La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ISO 9001:2008 – Les changements ir. Jean-Charles de Viron – Senior Lead Assessor QMS, EMS, H&SMS ISO 9001:2008 Une évolution, pas une révolution !

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ISO 9001:2008 – Les changements ir. Jean-Charles de Viron – Senior Lead Assessor QMS, EMS, H&SMS ISO 9001:2008 Une évolution, pas une révolution !"— Transcription de la présentation:

1 ISO 9001:2008 – Les changements ir. Jean-Charles de Viron – Senior Lead Assessor QMS, EMS, H&SMS ISO 9001:2008 Une évolution, pas une révolution !

2 ISO 9001:2008: Les modifications Publication prévue en novembre 2008 Pas de modification fondamentale par opposition au passage à la version 2000 (prévu pour la prochaine révision de lISO 9001) Ajouts et clarifications par rapport aux critères existants Ces ajouts peuvent avoir un impact sur votre SMQ actuel

3 Aperçu des modifications les plus pertinentes Approche processus et indicateurs Processus externalisés Documentation Représentant de la direction Ressources humaines, infrastructures & environnement de travail Planification de la réalisation du produit Processus relatifs aux clients Conception et développement Maîtrise des équipements de Surveillance et de Mesure Satisfaction du client Audit interne Surveillance et mesure des processus

4 Introduction Introduction 0.1 Para. 3 La présente Norme internationale peut être utilisée aussi bien par l'organisme en interne que par des parties externes, y compris des organismes de certification, pour évaluer sa capacité à satisfaire les exigences des clients, les exigences légales er réglementaires applicables au produit ainsi que les exigences de l'organisme lui-même. Conséquence : Les exigences réglementaires et légales à prendre en compte sont celles relatives au produit uniquement

5 Introduction Introduction : § 0.2 : approche processus « L'approche processus » désigne l'application d'un système de processus au sein d'un organisme, ainsi que l'identification, les interactions et le management de ces processus en vue d'obtenir le résultat souhaité. Conséquence : Tous les outils de management qui sont nécessaires à la réalisation des objectifs doivent être intégrés dans le SMQ : réunions de direction, discussions relatives aux performances, outils de suivi (Balanced Score Card, rapports, …). Tout ceci peut également être appelé mécanismes de pilotage.

6 Introduction 0.3 Relations avec lISO 9004 L'ISO 9004 donne des conseils sur une gamme plus large d'objectifs de management de la qualité que ne le fait l'ISO 9001, notamment en matière de management en vue de la réussite durable d'un organisme. Conséquence : LISO 9004 est élargie à un succès durable de lorganisation.

7 Indicateurs §4 : Système de management de la qualité - §4.1 : Exigences générales §4.1.e) : surveiller, mesurer (le cas échéant) et analyser ces processus Conséquence : Correction par rapport à la pratique : tout nest pas mesurable en chiffres

8 Processus externalisés Beaucoup dajouts par rapport à la version précédente §4.1: Exigences générales Lorsqu'un organisme décide d'externaliser un processus ayant une incidence sur la conformité du produit aux exigences, l'organisme doit en assurer la maîtrise. Le type et l'étendue de la maîtrise devant être appliquée à ces processus externalisés doivent être définis dans le système de management de la qualité. Conséquence : La description des méthodes de maîtrise des processus externalisés doit donc être inclue dans le SMQ

9 Processus externalisés §4.1: Exigences générales : nouvelle Note 2 Un processus externalisé est identifié comme un processus nécessaire au système de management de la qualité de l'organisme, mais dont la mise en oeuvre est confiée à une partie externe à l'organisme. Conséquence : Un processus R&D qui est effectué par une autre entité de lorganisation est également un processus externalisé. Autres exemples : RH, planning, logistique et transport,…

10 Processus externalisés §4.1 : Exigences générales : nouvelle Note 3 Le type et la nature de la maîtrise devant être appliquée au processus externalisé peuvent être influencés par des facteurs tels que a) l'incidence potentielle du processus externalisé sur l'aptitude de l'organisme à fournir un produit conforme aux exigences ; b) le degré de répartition de la maîtrise du processus ; c) l'aptitude à atteindre la maîtrise nécessaire par l'application du paragraphe 7.4. (Achats). Conséquences : -Il existe des processus externalisés critiques et non critiques (dépendant de limpact sur les caractéristiques et exigences relatives au produit) -Le contrôle et le suivi peuvent également être réalisés au travers du § 7.4 : évaluation des fournisseurs

