La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La Préfecture du Rhône et la Caserne centrale de police « Molière »

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La Préfecture du Rhône et la Caserne centrale de police « Molière »"— Transcription de la présentation:

1 La Préfecture du Rhône et la Caserne centrale de police « Molière »

2 La quête dun véritable Hôtel de Préfecture ( ) En lan 8 (1800), le premier préfet du Rhône, Raymond de Verninac de Saint-Maur, sinstalle tout naturellement à lHôtel de Ville de Lyon.

3 Vue de la façade de lHôtel de Ville par N. V. Fonville / Musée Gadagne

4 A partir de 1805, lHôtel de Ville est partagé entre la maire et le préfet. En 1807, le préfet Charles-Joseph- Fortuné dHerbouville et le commissaire général de police, François-Louis-Esprit Dubois, transfèrent leurs bureaux dans lHôtel de Varissan, rue Sala.

5 Fonds Pointet/musée Gadagne

6

7 Le bâtiment nest guère fonctionnel et ne peut rivaliser avec lHôtel de Ville. Après plusieurs projets, lancien claustral des Jacobins est acquis par décret du 31 octobre La construction est confiée à larchitecte François Cavenne puis à Paul Chenavard.

8 Ancien claustral des Jacobins

9 Le préfet, Christophe Chabrol de Crouzol, en prend possession en 1816.

10 Ancienne préfecture place des Jacobins/musée Gadagne

11 Par décret du 22 avril 1855, le préfet, qui cumule ses fonctions avec celles de maire de Lyon, est autorisé à transférer la préfecture à lHôtel de Ville. En 1858, le préfet Claude Vaïsse sy installe.

12 Musée Gadagne

13 La construction de lHôtel du Département et de Préfecture LHôtel de Ville « nest plus quune résidence aussi incommode quinsuffisante pour ladministration dun grand département comme le nôtre »

14 Préfet C. Vaisse Musée Gadagne

15 Les travaux de la commission Département/Préfecture, présidée par le préfet Louis Oustry sont conclus par la délibération du Conseil Général du 30 avril 1879.

16 Le décret du 22 mai 1881, autorise la construction sur des terrains propriétés des Hospices Civils de Lyon (HCL), faisant partie du domaine de la Part-Dieu légué au Grand Hôpital de Notre Dame de Pitié du Pont du Rhône, devenu Grand Hôtel-Dieu de Lyon, par Mme Catherine de Mazenod, Dame de la Part-Dieu, veuve de Messire Amédée de Servient.

17 AD Rhône

18 La construction en est confiée à larchitecte départemental, Antoine-Georges Louvier.

19 Portrait de A-G. LOUVIER

20 La construction débute en 1883

21 Vues du chantier

22 Cour dhonneur et bâtiment rue Pierre Corneille

23 La cour intérieure

24 Escalier dhonneur

25 Petit perron Et Salle des pas perdus

26 Maîtres douvrages et sculpteur

27 Les travaux, sont endeuillés par la chute mortelle, le 12 avril 1887, dun ouvrier- charpentier suisse, employé par lentreprise Debus.

28 Vue du chevalet de bois

29 Le préfet Jules-Martin Cambon linaugure le 18 août 1890.

30 Portrait de Jules-Martin CAMBON

31 Article du Progrès du 20/08/1890 relatant linauguration

32 La décoration et les aménagements se poursuivent jusquen 1892

33 Grands salons

34 Fresque représentant la fête de la Fédération Fresque représentant « Les Lyonnais »

35 En haut : Salle du Conseil de Préfecture A droite : Salle du Conseil Général

36 Depuis, lHôtel du département et de la Préfecture, a fait lobjet de nouvelles constructions portant essentiellement sur les surélévations du bâtiment « Corneille » et la restauration de sa façade.

37

38 La caserne Molière ( ) En ce dernier tiers du 19e siècle, le préfet est plus que jamais un homme dordre. La préfecture est le symbole de lEtat. Sa protection permanente est une évidence et une nécessité. Elle a incombé, selon les périodes, à la Compagnie de réserve départementale, à la Garde nationale, aux gardiens de la paix et à larmée. Et à un piquet de sapeurs-pompiers

39 Musée Gadagne

40 Lyon est sous régime de police dEtat depuis Les forces de police sont regroupées dans les casernes de Serin, des Brotteaux, de Perrache, Gambetta et de Lafayette ou de la Part-Dieu.

41 Caserne Serin fin 19 e siècle-début 20 e siècle/Musée Gadagne

42 Cest loin dêtre satisfaisant. La protection doit être assurée par des effectifs importants casernés à proximité immédiate. Une parcelle est disponible, à quelques mètres de la préfecture, à l'angle des rues de Bonnel et Molière (ancienne rue Monsieur).

43 Plan de masse de la Préfecture et caserne Molière/AM Lyon

44 Un bail de 45 ans est signé, le 29 janvier 1891, entre le préfet et les HCL.

45 Hospices civils de Lyon

46 Par un « traité », du 18 octobre 1890 le ministère de lIntérieur confie cette construction à Michel Durand, entrepreneur à la Guillotière. Ce dernier « construit à ses frais un bâtiment destiné à linstallation dune caserne centrale de gardiens de la paix à pied et à cheval avec bureau de poste et de télégraphe, dépendances et commissariat de police, au prix de F remboursables en 11 annuités ». La réception des travaux par larchitecte en chef est effective le 12 octobre 1891.

