La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LÉSION DES TISSUS Libération des médiateurs chimiques (histamine, complément, kinines, prostaglandines, etc.) Vasodilatation des artérioles Augmentation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LÉSION DES TISSUS Libération des médiateurs chimiques (histamine, complément, kinines, prostaglandines, etc.) Vasodilatation des artérioles Augmentation."— Transcription de la présentation:

1 LÉSION DES TISSUS Libération des médiateurs chimiques (histamine, complément, kinines, prostaglandines, etc.) Vasodilatation des artérioles Augmentation de la perméabilité capillaire Fuite de liquides hors des capillaires (formation dexsudat) Hypérémie locale (augmentation du débit sanguin vers le siège de la lésion) ChaleurRougeur Libération de facteurs qui activent la libération des leucocytes Leucocytose (augmentation du nombre de leucocytes dans la circulation sanguine) Migration vers le siège de la lésion Margination (accolement des leucocytes aux parois des capillaires) Diapédèse (passage des leucocytes entre les cellules des parois des capillaires) Élimination des débris de la région infectée Phagocytose des agents pathogènes et des cellules mortes (par les granulocytes neutrophiles puis par les macrophagocytes) Attraction des granulocytes neutrophiles, des monocytes et des lymphocytes dans la région (chimiotactisme) DouleurTuméfaction Fuite des protéines de coagulation Fuite de liquides riches en protéines dans lespace interstitiel Augmentation de loxygène et des nutriments Augmentation de la vitesse du métabolisme due à lélévation de la température Possibilité de réduction temporaire de la mobilité de larticulation Processus de cloisonnement (formation dun caillot qui isole la région infectée) Une plaque de fibrine temporaire forme une structure en vue de la réparation GUÉRISON LÉSION DES TISSUS Libération des médiateurs chimiques (histamine, complément, kinines, prostaglandines, etc.) Vasodilatation des artérioles Augmentation de la perméabilité capillaire Fuite de liquides hors des capillaires (formation dexsudat) Hypérémie locale (augmentation du débit sanguin vers le siège de la lésion) ChaleurRougeur Ralentissement du débit sanguin Libération de facteurs qui activent la libération des leucocytes Leucocytose (augmentation du nombre de leucocytes dans la circulation sanguine) Migration vers le siège de la lésion Margination (accolement des leucocytes aux parois des capillaires) Diapédèse (passage des leucocytes entre les cellules des parois des capillaires) Élimination des débris de la région infectée Phagocytose des agents pathogènes et des cellules mortes (par les granulocytes neutrophiles puis par les macrophagocytes) Formation possible de pus Attraction des granulocytes neutrophiles, des monocytes et des lymphocytes dans la région (chimiotactisme) DouleurTuméfaction Fuite des protéines de coagulation Fuite de liquides riches en protéines dans lespace interstitiel Augmentation de loxygène et des nutriments Augmentation de la vitesse du métabolisme due à lélévation de la température Possibilité de réduction temporaire de la mobilité de larticulation Processus de cloisonnement (formation dun caillot qui isole la région infectée) Une plaque de fibrine temporaire forme une structure en vue de la réparation GUÉRISON

2

3 La présentation dantigènes

4

5

6

7

8

9

10

11

12 Maturation des lymphocytes

13

14 Immunité cellulaire Immunité humorale

15 Immunité humorale

16

17

18

19

20 Immunité cellulaire

21

22

23

24

25 ÉlémentFonction dans la réaction immunitaire Cellules Lymphocyte BLymphocyte présent dans les nœuds lymphatiques, la rate ou dautres amas de tissu lymphatique où il est amené à se répliquer grâce à la liaison à un antigène et aux interactions avec les lymphocytes T auxiliaires; ses descendants (cellules du clone) forment des cellules mémoires et des plasmocytes Plasmocyte« Machinerie » qui produit les anticorps; synthétise dénormes quantités danticorps (immunoglobulines) qui présentent la même spécificité antigénique; représente une spécialisation plus poussée des descendants dun clone du lymphocyte B Lymphocyte T auxiliaire (T h )Lymphocyte T de régulation qui se lie à un antigène spécifique présenté par une CPA; en circulant dans la rate et dans les nœuds lymphatiques, il stimule la production dautres cellules (lymphocytes T cytotoxiques et lymphocytes B) pour aider à combattre lenvahisseur; agit à la fois directement et indirectement en libérant des lymphokines et de linterleukine 2 Lymphocyte T cytotoxique (T c )Aussi appelé lymphocyte T cytolytique (LTC) ou lymphocyte tueur; activé par un complexe CMH (de classe i)-antigène (du non-soi) que peut présenter nimporte quelle cellule de lorganisme : les lymphocytes T auxiliaires le recrutent et accroissent son activité; sa fonction spécifique consiste à tuer les cellules cancéreuses et les cellules envahies par un virus; joue un rôle dans le rejet des greffons de tissus étrangers. Lymphocyte T suppresseur (T s )Atténue ou arrête lactivité des lymphocytes B et T une fois que linfection (ou une attaque par des cellules étrangères) a été maîtrisée. Lymphocyte T de lhypersensibilité retardée (T DH ) Probablement un sous-groupe spécifique de lymphocytes T auxiliaires qui favorise la destruction cellulaire non spécifique par les macrophagocytes : joue un rôle important dans les réactions dhypersensibilité retardée. Cellule mémoireCellule de la lignée dun lymphocyte B activé ou de nimporte quelle catégorie de lymphocyte T; générée au cours de la réaction immunitaire primaire; peut demeurer dans lorganisme pendant des années, le rendant ainsi capable de réagir de façon rapide et efficace à une nouvelle stimulation par un antigène déjà rencontré. Cellule présentatrice dantigène (CPA) Un des différents types de cellules (cellules dendritiques, macrophagocytes intraépidermiques, macrophagocytes, lymphocytes B activés) qui englobent et digèrent les antigènes rencontrés; elle présente des fragments de lantigène rencontré sur sa membrane plasmique (liés à une protéine du CMH) afin que les lymphocytes T porteurs des récepteurs de cet antigène reconnaissent lantigène; cette fonction, appelée présentation de lantigène, est essentielle au fonctionnement normal des réactions à médiation cellulaire; les macrophagocytes libèrent aussi des substances chimiques (monokines) qui activent les lymphocytes T et empêchent la multiplication virale. RÉSUMÉ DES FONCTIONS DES CELLULES ET DES MOLÉCULES JOUANT UN RÔLE DANS LA RÉPONSE IMMUNE

