La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Grands parents en Europe: politiques familiales et rôle des grands parents dans la prise en charge des petits enfants (Comité Exécutif de la FERPA, Bruxelles.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Grands parents en Europe: politiques familiales et rôle des grands parents dans la prise en charge des petits enfants (Comité Exécutif de la FERPA, Bruxelles."— Transcription de la présentation:

1 Grands parents en Europe: politiques familiales et rôle des grands parents dans la prise en charge des petits enfants (Comité Exécutif de la FERPA, Bruxelles le 21 mars 2014) 1 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

2 Cette présentation reprend une étude menée au Royaume Uni pour le compte de lAssociation « Les grands parents Plus » Cette dernière est un organisme national de bienfaisance qui défend le rôle vital des grands parents dans la vie de lenfant… …Surtout quand ils assument le rôle de « soignants » - prise en charge des petits enfants – dans des circonstances familiales difficiles Létude (en anglais) a été réalisée en juillet 2013 Elle sintitule: « Grandparenting in Europe: family policy and grandparentsrole in providing chilcare » Le site de lassociation est: 2 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

3 Trois parties dans cette présentation Trois parties dans cette présentation A partir dune analyse menée dans 11 pays européens (Royaume- Uni, France, Italie, Suède, Allemagne, Hongrie, Roumanie, Pays- Bas, Autriche, Espagne, Portugal) Tenter de déterminer quels sont les caractéristiques ou le profil de ces grands parents qui assurent la prise en charge de leurs petits enfants Ensuite, cerner qui sont ces adultes qui confient leurs enfants aux grands parents Enfin savoir dans quelle mesure les politiques familiales en Europe peuvent avoir un impact sur lexercice de la « grand-parentalité » En guise de conclusion, jai tenté, très modestement, de dégager quelques pistes à creuser le cas échéant pour poursuivre la réflexion et affiner notre stratégie 3 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / + 32/(0)

4 Un premier constat qui est en même temps un préalable: Les grands parents qui ont la charge de leurs petits enfants Une population « ignorée » Peu « étudiée » Et pourtant très « impliquée » Et pas seulement de manière occasionnelle Daprès un sondage publié par les TUC, le 17 décembre dernier, près de 7 millions de grands parents assureraient ce service régulier 4 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / + 32/(0)

5 Un second constat Des situations paradoxales difficiles à concilier… Dun côté, les politiques menées veulent inciter les personnes âgées à travailler plus longtemps Et encourager les femmes à sinvestir davantage dans le marché du travail. En particulier les « grands-mères » qui ont des compétences professionnelles, qui sont en bonne santé et qui ont des petits enfants très jeunes et qui donc seraient les plus aptes à les soigner De lautre, les politiques « dassainissement » budgétaires se traduisent par la réduction des budgets sociaux et donc par la réduction ou le moindre investissement dans les structures daccueil et dencadrement pour les jeunes enfants… …Permettant aux parents – le plus souvent les femmes - de concilier vie privée et vie professionnelle 5 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / + 32/(0)

6 Qui sont ces grands parents? Des caractéristiques très variables en Europe… En Angleterre, 23% des grands parents âgés de plus de 50 ans sont sur le marché du travail Alors que la moyenne dans les autres pays étudiés est de 1 sur 7, à lexception du Danemark et de la Suède où ce pourcentage est plus élevé La prise en charge des petits enfants de manière intensive et régulière est plus commune dans le Sud de lEurope avec une moyenne de 20% en Italie Alors quelle nest que de 2% de grands parents concernés aux Pays Bas 6 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / + 32/(0)

7 Autres caractéristiques Dans les pays tels que la Suède, le Danemark et dans une moindre mesure la France où les parents sont plus enclins à travailler à plein temps Où les prises en charge formelles sont plus largement disponibles (crèches, maternelles…) Où les « congés maternité » /familiaux sont les plus généreux, incitant les femmes à soigner elle-même leurs jeunes enfants le rôle des grands parents se limite davantage à des prises en charge occasionnelle et moins intensive 7 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

