La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

HISTOIRE DES ARTS FEVRIER 2010 Sandrine Charrier - Secteur Contenus.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "HISTOIRE DES ARTS FEVRIER 2010 Sandrine Charrier - Secteur Contenus."— Transcription de la présentation:

1 HISTOIRE DES ARTS FEVRIER 2010 Sandrine Charrier - Secteur Contenus

2 PARTIE I Historique… Position du SNES…

3 UNE DECISION PRESIDENTIELLE inscrite dans une « politique de civilisation » Fevr : N. Sarkozy derri è re S. Royal dans les sondages/ politique culturelle. S empare de la question de l art à l é cole Une fois é lu : deux lettres de mission concernant l Education artistique et culturelle 1)Lettre de mission de C. Albanel et X.Darcos à E.Gross (ancien conseiller à la culture de Villepin et IG de Philo) le 27 juillet 2007 « une pr é sence plus forte de l Histoire des arts et des techniques artistiques au sein des enseignements g é n é raux et sp é cialis é s »

4 2) Lettre de mission de N.Sarkozy à C.Albanel 1 er août 2007 : « la création dun enseignement obligatoire dhistoire de lArt peut constituer le support de cette éducation culturelle qui fait aujourdhui si cruellement défaut à nos enfants » Histoire de lart = base culturelle fondamentale permettant aux élèves « de connaître et daimer lhistoire, la langue et le patrimoine littéraire et artistique de notre pays »

5 DEUX POINTS DE VUE DIFF É RENTS HISTOIRE DE L ART OU HISTOIRE DES ARTS ? D é bat depuis 93, cr é ation Histoire des arts en lyc é e Histoire de l Art = patrimoine, grandes oeuvres, grands hommes, chefs d oeuvres de la peinture et de l architecture

6 Lobbies : Ecoles d art, d é bouch é s é tudiants Histoire de l Art Histoire des arts = plus ouverte S int é resse à tous les arts (+th é âtre, musique, danse, cin é ma, + œ uvres peu connues)

7 POSITION DU SNES Attach é à l articulation entre pratiques artistiques et culture artistique Oppos é à la cr é ation d un nouvel enseignement du patrimoine d é croch é des disciplines C est dans chaque discipline que les aspects historiques, culturels et é pist é mologiques doivent être abord é s Histoire des arts au lyc é e : disciplines diff é rentes et regards disciplinaires crois é s sur une th é matique au programme

8 LA MISSION GROSS, RAPPORT JANVIER 2008 Rencontre en novembre 2007 : - Rappel de nos demandes - Echanges sur lEducation artistique et culturelle Propositions du rapport en janvier 2008 : –apprentissage artistique théorique en 6e/5e –pratique artistique au choix (musique ou arts plastiques) en 4e/3e, (déjà combattue par le SNES en 2003) –histoire de lArt obligatoire pour tous

9 -« évaluer, au moment des épreuves orales dadmission des concours de recrutement, le goût et les compétences des candidats dans le domaine artistique et culturel » -« cr é er une section sp é cifique aux concours de l agr é gation et du CAPES et confier aux laur é ats des missions de formation dans les IUFM »

10 LA MISSION BAQUÉ Rencontre en décembre 2007 Doit proposer des modalités de mise en œuvre de lhistoire des arts de lécole primaire au lycée Souhait : « donner des repères chronologiques aux élèves et permettre une approche interdisciplinaire »

11 CONSEIL DES MINISTRES JANVIER 2008 Communiqué annonce histoire des arts 50 % des programmes en Ed. Musicale et Arts pla, 25 % en Histoire Epreuve au brevet Le SNES écrit au ministre et lance une pétition : 5000 signatures

12 CIRCULAIRE EDUCATION ARTISTIQUE 8 MAI 2008 Annonce officielle de lhistoire des arts dans les programmes de lécole primaire du collège et du lycée Annonce des pourcentages dhistoire des arts dans certaines disciplines (50 % et 25 %). Approche dans toutes les disciplines Epreuve au brevet + nouveauté : les élèves pourront « valoriser une pratique artistique personnelle, développée dans ou en dehors de lécole » : INACCEPTABLE

13 PROJETS DE PROGRAMME EDUCATION MUSICALE ARTS PLASTIQUES HISTOIRE ETONNANTS ! nintègrent pas explicitement 50 % ni 25 % dhistoire des arts ! mais annoncent à plusieurs reprises lexistence dun programme dhistoire des arts avec des thématiques : « arts, états et pouvoir », « arts, mythes et religions », « arts et innovations techniques », « arts, ruptures, continuités et renaissances » !

