La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

AU LAOS AVEC MARIJO 5 - LE SUD, AU FIL DU MEKONG.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "AU LAOS AVEC MARIJO 5 - LE SUD, AU FIL DU MEKONG."— Transcription de la présentation:

1

2 AU LAOS AVEC MARIJO 5 -

3 LE SUD, AU FIL DU MEKONG

4

5 Après avoir fait le trajet en avion entre Vientiane et Paksé, le chef-lieu de la province de Champasak, cest principalement en bateau que nous parcourrons la zone sud jusquà proximité de la frontière du Cambodge. Et cest de là quaprès notre périple se terminera notre voyage en rejoignant la Thaïlande toute proche.

6 Sur le ferry, des femmes transportent de la nourriture…

7 Le débarcadère

8 Le poste de pilotage!

9 Semblable au nord… Avec des constructions temporaires tout au bord du fleuve, hors mousson!

10 Restaurant et sa cuisine…

11 Le Wat Phou vaut à lui seul le détour par le sud. Cest un temple montagne khmer, antérieur à celui dAngkor. Une description en a été faite au Ve siècle dans les annales dune dynastie chinoise car, à cette époque, il se trouvait dans un pays nommé le Funan, vassal de la Chine. Au VIe siècle, il devint le principal centre religieux des ancêtres des Khmers. Cependant, les ruines que lon voit, malheureusement très mal conservées, datent dune période sétalant entre le IXe et le XIIe siècle. En 2002, le Wat Phou a été inscrit au patrimoine mondial de lUNESCO.

12 La grande allée qui mène au Palais mesure environ 200 mètres de long. Elle est bordée de symboles du lingam (phallus) de Civa.

13 Le lieu récupéré par les Bouddhistes au XVIe siècle reste sacré et on y trouve les vendeuses doffrandes. Le palais des hommes, en grès.

14 Ci-dessous, ce genre de colonnettes masquant les ouvertures, se retrouvensur tous les temples angkoriens. Ci-haut, Civa et son énergie féminine, Parvati, sur le taureau Nandin …

15 Les ruines du temple montagne et une représentation du Ramayana : Hannuman appelle les singes.

16 Un gardien et sculptures en bas- relief ornant le Palais des femmes, en latérite et grès. Vishnou chevauchant le dieu ailé Garuda

17 Lensemble du site avec le baray, ou grand bassin, qui servait aux joutes nautiques

18 Pour poursuivre le voyage, un autre ferry de conception originale, formé de trois bateaux fixés côte à côte!

19 Juste avant datteindre le Cambodge, le Mékong sélargit considérablement en laissant émerger un nombre considérable dîles. Il y en aurait environ 4 000! A partir de là, le fleuve nest plus navigable car il comporte des rapides et de spectaculaires chutes. La plus grande des îles, celle de Khong, se trouve au nord. Elle constitue un point de départ pour la visite des autres îles en utilisant de petites embarcations. Un grand nombre dhôtels et « Guest Houses » sy sont développés.

20 Lapproche de lîle de Khong.

21

22 Les hôtels typiques de lîle.

23 Promenade matinale sur le chemin bordant la berge! Ci-dessus, les filets de pêcheurs.

24 Larchitecture qui prévaut pour les constructions récentes de familles aisées.

25 La vie au bord du Mékong.

26 Ile de Khône Sur cette île les habitants ont développé de nombreux petits hébergements chez eux ou un peu plus élaborés comme ici, à droite.

27 Sous le protectorat français, lîle voisine de Det et celle-ci ont servi à développer le trafic vers le Cambodge. Pour contourner rapides et chutes, on construisit une petite voie de chemin de fer de 14 km passant dune île à lautre par un pont de 150 m de longueur sur 3 m de large. Sur lîle, un centre téléphonique et un poste de douane avaient été installés.

28 Vestiges de lépoque française! A gauche, en haut, lactuelle école primaire et en-dessous lancienne poste

29 Entre les périodes de mousson, on vit sous la maison…

30 Lancien pont du chemin de fer, bien détérioré en surface!

31 La locomotive na pas bougé depuis son arrêt dans les années 40! Le train comportait 12 wagons.

32 Cette femme au travail ne semble pas dérangée par la présence de cette « charmante » voisine!

33 Les touristes constituent la distraction du village…

34 Le temple du village, les résidences des moines et des visiteuses tout à fait à laise dans ce lieu!

35

36 Cela surprend à prime abord : malgré la sécheresse, on pratique le brûlis sans surveillance, pour éradiquer les serpents.

37 A lapproche des chutes, une vendeuse au bord du chemin.

38 Dans un cadre sauvage, les chutes de Li Phi.

39 Revenant au village, on remarque les pompes à essence!

40 Les chutes de Pha Peng, le Niagara du Mékong, sont les plus grandes de lAsie du sud-est, avec une hauteur de 15 mètres.

41 Non loin, découvrons le charmant village mhong de Bane Nong Bune où se pratique la sculpture. Avec une installation primitive, ils font des merveilles. Fabrication de portes et fenêtres de facture très élégante.

42 La maison commune du village où se pratiquent les rites animistes.

43 Les masques très primitifs sont vendus aux touristes pour presque rien…

44 Pour terminer, revenus à notre point de départ, une petite visite à limmense marché de Paksé afin de bien graver ces scènes dans nos mémoires avant de quitter le pays… On y trouvera même le pain cher aux Français, reste des habitudes du passé!

45

46 La partie intérieure est beaucoup moins pittoresque… A létage, on retrouve un nombre imposant de comptoirs de bijoux en argent et or!

47 Voici terminé ce tour du Laos en cinq diaporamas. Ils ont été, peut-être, un peu longs et je vous prie de men excuser. Pourtant, jai du souvent couper allègrement dans les photos que javais choisies! Je souhaite cependant vous avoir donné un petit aperçu du charme envoûtant dun pays dont les habitants, toujours accueillants, sont encore si souvent à des lieues de notre civilisation…

48 Musique traditionnelle du Laos Documentation : guides du routard et dAriane tours Photos, conception et réalisation: Marie-Josèphe Farizy-Chaussé Mai 2009

49 AU REVOIR

50


Télécharger ppt "AU LAOS AVEC MARIJO 5 - LE SUD, AU FIL DU MEKONG."

Présentations similaires


Annonces Google