La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LINTIMIDATION LA COMPRENDRE ETRÉAGIR TOUS ENSEMBLE École primaire de la Samare, CSRS 3000, rue du Chalumeau Sherbrooke, Québec, J1G 5 E 9 Tél. 822-6888.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LINTIMIDATION LA COMPRENDRE ETRÉAGIR TOUS ENSEMBLE École primaire de la Samare, CSRS 3000, rue du Chalumeau Sherbrooke, Québec, J1G 5 E 9 Tél. 822-6888."— Transcription de la présentation:

1 LINTIMIDATION LA COMPRENDRE ETRÉAGIR TOUS ENSEMBLE École primaire de la Samare, CSRS 3000, rue du Chalumeau Sherbrooke, Québec, J1G 5 E 9 Tél Tirée du document de Chantal Bouchard AVSEC et de Lucie Boudreau TES

2 Le contexte Suite aux évènements de lautomne dernier notamment le décès de Marjorie Raymond et pour offrir à tous les élèves un milieu dapprentissage sain et sécuritaire le gouvernement a mis en place la loi 56 visant à lutter contre lintimidation et la violence à lécole en juin dernier. Depuis plusieurs années les écoles travaillent à mettre en place un plan daction pour contrer la violence et lintimidation dans ce plan nous retrouverons : - Un portrait de la situation - Des actions de prévention - Des actes dintervention - Un protocole contre lintimidation - Des mesures de communication avec les parents

3 Extrait de la Loi sur linstruction publique Article 13. Dans la présente loi on entend par : «intimidation»: Tout comportement, parole, acte ou geste délibéré ou non à caractère répétitif, exprimé directement ou indirectement, y compris dans le cyberespace, dans un contexte caractérisé par l'inégalité des rapports de force entre les personnes concernées, ayant pour effet d'engendrer des sentiments de détresse et de léser, blesser, opprimer ou ostraciser; Laspect non intentionnel permettra aussi à lécole dintervenir dans les situations où lélève prétend quil navait pas lintention dintimider la victime. Il sera alors possible de conscientiser et de sensibiliser certains élèves aux effets de leur comportement auprès des autres élèves, même si à leurs yeux, ces comportements étaient sans conséquence. (extrait dun document de travail Éducation Montérégie-Estrie) «violence»: Toute manifestation de force, de forme verbale, écrite, physique, psychologique ou sexuelle, exercée intentionnellement contre une personne, ayant pour effet d'engendrer des sentiments de détresse, de la léser, de la blesser ou de l'opprimer en s'attaquant à son intégrité ou à son bien-être psychologique ou physique, à ses droits ou à ses biens.

4 Les formes de violence Violence par voie électronique. Exemples : envoyer des courriels, des messages textuels ou des photos par cellulaire dans le but de menacer, blesser, gêner, ridiculiser, révéler des secrets, exclure du groupe, briser une réputation ou une amitié. Violence verbale. Exemples : insulter, faire des plaisanteries blessantes, donner des surnoms, ridiculiser, humilier ou menacer. Violence physique. Exemples : pousser, frapper, donner des coups de pied, cracher, battre, enfermer quelquun dans un local, voler ou briser des biens. Violence sociale. Exemples : ignorer volontairement quelquun ou sen éloigner physiquement, lexclure du groupe, répandre des rumeurs méchantes sur lui, amener dautres élèves à le rejeter ou à ne pas lui parler, le regarder de façon méprisante. Violence en lien avec la sexualité Exemples : provoquer des contacts sexuels non désirés, faire des gestes de nature sexuelle, émettre des commentaires sexuels abusifs, répandre des rumeurs sur un comportement sexuel ou une orientation sexuelle, traiter lautre dhomosexuel (ex. : gai, fif) ou de lesbienne. Discrimination fondée sur lorigine ethnique, la religion, le sexe, le handicap ou autre. Exemples : exclure ou traiter avec mépris une personne en raison de sa nationalité, ses croyances, son apparence religieuse ou sa différence

