La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PRISE EN COMPTE DES PROBLEMES LIES A LA CROISSANCE PATHOLOGIES ASSOCIEES Educateurs des Ecoles de rugby 1Santé et Sécurité ; saison 2011/2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PRISE EN COMPTE DES PROBLEMES LIES A LA CROISSANCE PATHOLOGIES ASSOCIEES Educateurs des Ecoles de rugby 1Santé et Sécurité ; saison 2011/2012."— Transcription de la présentation:

1 PRISE EN COMPTE DES PROBLEMES LIES A LA CROISSANCE PATHOLOGIES ASSOCIEES Educateurs des Ecoles de rugby 1Santé et Sécurité ; saison 2011/2012

2 LA CROISSANCE DEFINITION ACCROISSEMENT EN TAILLE ET POIDS DES DIFFERENTS ORGANES DE LÊTRE HUMAIN AMENANT LORGANISME DE LENFANT A CELUI DEFINITIF DE LADULTE. DEUX STADES EN FONCTION DE LIMPREGNATION HORMONALE PREPUBERTAIRE POSTPUBERTAIRE 2Santé et Sécurité ; saison 2011/2012

3 LA CROISSANCE OSSEUSE AUGMENTATION DES OS LONGS ALLONGEMENT DES MEMBRES ENTRAÎNANT UNE DIMINUTION DES CAPACITES PSYCHOMOTRICES PEUT ÊTRE FREINEE, JAMAIS STOPPEE NI ACCELEREE 3Santé et Sécurité ; saison 2011/2012

4 LA CROISSANCE MUSCULAIRE PERMET LAUGMENTATION DE LA PUISSANCE ET DE LAFORCE LA MUSCULATION EST IMPOSSIBLE AVANT LA PUBERTE MAIS LE DEVELOPPEMENT MUSCULAIRE SERA PLUS RAPIDE EN POST PUBAIRE SI LES EXERCICES ONT ETE DEBUTE 1 AN AVANT LA PUBERTE 4Santé et Sécurité ; saison 2011/2012

5 LA CROISSANCE CARDIAQUE TOUJOURS HARMONIEUSE EN VOLUME ET EN EPAISSEUR QUELQUE SOIT LE NIVEAU DE PRATIQUE LA CROISSANCE CARDIAQUE EST TOUJOURS PROPORTIONNELLE AU POIDS ET A LA TAILLE 5Santé et Sécurité ; saison 2011/2012

6 LA CROISSANCE TENDINEUSE ELLE SUIT LA CROISSANCE MUSCULAIRE MAIS AVEC UN TEMPS DAVANCE. A LORIGINE DE PATHOLOGIES SPECIFIQUES A LENFANT - AVANT LA PUBERTE: CLAQUAGES ET ARRACHEMENTS OSSEUX. - APRES LA PUBERTE : RUPTURES ET TENDINITES. 6Santé et Sécurité ; saison 2011/2012

7 LA CROISSANCE LIGAMENTAIRE LES LIGAMENTS SONT TRES LÂCHES CHEZ LENFANT. LE DEBUT DE LA PUBERTE PROVOQUE UNE DIMINUTION DE LELASTICITE LIGAMENTAIRE NATURELLE DE LENFANT LA LAXITE PROTEGE DES RISQUES TRAUMATIQUES CHEZ LENFANT LES LIGAMENTS SONT SOUVENT ETIRES EXCEPTIONNELLEMENT ROMPUS. LEUR CICATRISATION EST PLUS RAPIDE QUE CHEZ LADULTE, 7Santé et Sécurité ; saison 2011/2012

8 LA CROISSANCE PONDERALE COMME LA TAILLE ELLE SUIT UNE COURBE HARMONIEUSE. MAL SOCIETAL EN RAPPORT AVEC UNE ALIMENTATION RICHE EN GRAISSE ET SUCRE LE SURPOIDS PEUT DEVENIR UN HANDICAP VOIR MTTRE EN DANGER LA SANTE. LACTIVITE PHYSIQUE NE FAIT PAS MAIGRIR MAIS EVITE LA SEDENTARITE. 8Santé et Sécurité ; saison 2011/2012

9 LE DEVELOPPEMENT DEFINITION ACQUISITION DES APTITUDES PSYCHOMOTRICES DES CAPACITES PHYSIQUES AU COURS DE LA CROISSANCE. 9Santé et Sécurité ; saison 2011/2012

10 LES CINQS STADES DU DEVELOPPEMENT PRESCOLAIRE: - DE 3 A 7 ANS COMMUN F ET G. - DEVELOPPEMENT DE LHABILITE MOTRICE APPRENTISSAGE DE LEQUILIBRE. - COURIR, GRIMPER, SAUTER, TIRER, POUSSER, LANCER, PORTER. 1 IER CYCLE SCOLAIRE: - F ET G 7 A 10 ANS. - ACQUISITION DE LA COORDINATION. 2 ième CYCLE SCOLAIRE: - F DE 10 A 11/12 ANS, G DE 10 A MAITRISE DES MOUVEMENTS COMPLEXES. - PHASE DAPPRENTISSAGE. - PHASE DAMELIORATION DES FACTEURS CARDIO-PULMONAIRES. - FORCE, VITESSE, ENDURANCE. 10Santé et Sécurité ; saison 2011/2012

11 1 ière PHASE PUBERTAIRE: - F 11/12 ANS A 13/14; G 13 A 14/15ANS. - PHASE DE DEVELOPPEMENT MAX DES FACTEURS DE LA CONDITION PHYSIQUE. - AUMENTATION DE LA CHARGE DE TRAVAIL. - STABILISATION DE LA TECHNIQUE ET DE LA COORDINATION. ATTENTION: - 1- RISQUE DE DEMOBILISATION SI ERREURS DE PROGRAMMATION DANS LENTRAINEMENT (MONOTONIE) - 2- TENIR COMPTE DES DISPARITES MORPHOLOGIQUES PROPRES A CHAQUE ENFANT LORS DE LA CROISSANCE. (AGE EGAL/GABARIT DIFFERENT) 11Santé et Sécurité ; saison 2011/2012

12 2 ième PHASE PUBERTAIRE: - F 13/14 ANS A 17/18; G 14/15 A 18/19 ANS. - RALENTISSEMENT DES PARAMETRES DE CROISSANCE ET DE DEVELLOPEMENT. - NORMALISATION POIDS/TAILLE. - EQUILIBRE PSYCHIQUE. CEST LE SECOND AGE DOR DE LAPPRENTISSAGE 12Santé et Sécurité ; saison 2011/2012

13 ENTRAINEMENT DES QUALITES PHYSIQUES CHEZ LENFANT AVANT 10 ANS: STADE DE FORMATION GENERALE DE BASE. - DEVELOPPER : ADRESSE ET COORDINATION GENERALE TEMPS DE REACTION, VITESSE ET FREQUENCE GESTUELLE EQUILIBRE, ENDURANCE. DE 10 ANS A LA PUBERTE: STADE DE LORIENTATION SPORTIVE. - DEVELOPPER: COORDINATION SPECIFIQUE ET MULTIDISCIPLINAIRE FORCE-ENDURANCE ET FORCE-VITESSE SOUPLESSE. 13Santé et Sécurité ; saison 2011/2012

14 PERIODE PUBERTAIRE: STADE DE LA SPECIALISATION. -DEVELOPPER: TECHNIQUES SPECIFIQUES FORCE (MUSCULATION DE SOUTIEN) SOUPLESSE ARTICULAIRE ET MUSCULAIRE VITESSE (PUISSANCE ET CAPACITE ANAEROBIE-ALACTIQUE) RESISTANCE (CAPACITE ANA-LAC) PERIODE POSTPUBERTAIRE: STADE DE PERFECTIONNEMENTENTRAINEMENT SPECIFIQUE. - DEVELOPPER: FORCE MAXIMALE RESISTANCE POURSUITE DE LENTRAINEMENT DES AUTRES CAPACITES PHYSIQUES 14Santé et Sécurité ; saison 2011/2012