14 Où est ce programme dhistoire des arts ? Pourquoi nest-il pas mis en consultation ? (50 % des programmes à mettre en œuvre !) Le journal Le Monde confirme le 14 mai 2008 lexistence dun programme ….. que les organisations syndicales découvriront trois jours avant le Conseil Supérieur de lEducation !

15 LHISTOIRE DES ARTS CONCERNE TOUTES LES DISCIPLINES Ajout dun paragraphe histoire des arts dans tous les programmes de collège Exemples : –Pour tous les enseignements scientifiques : grands repères dans l'histoire des sciences, des techniques et des arts… –Physique-chimie : instruments scientifiques qui ont pu être à l'origine d'inventions artistiques (instruments optiques)… liens entre patrimoine industriel et artistique (mécanisme des fontaines, clepsydre, etc.) … question de la lumière et de la couleur…

16 –SVT : les jardins, l'architecture, les musées scientifiques… utilisation des matériaux, minéraux ou organiques… éthique et savoir… étude des multiples formes de la représentation du corps humain et de la nature dans l'histoire –Maths : principes géométriques utilisés dans l'architecture et dans l'art des jardins… question de la perspective… –Technologie : comprendre qu'un objet technique, comme une oeuvre d'art, entretient des rapports avec l'histoire, la société, les sciences, la culture et les idées … référence à de grands repères (civilisations, mouvements, oeuvres et moments essentiels) qui marquent l'histoire des arts et des techniques

17 JUIN 08 LE MINISTÈRE PASSE EN FORCE Lettre au ministre 3 jours avant le CSE : le SNES demande de retrait du texte non soumis à consultation Communiqués de presse du SNES avec dautres organisations 22 organisations demandent le retrait de ce texte Maintien du texte qui sera très largement repoussé au CSE du 3 juillet 2008…mais publié au BO du 28 août

18 BO du 28 août 2008 Enseignement de culture partagée Concerne tous les élèves (primaire, collège, lycées) Porté par tous les enseignants Convoque tous les arts Objectif = donner à chacun une conscience commune : celle dappartenir à lhistoire des cultures et des civilisations, à lhistoire du monde Enseignement guidé par le souci de : –contribuer à la transmission dune histoire culturelle en faisant acquérir des repères historiques essentiels –travailler sur des œuvres dart en visant lacquisition de compétences méthodologiques utiles à leur analyse –participer une éducation au patrimoine

19 6 thématiques - Arts, créations, cultures - Arts, espace, temps - Arts, Etats et pouvoir - Arts, mythes et religions - Arts, techniques, expressions - Arts, ruptures, continuité 6 grandes périodes historiques 6ème : Antiquité au IX ème siècle 5ème : IX ème siècle, fin XVII ème siècle 4ème : XVIII ème et XIX ème siècle 3ème : XX ème siècle à nos jours

20 6 grands domaines artistiques Lhistoire des arts « convoque tous les arts » Les « arts de l'espace » : architecture, urbanisme, arts des jardins Les « arts du langage » : littérature écrite et orale (roman, nouvelle, fable, légende, conte, mythe, poésie, théâtre, etc.). Les « arts du quotidien » : arts appliqués, design, objets d'art ; arts populaires Les « arts du son » : musique vocale, musique instrumentale, technologies de création et de diffusion musicales Les « arts du spectacle vivant » : théâtre, musique, danse, mime, arts du cirque, arts de la rue Les « arts du visuel » : arts plastiques : architecture, peinture, sculpture, dessin, photographie, bande dessinée, etc. cinéma, audiovisuel, vidéo et autres images