5 Distinction entre intimidation et conflit CritèresCas dintimidationCas de conflit Une intention ou non de faire du tort Lintimidation est un rapport entre deux ou plusieurs élèves où lun agresse lautre volontairement ou non. Le conflit est une opposition entre deux ou plusieurs élèves qui ne partagent pas le même point de vue. Le conflit peut entraîner des gestes de violence. Une personne ou un groupe qui dominent Lélève qui intimide veut gagner et pour ce faire simpose à lautre par la force. Celui ou ceux qui intimident ont un avantage sur celui qui est intimidé (par exemple, il est plus grand, plus vieux, plus populaire, ils sont plus nombreux). Cest un rapport de force inégal. Les élèves discutent vivement et argumentent pour amener lautre à partager leur point de vue. Les personnes sont sur un pied dégalité. Une présence de détresse et dimpuissance chez lélève qui subit lintimidation Il en résulte une victime, puisque lélève qui a été agressé a été mis dans limpuissance. Lélève qui intimide sent quil est en droit de recourir à la violence, mais il ne veut pas se faire prendre. Lorsquil se fait prendre, il se justifie (par exemple : déni, banalisation). Lélève qui subit lintimidation se terre dans le silence, sembrouille, voir assume les torts. On peut remarquer une retenue, une absence de liberté dans sa façon de se défendre ou dargumenter. Il peut aussi être envahi par un sentiment de honte ou de désespoir Il nen résulte aucune victime même si les deux peuvent se sentir perdants. Les personnes se sentent libres de donner leur version ou de défendre leur point de vue. Une répétition des actes Les actes dintimidation se répètent. Lintimidation nécessite une intervention spécifique. La médiation nest pas la première intervention à envisager. Le conflit peut se poursuivre sil nest pas résolu. Le conflit se règle par la négociation ou la médiation.

6 Les effets potentiels sur la victime o Signes danxiété et dinsécurité o Tristesse ou symptômes dépressifs o Isolement, repli sur soi o Rejet par les pairs o Méfiance o Baisse possible du rendement scolaire; absentéisme o Perte dintérêt envers lécole ou envers des activités quotidiennes habituellement appréciées o Troubles somatiques o Estime de soi plus faible o Sentiment dincompréhension o Comportements acerbes ou labilité de lhumeur... (© Daniel Martin et Raymond Tozzi, mai 2003)

7 Les conséquences possibles pour lagresseur o Augmentation de son statut de leader négatif o Problèmes possibles de fréquentation scolaire o Risque de décrochage scolaire o Liens à long terme entre intimidation et criminalité... (© Daniel Martin et Raymond Tozzi, mai 2003)

8 o Peur dêtre associé à la victime o Peur dêtre associé à un rôle de délateur o Sentiment de culpabilité et dimpuissance o Peur dêtre amené à participer à de lintimidation o Syndrome du « monde cruel »... Les effets potentiels sur les témoins

9 Quoi faire comme parents… Lintimidateur La victime Les témoins Montrer de lempathie pour les autres Gérer ses sentiments de colère Accepter les différences MONTRER LEXEMPLE

10 Mon enfant est victime… o Prenez le temps de lécouter o Demandez-lui de vous décrire la situation en détail o Encouragez le à dénoncer son ou ses agresseurs o Dites-lui déviter tout geste de représailles o Montrer que vous êtes avec lui et que vous allez laider à trouver une solution o Encouragez-le à rester avec des amis o Demeurez attentif o Contactez lenseignant ou la direction. o Si vous jugez que la sécurité de votre enfant est menacée malgré les interventions de lécole, contactez la police. o ATTENTION ne jamais intervenir directement auprès des autres enfants. o Darrêter immédiatement ses réponses aux messages dintimidation. o De bloquer les adresses ou personnes qui lintimident o De retracer les adresses dou proviennent les messages dintimidation o De sauvegarder tous les messages dintimidation