15 LE TRAVAIL PHYSIQUE ET LENTRAINEMENT CHEZ LENFANT TRAVAIL EN ENDURANCE: AEROBIE. - QUELQUE SOIT LAGE: PRESERVER LE SYSTHEME CARDIO-VASCULAIRE +++ -LA CROISSANCE EST LA PERIODE LA PLUS FAVORABLE POUR LENTRAINEMENT EN ENDURANCE AEROBIE -LA VO2 MAX AUGMENTE AVEC LAGE. -LA Fréquence Maximale Théorique DE LENFANT > A CELLE DE LADULTE. LENFANT EST MIEUX EQUIPE PHYSIOLOGIQUEMENT QUE LADULTE POUR REALISER DES EFFORTS EN ENDURANCE A INTENSITE ELEVEEIL POSSEDE DES CAPACITES DE RECUPERATION EXCEPTIONNELLES. CONCLUSION: LENFANT EST MIEUX EQUIPE PHYSIOLOGIQUEMENT QUE LADULTE POUR REALISER DES EFFORTS EN ENDURANCE A INTENSITE ELEVEE. IL POSSEDE DES CAPACITES DE RECUPERATION EXCEPTIONNELLES. RISQUES : - LIES AUX CONTRAITES DE THERMOREGULATION - OSTEOARTICULAIRES. 15Santé et Sécurité ; saison 2011/2012

16 TRAVAIL EN RESISTANCE: ANAEROBIE. -LE POTENTIEL ANAEROBIE DE LENFANT EST PLUS FAIBLE QUE CELUI DE LADULTE ET AUGMENTE AVEC LA CROISSANCE. -PUBERTE = PHASE CRITIQUE DE DEVELOPPEMENT DE LA FILIERE ANAEROBIE. -EVITER LES EXO INTENSES DE 1 A 2 MN. LENFANT NEST PAS ADAPTE A LA RESISTANCE. LE TRAVAIL DE LA VITESSE : -LES FACTEURS DE DEVELOPPEMENT DE LA VITESSE PENDANT LA CROISSANCE SONT : 1.LE TEMPS DE REACTION : CEST LARC REFLEXE. 2.LA GESTUELLE OU VITESSE GESTUELLE QUI DEPEND DES FACTEURS NERVEUX ET MUSCULAIRES. - JUSQUÀ 9 ANS LA GESTUELLE AUGMENTE PAR AUMENTATION DE LAMPLITUDE DES FOULEES ASSOCIEE A UNE ELEVATION MODEREE DE LA FREQUENCE DES FOULEES. 16Santé et Sécurité ; saison 2011/2012

17 -ENSUITE LA FREQUENCE CHUTE ET LAMPLITUDE SACCROIT. -A 6 ANS LA VITESSE DEPEND DE LA CONDUCTION MOTRICE. -A LA PUBERTE LA VITESSE AUGMENTE GRACE A LAUGMENTATION DE LA FORCE ET DE LA PUISSANCE (ANA/LAC). LE TRAVAIL DE LA FORCE. -PENDANT LA CROISSANCE LA FORCE AUGMENTE AVEC LE GAIN DE MASSE CORPORELLE. -AVANT LA PUBERTE FORCE Garçons = FORCE Filles. -APRES LA PUBERTE LAUGMENTATION DE LA FORCE CHEZ LE G. EST PLUS RAPIDE ET PLUS INTENSE GRACE A LA TESTOSTERONE. -IL EST POSSIBLE DAUGMENTER LA FORCE MÊME EN PREBUBERTAIRE SOUS CONDITION DE RESPECT DE 2 PRINCIPES: 1.SPECIFICITE DU MOUVEMENT/GROUPE MUSCULAIRE TESTE 2.CHARGE DE % RM SANS DANGER POUR LA COLONNE VERTEBRALE (ENVIRON 10 REPETITIONS) AVANTAGES: RENFORCEMENT MUSCULAIRE = PREVENTION DES BLESSURES RISQUES: LESIONS EPIPHYSAIRES = RETARD OU ARRET DE CROISSANCE LOCALE. LA MUSCULATION NE RETARDE PAS LA CROISSANCEET ET NEST PAS DANGEREUSE POUR LE SYSTEME CARDIO-CIRCULATOIRE. 17Santé et Sécurité ; saison 2011/2012

