La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les activités médiatisées UE 4.4 S4 NHJ - IFSIE. Objectifs du cours Définir lactivité médiatisée. Identifier les différentes médiations. Comprendre le.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les activités médiatisées UE 4.4 S4 NHJ - IFSIE. Objectifs du cours Définir lactivité médiatisée. Identifier les différentes médiations. Comprendre le."— Transcription de la présentation:

1 Les activités médiatisées UE 4.4 S4 NHJ - IFSIE

2 Objectifs du cours Définir lactivité médiatisée. Identifier les différentes médiations. Comprendre le sens de la médiation thérapeutique en psychiatrie. Ouvrage de référence: MORASZ Laurent, Linfirmier en psychiatrie, Masson, Paris, 2004.

3 La médiation : définition La médiation est un support, le support étant lactivité. Cest un intermédiaire entre le patient et le soignant. Cest aussi un support à la relation, la communication, la rencontre.

4 Lobjectif de la médiation Le sens donné à lactivité est fonction de son objectif Activité occupationnelle? Activité réadaptative? Activité à visée psychothérapique? Activité éducative? Activité thérapeutique / sociothérapique en psychiatrie?

5 Lobjectif de la médiation Lobjectif de la médiation est en lien avec : La structure et le projet institutionnel: sagit-il dun projet en maison de retraite, en cancérologie, en CATTP …? Le projet de soin du patient.

6 Leffet groupe Lactivité médiatisée sous tend une notion de groupe (au moins deux personnes). Le groupe est un lieu déchanges et dinteractions. Cet espace permet de travailler le lien social, la relation à autrui.

7 Lactivité occupationnelle Lobjectif relève du plaisir, de la distraction, mais aussi de la convivialité, de léchange. Ex: jeux de cartes en EHPAD, promenade avec une personne déficiente dans un lieu de vie….. Relève souvent de lactivité des AMP (ex: psychiatrie long séjour et lieu de vie) et des animateurs (maisons de retraite). Le processus de soin peut être présent, mais il nest pas prévu et inscrit dans le projet de soin.

8 Lactivité réadaptative Relève davantage du rôle des ergothérapeutes et éducateurs que des infirmiers. Elle concerne les patients susceptibles de se réadapter à une activité professionnelle, par ex en milieu protégé. Elle sinscrit dans un projet de réinsertion du patient, lorsque lamélioration clinique est satisfaisante.

9 Lactivité réadaptative Les objectifs : Renouer avec la réalisation dune tâche. Se réapproprier une dynamique de travail. Les objectifs peuvent être également dordre thérapeutiques: faciliter lexpression, réintroduire la notion de réel, stimuler les plans cognitifs, physiques, psychoaffectifs, la socialisation …. Les objectifs nécessitent une collaboration entre léquipe soignante et de réadaptation (interdisciplinarité).

10 Lactivité à visée psychothérapique Ces activités sont dirigées par des psychothérapeutes. Les objectifs et lanimation de lactivité sont en lien avec lapproche théorique du thérapeute (psychanalytique, cognitiviste, comportementale, psychosociale…).

11 Lactivité à visée psychothérapique Les objectifs : Travail sur le vécu émotionnel et affectif (ex: groupe de parole en cancérologie, dans le contexte du sida, groupe de parole en psychiatrie … ) Approcher les affects des patients par une activité médiatisée, telle la musique (musicothérapie) ou autres (art-thérapie en psychiatrie), conte (prise en charge des enfants) ….

12 Lactivité à visée psychothérapique Les objectifs : Travail sur les défaillances cognitives : ateliers mémoire en EHPAD auprès des personnes atteintes de maladie dAlzheimer (peut être aussi dirigé par des infirmiers). Travail sur les dysfonctionnements du système familial: les médiations en thérapie familiale. Elles se réfèrent à lapproche systémique.

