La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LOrient et lOccident, la Fusion de Deux Mondes.. LA FUSION MUSICALE. LORIENT DANS NOTRE MUSIQUE. LA MUSIQUE ANDALOUSE: HISTOIRE DUNE FUSION SANS FIN.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LOrient et lOccident, la Fusion de Deux Mondes.. LA FUSION MUSICALE. LORIENT DANS NOTRE MUSIQUE. LA MUSIQUE ANDALOUSE: HISTOIRE DUNE FUSION SANS FIN."— Transcription de la présentation:

1 LOrient et lOccident, la Fusion de Deux Mondes.

2 LA FUSION MUSICALE. LORIENT DANS NOTRE MUSIQUE. LA MUSIQUE ANDALOUSE: HISTOIRE DUNE FUSION SANS FIN.

3

4 1.- Présentation. Héritière dune longue tradition musicale quatre fois millénaire, la musique populaire andalouse actuelle est le résultat dune longue fusion Orient-Occident constante et continue qui remonte à la plus ancienne antiquité.

5 2.- La musique en Al-Andalus, lEspagne musulmane Genèse. La combinaison de chants rituels, de chants passionnels, de chants folkloriques et de chants lyriques ont donné un amalgame unique. Teintée dorientalisme, la couleur de la tradition musicale actuelle andalouse remonte à lépoque musulmane.

6 En lan 711 apr. J.-C., le général arabe Tarik ben Ziyad et son compagnon darmes Mussa envahissent avec leurs guerriers Berbères la Péninsule Ibérique, la soumettant politiquement en 7 années seulement. A partir de ce moment, une première musique autochtone a été développée en combinant la musique populaire importée par les guerriers envahisseurs aux traditions musicales marquées par la musique byzantine et la liturgie mozarabe.

7 Cette riche amalgame fut mise en ordre et théorisée par le premier grand musicologue dAl-Andalus, Zyriab de Cordoue, maître musicien né au IXe siècle en Perse et formé à Bagdad avant de sinstaller définitivement à Cordoue, capitale de lEspagne musulmane.

8 Ziriab de Cordoue

9 2.2.- Zyriab de Cordoue. Il conçut la musique comme une discipline médicale capable de guérir les maux de lâme, en spécifiant un type de musique concret selon loccasion et le besoin, et en combinant à merveille la musique de la Cour califale et la musique de la rue dans le genre musical par excellence: La Nuba.

10 La Nuba est une longue composition qui combine la création instrumentale, les longues imporovisations, les vocalisations, la poésie lyrique et les danses très rythmées.

11

12 2.3.- Jarchas, Moasajas, Zéjel, Maqamat et Cancioneros. En musique populaire, les différents genres furent pratiqués par Musulmans, Juifs et Chrétiens des différents royaumes péninsulaires, quelle quait été leur coyance religieuse. Beaucoup de formes populaires de la musique dAl-Andalus, comme les jarchas, les moasajas et les zéjel se retrouvent dans la lyrique populaire juive sépharade sous le nom de maqamat, ainsi que dans les cancioneros chrétiens.

13 Symbole de la symbiose Orient-Occident: - lusage de mêmes sujets thématiques dans les chansons. - usage partagé de la langue. Le corps de la chanson est chantée en arabe dans les jarchas et les moasajas musulmanes, et en hébreu dans les maqamar sépharades. Le refrain lest en mozarabe ou en espagnol dans ces deux compositions.

14

15 3.- LEspagne Chrétienne et la musique andalouse Définition des genres et instruments actuels. En 1492, les Rois Catholiques obtiennent la reddition de la ville de Grenade, dernier bastion de lIslam espagnol, mettant ainsi un point final à presque huit siècles de présence politique musulmane dans la Péninsule Ibérique. De nombreux changements interviendront dans tous les domaines.

