La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Quelles unités prosodiques pour lanalyse de discours et linteraction ? Roxane Bertrand & Cristel Portes Aix-Marseille.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Quelles unités prosodiques pour lanalyse de discours et linteraction ? Roxane Bertrand & Cristel Portes Aix-Marseille."— Transcription de la présentation:

1

2 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Quelles unités prosodiques pour lanalyse de discours et linteraction ? Roxane Bertrand & Cristel Portes Aix-Marseille Universités, CNRS Laboratoire Parole et Langage France

3 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Plan de lexposé Introduction Introduction La structure phonologique du français: points daccord et difficultés La structure phonologique du français: points daccord et difficultés Vers la définition phonologique dune unité discursive? Vers la définition phonologique dune unité discursive? Phénomènes prosodiques orthogonaux Phénomènes prosodiques orthogonaux Discours et interaction Discours et interaction Conclusion Conclusion

4 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Introduction Partir de lanalyse des 4 corpus proposés, choisis en raison de leurs différences, et vérifier si les unités proposées dans la littératures sont applicables à tous. Partir de lanalyse des 4 corpus proposés, choisis en raison de leurs différences, et vérifier si les unités proposées dans la littératures sont applicables à tous. Proposer une analyse discursives et interactionnelles du corpus INFOR-DIA. Proposer une analyse discursives et interactionnelles du corpus INFOR-DIA.

5 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Domaines mineurs et majeurs Domaine mineur Domaine mineur Accent final obligatoire = mouvement tonal + allongement Accent final obligatoire = mouvement tonal + allongement Accent initial facultatif = syllabe initiale +ton haut + renforcement et allongement de lattaque Accent initial facultatif = syllabe initiale +ton haut + renforcement et allongement de lattaque Domaine majeur Domaine majeur Frontière (allongement+) Frontière (allongement+) Paradigme de contours disctinctifs Paradigme de contours disctinctifs Subordonne un ou plusieurs domaines mineurs Subordonne un ou plusieurs domaines mineurs Exemples dans les corpus Exemples dans les corpus Formel Formel Informel Informel

6 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Domaines mineurs Cas typiques Cas typiques Unipolaires = un seul accent Unipolaires = un seul accent Bipolaires = 2 accents Bipolaires = 2 accents Cas problématiques Cas problématiques Monosyllabes Monosyllabes Quelle syllabe est accentuée? Quelle syllabe est accentuée?

7 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Domaines mineurs Difficultés liées au schwa Difficultés liées au schwa Cas simple = schwa interne Cas simple = schwa interne Schwa « extramétrique » Schwa « extramétrique » Modulations Modulations

8 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Domaines majeurs Propriétés principales Propriétés principales Contiennent et subordonnent un ou pls domaines mineurs Contiennent et subordonnent un ou pls domaines mineurs Paradigmes de contours intonatifs « distinctifs » Paradigmes de contours intonatifs « distinctifs » « Parenthèses » hautes et basses « Parenthèses » hautes et basses Pérennité des contours Pérennité des contours Malgré les disfluences Malgré les disfluences Malgré les pauses Malgré les pauses Downstep des domaines mineurs Downstep des domaines mineurs

9 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Paragraphes prosodiques? Notion de Période (Berrendonner, Hazaël-Massieux) ou de paraton (Brown & Yule) Notion de Période (Berrendonner, Hazaël-Massieux) ou de paraton (Brown & Yule) Cas prototypique : chute intonative Cas prototypique : chute intonative Autre profil Autre profil Point commun : le downstep des Unités majeures Point commun : le downstep des Unités majeures

10 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Phenomènes orthogonaux: registre et tempo Préservent généralement la structuration phonologique Préservent généralement la structuration phonologique Tempo (ou débit de parole) Tempo (ou débit de parole) Allongement des syllabes ou adjonction de pauses = ralentissement (cf. plus haut) Allongement des syllabes ou adjonction de pauses = ralentissement (cf. plus haut) Accélération Accélération Registre Registre Niveau Niveau Etendue Etendue Effets pragmatiques et interactionnels Effets pragmatiques et interactionnels

