La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

INTERET DUN COURT SEJOUR GERIATRIQUE 21/03/2013 Dr Emmanuelle CONTAL.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "INTERET DUN COURT SEJOUR GERIATRIQUE 21/03/2013 Dr Emmanuelle CONTAL."— Transcription de la présentation:

1 INTERET DUN COURT SEJOUR GERIATRIQUE 21/03/2013 Dr Emmanuelle CONTAL

2 INTRODUCTION Projections de lINSEE en 2020: 10 % de la population 75 ans 3 % de la population 85 ans Allongement de la durée de la vie: développement des pathologies liées à lâge progression du nombre de patients âgés hospitalisés besoin de PEC de la perte dautonomie + important et spécifique

3 Quy a-t-il de spécial chez les personnes âgées? Diminution des réserves physiologiques Interactions fréquentes et multiples entre maladies chroniques Sémiologie trompeuse Espérance de vie plus courte Causes variées à la perte dautonomie fonctionnelle Causes multiples de douleurs et dinconfort Particularités de la pharmacologie Soutien médico-social nécessaire

4 Conséquences PA malades souffrent de plusieurs affections – interagissant entre elles – générant des phénomènes de cascades – donc polypathologies nécessitant une analyse en vue d une hiérarchisation des problèmes avec expression spécifique de ces maladies sur les organes vieillissants – diminution du seuil de décompensation – diminution de la capacité d adaptation face à un phénomène aigu

5 2 types de patients âgés 75 ans mono ou pauci pathologiques indemnes de pathologies chroniques invalidantes hospitalisés pour une pathologie dorgane dominante facilement identifiable service de spécialité dorganes 75 ans dits « gériatriques »: coexistence de plusieurs pathologies chroniques invalidantes à lorigine dune dépendance physique et/ou psychique et intrication fréquente des pathologies neuro dégénératives et somatiques service adapté à la PEC gériatrique

6 Définition du court séjour gériatrique (CSG) PEC en hospitalisation complète des patients « gériatriques » Soit suite à une aggravation dune de ses pathologies chroniques Soit suite à une affection aigüe qui noriente pas demblée vers une spécialité dorganes

7 Fonctions d un CSG Assurer un rôle dhospitalisation directe ou via les urgences ou par transfert dun autre service ou dun EHPAD Assurer une période dinvestigation et/ou déquilibrage des traitements Assurer lorientation du patient adaptée au décours dune hospitalisation de quelques jours Nécessite une approche globale, appropriée à la polypathologie et au risque de dépendance Equipe pluridisciplinaire formée à la gérontologie

8 Missions d un CSG (1) Assurer la PEC des patients « gériatriques » en admission directe non programmée, de préférence sans passage par les urgences Procéder à une évaluation gériatrique globale et individualisée, à la fois médicale, psychologique et sociale Etablir les diagnostics non réalisables en ambulatoire Traiter les pathologies dominantes et les pathologies associées déséquilibrées

9 Missions d un CSG (2) Prévenir les pathologies « nosocomiales » des malades âgés (perte de repères, perte dautonomie, confusion, dépression…) Envisager avec le patient et son entourage les conditions de vie ultérieures et contribuer à leur organisation Participer à la diffusion des bonnes pratiques gériatriques

10 Evaluation gériatrique standardisée Permettre une évaluation gériatrique (pluridisciplinaire) précoce pour une PEC adaptée et limiter les hospitalisations inutiles Contient au minimum: – les capacités cognitives – les capacités à exercer les activités de la vie quotidienne – les risques de dépression – les troubles de l équilibre et de la motricité – les troubles visuels et auditifs – l état nutritionnel et dentaire – les risques d escarres – les incontinences et les troubles vésico-sphinctériens – les médicaments

11 Modes d entrée en CSG Accès direct à privilégier(sans passage par les urgences si possible) – après contact avec le MT ou le médecin coordonnateur des EHPAD – médecin référent disponible dans la journée pour répondre aux MT Hospitalisations programmées possibles Par la structure d urgence

12 Modes de sortie A organiser le plus tôt possible Finalise le projet thérapeutique Permettre à la PA de vivre dans un environnement de son choix le plus indépendant possible avec une qualité de vie optimale Collaboration avec les autres structures de la filière gériatrique, les partenaires médico-sociaux, les MT, le CLIC, les MAIA, GERONTIS, le réseau PA Recours à des avis spécialisés si besoin

13 Moyens de fonctionnement Nombre de lits à définir Personnel nécessaire: médecin gériatre, IDE, AS, psychologue, ergothérapeute, kiné, diététicienne, assistante sociale Equipe pluridisciplinaire formée Accès au plateau technique: Rx, écho, doppler, échocardio, TDM, biologie, anapath, endoscopies Mêmes conditions daccès que les autres spécialités

14 Un exemple... Patient âgé de 80 ans URGENCES Diagnostic: OAP, conséquence d un IDM Comorbidité: hypercholestérolémie ancienne, traitée Autonomie fonctionnelle complète USI de cardiologie Patient âgé de 80 ans URGENCES Diagnostic: OAP, conséquence d un IDM Comorbidités: maladie d Alzheimer, diabète, HBP, épouse handicapée… Perte d autonomie partielle CSG

15 CONCLUSION PA = sujet fragile nécessitant une PEC globale et spécifique Intérêt de développer une filière gériatrique – dépister les situations fragiles, reconnaître les fausses banalités et les vraies « urgences »… – coordonner les activités: urgences, hôpital, ville, spécialités, EHPAD – développer les alternatives à l hôpital: consultations, HDJ, CS mémoire… CSG = un des maillons de la filière gériatrique

16 BIBLIOGRAPHIE C. JEANDEL, P. PFITZENMEYER, P. VIGOUROUX. Un rapport pour la gériatrie. Ministère de la santé et des solidarités. Mai 2006 Livre blanc de la gériatrie française Circulaire DHOS n° du 18 mars 2002 relative à l amélioration de la filière de soins gériatriques Plan solidarité grand âge Circulaire DHOS n° du 28 mars 2007 relative à la filière de soins gériatriques

17 MERCI DE VOTRE ATTENTION


Télécharger ppt "INTERET DUN COURT SEJOUR GERIATRIQUE 21/03/2013 Dr Emmanuelle CONTAL."

Présentations similaires


Annonces Google