La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dire le VIH Une affaire de couple Joanna Orne-Gliemann 8e Rencontres NORD-SUD IMEA - IRD/UMI 233 - DST Paris VII 26/11/2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dire le VIH Une affaire de couple Joanna Orne-Gliemann 8e Rencontres NORD-SUD IMEA - IRD/UMI 233 - DST Paris VII 26/11/2013."— Transcription de la présentation:

1 Dire le VIH Une affaire de couple Joanna Orne-Gliemann 8e Rencontres NORD-SUD IMEA - IRD/UMI DST Paris VII 26/11/2013

2 Infection par le VIH et couverture du dépistage En 2012, 2,3M personnes nouvellement infectées par le VIH, dont 70% en Afrique sub-Saharienne (ASS) En 2001, 3,4M de nouvelles infections (ONUSIDA 2013) Dépistage = outil clé de prévention du VIH, plusieurs interventions ayant accéléré la couverture du dépistage Test rapides, Provider initiated testing and counselling, campagnes de test à domicile… Malgré tout, nombre dadultes testés et informés de leur statut VIH reste largement insuffisant (EDS ) : Médiane parmi 30 pays dASS : 10% femmes, 8% hommes au cours des 12 derniers mois 36% jamais testés pour le VIH au cours de leur vie

3 Intérêt dune approche de couple au dépistage du VIH Transmission sexuelle responsable de la majorité des nouvelles infections VIH 1 personne VIH+ sur 2 est en couple avec un partenaire non infecté => couple sero-discordant Majorité des nouvelles infections par transmission hétérosexuelle ont lieu au sein de couples stables/cohabitant et sero-discordants (Dunkle Lancet 2008) Membres du couple ayant connaissance de leur statut VIH (respectifs) plus à même dadopter des pratiques de prévention (Allen AIDS 2003 ; Roth Int J STDs AIDS 2001) Prise en charge par ARV du partenaire VIH+ est susceptible réduire considérablement le risque de transmission au partenaire non infecté au sein de couples sero-discordants (HPTN Cohen NEJM 2012)

4 Directives OMS sur le dépistage VIH en couple 2012

5 Directives OMS sur le dépistage VIH en couple 2012 Issues dune consultation internationale en février 2011 pour faire le point sur données disponibles 2 principales recommandations Offrir le conseil et dépistage du VIH aux couples, partout où le dépistage du VIH et le conseil sont disponibles, y compris dans les cliniques prénatales Pour les couples où un seul partenaire est séropositif, offrir un traitement antirétroviral au partenaire séropositif, quel que soit son état immunitaire propre (taux CD4), afin de réduire le risque de transmission du VIH au partenaire séronégatif

6 35% femmes enceintes ont eu accès au dépistage prénatal du VIH en 2010 (OMS 2011) Seuls +/- 15% de dépistage VIH des partenaires parmi les femmes testées lors des consultations prénatales (Msuya AIDS 2008, Katz Plos One 2009) Varie de 5% dans la plupart des contextes à 85% au Rwanda Dépistage du VIH en couple dans le cadre de la PTME

7 Barrières au conseil et dépistage VIH prénatal en couple (1) Historique : programmes de PTME ciblés sur les femmes Logistique/politique : difficulté dintégrer les services mère-enfant, de PTME et de prise en charge/suivi ART Système de santé : horaires des consultations, attitudes du personnel

8 Barrières au conseil et dépistage VIH prénatal en couple (2) Culturelle : Grossesse = responsabilité des femmes Présence des hommes dans une maternité reste peu acceptable, forte pression sociale, Rôles de genre, « masculinité », femme ne peut pas « demander » à son partenaire de venir en CPN Attitudes des hommes : peur de se découvrir infecté, pensent que le dépistage de leur femme les renseigne sur leur propre sérostatut