11 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Unités prosodiques et discours Postulat fréquent : les unités classiques ne seraient pas pertinentes pour lanalyse des discours Postulat fréquent : les unités classiques ne seraient pas pertinentes pour lanalyse des discours Résultats divergents comparaison lecture/spontané Résultats divergents comparaison lecture/spontané Très faible interrelation des niveaux Très faible interrelation des niveaux Subordination de certains niveaux à dautres: prééminence des niveaux syntaxique et prosodique Subordination de certains niveaux à dautres: prééminence des niveaux syntaxique et prosodique Intégrer a priori la dimension multimodale des discours: dès lors concevable dimaginer des unités prosodiques inachevées, morcelées, interrompues Intégrer a priori la dimension multimodale des discours: dès lors concevable dimaginer des unités prosodiques inachevées, morcelées, interrompues

12 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Prendre en compte demblée les phénomènes inhérents à la conversation qui peuvent influer sur le déroulement du discours tels que: Prendre en compte demblée les phénomènes inhérents à la conversation qui peuvent influer sur le déroulement du discours tels que: Etat des connaissances partagées Etat des connaissances partagées Ménagement des faces en présence Ménagement des faces en présence Co-construction et Co-énonciation des discours Co-construction et Co-énonciation des discours Régulation (importance de tous les acteurs) Régulation (importance de tous les acteurs) etc… etc…

13 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Extrait analysé: INFOR-DIA NH gpd_485c'est vrai/ que les les s- les les héritages/ c'est source/ de LL gpd_485mh// NH gpd_486hein // LL gpd_486de gros conflits/ de et même/ de sépa- enfin/ NH gpd_487des ge[ns qui] ouais [qui se] LL gpd_487 [ça] [ça s-] s- sépare/ les [frères et sœurs]// [ça] peut les NH gpd_488[mh] [ouais] LL gpd_488ouais NH gpd_489ah c'est fou ça// ouais moi ça me dépasse ça mais bon// LL gpd_489oui// moi aussi// je dois te dire euh moi aussi// LL gpd_490mais// LL gpd_491euh mh LL gpd_492peut-être/ que quand tu seras dedans // tu LL gpd_493 tu vas/ peut-être pas comprendre/ ce qui se passe non plus// mais LL gpd_494ça va/ peut-être aussi/ euh NH gpd_490après çà dépend aussi des relations tu avais avec ton frère [ou ta s]oeur a- LL gpd_495 [ouais] NH gpd_491pen[dant j]e veux dire avant tous ces ces [trucs-là tu vois] LL gpd_496 [ouais] LL gpd_497[euh mais] euh mh tu vois// fra- Françoise me me disait// que euh LL gpd_498elle/ c'est ce qui s'est passé// autour de l'her- du la mo- enfin/ quand ses parents sont morts// LL gpd_499euh bien/ elle a é- LL gpd_500i- e- LL gpd_501elle s'entendait/ très très bien/ avec ses frères et soeurs avant// NH gpd_492ouais// LL gpd_502et euh au moment/ de du décès/ des des parents// beh après/ ç- ils se sont/ complètement séparés// elle elle les voit/ même plus// LL gpd_503alors qu'avant// elle me euh elle disait// mais on était/ comme les cinq doigts de la main//

14 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Disfluences NH gpd_485c'est vrai/ que les les s- les les héritages/ c'est source/ de euh LL gpd_485mh// NH gpd_486hein // Phénomènes de performance Phénomènes de performance interne à lunité mineure interne à lunité mineure maintien de lunité en question maintien de lunité en question pas de pb de compréhension pas de pb de compréhension Finalité interactionnelle Finalité interactionnelle après unité mineure après unité mineure turn-taking cue (turn-yielding cue) => renforcé par la présence dun backchannel, non suffisant turn-taking cue (turn-yielding cue) => renforcé par la présence dun backchannel, non suffisant + phatique: confirme lintention de NH de céder son tour + phatique: confirme lintention de NH de céder son tour