47 Musée Gadagne

48 Longtemps désignée comme « caserne de la Garde municipale », son plan est celui dun quartier de cavalerie avec manège, écuries, sellerie, fenil…

49 En haut : la cour intérieure À gauche : anciens fenil et sellerie

50 A droite : poulie pour le fourrage En bas : anciennes écuries

51 Pour la décoration, le préfet avait obtenu du commandant de la place 8 bombes dartillerie « hors-service », remplacées en 1913, par des massifs de fleurs.

52 Au-dessus : Portail principal Au-dessous : Plan délévation

53 Un passage souterrain entre la caserne et la préfecture est creusé. Il est destiné au passage de la cavalerie. Petit aléa, la hauteur sous voute initiale doit être revue par larchitecte pour permettre le passage des montures harnachées et portée à 2,40 m.

54 Coupe du tunnel et son descriptif AD Rhône

55 La cavalerie est utilisée comme force de rupture pour disperser les attroupements. Ce qui explique limportance donnée à la construction de ce passage pour acheminer des renforts en toute sécurité et discrétion dans lenceinte préfectorale. Ces gardiens de la paix à cheval ont aussi une fonction dapparat.

56 Les trois brigades à cheval (32 montures) sont victimes de la Grande Guerre. En 1916, la sellerie est transformée en locaux pour les cabinets médicaux. Deux compagnies cyclistes sont créées.

57 Présence de la garde municipale à cheval lors de larrestation de Caserio Départ du cortège funèbre du Président Sadi-Carnot

58 Un poste de police, un poste militaire et un poste de sapeurs pompiers sont implantés dans le bâtiment « Corneille », avec en permanence des gardes municipaux à cheval et des dragons du quartier de cavalerie de la Part-Dieu.

59 Consignes du poste militaire AD Rhône

60 Le préfet poursuit le regroupement des services de police dans le quartier de la préfecture. Lhôtel de police de la rue Luizerne (rue de Tunisie puis du Major Martin dans le 1er arr.) à proximité de lHôtel de Ville est transféré le 10 octobre 1896, rue Desaix.

61 Lyon est la seule ville où les gardiens de la paix sont casernés. Le 31 décembre 1932, le « contrôleur des dépenses engagées » du ministère de lIntérieur demande au préfet : « le régime en caserne à Lyon est-il toujours indispensable et pourquoi, puisquil nen est pas ainsi ailleurs ? Si oui, pourquoi pas dans un immeuble domanial ? » Les effectifs des gardiens sont passés de 795 à 930.

62 En haut : cheminée dappartement À droite : Passerelle reliant les différents corps du bâtiment

63 Le 25 décembre 1935, les bâtiments de Molière deviennent propriété de lEtat, mais la Commission des Hospices Civils refuse de vendre le fonds à lEtat. Après le rachat, il était prévu la démolition et la reconstruction dun immeuble de quatre étages avec terrasse.

64 Plan de reconstruction après démolition de la caserne Molière AD Rhône

65 Les projets de 1936 de construction dune caserne gardiens de la paix dans le quartier Jean Macé ou de 1937, dun hôtel de police de sept étages dans le quartier Sévigné, naboutiront pas.

66 À gauche : Projet de 1937 du bâtiment À droite : Abri anti-aérien de la caserne Molière AD Rhône

67 Après la Libération, Molière devient le siège de services centraux ou territoriaux de la Police urbaine, des mutuelles, syndicats et associations de policiers.

68 Slhp

69 En haut à gauche : ancienne permanence de nuit En bas : armurerie râteliers mousquetons Au-dessus : porte de cellule de garde à vue

70 Molière, annexe de la Préfecture ( ) Après le départ des services de police en 1982, les locaux sont occupés par des services de la Préfecture (directions du Patrimoine et de la Réglementation) et de la Zone de Défense, les organisations sociales et syndicales des personnels de la police et de la préfecture. En juin 1996, lors du G7 à Lyon, Molière est érigé en poste de commandement opérationnel préfectoral.

71 Accueil des étrangers

72 Les divers projets de réhabiliter le bâtiment ont été abandonnés. En juillet 2003, est déposé un permis de démolir en vue de la construction du nouvel immeuble « Molière » destiné à reloger la direction de la Réglementation et le centre de réunions de la préfecture. Les HCL sont toujours propriétaires du sol et le bail de 99 ans court jusquen 2091.

73 Archives départementales du Rhône (AD Rhône) Archives municipales de Lyon (AM Lyon), Bibliothèque municipale de Lyon Part-Dieu (BML) dont Fonds SYLVESTRE Crédits photos Michel Salager, Slhp Musée Gadagne Société lyonnaise dhistoire de la police (Slhp) A. Lacassagne, lAssassinat du Président Carnot, (24 juin 1894), Lyon, Paris, Bibliothèque de Criminologie, 1894 La Préfecture du Rhône, architecture Antoine-Georges Louvier : recueil de planches et héliogravures sur la Préfecture du Rhône, Paris, Libraire de la Construction moderne Aulanier, 1896, 53 pl : ill, 55 cms BML E Le Monde illustré du 30 juin 1894 « assassinat du Président Sadi Carnot » Indicateurs Fournier, lyonnais, Henry, Annuaire commercial, administratif et judiciaire de la ville de Lyon et du département du Rhône Réalisation diaporama : Société lyonnaise dhistoire de la police avec laimable concours de Roseline Agustin Slhp, droits réservés


Télécharger ppt "La Préfecture du Rhône et la Caserne centrale de police « Molière »"

Présentations similaires


Annonces Google