11 Processus externalisés §4.1 : Exigences générales : Attention ! L'assurance de la maîtrise des processus externalisés ne dégage pas l'organisme de sa responsabilité de conformité à toutes les exigences des clients et à toutes les exigences légales et réglementaires. Conséquence : Lorganisation reste responsable des aspects légaux et réglementaires relatifs au produit ! Il vaut dès lors mieux bien identifier ces risques et vérifier que les mesures prises permettent de les maîtriser

12 Procédure documentée §4.2.1: Généralités : ajout à la Note 1 Lorsque le terme « procédure documentée » apparaît dans cette Norme internationale, cela signifie que la procédure est établie, documentée, appliquée et tenue à jour. Un seul document peut contenir les exigences relatives à une ou plusieurs procédures. Lexigence relative à une procédure documentée peut être couverte par plusieurs documents. Conséquence : Adaptation par rapport à la pratique : les actions correctives et préventives peuvent être reprises dans une seule et même procédure

13 Contrôle des documents dorigine externe §4.2.3 f) : ajout Assurer que les documents dorigine extérieure jugés nécessaires par lorganisme pour la planification et le fonctionnement du système de management de la qualité sont identifiés et que leur diffusion est maîtrisée. Conséquence : Adaptation à la pratique : seuls les documents externes pertinents doivent être maîtrisés.

14 Représentant de la direction §5.5.2 : Représentant de la direction La direction doit nommer un membre de l'encadrement de lorganisme qui, nonobstant d'autres responsabilités, doit avoir la responsabilité et l'autorité en particulier pour a) assurer que les processus nécessaires au système de management de la qualité sont établis, mis en oeuvre et entretenus ; b) rendre compte à la direction du fonctionnement du système de management de la qualité et de tout besoin d'amélioration ; c) assurer que la sensibilisation aux exigences du client dans tout l'organisme est encouragée. Conséquence : Le représentant de la direction doit donc être un membre de la direction de lorganisation.

15 Ressources humaines § : Généralités Le personnel effectuant un travail ayant une incidence sur la conformité aux exigences relatives au produit doit être compétent sur la base de la formation initiale et professionnelle, du savoir-faire et de l'expérience. NOTE : La conformité aux exigences relatives au produit peut être affectée directement ou indirectement par le personnel effectuant une tâche au sein du système de management de la qualité. Conséquence : Toute personne qui peut influencer la conformité aux exigences du produit doit disposer des compétences suffisantes : ceci est valable pour toute lorganisation. Auparavant, cela concernait toute personne qui pouvait affecter la qualité du produit.

16 Ressources humaines §6.2.2 : Compétence, formation et sensibilisation : L'organisme doit : a) déterminer les compétences nécessaires pour le personnel effectuant un travail ayant une incidence sur la conformité aux exigences relatives au produit ; b) le cas échéant, pourvoir à la formation ou entreprendre dautres actions pour acquérir les compétences nécessaires ; c) assurer que les compétences nécessaires ont été acquises ; d) assurer que les membres de son personnel ont conscience de la pertinence et de l'importance de leurs activités et de la manière dont ils contribuent à la réalisation des objectifs qualité ; e) conserver les enregistrements appropriés concernant la formation initiale et professionnelle, le savoir-faire et l'expérience (voir 4.2.4). Conséquence : Clarification : on parle maintenant de vérifier que les compétences ont été acquises plutôt que de vérifier lefficacité des formations.

17 Infrastructures – environnement de travail § 6.3 : infrastructures Les infrastructures comprennent, selon le cas, a) les bâtiments, les espaces de travail et les installations associées ; b) les équipements (tant logiciels que matériels) associés aux processus ; c) les services support (tels que la logistique, les moyens de communication et les systèmes dinformation). § 6.4 : Environnement de travail NOTE : Lexpression « environnement de travail » se rapporte aux conditions dans lesquelles le travailest effectué, y compris les conditions physiques, environnementales et dautres facteurs (tels que le bruit, la température, lhumidité, léclairage ou les conditions climatiques). Conséquences : Les systèmes informatiques font partie du domaine dapplication du SMQ, lenvironnement interne est également inclus.

