La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

STOP-TABAC.CH. STOP-TABAC.CH Jean-François E T T E R Dr. sci. polit. Institut de médecine sociale et préventive Faculté de Médecine Université de Genève.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "STOP-TABAC.CH. STOP-TABAC.CH Jean-François E T T E R Dr. sci. polit. Institut de médecine sociale et préventive Faculté de Médecine Université de Genève."— Transcription de la présentation:

1 STOP-TABAC.CH

2 STOP-TABAC.CH Jean-François E T T E R Dr. sci. polit. Institut de médecine sociale et préventive Faculté de Médecine Université de Genève - Suisse

3 Internet: nouvelle audience Peu de fumeurs… - visitent consultations de tabacologie - appellent ligne tél - utilisent substituts nicotine ou bupropion - reçoivent soutient désaccoutumance de leur Dr Web = SEULE source dinfo pour bcp = nouvelle audience, pas atteinte par ailleurs

4 Impact = participation X efficacité

5 Participation Suisse + USA: 60% utilisateurs internet USA: 6% des usagers internet cherchent info sur comment arrêter de fumer (USA= pers.) … 18% de ceux avec éduc moins que high school Pew Internet & American life Adolescents: peu dinterêt utiliser web pour arrêter Internet: disponible partout, 24 h. / 7 j. / 365 j.

6 Impact = efficacité * participation Stop-Tabac.ch = 2 millions de visiteurs depuis '000 comptes rendus produits Nouvelles hebdomadaires = 13'000 personnes 500'000 brochures sur papier distribuées Français, allemand, italien, anglais, danois, chinois, espagnol, géorgien 1er dans Google

7 Spécifique au web: interactivité PULL Forums de discussion, « chat » témoignages tests: dépendance, sevrage, dépense pour cig. FAQ quiz Comptes rendus individuels PUSH s personnalisés

8 Statistiques, Stop-tabac.ch, Jan. 2005

9 Visiter site web nest pas toujours suffisant, enrôler fumeurs pour: Lettres, brochures par la poste Lignes tél « Quitline » Consultations tabacologie Subst. Nic., bupropion

10 Développer différents services pour différent groupes

11 Distribution des fumeurs par "stade de changement", Genève 1996 Etter et al. Preventive Medicine (4),

12 « Stage of change », Stop-tabac.ch n=837, Janvier 2004 Int J Medical Informatics, Aug. 2005

13 Age, stop-tabac.ch, Janvier 2004

14 Stop-tabac.ch, Janvier 2004

15

16 Questionnaire compte rendu Intention d'arrêter de fumer Avantages-inconvénients arrêt (poids) Situations de rechute => strategies Aide des autres Dépendence, symptômes de manque Utilisation substituts nicotiniques Age, sexe, enfants

17 Envoi de 20'000 questionnaires par la poste 2'934 fumeurs quotidiens (participation 15%) Programme (n = 1'467) - compte rendu individuel + brochures fois en moyenne - par la poste - pas d'interaction téléphone ou en personne Groupe témoin (n = 1'467) 2 x suivi par la poste: - après 7 mois et - après 2 ans Efficace ? Essai randomisé

18 Arrêt du tabac après 7 mois Arrêt = pas une seule bouffée au cours des 4 dernières semaines (= critère FDA) OR=2.6 Arrêt = 1 / 28 p<0.001 Archives of Internal Medicine 2001;161:2596

19 Arrêt prolongé du tabac après 2 ans Déclare avoir arrêté depuis plus de 6 mois OR= % CI= Arrêt = 1 / 64 J Epid Comm Health 2003

20 Essai randomisé Stop-tabac.ch contre version modifiée pour utilisateurs substituts nicotiniques Abstinence après 10 semaines Sur internet, n=12000 J Med Internet Res 2005;7(1):e2

21

22 Etude comparative des sites web Brown University Bock et al. Nicotine & Tob Research 2004;6:207 Critères: - accessibilité - interactivité - validité du contenu 202 sites trouvés 46 sites analysés

23 Bock et al.: 5 meilleurs sites www. Cancer.ca/tobacco Canadian Cancer Society www. Quitnet.com Boston University www. Lungusa.org/tobacco American Lung Association www. Stop-tabac.ch University of Geneva www. Ashline.org Arizona Smokers Helpline

24 Conclusions Internet: nouvelle audience, pas atteinte autrement Impact internet = efficacité + participation Utilisateurs contribuent au contenu (chat, forums de discussion, témoignages) Changer de rôle, pas enseigner mais permettre aux fumeurs de se soutenir mutuellement Perspectives: - combiner avec autres traitements (compliance) - interventions plus sophistiquées et interactives - enrôler plus de fumeurs

25 Remerciements Dépt de laction sociale et de la santé, Genève Fonds national de la recherche scientifique Office Fédéral de la Santé Publique Ligue suisse contre le cancer Health on the Net (HON)

26 Ces diapositives sont sur: www. stop-tabac.ch


Télécharger ppt "STOP-TABAC.CH. STOP-TABAC.CH Jean-François E T T E R Dr. sci. polit. Institut de médecine sociale et préventive Faculté de Médecine Université de Genève."

Présentations similaires


Annonces Google