La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Se protéger, se dépister, se traiter : les jeunes ont aussi du vocabulaire! Atelier prévention: Congrès SFLS 2013 Jérémy LECERF – Directeur Opérationnel.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Se protéger, se dépister, se traiter : les jeunes ont aussi du vocabulaire! Atelier prévention: Congrès SFLS 2013 Jérémy LECERF – Directeur Opérationnel."— Transcription de la présentation:

1 Se protéger, se dépister, se traiter : les jeunes ont aussi du vocabulaire! Atelier prévention: Congrès SFLS 2013 Jérémy LECERF – Directeur Opérationnel

2 Pour cette présentation, cet intervenant a déclaré navoir aucun lien dintérêt Déclaration lien dIntérêt

3 Se protéger, se dépister, se traiter : les jeunes ont aussi du vocabulaire! Atelier prévention: Congrès SFLS 2013 Présentation Crips Idf Public général Site internetPublicationsCampagnes Professionnels Accompagnement méthodologique et thématique ans GénéralScolairesSpécifiques Formation Centre de documentation

4 Se protéger, se dépister, se traiter : les jeunes ont aussi du vocabulaire! Atelier prévention: Congrès SFLS 2013 Population générale Jeunes scolarisés, en apprentissage Jeune public dit spécifique Entretien individuel et orientation Animations adaptées et orientations : Campagnes : Accueil, écoute, information, orientation Prise en charge individuelle Soins, traitements, accompagnement, insertion, éducation thérapeutique … Prévention primaire Prévention secondaire et tertiaire Prévention secondaire et tertiaire EPS Promotion de la Santé EPS Expression dune demande et/ou dun besoin Le Crips et léducation pour la santé

5 Se protéger, se dépister, se traiter : les jeunes ont aussi du vocabulaire! Atelier prévention: Congrès SFLS 2013 VIH: Croyances, attitudes et comportements chez les ans Le préservatif est largement utilisé au moment de lentrée dans la sexualité et pourtant… … son utilisation est loin dêtre systématique. Le préservatif reste le moyen considéré comme le plus efficace pour se protéger du VIH, suivi des stratégies de prévention centrées sur le recours au test de dépistage et pourtant… … les fausses croyances persistent. Par rapport à 2004, la transmission du VIH lors dun rapport sexuel avec un préservatif est davantage considérée comme possible et les jeunes sont de moins en moins nombreux à le considérer comme tout à fait efficace pour se protéger du VIH. Les modes de transmissions, les mécanismes de prévention et lexistence des traitements antirétroviraux et leurs propriétés sont bien connus et pourtant… … ce niveau de connaissance baisse chez les jeunes depuis 1998 Le VIH/sida suscite moins de craintes, les jeunes se disent plus nombreux à accepter au quotidien une personne séropositive et pourtant… … la discrimination persiste à légard des personnes séropositives lorsquil sagit de circonstances impliquant un degré de proximité élevé. Les plus jeunes sont plus nombreux que les autres à déclarer quils refuseraient davoir des relations sexuelles protégées avec une personne séropositive et sont aussi moins nombreux à connaître dans leur entourage une personne séropositive.

6 Se protéger, se dépister, se traiter : les jeunes ont aussi du vocabulaire! Atelier prévention: Congrès SFLS 2013 VIH: Croyances, attitudes et comportements chez les ans Une vulnérabilité plus forte chez les personnes les moins diplômées. Une médicalisation du discours médiatique en matière de prévention renforçant lidée dune maladie chronique qui suscite moins de craintes. Le plan national de lutte contre le VIH et les IST 2010/2014 préconise lélargissement du dépistage à lensemble de la population hors notion dexposition au risque. Le but est de banaliser le test de dépistage auprès de la population générale.

7 Se protéger, se dépister, se traiter : les jeunes ont aussi du vocabulaire! Atelier prévention: Congrès SFLS 2013 Réflexions et approches de prévention Comment développer laptitude des jeunes à communiquer sur leurs savoirs et ainsi valoriser lacquisition de connaissances? Comment valoriser lefficacité du préservatif mais aussi des autres stratégies de prévention dans une relation sexuelle épanouie? Comment faire émerger les représentations des jeunes et travailler sur lacceptation des personnes séropositives dans une relation affective et sexuelle ? Comment travailler sur lacceptation dune potentielle séroconversion? Comment réintégrer les stratégies de prévention dans une situation donnée en prenant en compte les besoins et envies des individus et permettre au public de les comprendre ?

