La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Association des Municipalités du Niger - AMN 13 mai 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Association des Municipalités du Niger - AMN 13 mai 2010."— Transcription de la présentation:

1 Association des Municipalités du Niger - AMN 13 mai 2010

2 Implication de la femme dans la gestion communale: gage dun développement durable Implication de la femme dans la gestion communale: gage dun développement durable Alou Fati, consultante

3 Introduction Introduction Les relations de genre / gouvernance locale Les relations de genre / gouvernance locale La décentralisation : opportunité à saisir ConstatsQuestionnementsConclusion Plan de la présentation

4 Introduction Le Niger sest engagé dans la décentralisation de manière effective en 2004 Au Niger, comme partout ailleurs, le processus de décentralisation a éveillé des attentes aussi nombreuses que variées: plus de participation

5 Introduction (suite) Néanmoins dans les faits certaines catégories sociales(les femmes, les pauvres, les jeunes et les groupes minoritaires) ne participent que peu aux transformations sociales et politiques pressenties.

6 Introduction (suite) les femmes (50,14% de la population) sont doublement exclues car en plus dêtre des femmes elles sont aussi les plus pauvres: 3 pauvres sur 4 sont des femmes au foyer Une autre frange importante de la population aussi: les jeunes: 56,5% de moins de 18 ans et 50, 1% de moins de 15 ans en 2008

7 Les relations de genre Lapproche genre a pendant longtemps été considérée comme une « importation », un mimétisme venu dailleurs et comme tel a rencontré nombre de résistances et de critiques Néanmoins certaines constantes existent qui justifient la nécessité de la prise en compte du genre de manière systématique dans le cadre du développement

8 Les relations de genre (2) Inégalités dans le ménage Inégalités dans le ménage Disparités quant au statut juridique et aux droits Disparités quant au statut juridique et aux droits Inégalités dans le secteur familial/non rémunéré Inégalités dans le secteur familial/non rémunéré Violence à légard des femmes Violence à légard des femmes

9 Les relations de genre (3) Comportements discriminatoires Comportements discriminatoires Inégalités dans la vie politique (participation à la prise de décisions, représentation, etc.) : Les femmes sont sous-représentées dans les processus politiques dans le monde entier. Inégalités dans la vie politique (participation à la prise de décisions, représentation, etc.) : Les femmes sont sous-représentées dans les processus politiques dans le monde entier.

10 La femme nayant guère voix au chapitre parce quétant faiblement représentée, on ne se rend pas toujours compte que ses priorités, ses besoins et ses intérêts peuvent être différents de ceux de lhomme: besoins pratiques et intérêts stratégiques différents

11 le point nodal de la problématique des questions de genre et de gouvernance, notamment locale : différences de besoins et absence lors de la définition des priorités. le point nodal de la problématique des questions de genre et de gouvernance, notamment locale : différences de besoins et absence lors de la définition des priorités.

12 Lexercice de la gouvernance locale et la prise en compte du Genre

13 La planification du développement: principale tâche incombant aux collectivités territoriales locales. Elle offre de grandes possibilités dadapter les mesures de développement aux besoins et aux intérêts de la population et daméliorer la situation des groupes de personnes défavorisées grâce à des actions spécifiques.

14 Pour sassurer de plans de développement pertinents et surtout durables, il faut que la dimension du genre soit prise en considération dans chaque phase de planification: réunions de planification villageoises et municipales, enquêtes effectuées par le personnel municipal,

15 processus de décision des comités locaux responsables de chaque projet, et la rédaction globale du plan de développement communal.

16 En principe, cela nécessite la participation active et directe de citoyens des deux sexes au processus de planification et de prise de décision. Mais dans la pratique, cela nest pas toujours faisable. Aux niveaux les plus bas du processus de planification notamment, interviennent des facteurs socioculturels qui empêchent la participation des femmes,

17 des pauvres et des groupes minoritaires dune part et dautre part, généralement, les représentant(e)s démocratiquement élu(e)s ne disposent pas de la qualification nécessaire pour faire effectivement participer ces groupes aux ateliers de planification notamment locale, alors que les priorités des femmes et des hommes sont souvent très différentes. des pauvres et des groupes minoritaires dune part et dautre part, généralement, les représentant(e)s démocratiquement élu(e)s ne disposent pas de la qualification nécessaire pour faire effectivement participer ces groupes aux ateliers de planification notamment locale, alors que les priorités des femmes et des hommes sont souvent très différentes.