8 A linverse, au Portugal, en Espagne, en Italie ou en Roumanie Où les allocations aux parents et aux mères à la maison sont limitées Où il y a peu de prises en charge « formelles » pour les enfants Et moins dopportunités pour les femmes de travailler à temps partiel Les grands parents interviennent de manière plus intensive dans la prise en charge des petits enfants Dautant plus que dans ces pays, les mères qui travaillent font souvent plus de 40 heures par semaine 8 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

9 Aux Pays-Bas, en Allemagne ou au Royaume-Uni où laide aux familles est plus variée mais moins universelle La prise en charge des enfants est plus inégale et elle est plus souvent assurée par le marché que par lEtat La norme est que les femmes travaillent à temps partiel Les grands parents jouent dans ce cas un rôle moyen Aux Pays Bas, par exemple, qui a de loin la plus grande proportion de femmes travaillant à temps partiel et un très petit nombre travaillant à plein temps et où les soins formels sont assurés de manière inégale, il y a très peu de grands- mères assurant une prise en charge des petits enfants intensive 9 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

10 En général, les pays qui ont la plus faible habitude de prise en charge formelle des enfants Comme la Hongrie, le Portugal et la Roumanie, par exemple, Ont le pourcentage le plus élevé de grands-mères assurant une prise en charge intensive des petits enfants A linverse de la Suède et du Danemark qui ont le pourcentage le plus faible Et les pays qui ont le taux le plus élevé de femmes âgées au travail ont le plus faible taux de grands- mères impliquées dans une prise en charge intensive de leurs petits enfants 10 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

11 A quel âge est-on grands-parents? Dans les pays étudiés, la majorité des femmes de plus de 50 ans sont grands-mères Dans une proportion allant de 72% au Danemark à 53% en Suisse Dans la plupart des pays, la majorités des hommes de plus de 50 ans sont grands-pères Dans une proportion allant de 62% en Belgique à 42% en Grèce En Angleterre, par exemple, 67% des femmes de plus de 50 ans sont grands-mères et 58% des hommes de plus de 50 ans sont grands-pères Toutefois, cest en Scandinavie et en Belgique, suivie par la France et lAngleterre que lon trouve le plus grand pourcentage dadultes plus âgés qui sont grands –parents (reflet des taux élevés de fertilité et dâge plus jeunes pour avoir les enfants?) Les taux les plus bas se retrouvent dans lEurope du Sud 11 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

12 - - Les grands-parents les plus jeunes se retrouvent au Danemark, avec une moyenne dâge de 67 ans - - Le plus grand pourcentage des grands parents au travail (âge entre 50 et 64 ans) se trouve en Scandinavie avec un pourcentage de 50% au Danemark - - Ce pourcentage est relativement élevé en Angleterre avec 41% - - Et les taux les plus faibles se retrouvent en Espagne et en Italie avec un taux de 33% environ… 12 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

13 Linfluence du genre… Linfluence du genre… Dans tous les pays la majorité des grands-parents sont des femmes 56% en Suède 57% en Angleterre 61% en Grèce Le plus haut pourcentage de grands parents encore mariés se trouve aux Pays-Bas avec 70% Et en Angleterre avec 69% Mais ce sont les grands-mères qui ont le risque le plus élevé dêtre veuves… 13 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

14 Les grands parents britanniques ont le plus grand nombre de petits-enfants avec une moyenne de 4,9 comparée à celle des autres pays étudiés qui est de 4,2 Cest en Allemagne et en Autriche avec 3,7 petits-enfants que ce nombre est le plus faible, avec la Grèce: 3,8 Les grands-mères anglaises ont en moyenne 5,2 petits- enfants Alors que les grands-pères ont en moyenne 4,6 petits enfants, cest la moyenne la plus élevée parmi les pays étudiés En moyenne, la moitié des grands-parents a un petit-enfant de moins de 6 ans Aux Pays-Bas, ce taux est de 40% et en Autriche…18% e14 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