9 Conseil et dépistage VIH prénatal en couple : plus davantages que de risques (1) Risques pour le couple (essentiellement en cas de séro-différence) : Rupture de la confidentialité Coercitions/chantage entre les deux membres du couple Rejet de la femme hors du foyer ou départ de lhomme Avantages : Meilleur vécu de linfection, soutien émotionnel, prise de décision en commun Meilleure adhésion aux interventions de PTME, meilleure acceptabilité du traitement ARV Meilleure prévention de la transmission sexuelle du VIH au sein du couple Desgrées-du-Loû, SSM, 2009

10 Conseil et dépistage VIH prénatal en couple : plus davantages que de risques (2) Quand les hommes sont « impliqués dans la PTME » utilisation préservatif, accouchement institutionnel, suivi à 18 mois (Kalembo Plos One 2012) Quand les hommes sont conseillés et testés pour le VIH pendant consultations prénatales prise traitement/prophylaxie ARV (Msuya AIDS 2008) Pas deffet sur ARV au Rwanda/Zambie (Conkling JIAS 2010) TME et mortalité infantile (Aluisio JAIDS 2011)

11 Promouvoir, dans la communauté, lacceptabilité sociale de limplication des hommes Promouvoir une approche familiale à la PTME, intégrer la PTME et la prise en charge VIH de la famille (Betancourt JIAS 2010) Comment parvenir à conseiller et dépister les couples en pratique

12 Promouvoir, dans la communauté, lacceptabilité sociale de limplication des hommes Promouvoir une approche familiale à la PTME, intégrer la PTME et la prise en charge VIH de la famille (Betancourt JIAS 2010) Adapter le système de santé - horaires consultation, personnel « male-friendly »… (Conkling JIAS 2010, Larsson BMC Publ H 2010) Informer et sensibiliser les hommes, lettre dinvitation en clinique adressée au partenaire (Byamugisha JIAS 2011, Koo AIDS Care 2013, Onyango AIDS 2013)

13

14 Essai Prenahtest ANRS Encourager une approche de couple au dépistage prénatal du VIH : Porte dentrée : une population accessible, les femmes enceintes suivies en consultations prénatales Stratégie : ne pas mettre les femmes en danger, renforcer leurs compétences en renforçant le conseil VIH prénatal Intervention : conseil orienté vers le couple (COC) Evaluation du type de communication au sein du couple (sexualité, reproduction, prévention du VIH) Conseil approfondi : sur limportance du conseil et dépistage VIH du partenaire et du conseil VIH de couple Jeux de rôles : stratégies possibles pour inviter le partenaire au conseil et dépistage VIH

15 Essai Prenahtest ANRS Objectifs : Evaluer la faisabilité du COC (Orne-Gliemann BMC Publ H 2010) Evaluer limpact du COC sur : La fréquence du dépistage VIH du partenaire et du conseil VIH de couple La communication conjugale, les comportements de prévention des risques sexuels

16 Méthodes Prenahtest ANRS Essai dintervention, randomisé, multicentrique ( ) Cameroun (Yaoundé), République Dominicaine (Santo Domingo), Géorgie (Tbilissi) et Inde (Pune) Recrutement de femmes enceintes déclarant avoir un partenaire stable Randomisation individuelle : SC (conseil classique) vs COC (intervention) 242 femmes par groupe/pays, 484 femmes/pays => 1936 femmes Questionnaires et entretiens approfondis : T1 - baseline (1 ère consultation prénatale), T semaines après le conseil post-test du VIH, T3 - 6 mois après laccouchement

17 N%AORIC 95%p Cameroun SC (n=245)3514.3ref COC (n=239) – 4.0<0.01 République Dom. SC (n=242)4920.3ref COC (n=242) – Géorgie SC (n=245)31.2ref COC (n=246) – 70.5<0.01 Inde SC (n=241)6426.6ref COC (n=243) – Le COC permet daugmenter la fréquence du dépistage du VIH chez les partenaires - Prenahtest Orne-Gliemann J et al. AIDS 2013

18 La communication du sein du couple favorise le dépistage du partenaire dans certains contextes - Prenahtest Orne-Gliemann J et al. AIDS 2013 Factors associated with partner HIV testing Cameroon (N=402) Dominican Republic (N=363) Georgia (N=435) India (N=407) AORCIAORCIAORCI AO R CI Couple-oriented counselling vs SC Partner came with woman to ANC HIV infection Partner ever HIV tested Discussed condom use with partner Discussed HIV with partner Suggested HIV testing to partner