18 LE TRAVAIL DE LA SOUPLESSE. 1.LA SOUPLESSE EST NATURELLE ET IMPORTANTE CHEZ LENFANT. 2.LENTRAINEMENT VISE AU MAINTIEN ET A LACCROISSEMENT DE CETTE QUALITE NATURELLE. 3.LENTRAINEMENT DE LA SOUPLESSE NALTERE PAS LES AUTRES CAPACITES MOTRICES TELLES QUE FORCE ET VITESSE. 4.LES EXERCICES DE STRETCHING PRATIQUES EN CONTRACTION ISOMETRIQUE + ETIREMENT PERMETTENT UN GAIN ET UNE RETENTION SUPERIEUR A CEUX PRATIQUES EN ALLONGEMENT PASSIF SEUL. LENTRAINEMENT NE DOIT PAS ENGENDRER DHYPERLAXITE SOURCE DE DESTABILISATION ARTICULAIRE ET DONC DENTORSES RECIDIVANTES. LES RISQUES: LENTRAINEMENT NE DOIT PAS ENGENDRER DHYPERLAXITE SOURCE DE DESTABILISATION ARTICULAIRE ET DONC DENTORSES RECIDIVANTES. 18Santé et Sécurité ; saison 2011/2012

19 PLANIFICATION DE LENTRAINEMENT DE LENFANT EN FONCTION DES BASES PHYSIOLOGIQUES, BIOMECANIQUES, PSYCHOLOGIQUES ACQUISES DE LENFANT JEUNE SPORTIF, LENTRAINEMENT PEUT-ÊTRE PLANIFIE EN 3 ETAPES SUCCESSIVES. PHASE 1 : 6 A 12 ANS - DEVELOPPEMENT DES QUALITES DE BASE - ACQUISITION DE LA PSYCHOMOTRICITE ET DE LA CONDITION PHYSIQUE. - DUREE 3 ANS. PHASE 2 : - TRAVAIL SPECIFIQUE, DEBUT DE SPECIALISATION - AUGMENTATION VOLUME ET INTENSITE DES SEANCES. - DUREE 5 A 6 ANS. PHASE 3 : - ENTRAINEMENT SPECIFIQUE A LA REALISATION DE LA PERF. - TOUJOURS DEBUTE APRES LA PUBERTE Santé et Sécurité ; saison 2011/2012

20 PATHOLOGIES SPECIFIQUES DE LENFANT LIEES A LA CROISSANCE OSTEOARTICULAIRES 1.LES DECOLLEMENTS EPIPHYSAIRES ET OSTEOCHONDRITES. - AU NIVEAU DES CARTILAGES DE CROISSANCE - LIES AUX TRACTIONS TENDINEUSES EXCESSIVES - LOCALISATIONS PRINCIPALES: pointe rotule, Tubérosité Tibiale Antérieur, calcanéum, Epine Iliaque Antéro-supérieur, olécrane. 2.LES PATHOLOGIES VERTEBRALES. - MALADIE DE SCHEUMANN, SCOLIOSE, CYPHOSE, CYPHOSCOLIOSE. - EPIPHYSITE COCCYGIENNE. - LYSE ISTHMIQUE. - LES LOMBALISATIONS ET SACRALISATIONS. - LES PATHOLOGIES ET MORPHOTYPES CERVICAUX. 20Santé et Sécurité ; saison 2011/2012

