La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le train des pignes déraille à Annot Chronologie Parti de Nice à 9h25, le train des Pignes a déraillé samedi en fin de matinée entre Annot et Saint-Benoît.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le train des pignes déraille à Annot Chronologie Parti de Nice à 9h25, le train des Pignes a déraillé samedi en fin de matinée entre Annot et Saint-Benoît."— Transcription de la présentation:

1 Le train des pignes déraille à Annot Chronologie Parti de Nice à 9h25, le train des Pignes a déraillé samedi en fin de matinée entre Annot et Saint-Benoît dans les Alpes-de-Haute- Provence. Un rocher se serait détaché et aurait percuté la rame. Le bilan est lourd: deux morts, un blessé grave "en urgence absolue" selon le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, et cinq blessés légers. L'une des victimes a été éjectée du wagon. Vingt-trois personnes étaient présentes dans le train au moment de l'accident, dont trois employés des Chemins de Fer de Provence. Les deux victimes, deux femmes, sont pour l'une originaire de la région niçoise, l'autre de nationalité russe. Photo Reporter

2 1. Que s'est-il passé ? Parti de Nice à 9h25, le train des Pignes rejoignait Digne-les-Bains. Il a été percuté, à 11h10, par un rocher de plusieurs tonnes qui s'est décroché de la montagne à son passage. " Un énorme rocher descendait de la montagne et a heurté la première voiture de l'autorail ", a témoigné Patrice, un passager du train des Pignes au micro de BFMTV. Une version confirmée par le procureur de la République, Stéphane Kellenberger: " C'est une terrible fatalité. Un roc de plusieurs tonnes a dévalé la montagne, a heurté le train et l'a emporté. C'est un choc purement accidentel." Vingt-trois personnes étaient présentes dans le train au moment de l'accident, dont trois employés des Chemins de Fer de Provence. 2. Quel bilan humain? Deux personnes ont été tuées dans l'accident. Il s'agit de deux femmes âgées de 49 ans et 82 ans, l'une de nationalité russe, l'autre originaire de la région de Nice. "Elles se trouvaient à proximité directe de la zone d'impact du rocher avec la rame", a précisé le procureur. Une des victimes a été éjectée du wagon après le choc. La deuxième a été retrouvée coincée sous la tolle par les secours. L'accident a également fait un blessé grave, "en urgence absolue" selon le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls. Huit autre blessés plus légers ont été transportés vers l'hôpital Saint-Roch de Nice par des ambulances en raison des conditions météo, escortés par des motards. Une quinzaine de passagers, indemnes, ont pu déjà rentrer chez eux.

3 3. Le plan rouge activé Le plan Rouge, plan mis en place en cas de "nombreuses victimes", a été déclenché par la préfecture et les services de secours, pompiers et gendarmes notamment se sont rendus immédiatement sur les lieux. Au total, une centaine de pompiers et 32 véhicules ont été mobilisés ainsi que trois hélicoptères, dont Dragon 06. "Tout est mis en œuvre pour permettre de rendre le lieu sécurisé", a expliqué le sous-préfet de Castellane, Charbel Aboud. "Le secteur est assez isolé, mais d'importants moyens de secours sont engagés", a indiqué le colonel Clavaud, porte-parole de la Direction générale de la sécurité civile. La neige rend les interventions difficiles. Nous redoutons de nouveaux éboulements." Des chiens spécialisés dans la recherche de victimes devaient arriver sur les lieux pour poursuivre les recherches dans l'après-midi. Le secteur a été complètement évacué. Le sous-préfet de Castellane a lancé un appel à la prudence et appelé "le curieux à ne pas se rendre sur place." 4. Le mauvais temps en cause? C'est l'hypothèse défendue par le maire d'Annot, Jean Ballester. "Depuis des jours, on alterne avec la pluie et la neige", a-t-il confié. La région subit en alternativement des chutes de pluie et de neige depuis une dizaine de jours. L'action du gel et du dégel pourrait être à l'origine du détachement du rocher. D'ailleurs, la circulation du train des Pignes avait été interrompu fin janvier par mesure de précaution. "Suite aux récentes intempéries, un ouvrage situé sur la commune de Chabrières a fait l'objet de dégradations importantes", avait communiqué la région PACA. Mauvais temps? Défaillance technique? "Notre but va être de clarifier les circonstances exactes", a déclaré le procureur de Digne-les-Bains qui a confié l'enquête au bureau enquête accident (BEA), à la brigade de section de recherches de la gendarmerie Marseille et au groupement des Alpes-de-Haute-Provence.

4 (Photo Nice-Matin/ABJ & Gui.B)

5 La chute d'un rocher en cause Des rochers tombés sur les voies pourraient être à l'origine du déraillement de ce train de la compagnie des Chemins de fer de Provence. Un hypothèse confirmée par le maire d'Annot, Jean Ballester, sur BFMTV. " Un rocher d'environ 10 tonnes s'est détaché et a percuté le wagon ", a-t-il déclaré. Ce bloc de pierre aurait percuté le train au milieu de la rame. L'une de deux victimes a été tuée par la violence du choc avec le rocher. Le ministre des Transports, Fréderic Cuvillier, s'est rendu samedi à l'hôpital Saint-Roch de Nice où les blessés du déraillement du train des Pignes affluaient. "Je suis venu pour exprimer toute la compassion de l'Etat, et pour saluer dans un deuxième temps l'ensemble des services de secours, des administrations et des collectivités. Je voudrais aussi adresser un message de remerciement pour les conditions d'intervention, extrêmement rapides, grâce à la mobilisation des secours", a-t-il déclaré. Le ministre des Transports, Fréderic Cuvillier, s'est rendu samedi à l'hôpital Saint-Roch de Nice où les blessés du déraillement du train des Pignes affluaient.

6 Une cinquantaine de gendarmes ont été déployés sur les lieux du déraillement mortel du train de Pignes. Les gendarmes d'Annot ont extrait les victimes du train. Ils ont été rejoints par les "experts" de l'institut de recherches criminelles de la gendarmerie (IRCGN) de Rosny- sous-Bois. Dès ce dimanche matin, ils ont commencé, à l'aide d'un nouveau procédé, à scanner les lieux afin de permettre une reconstitution rapide de la scène de l'accident et d'en comprendre tous les paramètres. La scène de l'accident sera numérisée et modélisée en 3D. Cette reconstitution sera intégrée à la procédure judiciaire, et permettra aux enquêteurs d'avoir "accès" à la scène pour leurs investigations, afin de connaître précisément les raisons de ce déraillement. Samedi, une quarantaine de gendarmes étaient déjà sur place, dès l'alerte donnée. "Et ce sont les gendarmes de la communauté de brigades d'Annot Entrevaux qui sont arrivés les premiers sur place et qui ont commencé à sortir et à mettre en sécurité les passagers en attendant les pompiers", indique le colonel Christophe Brochier, commandant du groupement de gendarmerie des Alpes-de-Haute- