La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L'hypertension intracrânienne (HIC). Définition : Le syndrome dHIC = ensemble des symptômes qui traduisent laugmentation de la pression à lintérieur de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L'hypertension intracrânienne (HIC). Définition : Le syndrome dHIC = ensemble des symptômes qui traduisent laugmentation de la pression à lintérieur de."— Transcription de la présentation:

1 L'hypertension intracrânienne (HIC)

2 Définition : Le syndrome dHIC = ensemble des symptômes qui traduisent laugmentation de la pression à lintérieur de la boite crânienne. Cest une urgence neurochirurgicale.

3 Physiopathologie : A létat normal, le crâne est inextensible contient le cerveau, le L.C.R et les vaisseaux contenant une masse sanguine non négligeable. La pression intracrânienne est denviron 10mm Hg. On parle dH.I.C dès que la P.I.C atteint ou dépasse 15 mm Hg.

4 L HIC est le résultat de laugmentation du volume dun ou de plusieurs compartiments intracrâniens (œdème cérébral, hydrocéphalie, turgescence vasculaire) ou du développement intracrânien dun processus expansif (hématome, abcès, métastase, tumeur…..)

5 LHIC peut être compensée et la symptomatologie retardée grâce à la réduction du volume des espaces liquidiens (les cavités ventriculaires, les sinus veineux). Les symptômes dHIC apparaissent dès que les mécanismes dadaptation sont débordés.

6 Clinique Le syndrome d'hypertension intracrânienne ) * Les céphalées : (céphalée en casque) Cest le signe le plus constant et le plus précoce Ces céphalées sont dintensité variable souvent atroce à type de broiement ou déclatement du crâne Surviennent le matin, ou la deuxième moitié de la nuit, Sexagèrent à leffort Sont rebelles aux antalgiques habituelles Sont soulagées par les vomissements.

7 N.B: n'importe quel type de céphalée peut être en rapport avec une hypertension intracrânienne. * Les vomissements : Sont faciles, en jet de type explosif et non précédés de nausées, surviennent au paroxysme des céphalées sans rapport avec les repas

8 + Les troubles de la vigilance Ne sont pas constants L'obnubilation La lenteur d'idéation La baisse de l'attention Le défaut d'initiative. Signes daccompagnement : trouble visuels

9 2/ Autres signes fonctionnels : Vertige, troubles psychiques, diminution de la mémoire de fixation. 3/ Les signes physiques : - Le fond dœil : dimportance considérable, mais les signes décelés sont inconstants et par fois tardifs permet de montrer : *la stase papillaire : cest la dilation des veines par gène de la circulation de retour, *lœdème papillaire : est presque pathognomonique dHIC, mais son absence ne permet en aucun cas déliminer le diagnostic dHIC.

10 Les examens complémentaires lélectroencéphalogramme La TDM et lIRM : Examens de grande utilité permettent de préciser la taille des ventricules et de la lésion causale, lœdème et des déplacements de la ligne médiane Mesure de la PIC : Cette technique est utile pour contrôler leffet du traitement de lœdème cérébral.

11 Important : La ponction lombaire avec soustraction de LCR est contre indiquée en cas dHIC (confirmée ou soupçonnée cliniquement) car il ya le risque dengagement.

12 Les complications : 1 / La cécité : Complication majeure et définitive, elle se traduit au F.O par une atrophie optique. 2/ Les engagements : laugmentation générale de la PIC se fait de maniérer par fois asymétrique et tend à refouler les structures cérébrales à travers les orifices osseux

13 Lengagement frontal = hernie de la partie interne et antérieur du lobe frontal Lengagement temporal = hernie de la partie interne du lobe temporal à travers le foramen ovale de Pacchioni: mydriase par compression du III. les troubles de la vigilance (une hypertonie de décérébration) Mydriase bilatérales et permanentes.

14 Lengagement amygdalien = hernie des amygdales cérébelleuses à travers le trou occipital Les conséquences de ces engagements sont graves et mortels.

15 Étiologies a/ Les processus expansifs intracrâniens: Lésions tumorales Lésions infectieuses et/ou parasitaires Lésions vasculaires. b/ Les traumatisme crânio-cérébraux Par hématome Par œdème cérébral

16 c/ Les affections extra cérébrales Néphropathies gravidiques et glomérulo néphrite aigues ; d/ Lhypertension artérielle Par hémorragie méningée Par hématome intracérébral Par des poussées dœdème cérébral. e/ Les hydrocéphalies.

17 Thérapeutique But Faire diminuer l'hypertension intracrânienne en diminuant l'un des volumes en présence. -Le traitement étiologique chaque fois qu'il est possible. -La tête du malade doit être positionnée en position neutre et il ne doit pas tousser. Le traitement de l'hydrocéphalie est l'apanage des dérivations de liquide céphalo- rachidien qui peut être selon le caractère durable ou non de l'hydrocéphalie:

18 Traitement symptomatique * Les solutés hypertoniques (Mannitol) appellent l'eau extravasculaire vers le secteur vasculaire. * Les diurétiques : inhibent la sécrétion de liquide céphalo-rachidien et potentialisent l'effet thérapeutiques précédent. * La corticothérapie. * L'hyperventilation. induit une vasoconstriction par baisse de la PCO2 et augmentation de la PO2.

19 Le traitement chirurgical étiologique ne sera tenté qu'après réduction de la pression intracrânienne, que son origine soit un œdème ou une dilatation ventriculaire


Télécharger ppt "L'hypertension intracrânienne (HIC). Définition : Le syndrome dHIC = ensemble des symptômes qui traduisent laugmentation de la pression à lintérieur de."

Présentations similaires


Annonces Google