La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

GENERALITES SUR LES MINES ET LES SOUS-MUNITIONS

Présentations similaires


Présentation au sujet: "GENERALITES SUR LES MINES ET LES SOUS-MUNITIONS"— Transcription de la présentation:

1 GENERALITES SUR LES MINES ET LES SOUS-MUNITIONS
REF: TTA 150 GEN50-226 GENERALITES SUR LES MINES ET LES SOUS-MUNITIONS Se faire présenter la Section par le Gradé d’encadrement Présentation : vie professionnelle ( cursus) , vie familiale… La partie Génie pour votre formation est répartie sur 3 cours pour un volume horaires de 6h : GEN 1 généralités sur les mines 1h, GEN 2 réaction en zone minée 4h, GEN 3 sensibilisation sur les EEI 1h liaison: Avez-vous des proches dans l’arme du génie ? 1 HEURE

2 PLAN DE LA SEANCE LES CONVENTIONS INTERNATIONALES
GENERALITES ET CONSTITUTION D’UNE MINE LES CATEGORIES DE MINES LES SOUS-MUNITIONS 1 L'emploi de mines en opération a des conséquences graves surtout après les conflits. 2 on y verra les définitions de « mine et UXO » ainsi que la constitution d’une mine. 3 Nous verrons ensuite les différentes catégories de mines que vous devrez être capable d’identifier (AP et AC). 4 Enfin nous parlerons des sous-munitions, définition, effets sur le personnel et le matériel LIAISON: si vous n’avez pas de question nous allons commencer

3 LES CONVENTIONS INTERNATIONALES
2 conventions existent sur l’interdiction d’utilisation de mine AP et S/MUN en avez-vous la connaissance ? LIAISON: répondre aux réponse éventuelles. La première est:

4 LA CONVENTION D’OTTAWA
I. LES CONVENTIONS INTERNATIONALES LA CONVENTION D’OTTAWA Traité international qui interdit l’acquisition, la production, le stockage et l’utilisation des mines anti-personnel . Elle concerne uniquement les Pays qui ont ratifié et mis en vigueur cette convention. Dans le monde 156 pays ont ratifié cette convention, dont la France en 1999. Mais il y’a aussi 37 Etats qui s’opposent à cette convention dont des Pays fortement influent sur la scène internationale ( les USA, la Chine, l’Inde ..) LIAISON: Que m’interdit cette convention ?

5 LA CONVENTION D’OTTAWA Interdit formellement aux militaires français
I. LES CONVENTIONS INTERNATIONALES LA CONVENTION D’OTTAWA Interdit formellement aux militaires français -D’employer des mines AP -De prendre sous son contrôle une zone ou des mines AP sont en place. ( exemple une FOB US relevé par une unité française) D’élaborer des tactiques de combat ou de participer à des entrainements ou des mine AP seraient utilisées. LIAISON: sinon Envoyer diapo suivante

6 LA CONVENTION D’OTTAWA
I. LES CONVENTIONS INTERNATIONALES LA CONVENTION D’OTTAWA Le non respect de cette convention entraine 10 ans d’emprisonnement et € d’amende. Selon la Loi du 8 juillet 1998 tendant à l’élimination des mines Anti-personnel LIAISON: 2° convention internationale

7 I. LES CONVENTIONS INTERNATIONALES
CONVENTION D’OSLO Traité international qui interdit l’acquisition, la production, le stockage et l’utilisation des sous-munitions. La France l’a ratifié en 2009 Actuellement 111 Pays soutiennent cette convention mais seulement 6 Pays se sont engagés a mettre en vigueur cette convention. De plus cette convention ne pourra rentré en vigueur officiellement que lorsque 30 Etats l’auront ratifié ( soit la mettre en vigueur). Créer en 2007 LIAISON: ce manque de volonté de la communauté internationale ne favorise pas l’élimination des sous-munitions donc

8 GENERALITES SUR LES MINES
II GENERALITES SUR LES MINES MARQUER UN PETIT MOMENT DE PAUSE LIAISON: dans cette partie nous aborderons des définitions ainsi que la constitution d’une mine.

9 ON ENTEND PAR « MINE » II GENERALITES ET CONSTITUTION D’UNE MINE
Engin placé sous ou sur le sol, conçu pour exploser du fait de la présence, de la proximité ou du contacte d’une personne ou d’un véhicule. Elle peut être commandée à distance pour changer son état. La définition ne sera pas demandé au rallye, par contre il faut me dire si vous la comprenez pas. LIAISON: maintenant voyons la définition d’un «  UXO « 

10 MUNITION ABANDONNEE OU
II GENERALITES ET CONSTITUTION D’UNE MINE « UXO » De l’anglais: Unexplosed Ordonance En français: munition explosive non-explosée MUNITION ABANDONNEE OU TIREE QUI N’A PAS EXPLOSE Munition explosive qui a été initiée pour son emploi et qui a été tirée, larguée, lancée, projetée ou abandonnée et qui n’a pas explosée. MUNITION ABANDONNEE OU TIREE QUI N’A PAS EXPLOSE a retenir LIAISON: voyons maintenant l’intérieur d’une mine