8 Se protéger, se dépister, se traiter : les jeunes ont aussi du vocabulaire! Atelier prévention: Congrès SFLS 2013 Réflexions et approches de prévention Donner une information complète, juste et vulgarisée sans dilution, ni injonction Prendre en compte leurs savoirs, savoir faire et savoir être pour les accompagner dans lacquisition de nouvelles compétences Concevoir des supports ludiques, nouveaux et adaptés au contexte Faire émerger et travailler sur les représentations et stéréotypes

9 Se protéger, se dépister, se traiter : les jeunes ont aussi du vocabulaire! Atelier prévention: Congrès SFLS 2013 Cas concret et premières observations Favoriser lacceptation dune personne séropositive dans une relation affective et sexuelle chez les jeunes franciliens de 13 à 25 ans. Objectifs spécifiques Renforcer les connaissances des jeunes sur les stratégies de prévention du VIH Susciter une réflexion sur les stéréotypes liés aux personnes séropositives et sur la peur quont les personnes vivant avec le VIH dêtre exclues Favoriser les comportements non-discriminants dans la vie affective et sexuelle

10 Se protéger, se dépister, se traiter : les jeunes ont aussi du vocabulaire! Atelier prévention: Congrès SFLS 2013 Cas concret et premières observations Postulat de départ « As-tu déjà utilisé / envisagé dutiliser un préservatif ? »= « Tu as déjà eu / accepté davoir une relation sexuelle avec une personne séropositive.» Questionne lacceptation commune des raisons poussant à lutilisation dun préservatif. Travaille sur les motivations à utiliser un préservatif : « Pourquoi met-on un préservatif ? » et valorisation des comportements des jeunes en général

11 Se protéger, se dépister, se traiter : les jeunes ont aussi du vocabulaire! Atelier prévention: Congrès SFLS 2013 Cas concret et premières observations Travaille sur les peurs et les préjugés concernant les personnes séropositives Met en mots certaines définitions qui entourent la sérophobie : Stéréotype, Préjugé, Séropositif, Sida, VIH, Discrimination

12 Se protéger, se dépister, se traiter : les jeunes ont aussi du vocabulaire! Atelier prévention: Congrès SFLS 2013 Cas concret et premières observations Crée une histoire autour de deux personnages qui ont un rapport sexuel ensemble Repositionne les envies de chacun autour de lacte sexuel en se libérant de la question de la séropositivité (réelle ou supposée) Travaille sur les enjeux lors dun rapport sexuel

13 Se protéger, se dépister, se traiter : les jeunes ont aussi du vocabulaire! Atelier prévention: Congrès SFLS 2013 Cas concret et premières observations Une approche judicieuse qui a permis daborder sous un autre angle le VIH, sujet difficile à travailler et peu attractif pour les jeunes. Des outils pertinents qui ont permis daborder la sexualité dans sa globalité et pas uniquement sous langle de la peur, celle-ci restant un frein majeur dans laccès au dépistage du VIH. Un déroulement de parcours cohérent, offrant une progression logique par étape mais pouvant également être travaillées séparément.

14 Se protéger, se dépister, se traiter : les jeunes ont aussi du vocabulaire! Atelier prévention: Congrès SFLS 2013 Perspectives Rediffuser la campagne 2012

15 Se protéger, se dépister, se traiter : les jeunes ont aussi du vocabulaire! Atelier prévention: Congrès SFLS 2013 Perspectives Dans les lycées et CFA dÎle-de- France, pour lannée , lancer un concours de poésie urbaine sur lacceptation des personnes séropositives.

16 Se protéger, se dépister, se traiter : les jeunes ont aussi du vocabulaire! Atelier prévention: Congrès SFLS 2013 Merci de votre attention


Télécharger ppt "Se protéger, se dépister, se traiter : les jeunes ont aussi du vocabulaire! Atelier prévention: Congrès SFLS 2013 Jérémy LECERF – Directeur Opérationnel."

Présentations similaires


Annonces Google