21 Lélève garde mémoire de son parcours dans un cahier personnel dhistoire des arts A cette occasion il met en œuvre ses compétences dans le domaine des TICE, utilise diverses technologies numériques et consulte les nombreux sites consacrés aux arts Illustré, annoté et commenté par lui, ce cahier personnel est visé par le ou les professeurs ayant assuré lenseignement de lhistoire des arts Il permet le dialogue entre lélève et les enseignants et les différents enseignants eux-mêmes

22 Evaluation par le biais du livret scolaire ou du bulletin scolaire Comme tous les autres enseignements, celui de lhistoire des arts fait lobjet dune évaluation spécifique et concertée à chaque niveau scolaire utilisant les supports dévaluation en usage (bulletin et livret scolaire) Validation par le biais du livret de compétences. –Compétence 5 Culture humaniste Domaine Avoir des repères en histoire des arts et pratiquer les arts. Deux items : connaître des références essentielles de lhistoire des arts ; situer les œuvres dans leur contexte artistique et culturel Epreuve au brevet visant à sanctionner les connaissances et les compétences acquises dans le domaine de lhistoire des arts

23 PRISE DE POSITION DU SNES AU CONGRÈS NATIONAL EN 2009 (avant que le ministère ne définisse le mode dévaluation) Enseignement de lhistoire des arts dans le cadre des disciplines impliquées Rejette lidée dune épreuve terminale : évaluation dans les disciplines impliquées

24 DEFINITION DE LEPREUVE AU BREVET : DECISION MINISTERIELLE EN JUIN-JUILLET 2009 Juin 2009 : –décision dune épreuve terminale, coeff 2, dispositions transitoires pour la session 2010, seuls les points au-dessus de la moyenne comptent (texte paru au BO du 25 juillet 09) Juillet 2009 : –note de service cadrant lépreuve dhistoire des arts est envoyée aux IPR, chefs détablissements, recteurs (texte paru au BO du 29 octobre 09)

25 NOTE DE SERVICE BREVET = TEXTE DE « NON CADRAGE » Grande autonomie laissée en matière de contenus, dorganisation, dévaluation Entretien oral de 15 mn maximum Binôme de professeurs, au moins un professeur denseignement artistique ou dhistoire Oral peut concerner plusieurs élèves et porter sur tout objet détude abordé pendant lannée Oral peut sappuyer sur des documents proposés par les examinateurs ou bien sur une réalisation personnelle ou collective effectuée en classe (dossier, diaporama, DVD, dessins, schémas, expositions, création....)

26 Modalités présentées comme définitives, avec modalités transitoires, alors quil sagit seulement dune expérimentation Le SNES ne peut accepter quune épreuve de brevet (même facultative) soit aussi peu définie et cadrée nationalement Questions : –Comment préparer les élèves sur le temps de cours ? –Comment à terme, évaluer lensemble des élèves de troisième durant lannée et pendant les cours ?

27 POSITION DU SNES Texte voté au CN du SNES en septembre 2009 sans avoir connaissance de la note de service : - Nous continuons de contester lépreuve dhistoire des arts et nous ne pouvons accepter une expérimentation non cadrée - En labsence de cadrage (forme, durée, contenus), cette épreuve ne saurait se mettre en place cette année, même pour les seuls élèves volontaires et le SNES appelle les collègues à ne pas sy engager en létat

28 Texte voté à la CA nationale du SNES le 18 Novembre 2009 : –Le SNES appelle les collègues à ne rien se laisser imposer et à construire collectivement le refus de la validation du socle commun par le livret de connaissances et de compétences et, en labsence de réel cadrage national, de lexpérimentation de lépreuve dhistoire des arts. –Il mettra à la disposition des S1 des outils pour organiser les refus. En tout état de cause, une telle épreuve ne saurait être organisée pendant les cours et porter sur un travail réalisé en dehors de la classe. - Le SNES sadressera de nouveau au ministère pour exiger un cadrage national de cette expérimentation.