15 Niveau/ Accès à léducation Il y a un large éventail dans le niveau dinstruction/éducation des grands parents en Europe Cest dans lEurope du Sud que les grands parents ont le plus faible niveau dinstruction avec près de 80%, comparé avec un taux de 25% en Allemagne En Angleterre, 59% ont un faible niveau, 28% un niveau moyen et 16% un niveau élevé Cest seulement en Suède que les grands-mères ont un niveau supérieur déducation par rapport à celui des grands pères e15 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

16 Situation économique 29% des grands parents dans les pays scandinaves exercent encore une activité rémunérée Mais seulement 9% en Italie Et presquun quart (23%) des grands parents en Angleterre A travers l Europe les grands-mères sont plus pauvres que les grands pères, en particulier pour deux raisons (non exclusives): Elles ont eu des carrières en général plus fragmentées/ incomplètes Cumulées avec le fait quelles sont plus souvent veuves e16 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

17 Santé et bien-être Les grands parents anglais, ainsi que les Danois sont ceux qui ont le pourcentage le plus faible présentant 4 symptômes ou plus dépressifs (18%) Tandis que les grands-mères espagnoles, françaises et italiennes présentent un taux particulièrement élevé avec plus de 40% Un quart des grands-parents anglais présentent des limites du fait de leur santé ou de leur handicap dans lexercice de leurs activités quotidiennes Comparés aux 12% des grands-mères et des 14% des grands pères dans les autres pays européens étudiés Et presquun quart (23%) des grands parents en Angleterre e17 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

18 Limplication des grands parents dans les soins aux petits enfants Létude fait apparaître un grand nombre de grands parents sont impliqués dans les soins apportés aux petits enfants Dans les 12 mois précédents létude, 44% des grands parents ont pris en charge des petits enfants, en dehors de la présence des parents. Les taux les plus élevés se retrouvent aux Pays Bas et au Danemark avec un taux de prise en charge de 57% Et les taux les plus faibles se retrouvent en Allemagne, en Autriche, en Suisse et dans le Sud de lEurope avec un taux denviron 40% Au Royaume-Uni, létude fait état dun taux de 63% e18 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

19 Limplication des grands parents dans les soins aux petits enfants (suite) 11% des grands parents prennent en charge les petits enfants quotidiennement ou presque Allant de 20% en Italie et en Grèce. A 2% ou moins dans les Pays Scandinaves ou les Pays Bas Létude montre également que 19% des grands-mères et 14% des grands pères en Grand Bretagne prennent en charge les petits enfants au moins 10 heures par semaines (voire plus) et 6% plus de 30 heures e19 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

20 Qui sont ces grands parents? Des études menées, il ressort que les grands parents qui prennent en charge les petits enfants sont principalement des femmes Relativement jeunes Avec un partenaire Avec un niveau déducation plutôt supérieur En bonne santé Et avec des petits enfants plutôt jeunes e20 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

21 Qui sont ces parents qui recourent aux soins des grands parents pour leurs enfants? Dune manière générale, les parents vivant dans les régions du Nord de lEurope sont plus enclins à recourir aux grands parents que ceux dAutriche et du Sud de lEurope Toutefois, sil sagit dune prise en charge régulière, la situation est inversée Les parents en Scandinavie font moins garder leurs enfants de manière régulière par les grands-parents Alors quau contraire, en Italie, en Grèce et en Belgique, ils le font plus régulièrement… e21 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

22 Les grands-parents « génération sandwich » Les grands-parents scandinaves et français montrent le plus haut pourcentage qui sont dans la « génération sandwich », cest-à-dire qui ont au moins un de leurs propres parents encore en vie: 22% Le taux le plus faible se trouve en Italie: 12% Et en Angleterre il y a également relativement peu de grands parents de cette « génération sandwich »: 15% Dautres études présentent un pourcentage moyen encore plus élevé: 28% e22 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