13 Lactivité socioéducative Elle relève des soins éducatifs, donc du rôle infirmier. Ex: groupes en soins éducatifs en diabétologie, alcoologie, en lien avec les troubles alimentaires …. Voir avec lUE: soins éducatifs.

14 Les activités thérapeutiques en psychiatrie Le cadre des groupes à médiation : Sinscrivent dans un projet de soins. Les activités sont programmés (durée, lieu …) Des infirmiers en sont les référents (un ou 2). Dans certaines structures et projets de soins, elles relèvent dune prescription médicale, discutée en réunion clinique. Elles peuvent aussi relever du rôle propre. Il est nécessaire que le soignant aie des compétences dans lactivité dirigée (formation continue).

15 Les activités thérapeutiques en psychiatrie Article R du code de la santé publique: «Dans le domaine de la santé mentale …linfirmier(e) accomplit les actes suivants : activités à visée socio thérapeutiques individuelles ou de groupe.

16 Les activités thérapeutiques en psychiatrie Le cadre des groupes à médiation : Il va dépendre de la structure de soins concernée : Le CATTP (centre daccueil thérapeutique à temps partiel) : le patient (adulte, enfant, adolescent) vient au CATTP un temps dans la journée dans le but de sintégrer dans une activité de groupe. Le choix de lactivité et son objectif est fonction du projet de soin du patient (le patient est acteur de son projet).

17 Les activités thérapeutiques en psychiatrie Le cadre des groupes à médiation : Lhôpital de jour: le patient est présent sur des journées ou demi-journées et participe aux activités en fonction de ses objectifs de soins. Outre les activités structurées et planifiées, il y a des activités informelles sur la gestion du quotidien. Le service « long séjour »: le patient « vit » dans le service. Lobjectif des activités est multiple, en fonction du projet du patient et de la problématique du patient.

18 Les activités thérapeutiques en psychiatrie Le cadre des groupes à médiation thérapeutique: Le terme « thérapeutique » signifie « soigner » quand il sagit dune activité (de même quand il sagit dun entretien ou dun accompagnement), alors quil signifie « guérir » dans le traitement curatif. « Thérapeutique » signifie ce qui peut amener une atténuation des symptômes, une modification, un changement au niveau psychologique, relationnel, social, cognitif….….

19 Les activités thérapeutiques en psychiatrie Ce qui rend lactivité « thérapeutique » cest aussi le travail clinique quelle suppose : Lélaboration du projet de soin et des objectifs de soins. Le travail délaboration clinique après lactivité : réflexion autour du groupe, de chaque patient … Cette élaboration doit être réinvestie dans les projets institutionnels et de chaque patient. La réflexivité du soignant : il se questionne, se remet en question si nécessaire et prend du recul.

20 Objectifs et supports des activités Les activités visant lexpression du patient : Peinture, sculpture, terre, musique, photolangage, les ateliers écriture, le théâtre, les marionnettes … Le cadre est défini rigoureusement, mais lanimateur garde une attitude non directive, centrée à la fois sur le groupe et chaque patient. Ces activités peuvent être animés par un spécialiste, mais des infirmiers sont présents pour assurer le travail clinique. Ils gardent parfois le rôle de « garant du cadre thérapeutique de lactivité ».

21 Objectifs et supports des activités Les activités sociothérapeutiques Les objectifs peuvent être la revalorisation, le travail sur lestime de soi, la capacité à nouer et renouer des liens sociaux, la socialisation … Ex: ateliers cuisine, groupes de lecture, création dun journal, les activités de loisirs accompagnées (sport, culture…)

22 Objectifs et supports des activités Les activités axées sur le corps Travail sur limage du corps, le schéma corporel, la perception des limites entre soi et non soi … Ex: équitation (poney pour les enfants), piscine, le judo (enfants surtout), qi gong, certains sports…

23 Le rôle de linfirmier dans cette pratique Il est garant du cadre thérapeutique: il gère le temps, le lieu, ouvre et clôt la séance, rappelle les règles du groupe, introduit la consigne, maintient le cadre… Laspect « répétitif » et « ritualisé » du cadre a son importance. Il gère la dynamique du groupe: régule les échanges, sollicite les personnes, évalue les interactions, recentre les échanges sur lobjet du groupe….

