La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lapproche orientante Comité de travail, région de Laval, des Laurentides et de Lanaudière Les principaux éléments.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lapproche orientante Comité de travail, région de Laval, des Laurentides et de Lanaudière Les principaux éléments."— Transcription de la présentation:

1 Lapproche orientante Comité de travail, région de Laval, des Laurentides et de Lanaudière Les principaux éléments

2 2 Contenu de la présentation Historique Problèmes relevés Conséquences Les défis Définition Lobjectif Complémentarité des rôles Les assises

3 3 Historique Rapport Parent, 1963 à 1966; Avis du conseil supérieur de léducation, 1988; Plan daction sur la réussite éducative, 1992; Recommandation de lordre professionnel des conseillers et des conseillères dorientation du Québec, 1993; Rapport Pagé, 1995; Rapport sur la relance de la formation professionnelle, 1995; Rapport sur les états généraux de léducation, 1996; Réaffirmer lécole (rapport Inchauspé), 1997; Lécole, tout un programme (Énoncé de politique éducative), 1997; Sommet du Québec et de la jeunesse, 2000; Programme de formation de lécole québécoise, 2001; À chacun son rêve: balises pour linstauration dune approche orientante à lécole, 2001.

4 4 Problèmes relevés Faiblesse des liens entre les apprentissages scolaires et la vie courante; Faiblesse de leffectif professionnel chargé du soutien des élèves et allongement des listes dattente pour consultation; Approche reposant presque exclusivement sur laide professionnelle; Soutien souvent apporté sur le tard, cest-à-dire, à partir de la 3e secondaire; Méconnaissance chez les jeunes des réalités du marché du travail, des différents métiers et des différentes professions; Méconnaissance des exigences associées aux divers cheminements scolaires menant aux qualifications; Confusion des jeunes devant leur orientation.

5 5 Conséquences Absence de projet davenir, abandon scolaire ou prolongation des études; Proportion importante (59%) de jeunes qui, à la fin du secondaire, ont une idée peu précise de leur choix de carrière; Nombreux changements de programmes à lenseignement supérieur (40% au secteur technique) et prolongation des études; Faible nombre dinscriptions à la formation professionnelle et technique (avec pour corollaire une pénurie de main-dœuvre dans certains secteurs de léconomie); Choix professionnels limités par les stéréotypes sexistes.

6 6 Les défis Stimuler plus tôt (préscolaire et primaire) le développement vocationnel et permettre un cheminement progressif du début à la fin du secondaire; Intégrer des éléments dinformation et dorientation aux programmes disciplinaires; Offrir des activités favorisant le développement de lidentité et le cheminement vocationnel, grâce à un travail déquipe à linterne et à un partenariat avec la communauté; Rendre disponible des outils adéquats et à jour en matière dinformation et dorientation; Assurer une aide individuelle aux élèves (conseillance) en complémentarité aux activités collectives offertes.

7 7 Définition Une approche orientante est une démarche impliquant : La concertation entre une équipe-école et ses partenaires; Létablissement dobjectifs et la mise en place de services (individuels et collectifs), doutils et dactivités scolaires et parascolaires visant à accompagner lélève dans le développement de son identité et dans son cheminement vocationnel; Lintégration dactivités et de services au plan de réussite et au projet éducatif dun établissement et non dun simple cumul dactions isolées engageant peu léquipe-école.

8 8 Lobjectif Stimuler la connaissance de soi, de ses centres dintérêts et de ses aptitudes, ainsi que des divers métiers et professions; Favoriser lémergence dun projet de cheminement scolaire et de carrière; Susciter lintérêt pour les études et la motivation; Diminuer léchec et labandon scolaires, prévenir lallongement indu des études et les changements de programmes; Accroître la réussite et la qualification.