18 Tant en matière de planification centrale que locale (et plus particulièrement pour le niveau local), il convient de garder à lesprit certaines considérations au moment de lélaboration des plans de développement : les données nécessaire pour analyser les expériences et la situation respectives des femmes et des hommes les données nécessaire pour analyser les expériences et la situation respectives des femmes et des hommes

19 Consulter les femmes aussi bien que les hommes pour toute décision ayant une incidence sur leur mode de vie. Consulter les femmes aussi bien que les hommes pour toute décision ayant une incidence sur leur mode de vie. Ne pas méconnaître les domaines dactivité où les femmes sont majoritaires (y compris le travail au foyer) Ne pas méconnaître les domaines dactivité où les femmes sont majoritaires (y compris le travail au foyer)

20 Ne pas postuler que toutes les femmes et tous les hommes partagent les mêmes besoins et les mêmes perspectives ; Il existe entre les femmes et entre les hommes des différences de classe, de religion, dâge ou dappartenance ethnique, notamment. Ne pas postuler que toutes les femmes et tous les hommes partagent les mêmes besoins et les mêmes perspectives ; Il existe entre les femmes et entre les hommes des différences de classe, de religion, dâge ou dappartenance ethnique, notamment.

21 Adopter une démarche sexospécifique dans lanalyse dun problème ou dune question donnée et des possibilités daction envisagées en la matière et prendre les mesures qui simposent pour que femmes et hommes puissent jouir équitablement des éventuels avantages ou chances Adopter une démarche sexospécifique dans lanalyse dun problème ou dune question donnée et des possibilités daction envisagées en la matière et prendre les mesures qui simposent pour que femmes et hommes puissent jouir équitablement des éventuels avantages ou chances

22 La décentralisation : opportunité à saisir 1. Opportunités à saisir par les femmes pour participer au développement local et ce, pour plusieurs raisons: Le leadership local relativement plus facile à assumer par les femmes car elles sont généralement très actives dans leur foyer et dans leurs communautés. Le leadership local relativement plus facile à assumer par les femmes car elles sont généralement très actives dans leur foyer et dans leurs communautés.

23 Le leadership local : moyen pratique permettant daider les communautés riveraines à combler les besoins immédiats quotidiens des femmes et de leurs familles. Le leadership local : moyen pratique permettant daider les communautés riveraines à combler les besoins immédiats quotidiens des femmes et de leurs familles. La politique locale paraît moins complexe que la politique nationale, constitue un terrain dentraînement pour ceux et celles qui aspirent à assumer un destin national. La politique locale paraît moins complexe que la politique nationale, constitue un terrain dentraînement pour ceux et celles qui aspirent à assumer un destin national.

24 Qui plus est, les élections locales coûtent moins cher, donnent lieu à moins de confrontations et sont autrement moins agressives que les élections nationales. Qui plus est, les élections locales coûtent moins cher, donnent lieu à moins de confrontations et sont autrement moins agressives que les élections nationales. Les femmes sont impliquées dans des activités de développement social ou à la base. Les femmes sont impliquées dans des activités de développement social ou à la base.

25 Ces activités renforcent leur confiance quant à leur capacité à résoudre des problèmes locaux, étant entendu quelles parviennent toujours à développer des réseaux formels et semi-formels. Ces activités renforcent leur confiance quant à leur capacité à résoudre des problèmes locaux, étant entendu quelles parviennent toujours à développer des réseaux formels et semi-formels. Les gouvernance locale réduit la distance du pouvoir entre les femmes et les structures de gouvernance locales. Ils sont de ce fait moins intimidés. Les gouvernance locale réduit la distance du pouvoir entre les femmes et les structures de gouvernance locales. Ils sont de ce fait moins intimidés.

26 2. Opportunités à saisir pour la communauté tout entière : la valeur ajoutée du leadership féminin dans un contexte de décentralisation:

27 « Lintégration systématique des femmes renforce le fondement démocratique, lefficacité et la qualité des activités des autorités locales. Si les autorités locales entendent répondre aux besoins tant des femmes que des hommes, elles doivent sappuyer sur les expériences tant des femmes que des hommes, à travers une représentation égale à tous les niveaux et dans tous les domaines de prise de décision... »

28 Le leadership féminin: opportunité denrichir le processus de prise de décision grâce à une représentation dune population cible dans le processus décisionnel et à une plus grande diversité dans le style de leadership, les approches, les visions et lexpérience.

29 Les femmes peuvent interpeller la conscience collective sur certaines questions dimportance car une gouvernance effective est celle qui influence les actions futures.

30 Les femmes sont bien connectées au niveau de la base, et, à travers leur participation, œuvrent au dialogue local entre les organisations communautaires et les collectivités décentralisées.

31 les femmes se servent généralement de leur leadership pour mobiliser du soutien en faveur des projets de développement communautaire qui résolvent les besoins pratiques des populations locales et des groupes défavorisés

32 Les femmes, à travers leur style de leadership participatif, ont une forte capacité à toucher une plus grande audience et à appliquer les meilleures pratiques et innovations à la gouvernance locale.