24 Le rôle de linfirmier dans cette pratique Une autre fonction concerne le travail délaboration pendant lactivité : Il fait un travail dobservation clinique: repérage des éléments individuels et groupaux … Il assure une écoute active: utilisation des attitudes aidantes, le non jugement, climat de confiance et de sécurité affective, respect, confidentialité… Il fait un travail danalyse: il met en lien ce qui se vit dans le groupe avec la connaissance préalable quil a des patients.

25 Le rôle de linfirmier dans cette pratique Une autre fonction concerne le travail délaboration pendant lactivité : Il a une fonction contenante: les contenus latents ou manifestes qui émergent du groupe sont décodés et restitués aux patients sous une forme assimilable. Il repère les mouvements transférentiels: cela implique dêtre dans une position qui est à la fois à lécoute du groupe et de soi-même afin de maintenir une juste distance. Il effectue un travail de distanciation après les séances: prises de notes qui vont laider dans cette mise à distance (à différencier des transmissions faites à léquipe pour lélaboration du travail clinique).

26 Le sens de la médiation thérapeutique Cest un processus de soin La médiation est une scène sur laquelle va se manifester la vie psychique du patient, en faisant appel à sa créativité, son imaginaire. Des représentations, des ressentis sont mobilisés et des résistances se manifestent : le travail clinique va tendre à dépasser ces résistances pour investir le support thérapeutique. La relation daide psychologique est mobilisée tout le long de lactivité.

27 Le sens de la médiation thérapeutique Cest un espace de neutralité Le matériel utilisé a une fonction de neutralité pour le soignant. Le regard lié à la relation soignant-soigné est détourné vers lobjet de la médiation, ce qui diminue la séduction. Le soignant devient un médiateur.

28 Le sens de la médiation thérapeutique Cest un espace transitionnel La scène où se joue la médiation est une aire transitionnelle: elle joue un rôle dintermédiaire entre le patient et le soignant. Comme le jeu, lactivité permet de comprendre le mode de relation de la personne à son environnement. Cela permet de travailler le lien entre ce qui est de la réalité interne du sujet et ce qui est de lordre de la réalité externe. De même, lactivité en groupe permet de travailler sur ce qui relève du soi et du non soi.

29 Le sens de la médiation thérapeutique Cest un espace de projection Le processus de soin sopère par la projection. La projection consiste à faire sortir de soi des éléments qui vont se déployer sur cette aire transitionnelle. Ainsi la production de la personne pendant lactivité reflète une réalité fantasmatique sous-jacente, inconsciente. Ces représentations inconscientes vont induire des images, des sentiments, des idées, des affects qui vont arriver dans lespace thérapeutique.

30 Le sens de la médiation thérapeutique Leffet thérapeutique Le travail du soignant va être de permettre la verbalisation de tous ces affects : il sagit daider la personne à mettre en mots ces représentations et affects. « La médiation est donc un travail de liaison et de sens » (Morasz, p.166). La transitionnalité induit le travail de mentalisation (permet de « jouer avec sa pensée », se regarder agir…).

31 Le sens de la médiation thérapeutique Laccès au symbolique Ce qui permet laccès à ce travail de mentalisation, cest linvestissement dun objet commun à tout le groupe (lactivité médiatisée). Cet investissement commun produit du symbolique car il y a partage dun même objet et espace de culture.


Télécharger ppt "Les activités médiatisées UE 4.4 S4 NHJ - IFSIE. Objectifs du cours Définir lactivité médiatisée. Identifier les différentes médiations. Comprendre le."

Présentations similaires


Annonces Google