18 Planification de la réalisation du produit 7.1c) Planification de la réalisation du produit les activités requises de vérification, validation, surveillance, mesure, contrôle et essai spécifiques au produit et les critères d'acceptation du produit Conséquence : Clarification : la mesure du produit a été ajoutée.

19 Processus relatifs aux clients §7.2.1: Détermination des exigences relatives au produit Clarification des activités après livraison : Lorganisme doit déterminer : a) les exigences spécifiées par le client, y compris les exigences relatives à la livraison et aux activités après livraison NOTE Les activités après livraison comprennent, par exemple, les actions au titre des dispositions de la garantie, les obligations contractuelles telles que les services de maintenance, et les services complémentaires tels que le recyclage ou lélimination finale. Conséquences : Les activités après-vente sous garantie doivent également être évaluées, de même que les accords relatifs à la problématique des emballages, au recyclage ou à la gestion des déchets

20 Processus relatifs aux clients §7.2.1: Détermination des exigences relatives au produit Lorganisme doit déterminer : c) les exigences légales et réglementaires applicables au produit Conséquences : Clarification : les exigences réglementaires et légales étaient auparavant relatives au produit, elles sont maintenant applicables au produit.

21 Conception & Développement §7.3.1: Planification de la conception et du développement Clarification de la différence entre vérification et validation. NOTE : La revue, la vérification et la validation de la conception et du développement ont des objectifs distincts. Elles peuvent être réalisées et enregistrées séparément ou être combinées de façon adaptée au produit et à lorganisme. Conséquence : La vérification (par rapport aux inputs de la Conception & Développement) et la validation (par le client) sont deux activités différentes qui doivent être incluses dans le processus Conception & Développement, même si elles peuvent être réalisées ensemble ou séparément.

22 Maîtrise des équipements de surveillance et mesure §7.6 : Maîtrise des équipements de surveillance et de mesure NOTE : La confirmation de laptitude des logiciels à satisfaire à lutilisation prévue comprend généralement sa vérification et la gestion de configuration pour maintenir son aptitude à lemploi. Conséquence : Lorsque des logiciels sont utilisés pour réaliser des mesures, laptitude du logiciel à réaliser ces mesures doit être vérifiée, en ce compris la maintenance du logiciel dans le temps.

23 Satisfaction du client §8.2.1 : Satisfaction du client Clarification de la manière dont la satisfaction client peut être mesurée : NOTE : La surveillance de la perception du client peut comprendre lobtention déléments dentrée issus, par exemple, denquêtes de satisfaction des clients, de données transmises par le client sur la qualité du produit livré, denquêtes dopinion des utilisateurs, dune analyse des marchés perdus, de compliments, de réclamations au titre de la garantie, de rapports émanant de distributeurs. Conséquence : Il y a bien dautres méthodes que les enquêtes !

24 Audit interne §8.2.2 : Audit interne Il est fait référence à lISO pour obtenir des conseils concernant la gestion des audits internes (lISO /2 et 3 disparaît)

25 Audit interne §8.2.2 : Audit interne L'encadrement responsable du domaine audité doit assurer que toutes les corrections et actions correctives nécessaires sont entreprises sans délai indu pour éliminer les non- conformités détectées et leurs causes. Conséquence : Clarification : lélimination des non-conformités détectées se fait au moyen de corrections et actions correctives.

26 Surveillance et mesure des processus : Surveillance et mesure des processus NOTE : Lors de la détermination des méthodes appropriées, il convient que lorganisme tienne compte du type et de létendue de la surveillance ou de la mesure appropriée pour chacun de ses processus en relation avec leur incidence sur la conformité aux exigences relatives au produit et sur lefficacité du système de management de la qualité. Conséquence : Les exigences relatives à la surveillance et à la mesure des processus sont clarifiées.


Télécharger ppt "ISO 9001:2008 – Les changements ir. Jean-Charles de Viron – Senior Lead Assessor QMS, EMS, H&SMS ISO 9001:2008 Une évolution, pas une révolution !"

Présentations similaires


Annonces Google