11 CONSTITUTION D’UNE MINE
II GENERALITES ET CONSTITUTION D’UNE MINE CONSTITUTION D’UNE MINE UN DISPOSITIF DE MISE DE FEU Fil fin de surveillance enregistrant des mouvements UNE CHARGE MILITAIRE Un dispositif de sécurité libère un dispositif de mise de feu qui créé une flamme afin d’initier la charge militaire. L’explosion libère un effet de souffle violent qui projette des éclats et des projections sur plusieurs dizaines de mètres. Faire le rapprochement entre la mise en œuvre d’une mine et celle d’un pétard traditionnel du 14 juillet. LIAISON: en fonction de l’effet recherché, différentes catégories de mines sont employées. UN DISPOSITIF DE SECURITE

12 LES CATEGORIES DE MINES
III LES CATEGORIES DE MINES A votre niveau, vous ne serez concerné que par les différentes catégories qui vont suivent.

13 MINES ANTI-PERSONNEL = munitions d’attente
III. LES CATEGORIES DE MINES MINES ANTI-PERSONNEL = munitions d’attente Ces mines sont posées sur le sol ou légèrement enfouies, et il faut qu’elle soient déclenchés par un individu (volontairement par une poignée de tir ou involontairement lors du déplacement) On en trouve posé sur le sol ou légèrement enfouis. LIAISON: voici quelques exemples de mines AP

14 Mines AP locale (APloc)
III. LES CATEGORIES DE MINES Mines AP locale (APloc) En terme de dimension, elles tiennent dans la main et fonctionnent du fait de la présence d’une personne et elles sont destinées à mettre hors de combat, blesser ou tuer la personne qui l’a déclenché. Il faut marcher dessus pour la déclencher. Liaison: voyons comment une mine Ap fonctionne en générale. DE 30 à 200g D’EXPLOSIF

15 III. LES CATEGORIES DE MINES
Une fois le dispositif de sécurité enlevé ( la goupille), la mine est armée. Une pression sur le dessus de la mine (plateau noir) libère le dispositif de mise de feu qui créé une flamme ( ensemble percuteur bleu ciel et rouge) initiant ainsi la charge militaire (en jaune). LIAISON: 2° type de mine AP

16 Mines AP à action de Zone
III. LES CATEGORIES DE MINES Mines AP à action de Zone APZF: Anti-personnel à action de zone fixe on trouve 2 familles de mines à action de zone, elles fonctionnent du fait de la présence, de la proximité ou du contact d’une personne et sont destinées à mettre hors de combat, blesser ou tuer une ou plusieurs personnes. LIAISON: 1° famille de mine AP ZF APZB: Anti-personnel à action de zone bondissante

17 De 75 à 400 g : dangereuse 100 m , mortelle à 30 m
III. LES CATEGORIES DE MINES Les fixes APZF La projection s’effectue sur 360° au niveau du sol. Elles sont généralement posées sur des piquets bois ou ferraille. Elles sont souvent déclenchées par un fil fin de surveillance relié au dispositif de mise de feu LIAISON: voyons son fonctionnement De 75 à 400 g : dangereuse 100 m , mortelle à 30 m

18 III. LES CATEGORIES DE MINES
LIAISON: 2° AP ZB

19 75 à 800 gr dangereuse à 60 m et mortelle jusqu’à 40 m
III. LES CATEGORIES DE MINES Les Bondissantes APZB On les trouvent généralement enterrées, le dispositif de mise de feu initie une 1° charge qui fait monter la mine à la hauteur de taille humaine puis une fois à la bonne hauteur un 2°dispositif de mise de feu vient initier la charge militaire. LIAISON: La hauteur où explose cette mine se situe généralement à la hauteur du ceinturons d’un Homme, voyons son fonctionnement. 75 à 800 gr dangereuse à 60 m et mortelle jusqu’à 40 m

20 III. LES CATEGORIES DE MINES
LIAISON: Passons aux mines AC maintenant.

21 Les effets dirigés MIAPED
III. LES CATEGORIES DE MINES Les effets dirigés MIAPED

22 MINES ANTI-CHAR (AC) sont des munitions d’attente
III. LES CATEGORIES DE MINES MINES ANTI-CHAR (AC) sont des munitions d’attente MARQUER UN MOMENT DE POSE LIAISON: voici le 1° type les mines AC

23 A action de chenille DE 2 à 10 kg d’explosif
III. LES CATEGORIES DE MINES A action de chenille Elles fonctionnent du fait de la présence d’un véhicule. Elles sont destinées à le mettre hors de combat par la destruction de son train de roulement qui a déclenché la mine. LIAISON: 2° types les mines AC DE 2 à 10 kg d’explosif