26 Molécules Anticorps (immunoglobuline)Protéine produite par un lymphocyte B ou par un plasmocyte; les anticorps générés par les plasmocytes sont libérés dans les liquides de lorganisme (sang, lymphe, salive, mucus, etc.) où ils sattachent aux antigènes, provoquant la fixation du complément, la neutralisation, la précipitation ou lagglutination, ce qui « marque » les antigènes pour quils soient détruits par le complément ou par les phagocytes.

27 Molécules CytokinesLymphokines (substances chimiques libérées par les lymphocytes T sensibilisés) : Facteur dinhibition de la migration des macrophagocytes (MIF) : inhibe la migration des macrophagocytes et provoque leur accumulation dans la région où les antigènes ont été introduits Interleukine 2 (IL-2) : sécrétée par les lymphocytes T auxiliaires; stimule la prolifération des lymphocytes T et B; active les cellules tueuses naturelles; également appelée facteur de croissance des lymphocytes T Interleukine 4 (IL-4) : sécrétée par les lymphocytes T auxiliaires; agent de costimulation des lymphocytes B activés; stimule les plasmocytes à sécréter des anticorps IgA Interleukine 5 (IL-5) : sécrétée par certains lymphocytes T auxiliaires; agent de costimulation des lymphocytes B; stimule les plasmocytes à sécréter des anticorps IgA Interféron gamma (IFN ) : rend les cellules des tissus résistantes à linfection virale; stimule la synthèse et lexpression dun plus grand nombre de protéines du CMH des classes I et II; active les cellules tueuses naturelles; accentue lactivité des lymphocytes B et la différenciation des lymphocytes T cytotoxiques; déclenche lactivité phagocytaire des macrophagocytes (anciennement appelé facteur dactivation des macrophagocytes, terme qui rendait compte de cette dernière fonction) Facteur de croissance transformant bêta (TGF ) : inhibe lactivation et la prolifération des lymphocytes T et B; suppresseur de la réaction immunitaire Lymphotoxine (LT) : toxine cellulaire libérée par les lymphocytes T cytotoxiques; provoque la fragmentation de lADN Perforine : toxine cellulaire libérée par les lymphocytes T cytotoxique; provoque la lyse de la cellule Facteur nécrosant des tumeurs (TNF) : produit en grandes quantités par les macrophagocytes; voir Monokines

28 Molécules Cytokines Facteur nécrosant des tumeurs : accentue la mort cellulaire non spécifique; cause des dommages sélectifs aux vaisseaux sanguins; accroît le chimiotactisme des granulocytes; contribue à lactivation des lymphocytes T, des phagocytes et des granulocytes éosinophiles Interleukine 6 (IL-6) : induit la différenciation des lymphocytes B en plasmocytes; accentue la prolifération et lactivité des lymphocytes T; incite le foie à sécréter la protéine de liaison au mannose (glucide), lequel se lie au mannose de la capsule des bactéries et déclenche la fixation du complément à ces bactéries ComplémentEnsemble de protéines sériques activées après leur liaison aux complexes antigène-anticorps; provoque la lyse du microorganisme et accentue la réaction immunitaire AntigèneSubstance capable de provoquer une réaction immunitaire; est habituellement une grosse molécule complexe (protéines et protéines modifiées, par exemple) qui ne se trouve pas dans lorganisme en temps normal

29


Télécharger ppt "LÉSION DES TISSUS Libération des médiateurs chimiques (histamine, complément, kinines, prostaglandines, etc.) Vasodilatation des artérioles Augmentation."

Présentations similaires


Annonces Google