16

17 Cependant, lévolution musicale suivit son cours, en amalgamant tous les éléments antérieurs aux traditions castillanes fraîchement importées. Cest alors que démarre la véritable nature de la musique andalouse telle quelles est connue aujourdhui. La guitare classique espagnole devient linstrument par excellence, outre les autres instruments à cordes pincées tels luth et la mandoline, et les instruments à percussion tels le tambourin, le tambour de basque et les omniprésentes castagnettes.

18

19 La goyesca, danse nationale par excellence du XVIIIe siècle, incorppore une synthèse de la plupart des danses populaires de toute lEspagne de lépoque, du Nord au Sud, devenant la danse la plus prisée et la plus représentative du pays, depuis les classes les plus populaires jusquà la Cour. De là à la musique contemporaine, il ny a quun pas.

20 3.2.- La musique contemporaine. Les grands maîtres de la musique classique espagnole des XIXe-XXe siècles tels Isaac Albéniz, Enrique Granados et linépuisable Manuel de Falla, se sont évertués à dingifier la riche tradition populaire dans laquelle il sont été bercés. Pour sa part, la lyrique populaire fut mise à lhonneur par les grands poètes andalous Federico García Lorca et Antonio Machado, et bien dautres.

21 Federico García Lorca

22 Puisant à la source même du très riche répertoire lyrique et instrumental, ils se sont évertués à donner leures lettres de noblesse à lesprit créatif et syncrétique des hommes et des femmes qui ont fait et continuent de faire lAndalousie. Cependant, tout nest pas dit sur la musique populaire andalouse. Il reste à présenter lexemple le plus marquant de lextraordinaire fusion Orient-Occident: le Flamenco.

23 4.- Le Flamenco Les origines. Chanté et dansé depuis la nuit des temps en terre Andalouse, le Flamenco a toujours été une musique tragique et intense. Héritier direct des chants rituels initiatiques de lAntiquité, toutes les tendances musicales arrivées en Andalousie sy sont mélangées, permettant ainsi à ce genre de se recréer constamment, dans un travail sans fin.

24 Des connexions existent entre les danses frénétiques à la limite de la transe pratiquées dans les anciens temples égyptiens et la danse actuelle rythmée au son des claquements de mains et des coups de talon martelés. La liaison est directe entre les chants byzantins pratiqués dans le sud de lEspagne au temps du royaume Wisigoth, la liturgie mozarabe qui en est dérivée, la psalmodie du Coran de la part des Imams des mosquées et lexpression la plus profonde du chant passionnel flamenco: le Cante Jondo. (le chant profond).

25 4.2.- Le grand catalysateur: le peuple Gitan. A la fin du XVe siècle, intervient le grand élément cataluysateur de toutes les composantes du Flamenco: le peuple Tsigane, qui a pris en Espagne le nom de Gitan. Nayant rien inventé en soi, ce peuple a incorporé les éléments musicaux de leur nouveau pays daccueil à leurs traditions très fraîchement importées de leur lieu dorigine, la Vallée de lIndus.

26

27 À tel point, quils se sont appropriés lexpression et lusage de cette pratique, entre le spectacle et le rituel de demi- transe réservé aus seuls initiés. Pour interpréter le Flamenco, il faut être pénétré par lEsprit (le duende). Contrairement aux idées reçues, on ne rigole pas avec le Flamenco.

28

29

30 Des analogies peuvent être établies si lon compare les grands interprètes de Flamenco tels José Canalejas et le légendaire Camarón de la Isla aux chanteurs dune tribu de nomades de Rajastan, au nord-ouest de lInde, très proches du peuple Gitan. Profondément synchrétisé, le Flamenco se réinvente soi-même constamment, en y incorporant à chaque fois de nouveaux éléments venus dailleurs.

31 Canalejas de Puerto Real

32 Camarón de la Isla

33 F I N


Télécharger ppt "LOrient et lOccident, la Fusion de Deux Mondes.. LA FUSION MUSICALE. LORIENT DANS NOTRE MUSIQUE. LA MUSIQUE ANDALOUSE: HISTOIRE DUNE FUSION SANS FIN."

Présentations similaires


Annonces Google