33 la participation de certaines femmes à la gouvernance locale a un effet boule de neige sur leurs congénères, qui sont ainsi encouragées à relever le défi du leadership.

34 Laccès des femmes à des postes de responsabilité encourage également dautres groupes sous représentés à oser participer à la structure de leadership local, cest le cas en particulier des jeunes. Qui plus est, le leadership féminin encourage les femmes à y participer surtout lorsquelles voient les leaders féminins défendre activement leurs intérêts. Laccès des femmes à des postes de responsabilité encourage également dautres groupes sous représentés à oser participer à la structure de leadership local, cest le cas en particulier des jeunes. Qui plus est, le leadership féminin encourage les femmes à y participer surtout lorsquelles voient les leaders féminins défendre activement leurs intérêts.

35 Constats de lexercice du pouvoir local de 2004 à 2009 Depuis que le Niger sest engagé pour la mise en œuvre de la décentralisation des efforts multiformes ont été faits pour accompagner dune part, les acteurs individuels et dautre part, les structures tant étatiques que politique à mener à bien cette réforme.

36 De même une avancée majeure sur le plan législatif, à savoir ladoption de la loi sur les quotas en 2000, a suscité lespoir dune meilleure représentation et implication des femmes sur la scène politique.

37 Mais force est de constater quen dépit de ces efforts, les femmes demeurent sous-représentées, surtout aux postes de décision supérieurs. Plusieurs facteurs continuent à freiner la promotion du leadership féminin dans la gouvernance locale, dont entre autres :

38 Les barrières sociales et les normes relatives au genre et au leadership féminin Les barrières sociales et les normes relatives au genre et au leadership féminin Des systèmes électoraux mal adaptés Des systèmes électoraux mal adaptés Des aptitudes et atouts politiques limités pour les candidates, et, dans certains cas, un niveau dinstruction limité Des aptitudes et atouts politiques limités pour les candidates, et, dans certains cas, un niveau dinstruction limité

39 Labsence de soutien ou le peu dintérêt manifesté par les partis politiques pour le leadership féminin, une participation limitée des femmes dans les partis politiques Un manque de solidarité entre les femmes elles mêmes…

40 Les constats en chiffres

41 Questionnements Un premier point est linterrogation à propos des femmes « objets » de la politique et les femmes « sujets » de la politique. Au cours des deux décennies passées, lequel de ces rôles les femmes on t- elles réellement joué ?

42 La participation : quelle participation ? quelle représentativité ? comment éviter linstrumentalisation ? et quen est-il de la participation des femmes à la démocratie élective : quelles actions positives en leur faveur (quota, parité, etc.) ? quelles en sont les potentialités et les limites ?

43 Un troisième axe dinterrogation portera sur léducation citoyenne comme facteur de gouvernance: le passage dune éducation à la citoyenneté vers une éducation citoyenne se pose pour les nigériens dans le contexte actuel.

44 « Avons-nous atteint lobjectif defficacité pour lequel le pays a opté pour la décentralisation ? Que devons nous changer et que garder ? telle quelle sest passée entre toutes les parties prenantes (chefferie traditionnelle/autorités locales, représentants de lEtat/autorités locales, organisations de la société civile/autorités, hommes/femmes…), est-ce ce type de collaboration que nous voulons ?

45 Les constats en chiffres

46 Conclusion La présence (numérique) des femmes au sein des instances locales na pas été suffisamment efficace pour influencer et réorienter la politique de genre ou les affectations de ressources, voire contribuer à lamélioration substantielle des décisions sur la prestation des services?

47 Les barrières sociales érigées par les gens qui ne souhaitent pas voir les femmes exercer, une fois élues, un quelconque pouvoir Les barrières sociales érigées par les gens qui ne souhaitent pas voir les femmes exercer, une fois élues, un quelconque pouvoir Les femmes ont une expérience politique limitée Les femmes ont une expérience politique limitée Linadéquation entre les ressources et les responsabilités au niveau local. Linadéquation entre les ressources et les responsabilités au niveau local.

48 Le faible capital politique dû à une intégration quasi-nulle dans les réseaux politiques formels et informels (plutôt rôle danimation et de soulèvement des masses) Le faible capital politique dû à une intégration quasi-nulle dans les réseaux politiques formels et informels (plutôt rôle danimation et de soulèvement des masses) La portion congrue réservée aux femmes dans les conseils municipaux (le strict minimum des 10% requis par la loi sur les quotas, ce qui soulève dailleurs la question de sa pertinence en ce moment) La portion congrue réservée aux femmes dans les conseils municipaux (le strict minimum des 10% requis par la loi sur les quotas, ce qui soulève dailleurs la question de sa pertinence en ce moment)


Télécharger ppt "Association des Municipalités du Niger - AMN 13 mai 2010."

Présentations similaires


Annonces Google