, MovableType, Nucleus, Pivot, pMachine Pro, Serendipity, SPIP,.Text, TextPattern, WordPress (une etude comparative est disponible: )20six.frBlogSpirit en françaisCanal Blog Over-BlogSkyblog

4 Blog texte Blog photo Blog video Blog BD Blog mp3

5

6

7

8

9

10

11 Blog « journal intime » Blog « journal » Blog politique Blog économique

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23 Culture multimédia Des produits (hard/soft): mac/pc/tablettes/smartphones; applis Une exploration dun type de site web (sites de graphistes, webds, blogs citoyens…) ou de créations disponibles en ligne (machinima, courts métrages…) Reportages de 2 nd Life ou WOW Le traitement sur le web de produits culturels (Heroes sur le web, The Lost sur le web…) Les usages de telles ou telles technologies Etc.

24 Rechercher des sites qui correspondent au projet Les questionner du point de vue: Du contenu (rédactionnel) De la navigation/de linteractivité (ergonomie) Du design graphique Du marketing Voir questionnaire distribué le 5 octobre

25 Un site doit répondre aux besoins des utilisateurs. Caractériser des public principal/secondaires Définir des profils-types/ « personas »: e_origin_of_personas.html e_origin_of_personas.html Etablir des scénarios (10 à 30): A veut obtenir telle ou telle information; B contacter le responsable; C résoudre tel problème…

26 EX. DE PRÉSENTATION

27

28 Choisir les rubriques Les nommer Les regrouper Les hiérarchiser Représenter la structure dinformation

29

30

31 Délimiter un périmètre rédactionnel, une thématique du blog Matière première: la recherche dinformation Expérience personnelle Contacts Sources documentaires, y compris Internet et BD Attention aux mauvaises sources, à linexactitude dans leur reprise Trier en fonction du sujet précis et de langle choisis

32 Accueillir: La page daccueil a la même fonction que la « une »: la « prise en main », à travers une vision globale des contenus et une présentation concise de ce qui va être développé « à lintérieur ». Capter lattention à un premier niveau avec les titres, les sous-titres, les illustrations, éventuellement les « manchettes »

33 Capter lattention à un second niveau: -le chapeau -les intertitres -déventuels encadrés -lattaque de larticle -la chute de larticle -les légendes des illustrations

34 Organiser linformation: Faire passer un message essentiel. Avant la rédaction, formuler clairement le message Souvent un article papier = 1 à 4 feuillets (1 feuillet=1500 signes), un article électronique = 50% de léquivalent papier. Pour un fait dactualité, la règle: « Quis? Quid? Quando? Ubi? Cur? Quomodo? Quibus auxiliis? » Who? What? Where? When? Why? How? Qui? Quoi? Où? Quand? Pour quoi? Comment?

35 Organiser les informations Le plan: la pyramide inversée (information événementielle) Du plus au moins important 1.Le fait 2.Les raisons 3.Le contexte 4.Information complémentaire, conséquence… Dans les premiers 20%, 80% de linformation

36 Organiser linformation: Le plan: autres choix Plan analytique: cause-principaux faits-conséquences Plan démonstratif: message essentiel-succession darguments Plan chronologique Scénario …

37 Rédiger un texte lisible, dense, concis, accessible : -priorité à ce qui est dintérêt général - suppression de tout ce qui sort de langle choisi - abandon des aspects secondaires - retrait des répétitions, des redondances, des pléonasmes - chasse aux imprécisions -utilisation de termes précis - renvoi au concret et à limagé - citation de propos, mise en scène - coupe des phrases trop longues -phrases sadressant directement au lecteur

38 Rédiger avec des outils comme : La cote de lisibilité de Rudolf Flesh: (1.015*moyenne des mots par phrase)- (84.66*moyenne de syllabes par mot) de 1 à 100 (de très difficile à facile): cf. Word Le fog index de Gunning: (nb moyen de mots par phrase+pourcentage de mots de plus de trois syllabes)*0.4 bd=6, journaux=10, écrits universitaires=16, cote dalerte=12

39

40 Rédiger avec le souci de la langue ; respect de: lorthographe la grammaire la ponctuation les règles typographiques

41 Titrer: Surtitre: situer laction, moment, lieu, domaine dinformation (parfois un seul mot-repère) Titre: concentration de linformation ou du message; mots-clés du sujet Sous-titre: complément: comment? Pourquoi? Parfois confondu avec le chapeau Sommaire: énumération des aspects importants de larticle ou du dossier Rarement lensemble

42 Choisir un bon titre: clair, facilement compréhensible court, nerveux, direct proche du lecteur précis sur mesure original adapté au genre (informatif, citation)

43 Deux choix: Titre informatif : Qui? Quoi? Titre incitatif: mots chocs jeux de mots allusion, appel à la curiosité jeux sur les contraires collisions dévénements

44 Habiller: le chapeau (compléter le titre, résumer linformation, justifier larticle, situer le contexte, annoncer le plan, inviter à la lecture): court de 10 à25 mots. Des paragraphes courts (3 phrases, env 50 mots) lintertitre (faire respirer le texte, casser le gris, entrée possible, baliser la lecture) lattaque (catch phrase: description, citation, histoire, formule, sentence, image, paradoxe, bizarrerie, dramatisation, prise à partie la chute les « encadrés » (chiffres, données, exemple, témoignage, miniportrait, chronologie, lexique)

45 Soigner les hypertextes: hypertexte horizontal: approfondissement dune information de base: chaque point important traité comme une brève avec un lien hypertexte vers un développement hypertexte vertical: approfondissement progressif, en cascade, vers des sujets de plus en plus pointus hypertexte latéral: des compléments (bibliographie, chronologie, informations pratiques, lexique, chiffres, infographie, contexte, documents de référence: rapport in extenso, sondage, enquête…) hypertexte transversal: un autre document du même site ou dun autre site hypertexte audiovisuel: proposer un contenu multimédia


Télécharger ppt "Internet 2.0:la revanche de lutilisateur Parmi les acteurs du 2.0, place importante des blogs Définition peu aisée:"

Présentations similaires


Annonces Google