15 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Disfluences

16 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Co-construction des discours NH gpd_485c'est vrai/ que les les s- les les héritages/ c'est source/ de euh …..… LL gpd_486de gros conflits/ de et même de sépa- enfin Achèvement de lénoncé initié par NH Achèvement de lénoncé initié par NH Reprise de la préposition « de » Reprise de la préposition « de » Unité syntaxique constituée des interventions des 2 locutrices Unité syntaxique constituée des interventions des 2 locutrices Phénomène de co-énonciation (Jeanneret, 1999) Phénomène de co-énonciation (Jeanneret, 1999) Les énoncés co-énoncés peuvent construire une unité prosodique majeure. Les énoncés co-énoncés peuvent construire une unité prosodique majeure. Accent initial sur « conflit »? Programmation dune figure prosodique particulière sur un énoncé du type « gros conflits de famille »? En loccurrence, linachèvement détermine un autre découpage. Accent initial sur « conflit »? Programmation dune figure prosodique particulière sur un énoncé du type « gros conflits de famille »? En loccurrence, linachèvement détermine un autre découpage. Linachèvement, les disfluences renvoient en outre à la question du ménagement des faces en présence (cf diapo suivante) Linachèvement, les disfluences renvoient en outre à la question du ménagement des faces en présence (cf diapo suivante)

17 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Co-énonciation

18 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Modulations et faces LL gpd_486de gros conflits/ de et même/ de sépa- enfin/ NH gpd_487des ge[ns qui] ouais [qui se] LL gpd_487[ça] [ça s-] s- sépare/ les [frères et sœurs]// [ça] peut les NH gpd_488[mh] [ouais] LL gpd_488ouais Phase de Tension : mise en péril (potentiel) des faces Phase de Tension : mise en péril (potentiel) des faces Pivot: Pivot: ensemble de phénomènes lexicaux (enfin), amorces ensemble de phénomènes lexicaux (enfin), amorces éléments prosodiques (pauses, allongements), euh éléments prosodiques (pauses, allongements), euh Borné à gauche par une unité majeure, et à droite par une réinitialisation du discours au même niveau mélodique quà la fin de la tension Borné à gauche par une unité majeure, et à droite par une réinitialisation du discours au même niveau mélodique quà la fin de la tension Phase de modulation: (auto)-correction qui vise à atténuer la menace en T Phase de modulation: (auto)-correction qui vise à atténuer la menace en T (Bertrand & Casolari 1996)

19 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Modulation

20 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Signaux découte (backchannels) et phatiques: parfois assimilés à de la disfluence Signaux découte (backchannels) et phatiques: parfois assimilés à de la disfluence Or éléments essentiels => co-construction et réussite de linteraction Or éléments essentiels => co-construction et réussite de linteraction BC: Information sur le processus de compréhension mais aussi de production des discours (Fox Tree, 2002) BC: Information sur le processus de compréhension mais aussi de production des discours (Fox Tree, 2002) contexte dapparition des BCs dépendant des unités mineures et majeures; nature différente/type dunité (Bertrand et al. 2007). contexte dapparition des BCs dépendant des unités mineures et majeures; nature différente/type dunité (Bertrand et al. 2007). Chevauchements de parole considérés aussi comme de la disfluence Chevauchements de parole considérés aussi comme de la disfluence Or les chevauchements de nature coopérative, jouent le même rôle que les BCs Or les chevauchements de nature coopérative, jouent le même rôle que les BCs Distinction compétitifs/coopératifs effectuée notamment en fonction de leur place dans le tour de parole Distinction compétitifs/coopératifs effectuée notamment en fonction de leur place dans le tour de parole rôle et validation des unités prosodiques (Wells & MacFarlane, 1998) rôle et validation des unités prosodiques (Wells & MacFarlane, 1998) (cf.ex précédent) Régulation des discours

21 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Phénomènes orthogonaux et interaction Préservent généralement la structuration phonologique Préservent généralement la structuration phonologique NH gpd_489ah c'est fou ça// ouais moi ça me dépasse ça mais bon// Abaissement du registre + compression gamme Abaissement du registre + compression gamme Enoncé de transition (borné par deux longues pauses) entre deux séquences à lintérieur de lextrait étudié Enoncé de transition (borné par deux longues pauses) entre deux séquences à lintérieur de lextrait étudié Séquence évaluative, fréquente en fin de séquence discursive ou thématique (clôture du thème) Séquence évaluative, fréquente en fin de séquence discursive ou thématique (clôture du thème) Lieu de transition privilégié (TRP) du tour de parole Lieu de transition privilégié (TRP) du tour de parole Elévation du registre + arc accentuel: cohésion et mise en relief de lunité Elévation du registre + arc accentuel: cohésion et mise en relief de lunité Succède à diverses disfluences, amorces Succède à diverses disfluences, amorces Elément dinformation principal du discours de LL Elément dinformation principal du discours de LL LL gpd_502et euh au moment/ de du décès/ des des parents/ beh après/ ç- ils se sont/ complètement séparés// elle elle les voit/ même plus//