9 9 Complémentarité des rôles Lélève, comme premier responsable de sa formation et de son orientation; Lenseignant, pour aider lélève dans le développement de son identité et mettre en évidence les liens entre les apprentissages disciplinaires et les réalités du monde de travail, il travaille en collaboration avec le professionnel de linformation ou de lorientation; Le professionnel de linformation ou de lorientation, à titre dexpert, pour aider lélève et ses parents, lenseignant ainsi ainsi que la direction; Le personnel technique (ex. : bibliothèque), pour aider lélève dans lorganisation dactivités de la vie scolaire ou dans la recherche dinformation scolaire et professionnelle;

10 10 Complémentarité des rôles (suite) La direction et le conseil détablissement, comme leaders du projet éducatif et responsables de la mise en place dune approche orientante au sein de lécole; Le parent, pour aider son enfant dans sa quête didentité et dans lexploration de ses talents et aptitudes; La commission scolaire, comme promotrice dune approche orientante et comme aide aux écoles (ressources, soutien, conseil); La communauté (travailleurs, employeurs, établissements de formation, organismes), pour appuyer léquipe-école, par exemple en accueillant lélève dans un milieu de travail ou en participant à des activités à lécole.

11 11 Les assises Programme de formation de lécole québécoise Régime pédagogique Construction de lidentité Typologie de John Holland Phases du développement vocationnel

12 12 Programme de formation de lécole québécoise Services denseignement Lapproche orientante peut rejoindre tous les éléments du Programme de formation et plus particulièrement : Domaine général de formation « Orientation et entrepreneuriat » Axes de développement Conscience de soi, de son potentiel et de ses modes dactualisation; Appropriation des stratégies liées à un projet; Connaissance du monde travail, des rôles sociaux, des métiers et des professions.

13 13 Programme de formation de lécole québécoise (suite) Compétences transversales Dordre intellectuel : exploiter linformation; Dordre méthodologique : exploiter les technologies de linformation et de la communication (TIC); Dordre personnel et social : structurer son identité et coopérer.

14 14 Régime pédagogique Services complémentaires Domaines généraux de formation; Compétences transversales; Activités de vie scolaire; Services daide, danimation et de soutien.

15 15 Construction de lidentité Deux compétences transversales dordre personnel et social : Structurer son identité Composantes de la compétence Souvrir aux stimulations environnantes; Prendre conscience de sa place parmi les autres; Mettre à profit ses ressources personnelles.

16 16 Construction de lidentité (suite) Coopérer Composantes de la compétence Interagir avec ouverture desprit dans différents contextes; Contribuer au travail collectif; Tirer profit du travail en collaboration. Tous les domaines dapprentissage contribuent également à développer lidentité.

17 17 Typologie de Holland Selon cette typologie, on peut retrouver six grands types de la personnalité ou six grandes dimensions de la personnalité vocationnelle : Le Réaliste : qui est à laise dans le concret, le manuel, le plein air, laventure; LInvestigateur : qui est à laise dans la solution de problèmes, la logique, les sciences; LArtistique : qui est à laise dans la création artistique, limaginaire, la nouveauté; Le Social : qui est à laise dans les rapports humains, lécoute, la coopération; LEntreprenant : qui est à laise dans le leadership, la persuasion, la direction; Le Conventionnel : qui est à laise dans lordre, la routine, la précision.

18 18 Phases du développement vocationnel Exploration (de soi, de lenvironnement scolaire, des métiers et des professions) Cristallisation / clarification Spécification Réalisation Il est cependant à noter que le processus nest pas nécessairement linéaire et quil peut aussi y avoir des mouvements de retour à une étape précédente pour reconsidérer certains aspects.

19 19 Phases du développement vocationnel (suite) Un travail déveil à la connaissance de soi, à lestime de soi et à lexistence de multiples professions peut être amorcé dès le préscolaire et se poursuivre au primaire et au secondaire. Membres du comité de travail : Denise Soulières, Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles Michelle Rivet, Commission scolaire des Affluents Michel Perreault, Commission scolaire des Laurentides Pour obtenir le fichier de cette présentation, faites une demande par courriel à :


Télécharger ppt "Lapproche orientante Comité de travail, région de Laval, des Laurentides et de Lanaudière Les principaux éléments."

Présentations similaires


Annonces Google