La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

24 heures avec le père Eugène Prévost en prière (Méditation No 18) Ô Jésus, je ne vois plus que toi Ô Jésus, tes splendeurs milluminent, tu resplendis.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "24 heures avec le père Eugène Prévost en prière (Méditation No 18) Ô Jésus, je ne vois plus que toi Ô Jésus, tes splendeurs milluminent, tu resplendis."— Transcription de la présentation:

1 24 heures avec le père Eugène Prévost en prière (Méditation No 18) Ô Jésus, je ne vois plus que toi Ô Jésus, tes splendeurs milluminent, tu resplendis des clartés éternelles qui méblouissent! Lorsque, ô Jésus, mon esprit te contemple, lorsque mon cœur bat à lunisson du tien, lorsque je sens ma volonté totalement perdue dans la tienne, il ny a plus pour moi dautre lumière qui méclaire, dautre amour qui mattire, dautre désir qui me fait vivre despérance. Je trouve tout en toi, ô Jésus. Quoi quil arrive, je veux te laisser faire. Quoi quil marrive, je veux voir en tout ta main et ton action divines. Partout dans ma vie, tu as laissé des traces. Tu me rappelles sans cesse tes grâces et tes faveurs, le souvenir de ton amour remplit latmosphère que je respire. Ô Jésus, que tu es doux et bon pour ceux qui te cherchent et qui taiment! Pourquoi perdrais-je mon temps et mes forces à trouver des satisfactions quelconques en dehors de toi… Ô Jésus, je ne vois plus que toi Ô Jésus, tes splendeurs milluminent, tu resplendis des clartés éternelles qui méblouissent! Lorsque, ô Jésus, mon esprit te contemple, lorsque mon cœur bat à lunisson du tien, lorsque je sens ma volonté totalement perdue dans la tienne, il ny a plus pour moi dautre lumière qui méclaire, dautre amour qui mattire, dautre désir qui me fait vivre despérance. Je trouve tout en toi, ô Jésus. Quoi quil arrive, je veux te laisser faire. Quoi quil marrive, je veux voir en tout ta main et ton action divines. Partout dans ma vie, tu as laissé des traces. Tu me rappelles sans cesse tes grâces et tes faveurs, le souvenir de ton amour remplit latmosphère que je respire. Ô Jésus, que tu es doux et bon pour ceux qui te cherchent et qui taiment! Pourquoi perdrais-je mon temps et mes forces à trouver des satisfactions quelconques en dehors de toi… Ô tendre Maître, je te regarde, je te vois partout, en toutes choses (cf Col 1, 16). Je me plais à refaire avec toi le chemin déjà parcouru et cest en te bénissant que je me rappelle toutes les joies et toutes les grâces du passé, les jours heureux et malheureux de ma vie. Tu as tout transformé, ô Jésus, par ton amour, et maintenant, je nai plus de regard que pour te contempler, je néprouve plus damour que pour toi seul, et pour les autres en toi. Je vais dans la vie, poussé, vivifié par ton amour. Mon plus grand bonheur, cest de te regarder, de te contempler, de te connaître; je ne veux plus dautre science, la tienne me suffit. Je fais taire tout autre désir que celui de te désirer, toi, ô Jésus; celui de croître dans ton amour; celui de me perdre en toi, de vivre de toi et de satisfaire ainsi toutes les aspirations de mon âme. Tu es tout, ô tendre Maître, au ciel et sur la terre. Tout est en toi, et tu es en toutes choses (Col 3, 11). Je reste fixé en toi, et toute mon âme est plongée dans des joies ineffables en pensant à toi, en te voyant partout, en tadorant dans toutes tes œuvres, et en me reposant dans cette union bienheureuse que tu as daigné contracter avec moi. Oh! Merci Jésus! Jésus! Jésus seul! 18 janvier 1941 Ô tendre Maître, je te regarde, je te vois partout, en toutes choses (cf Col 1, 16). Je me plais à refaire avec toi le chemin déjà parcouru et cest en te bénissant que je me rappelle toutes les joies et toutes les grâces du passé, les jours heureux et malheureux de ma vie. Tu as tout transformé, ô Jésus, par ton amour, et maintenant, je nai plus de regard que pour te contempler, je néprouve plus damour que pour toi seul, et pour les autres en toi. Je vais dans la vie, poussé, vivifié par ton amour. Mon plus grand bonheur, cest de te regarder, de te contempler, de te connaître; je ne veux plus dautre science, la tienne me suffit. Je fais taire tout autre désir que celui de te désirer, toi, ô Jésus; celui de croître dans ton amour; celui de me perdre en toi, de vivre de toi et de satisfaire ainsi toutes les aspirations de mon âme. Tu es tout, ô tendre Maître, au ciel et sur la terre. Tout est en toi, et tu es en toutes choses (Col 3, 11). Je reste fixé en toi, et toute mon âme est plongée dans des joies ineffables en pensant à toi, en te voyant partout, en tadorant dans toutes tes œuvres, et en me reposant dans cette union bienheureuse que tu as daigné contracter avec moi. Oh! Merci Jésus! Jésus! Jésus seul! 18 janvier 1941


Télécharger ppt "24 heures avec le père Eugène Prévost en prière (Méditation No 18) Ô Jésus, je ne vois plus que toi Ô Jésus, tes splendeurs milluminent, tu resplendis."

Présentations similaires


Annonces Google