29 ENQUÊTE BREVET DU SNES JUIN ,4 % des collègues non satisfaits pas lobligation de cet enseignement. Disciplines les moins satisfaites : - Education musicale : 66, 7 % - Arts plastiques : 55,8 % - Histoire : 50,5 %

30 Refus de lévaluation à 80,7 % : –Refus moins marqué dans les 3 disciplines les plus concernées (de 69,4% à 78,2%) –Les enseignants des disciplines scientifiques rejettent massivement cette idée

31 SYNTHÈSE A cette rentrée 2009 : injonction de 50 % dhistoire des arts dans les programmes darts plastiques et déducation musicale et de 25 % dans les programmes dhistoire alors que ces programmes ne sont ni conçus ni découpés ainsi, + histoire des arts dans toutes les disciplines. aucune concertation dans lemploi du temps des enseignants une évaluation imposée au brevet dès la session 2011 avec un coefficient 2

32 une note de service imposant une évaluation inapplicable lobligation affichée pour tous les élèves des lycées généraux, technologiques et professionnels, de 24 h denseignement par an dhistoire des arts. Seuls certains lycées « pilotes » semblent concernés cette année Question : cet enseignement est-il intéressant, apporte-t-il quelque chose aux élèves et aux enseignants, les enseignants sy retrouvent-ils/leur discipline ?

33 PARTIE II POUR REFLECHIR… ET ANTICIPER…

34 QUEL POURRAIT ETRE LE CADRAGE DE CETTE EXPERIMENTATION ? QUELQUES PISTES À DÉBATTRE ET ENRICHIR…… Réaffirmer quil sagit denseigner uniquement sa discipline (dérives constatées) Choisir avec les collègues volontaires les thématiques abordées, ne pas laisser le chef détablissement et lensemble du conseil pédagogique décider Demander des heures de concertation, qui pourraient être cette année payées en HSE à titre transitoire ?

35 Quel cadrage pour lépreuve ? Questions sur une thématique travaillée en classe ? Présentation dun « dossier », dun diaporama par lélève ? Quels contenus et quels objectifs ? Ne pas accepter que lévaluation des élèves puisse se faire sur le temps de cours ; demander des journées banalisées en fin dannée ? Demander que seuls les professeurs des disciplines présentes dans le travail interdisciplinaire soient jury ? Mandat CA = si le ministère refuse de cadrer davantage lépreuve, outils pour organiser le refus de lexpérimentation de lépreuve : quels outils ? Pétition ? Tracts ? Argumentaires ? Textes envoyés dans les S1 ?

36 Lise D ly, sociologue, université de Lille (extrait dun ouvrage collectif « La gouvernance en éducation » ed de boeck ) Le renvoi à lautonomie nest souvent pas un respect de linitiative et lacceptation de modalités multiples de mise en œuvre, mais plutôt une absence de réflexion concrète Les bureaux ministériels attendent que la base trouve des solutions pratiques dont les gouvernants ne savent même pas si elles existent et si elles sont pertinentes Du coup les établissements pataugent longtemps pour des mises en œuvre quon leur demande dinventer ou de réinventer Les délégations excessives ressemblent à une démission

37 Et pour lan prochain ? Peut-on en rester à cette forme dévaluation ? (hybride, à mi-chemin entre contrôle terminal et continu ?) Si contrôle continu, risque dune nouvelle discipline artistique dans le bulletin, = problème : –Séparation affichée culture artistique / pratiques artistiques, culture artistique /histoire –Statut très important de lhist.des arts/ed mus.arts pla. histoire (contrôle continu et coeff 2) Si contrôle terminal, évaluation de ses propres élèves ? Échange de jury entre les établissements ?

38 Histoire des arts et interdisciplinarité au collège Lhistoire des arts peut-elle être une entrée pour réfléchir à la place de linterdisciplinarité au collège ? Faut-il demander un horaire identifié dhistoire des arts dans lemploi du temps des élèves, en tant que dispositif interdisciplinaire (et non comme un nouvel enseignement décroché des disciplines) ?

39 AVEC LE SNES IMPOSONS UNE AUTRE POLITIQUE EDUCATIVE LE RESPECT DE NOS STATUTS ET DE NOS DISCIPLINES LE RESPECT DE NOTRE PROFESSIONNALITE UN COLLEGE DE LA REUSSITE DE TOUS


Télécharger ppt "HISTOIRE DES ARTS FEVRIER 2010 Sandrine Charrier - Secteur Contenus."

Présentations similaires


Annonces Google