19 La communication du sein du couple favorise le dépistage du partenaire dans certains contextes - Prenahtest Orne-Gliemann J et al. AIDS 2013 Factors associated with partner HIV testing Cameroon (N=402) Dominican Republic (N=363) Georgia (N=435) India (N=407) AORCIAORCIAORCI AO R CI Couple-oriented counselling vs SC Partner came with woman to ANC HIV infection Partner ever HIV tested Discussed condom use with partner Discussed HIV with partner Suggested HIV testing to partner

20 La communication du sein du couple favorise le dépistage du partenaire dans certains contextes - Prenahtest Orne-Gliemann J et al. AIDS 2013 Factors associated with partner HIV testing Cameroon (N=402) Dominican Republic (N=363) Georgia (N=435) India (N=407) AORCIAORCIAORCI AO R CI Couple-oriented counselling vs SC Partner came with woman to ANC HIV infection Partner ever HIV tested Discussed condom use with partner Discussed HIV with partner Suggested HIV testing to partner

21 Le COC augmente la fréquence de la communication conjugale sur la prévention des risques sexuels après le dépistage prénatal du VIH - Prenahtest P<0.003 pour tous les pays Score combinant 4 indicateurs de communication conjugale Discussion VIH Discussion préservatifs pour prévention VIH Suggestion test VIH Suggestion conseil de couple Plazy M et al. RESP 2013

22 Le COC augmente la fréquence de la communication conjugale sur la prévention des risques sexuels après le dépistage prénatal du VIH - Prenahtest P<0.003 pour tous les pays Plazy M et al. RESP 2013 Score combinant 4 indicateurs de communication conjugale Discussion VIH Discussion préservatifs pour prévention VIH Suggestion test VIH Suggestion conseil de couple

23 Quelles perspectives pour le conseil et dépistage VIH prénatal en couple (1) Re cherche opérationnelle, définir des stratégies innovantes pour : Améliorer lacceptabilité et la faisabilité de la présence des hommes dans les services de santé mère – enfant Améliorer lacceptabilité et lutilisation du dépistage VIH dans les communautés Multiplier les options, le dépistage mobile, à domicile, en individuel et en couple, pas de magic bullet! Combinaison dinterventions pour la prévention du VIH, et le dépistage/prise en charge des couples Dans le cadre des efforts de PTME renouvelés, initiative mondiale dElimination de la TME du VIH (Onusida 2011)

24 Quelles perspectives pour le conseil et dépistage VIH prénatal en couple (2) Amélioration des traitements et de laccès au traitement, nouvelles recommandations OMS (ART à 500 CD4) => enjeux de laccès au dépistage de + en + crucial : loptimisation de la prise en charge pour les personnes VIH+ le contrôle de lépidémie Quelles conséquences de la généralisation du traitement précoce et à long terme sur lacceptabilité du dépistage en couple la gestion du risque VIH et de linfection par le VIH au sein du couple et de la famille « Temprano Social » ANRS (Jean, J Infect Dis 2013)

25 Remerciements Agence Nationale de Recherches sur le SIDA et les hépatites virales Elizabeth Glaser Pediatric AIDS Foundation Dabis François. ISPED - Université Bordeaux 2 Tchendjou Patrice. Centre Pasteur du Cameroun Desgrées du Loû Annabel. IRD, UMR CEPED Cameroun : Centre Pasteur du Cameroun (CPC) République Dominicaine : Centro Nacional de Investigaciones en Salud Materno Infantil (CENISMI) Géorgie: Maternal and Child Care Union (MCCU) Inde : PRAYAS Health group


Télécharger ppt "Dire le VIH Une affaire de couple Joanna Orne-Gliemann 8e Rencontres NORD-SUD IMEA - IRD/UMI 233 - DST Paris VII 26/11/2013."

Présentations similaires


Annonces Google