21 3. PARTICULARITE DES FRACTURES DE LENFANT: - LES FRACTURES TASSEMENT DITES EN MOTTE DE BEURRE. - LES FRACTURES EN BOIS VERT - LES FRACTURES DU SCAPHOÏDE ET PISSIFORME 4.LES ENTORSES: RARES CHEZ LENFANT (LAXITE NATURELLE) 5. SPECIFICITES FEMININES: - PLUS GRANDE SOUPLESSE ET LAXITE SURTOUT APRES LA PUBERTE. - LE SYNDROME FEMORO-PATELLAIRE. 21Santé et Sécurité ; saison 2011/2012

22 PATHOLOGIES TENDINO-MUSCULAIRES AVANT LA PUBERTE : CLAQUAGES ET ARRACHEMENTS TENDINEUX. POST PUBERTAIRE : RUPTURES MUSCULAIRES ET TENDINEUSES. AUX 2 PERIODES : CONTUSIONS MUSCULAIRES ET OSSEUSES. LA PATHOLOGIE DENTAIRE LIEE A LA PATHOLOGIE TRAUMATOLOGIQUE DE LA FACE, ELLE DOIT ÊTRE PREVENUE PAR LE PORT SYSTEMATIQUE DU PROTEGE DENTS. 22Santé et Sécurité ; saison 2011/2012

23 CONCLUSIONS PAS DE TRAVAIL EN FORCE AVANT LA PUBERTE. PAS DE TRAVAIL EN FORCE AVANT LA PUBERTE. LENFANT NEST PAS UN ADULTE EN MINIATURE. LENFANT NEST PAS UN ADULTE EN MINIATURE. SON ENTRAINEMENT DOIT DONC ÊTRE ADAPTE A SON AGE PHYSIOLOGIQUE. SON ENTRAINEMENT DOIT DONC ÊTRE ADAPTE A SON AGE PHYSIOLOGIQUE. DONC PAS DE SURCLASSEMENT MAIS POSSIBILITE DE SOUS CLASSEMENT DONC PAS DE SURCLASSEMENT MAIS POSSIBILITE DE SOUS CLASSEMENT 23Santé et Sécurité ; saison 2011/2012

24 PATHOLOGIES CARDIO-RESPIRATOIRES IMPORTANCE +++ DU DEPISTAGE DES ANOMALIES CP LORS DE LA VNCI. LE DEVELOPPEMENT CARDIAQUE EST TOUJOURS HARMONIEUX ET PROPORTIONNEL A LA TAILLE ET AU POIDS DU SUJET. LES CAPACITES DADAPTATION CARDIO PULMONAIRE AUGMENTENT AVEC LAGE ET LA CROISSANCE. CAS PARTICULIER: LASTHME DEFFORT. Contre Indication 1. CE NEST PAS UNE Contre Indication A LA PRATIQUE DU RUGBY. 2.ÊTRE INFORME QUE LENFANT EN EST ATTEINT ET VERIFIER QUIL A SUR LUI SON TRAITEMENT AVANT LES ENTRAINEMENT ET LES MATCHS. 3.ARRETER TOUT EFFORT DES LES PREMIERS SIGNES DE DIFFICUTES RESPIRATOIRES ET ALLERTER LES SECOURS ET LES PARENTS POUR LES MINEURS. 24Santé et Sécurité ; saison 2011/2012


Télécharger ppt "PRISE EN COMPTE DES PROBLEMES LIES A LA CROISSANCE PATHOLOGIES ASSOCIEES Educateurs des Ecoles de rugby 1Santé et Sécurité ; saison 2011/2012."

Présentations similaires


Annonces Google