La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Recherche en Biologie ou Géologie dans un master MEEF Pourquoi ? Pour quoi ? Comment ? Y. Bassaglia Colloque AFPSVT « Réforme du CAPES SVT 2014 et de la.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Recherche en Biologie ou Géologie dans un master MEEF Pourquoi ? Pour quoi ? Comment ? Y. Bassaglia Colloque AFPSVT « Réforme du CAPES SVT 2014 et de la."— Transcription de la présentation:

1 Recherche en Biologie ou Géologie dans un master MEEF Pourquoi ? Pour quoi ? Comment ? Y. Bassaglia Colloque AFPSVT « Réforme du CAPES SVT 2014 et de la formation des enseignants

2 Pourquoi : contexte Discipline scientifique « dure » – Approche expérimentale – Travail de laboratoire

3 Discipline scientifique « dure » – Approche expérimentale – Travail de laboratoire Master, donc « il faut de la RRRR echerche »… – Quelle recherche pour un master MEEF ? Recherche « didactique disciplinaire » en M2 – Intérêt dune recherche en biologie ou géologie pour la formation des enseignants ?... – (… dans un contexte de concours) Pourquoi : contexte

4 Pour quoi ? Discipline scientifique « dure » – Approche expérimentale ? Intérêt pratique (Technicité) ? pas vraiment utile en tant que telle

5 Pour quoi ? Intérêt conceptuel (apport épistémologique) ? (= appréhender « LA démarche scientifique » ?) En fait : - On na pas le temps… - Ce nest pas le lieu… - Ce nest pas lhabitude… Intérêt pratique (Technicité) ? pas vraiment utile en tant que telle Discipline scientifique « dure » – Approche expérimentale ?

6 Pour quoi ? Really ?... OHERIC DIPHTERIC Et autres… « direct reflection of the process of scientific discovery » Discipline scientifique « dure » – Approche expérimentale ?

7 Pour quoi ? « La science a en fait deux aspects. Ce quon pourrait appeler science de jour et science de nuit. La science de jour met en jeu des raisonnements qui sarticulent comme des engrenages, des résultats qui ont la force de la certitude. […] La science de nuit, au contraire, erre à laveugle. Elle hésite, trébuche, recule, transpire, se réveille en sursaut. Doutant de tout, elle se cherche, sinterroge, se reprend sans cesse. […] Ce qui guide lesprit alors, ce nest pas la logique. Cest linstinct, lintuition. Cest le besoin dy voir clair. Cest lacharnement à vivre. Cest le courage. […] Lorsquil en vient à écrire un article pour publier le résultat de son travail, le scientifique, consciemment ou non, oublie la science de nuit pour ne plus parler que de science de jour. Il sagit de mettre en ordre une masse de données récoltées au fil des mois et des années, de leur donner une forme qui deviendra alors le compte-rendu officiel de la recherche. Une histoire possédant assez de force et de persuasion pour convaincre les collègues. Pour les pousser à adopter votre point de vue et même pour éclairer leur propre recherche. Étrange exercice en vérité. La science, cest avant tout un monde didées en mouvement. Écrire pour rendre compte dune recherche, cest immobiliser ses idées ; les figer ; comme si on dépeignait une course de chevaux par un instantané. […] [cest] remplacer lordre réel des évènements, des découvertes, par ce qui apparaît comme lordre logique, celui qui aurait dû être suivi si, au début, la conclusion avait été connue. Il y a un rite dans la manière de présenter les résultats scientifiques. Un peu comme si lon décrivait lhistoire dune guerre daprès les seuls communiqués détat-major. F. Jacob « Le courage du chercheur » Séance publique annuelle de lAcadémie des Sciences 2005

8 Pour quoi ? Étrange exercice en vérité. La science, cest avant tout un monde didées en mouvement. Écrire pour rendre compte dune recherche, cest immobiliser ses idées ; les figer ; comme si on dépeignait une course de chevaux par un instantané. Cest aussi transformer la nature même de cette recherche; la formaliser. Remplacer par un défilé bien ordonné de concepts et dexpériences un fouillis defforts désordonnés. De tentatives nées dun acharnement à voir plus clair. Mais aussi de visions, de rêves, de rapprochements imprévus, de simplifications souvent enfantines, de coups de sonde au petit bonheur, dans toutes les directions, sans bien savoir où lon va déboucher. Bref, le désordre et lagitation qui animent la vie dun laboratoire. Pourtant, à mesure que la partie savance, comment ne pas chercher à savouer quelles ont été la part du hasard et celle de linspiration ? F. Jacob « Le courage du chercheur » Séance publique annuelle de lAcadémie des Sciences 2005 « The most exciting phrase to hear in science, the one that heralds new discoveries, is not ' ε ρηκα !' (I found it!) but 'That's funny...' » Isaac Asimov ( )

9 Pour quoi ? OHERIC DIPHTERIC Et autres… « Direct reflection of the process of scientific discovery » ???? Discipline scientifique « dure » – Approche expérimentale ? NON : travail de reconstruction ne nécessitant pas le labo !

10 Pour quoi ? OHERIC DIPHTERIC Et autres… « Direct reflection of the process of scientific discovery » ???? Discipline scientifique « dure » – Approche expérimentale ? Vision rigide et linéaire de la pratique scientifique… = celle de nos étudiants !!! Quelle image de la recherche est-elle véhiculée ??? NON : travail de reconstruction ne nécessitant pas le labo !

11 Pour quoi ? Discipline scientifique « dure » – Approche expérimentale ? – Travail de laboratoire… « ya ka prendre le gène »… Faire de la recherche = RATER des manips ! La science triomphante comme universelle panacée…

12 Pour quoi ? La réalité quotidienne de la recherche scientifique ! Discipline scientifique « dure » – Approche expérimentale ? – Travail de laboratoire…

13 Pour quoi ? Discipline scientifique « dure » – Approche expérimentale ? – Travail de laboratoire… Seule occasion pour ces étudiants de rater des manips… Découverte du travail de fourmi lié aux méthodes scientifiques… Humilité nécessaire à la recherche scientifique… BUTS : Le rejet du « yaka ». Lapprentissage du doute Deux éléments essentiels de la formation scientifique. A compléter / articuler avec une vraie approche épistémologique !.

14 Pour quoi ? Discipline scientifique « dure » – Approche expérimentale ? – Travail de « laboratoire »… Seule occasion pour ces étudiants de rater des manips… Découverte du travail de fourmi lié aux méthodes scientifiques… Humilité nécessaire à la recherche scientifique… Le concept peut se décliner à propos d'un travail de terrain ! © 2003 Pierre Savaton

15 Comment ? Master : …donc stage Principe : UE « projet de recherche scientifique », 3 ECTS - Idéalement : formation méthodologique antérieure (bibliographie !) - Stage court (7-15 jours) Objectif : une ou deux manips (et tant mieux si elles sont ratées !) - Evaluation : o Rapport court (10 pages) au format « scientifique » classique (compréhension du cadre scientifique, analyse des résultats) o … intégrant sur une page une réflexion sur lapport du stage en termes de pratique professionnelle enseignante (technique utilisable, concept utilisable, apport personnel…) o Oral (10, + discussion 10) Concours : … stage juste après écrit ! Rupture (salvatrice ?) dans le continuum de lannée… Rupture entre styles denseignements (avant et après écrits)


Télécharger ppt "Recherche en Biologie ou Géologie dans un master MEEF Pourquoi ? Pour quoi ? Comment ? Y. Bassaglia Colloque AFPSVT « Réforme du CAPES SVT 2014 et de la."

Présentations similaires


Annonces Google