23 Qui sont ces parents qui recourent aux soins des grands parents pour leurs enfants (suite)? Les parents dont les plus jeunes enfants ont moins de six ans sadressent plus fréquemment aux grands parents. Ainsi 55% des parents dont les plus jeunes enfants ont entre 0 et 2 ans reçoivent des soins des grands parents pour leurs enfants 59% pour les enfants entre 3 et 5 ans 48% entre 6 et 11 ans Et seulement 11% des parents pour des enfants âgés de 12 ans et plus… La proximité dhabitation avec les grands parents joue également un rôle: 38% des parents vivant à moins de 5kms ont recours aux grands-parents Ils ne sont que 20% si la distance est égale ou supérieure à 100kms Même si la situation varie selon les pays, le pourcentage de mamans qui travaillent à temps partiel est plus important à recourir aux grands parents que celles qui travaillent à temps plein Enfin, à lexception de la Scandinavie, les parents qui exercent une activité rémunérée reçoivent plus daide des grands parents e23 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

24 Impact des politiques familiales nationales sur le recours à la grand-parentalité La recherche permet de classer, en fonction des politiques familiales menées dans leur propre pays, les grands-parents au regard de leur activité vis-à-vis des petits-enfants. Dans le premier groupe, celui où lEtat organise et fournit les structures de soins/ les soins formels pour les enfants Où il ny a pas de forte tendance à la prise en charge intensive des grands parents Où également la tendance est que les deux parents envisagent de travailler plutôt à temps plein Se retrouvent les Pays Scandinaves et en particulier le Danemark et la Suède Et dans une un peu moindre mesure la France 24 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

25 Impact des politiques familiales nationales sur le recours à la grand-parentalité Dans le second groupe, ce sont surtout les grands parents qui assurent les soins aux jeunes enfants. Il sagit dune manière explicite de La Hongrie, du Portugal et de lEspagne Et dune manière implicite de lItalie et de la Roumanie Et dans ces pays, il y a peu de travail à temps partiel Des soins formels aux jeunes enfants limités Et seulement des allocations familiales limitées. Cest pourquoi les grands parents dispensent des soins aux petits enfants de manière plus intensive 25 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

26 Impact des politiques familiales nationales sur le recours à la grand-parentalité Dans le troisième groupe, lintervention publique est plus variable et moins universelle, la prise en charge formelle est inégale et elle est davantage assurée par le marché (secteur privé) que par lEtat Et les femmes pratiquent davantage le temps partiel. Dans ces pays les grands parents jouent un rôle plus « modéré», tout à la fois en dispensant des soins qui peuvent lêtre de manière intensive ou plus occasionnelle. Dans ces pays peuvent être rangés le Royaume Uni, lAllemagne et les Pays Bas, avec une exception notable pour ce dernier pays qui a le plus faible pourcentage de grands-mères intervenant de manière intensive dans les soins aux petits enfants 26 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

27 Quels types de grands parents suivant lintensité de la prise en charge des petits enfants? Les politiques familiales ne sont toutefois quun des aspects de la problématique Le type de participation des femmes sur le marché du travail est souvent lié aux soins dispensés par les grands-mères indépendamment des politiques mises en œuvre. De longues heures de travail pour les mères et peu de soins institutionnels pour les enfants signifie plus de prise en charge intensive des grands-mères De même, dans les pays où la participation au marché du travail des femmes âgées de 50 à 64 ans est faible, cela peut signifier une prise en charge plus intensive des soins aux petits-enfants par les grands-mères. Toutefois dans les pays où la pré-scolarité (écoles maternelles) est la norme, les grands-mères sont considérées comme le meilleur substitut aux soins pour les mères qui sont dans le marché du travail 27 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