24 A action ventrale III. LES CATEGORIES DE MINES
Elles fonctionnent du fait de la présence, de la proximité ou du contact d’un véhicule. Elles sont destinées à le mettre hors de combat, elles agissent par le planché du véhicule, donc le personnel est vulnérable. Le déclenchement du dispositif de mise de feu se fait par le basculement de l’antenne. Des AC ventrales sans antennes existent, pour votre rallye les mines AC ventrales auront forcement une antenne LIAISON: Le 3° et dernier type les mines AC

25 à action horizontale III. LES CATEGORIES DE MINES
Elles visent le flanc des véhicules, le véhicule et/ou le personnel sont mis hors de combat. Ils en existent de très puissante et modernes pour transpercer les blindages les plus résistants. LIAISON: on trouve aussi

26 IL EXISTE AUSSI DES -Mines d’exercices -Mines inertes de démonstration
III. LES CATEGORIES DE MINES IL EXISTE AUSSI DES -Mines d’exercices -Mines inertes de démonstration -Mines inertes d’entrainement Se sont des mines réelles ou la charges militaire est simulée par un dispositif non vulnérant pour l’Homme Se sont des répliques exactes sans aucunes charge Se sont des répliques de mines réelles plus ou moins exacte sans charge Démilitariser une mine consiste a enlever le dispositif de mise de feu et la charge militaire de façon que la mine ne contienne plus aucune matière dangereuse. LIAISON: Voilà j’en fini avec mon cours, je vous invite a noter les éléments de la diapo suivantes

27 LES SOUS-MUNITIONS sont des munitions d’attaque
IV LES SOUS-MUNITIONS sont des munitions d’attaque Elles n’attendent pas l’ENY sur le terrain mais nous les envoyons directement sur sa position. On les reconnaît facilement sur le terrain car elles sont sur le sol et très souvent de couleur brut (fer) ou des couleurs vives, vu leur emploi on a pas besoin qu’elles se fondent dans le paysage. LIAISON: Définition de

28 IV. LES SOUS-MUNITIONS Terme désignant une munition embarquée à bord d’un conteneur ( magasin sous forme de bombe mêre, obus, roquette, mortier, casiers..) et dispersée par ce dernier pour produire au sol ou en altitude les effets spécifiques selon l’objectif à traiter. LIAISON: les effets des sous munitions sont

29 Anti-personnel Antichar Anti infrastructure Fumigène A fragmentation
IV. LES SOUS-MUNITONS Anti-personnel Antichar Anti infrastructure Fumigène A fragmentation A interdiction de zone Incendiaire Chimique La rapidité de mise en œuvre de ce type de munition garantie un effet de surprise sur l’ENY, les moyens de dispersion terrestres ou aériens étant multiples les sous-munitions restent une arme très efficace. LIAISON: voyons à l’aide de la séquence vidéo suivante la rapidité et l’efficacité de cette arme

30 Commenter si nécessaire les questions, marquer un moment de pause

31 Les mines détruisent, blessent et tuent
Pendant un conflit bien sûr mais aussi des semaines des mois et même des années après la fin d’un conflit -la population civile est souvent victime du danger mine mais on trouve aussi certains curieux, des collectionneurs et bien sur des inconscients Des qualifications spécifiques pour toutes munitions existantes sont nécessaires pour approcher, manipuler ou détruire ses munitions en sécurité. L’Arme du Génie dont le 13 RG a du personnel qualifié selon les grades, la fonction du personnel et le rôle de son Unité. LIAISON: en conclusion

32 - ON NE TOUCHE PAS UNE MUNITION (UXO) -ON RC IMMEDIATEMENT -ON NE S’APPROCHE PAS - ON MARQUE LA ZONE AFIN DE PREVENIR DU DANGER Je vous rappelle que l’objectif de ce cours était de vous donner les bases nécessaires pour vous aider demain a reconnaître certaines familles de munition de mine AP et AC ainsi que des sous-munitions. LIAISON: les prochaines séances Génie sont:

33 Ottawa interdit l’utilisation des mines AP
RAPPELS Ottawa interdit l’utilisation des mines AP Oslo interdit l’utilisation des sous-munitions Une mine est constituée d’un dispositif de mise de feu, d’un dispositif de sécurité, d’une charge militaire UXO= munition tirée ou abandonnée et qui n’a pas explosé 4 types de mines AP:les APLOC, APZB, APZF, APED 3 types de mines AC: à action de chenille, à action ventrale, à action horizontale Mines AP et AC = munitions d’attente Sous-munitions = munitions d’attaque LIAISON: la manipulation de munitions avant pendant et après des conflits reste très dangereuse

34 -GEN 2 prévoir le « Tatoo », des mouchoirs en papier, les brelages et la musette SI PAS DE QUESTION? REMETTRE LA SECTION AUX ORDRES DU CADRE PRESENT -GEN 3


Télécharger ppt "GENERALITES SUR LES MINES ET LES SOUS-MUNITIONS"

Présentations similaires


Annonces Google