22 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Registre

23 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009

24 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 La question des contours NH gpd_489ah c'est fou ça// ouais moi ça me dépasse ça mais bon// LL gpd_489oui// moi aussi// je dois te dire :: euh moi aussi// LL gpd_490mais// LL gpd_491euh mh LL gpd_492peut-être/ que quand tu seras dedans //+ tu LL gpd_493 tu vas/ peut-être pas comprendre/ ce qui se passe non plus// mais LL gpd_494ça va/ peut-être aussi/ euh NH gpd_490après çà dépend aussi des relations tu avais avec ton frère [ou ta s]oeur a- LL gpd_495[ouais] NH gpd_491pen[dant j]e veux dire avant tous ces ces [trucs-là tu vois] LL gpd_496 [ouais] [euh]

25 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Contours

26 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 LL gpd_492peut-être/ que quand tu seras dedans // tu LL gpd_493 tu vas peut-être pas/ comprendre ce qui se passe non plus// mais LL gpd_494ça va/ peut-être aussi/ euh Allongement des unités// énoncé précédent (unités très brèves) Allongement des unités// énoncé précédent (unités très brèves) Nombre de syllabes similaire Nombre de syllabes similaire Tempo Tempo Contours de continuation Contours de continuation Suivis de lélément initiant lénoncé suivant Suivis de lélément initiant lénoncé suivant Cohésion des trois énoncés, dont le dernier est terminé par une disfluence à fonction de changement de tour Cohésion des trois énoncés, dont le dernier est terminé par une disfluence à fonction de changement de tour Cette « séquence » cohésive se distingue discursivement de la précédente: elle cherche moins à « préserver » la face. Elle avance, même si cela repose largement sur de limplicite, ses réserves dont NH va prendre une part, pas complètement satisfaisante pour LL (cf contours). Cette « séquence » cohésive se distingue discursivement de la précédente: elle cherche moins à « préserver » la face. Elle avance, même si cela repose largement sur de limplicite, ses réserves dont NH va prendre une part, pas complètement satisfaisante pour LL (cf contours). Aspects rythmiques

27 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Aspects rythmiques

28 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Conclusion Les unités proposées par les modèles phonologiques sont pertinentes quel que soit le type de parole analysé. Les unités proposées par les modèles phonologiques sont pertinentes quel que soit le type de parole analysé. Un modèle séparé des di(y)sfluences simpose, qui leur donne toute leur place dans lanalyse, y compris en termes de stratégie discursive et interactionnelle. Un modèle séparé des di(y)sfluences simpose, qui leur donne toute leur place dans lanalyse, y compris en termes de stratégie discursive et interactionnelle. La notion de paragraphe oral gagne à être définie plutôt par le downstep des unités majeures que par la cadence finale descendante. La notion de paragraphe oral gagne à être définie plutôt par le downstep des unités majeures que par la cadence finale descendante. Séparer clairement les variations orthogonales du tempo et du registre de la structuration phonologique permet de rendre à chacun sa place et sa fonction. Séparer clairement les variations orthogonales du tempo et du registre de la structuration phonologique permet de rendre à chacun sa place et sa fonction. Même si les observables de surface émergent de linteraction entre les niveaux linguistiques, il reste méthodologiquement indispensable de les séparer lors de lanalyse. Même si les observables de surface émergent de linteraction entre les niveaux linguistiques, il reste méthodologiquement indispensable de les séparer lors de lanalyse.

29 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Mineurs unipolaires

30 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Mineurs bipolaires

31 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Monosyllabes

32 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Quelle syllabe est accentuée?

33 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Schwa interne

34 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Schwa extramétrique

35 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Modulations

36 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Contour sur disfluence

37 Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Tempo et registre


Télécharger ppt "Journée CONSCILA Paris-28 mars 2009 Quelles unités prosodiques pour lanalyse de discours et linteraction ? Roxane Bertrand & Cristel Portes Aix-Marseille."

Présentations similaires


Annonces Google