28 En guise de premières conclusions…(1) Il ressort tout dabord de cette étude, quà travers lEurope, les grands parents jouent un rôle majeur dans la prise en charge des petits enfants Elle fait apparaître également que dans les pays où les soins formels et les allocations pour les familles ou pour les mères restant à la maison sont peu généreux, les grands parents interviennent de manière intensive dans les soins dispensés aux petits-enfants En Italie ou en Grèce par exemple presque un quart des grands parents soccupent de leurs petits-enfants environ 30h/semaine Et un cinquième interviennent quotidiennement Dans ces pays également, il y a peu dopportunités pour les femmes de pouvoir travailler à temps partiel Et lorsque les mères sont sur le marché du travail, elles exercent à temps plein 28 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

29 En guise de premières conclusions… (2) A linverse, dans les pays où les soins formels pour les jeunes enfants sont très développés Que les allocations maternelles et familiales sont généreuses Ainsi que les incitations aux mères à rester à la maison (ex: congé parental) Les grands parents sont moins sollicités de manière « intensive » mais le sont beaucoup plus pour des gardes occasionnelles Cest le cas à peu près à 60% en France, au Danemark en Suède et aux Pays-Bas et à 63% en Grande Bretagne Dans ces pays, les grands-parents apparaissent davantage comme une « armée de réserves » pour suppléer la maman qui travaille pendant les vacances scolaires par exemple ou quand les enfants sont malades ou dans dautres cas durgences familiales 29 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

30 En guise de premières conclusions… (3) Dans tous les pays, la recherche a montré que les grands- parents qui prennent en charge les petits-enfants ont tendance, à être Plus jeunes En meilleure santé Mariés (ou vivant en couple) Avec un niveau dinstruction/éducation plus élevé Et se classant eux (elles)-mêmes comme retraité(e)s 30 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

31 En guise de premières conclusions… (4) Ce sont ces mêmes femmes que les Gouvernements encouragent à rester plus longtemps sur le marché du travail (à la fois, disent-ils, pour des raisons économiques mais aussi pour accroître leurs propres droits à la pension) ce qui peut créer parfois des conflits (pour les raisons déjà évoquées) entre la maintien sur le marché du travail et la nécessité parfois de devoir suppléer les propres enfants vis à vis des petits enfants Cette pression est renforcée par les coupes budgétaires exercées dans les budgets sociaux qui se traduisent par une réduction des services sociaux dont ceux dédiés à la petite enfance Avec laugmentation de lespérance de vie, comme on la vu 17% des grands parents sont dans la « génération sandwich »: ils ont des enfants qui ont eux –mêmes des enfants, mais ils ont encore au moins lun de leur propre parent en vie 31 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

32 Et pour alimenter la réflexion syndicale, rappel de quelques constats … Cette contribution « informelle » des grands parents et généralement « gratuite » est non reconnue (non génératrice de « droits sociaux » par exemple…) dans les politiques européennes et…nationales Comprendre le rôle joué par les grands parents est un élément important pour les familles certes, mais aussi pour le fonctionnement du marché du travail mais aussi pour les politiques de pensions et de sortie du marché du travail Le rôle des grands parents est dautant plus important, quand les parents se trouvent dans de graves difficultés ou des situations de détresse et ne peuvent tenir ce rôle: - - Décès Problèmes de santé mentale ou physique Dépendance à lalcool et/ou la drogue Emprisonnement - - -ou encore que les parents sont très(trop?) jeunes 32 Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

33 Finalement…… Sous certains aspects et toutes proportions gardées, une problématique qui rejoint celles des aidants-familiaux mais à lautre bout de la chaîne Et plus précisément au début de la chaîne… Quelle poursuite pertinente de la réflexion à poursuivre au niveau de la FERPA? Avec quels partenaires éventuels? Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/(0)

34 Merci pour votre attention Remarques?... Remarques?... Questions?... Questions?... Réactions?... Réactions? Bd du Roi Albert II, 5 - B Bruxelles Tel: +32/(0)2/ / +32/ (0)


Télécharger ppt "Grands parents en Europe: politiques familiales et rôle des grands parents dans la prise en charge des petits enfants (Comité Exécutif de la FERPA, Bruxelles."

Présentations similaires


Annonces Google