11 Mon enfant est intimidateur… o Prenez le temps de lécouter calmement o Expliquez-lui la gravité et les conséquences de ses gestes o Faites-lui comprendre que vous prenez la situation au sérieux o Passez plus de temps avec lui et supervisez ses activités o Rappelez-lui limportance de respecter les différences o Regardez avec lui comment il peut exprimer sa colère pacifiquement o Cherchez à savoir qui sont ses amis et comment ils passent leurs temps libres o Soyez à lécoute des personnes qui vous signaleront que votre enfant fait de lintimidation o Discutez des moyens à prendre avec lécole pour vous aider et aider votre enfant o Contactez lenseignant,la direction de lécole pour signaler lintimidation et recevoir le soutien adéquat pour votre enfant. o Superviser ses activités en ligne et encouragez-le à faire des interactions positives o Apprenez-lui à respecter les autres dans lespace virtuel

12 Mon enfant est témoin… o Expliquez-lui que les intimidateurs sans auditoire, ils ont moins de pouvoir o Dites-lui que ses agissements peuvent encourager ou décourager lagresseur o Encouragez le à dénoncer et quil nest pas un « stool » o Indiquez-lui quil peut intervenir directement sil ne se sent pas en danger sinon il doit informer un adulte immédiatement. o Informez la direction ou lenseignant de la situation o Dites-lui dignorer lagresseur et déviter tout contact avec lui o Encouragez-le à toujours refuser de transférer ou denvoyer une image, une vidéo ou un message blessant pour quelquun

13 INTERVENTIONS DE LÉCOLE LA SAMARE CONTRE LA VIOLENCE ET LINTIMIDATION INTERVENTIONS DE LÉCOLE LA SAMARE CONTRE LA VIOLENCE ET LINTIMIDATION

14 PRÉVENTION INTERVENTIONS

15 A: Lintimidateur D: Témoin indifférent G: Lintimidé B: Complice actif E: Témoin passif H: Lintervenant C: Complice passif F: Témoin actif A: Lintimidateur D: Témoin indifférent G: Lintimidé B: Complice actif E: Témoin passif H: Lintervenant C: Complice passif F: Témoin actif

16 A: Lintimidateur D: Témoin indifférent G: Lintimidé B: Complice actif E: Témoin passif H: Lintervenant C: Complice passif F: Témoin actif A: Lintimidateur D: Témoin indifférent G: Lintimidé B: Complice actif E: Témoin passif H: Lintervenant C: Complice passif F: Témoin actif

17 BIBLIOGRAPHIE POUR SOUTILLER EN LIEN AVEC LA VIOLENCE ET LINTIMIDATION LINTIMIDATION, PARLONS-EN! AUTEURE : CORINNE CARTIER COLLECTION : ZÉRO ZIZANIE NON À LA VIOLENCE, À LINTIMIDATION ET AU TAXAGE EN MILIEU SCOLAIRE (POUR LES INTERVENANTS SCOLAIRE) AUTEURS : COLLECTIF COLLECTION : ZÉRO ZIZANIE JE FAIS FACE À LA CLIQUE (POUR LES FILLES DE 10 À 15 ANS) UN LIVRE POUR SAFFIRMER PLEINEMENT AUTEURE : SUSAN SPRAGUE COLLECTION : ZÉRO ZIZANIE JE NE VEUX PLUS ÊTRE LA RISÉE DE MA CLASSE AUTEURE : SUSAN EIKOV GREEN COLLECTION : ZÉRO ZIZANIE NON À LA CYBERINTIMIDATION AUTEUR : TOMMY CHAGNON COLLECTION : ZÉRO ZIZANIE NON À LINTIMIDATION, JAPPRENDS À MAFFIRMER AUTEURE : NANCY DOYON COLLECTION : MIDI TRENTE

18 Références bibliographiques: -Moijagis.com -Commission scolaire de Montréal. Lintimidation et ses préventions: Quoi en dire? Quoi en faire? Daniel Martin, Raymond Tozzi Mai Tableau distinction entre intimidation et conflit: Document provisoire développé par léquipe du Plan daction pour prévenir et traiter la violence à lécole et adapté par Marie-Josée Talbot, agente de soutien régional à la Direction régionale de lEstrie (MELS2012) -Concepts PAV


Télécharger ppt "LINTIMIDATION LA COMPRENDRE ETRÉAGIR TOUS ENSEMBLE École primaire de la Samare, CSRS 3000, rue du Chalumeau Sherbrooke, Québec, J1G 5 E 9 Tél. 822-6888."

Présentations similaires


Annonces Google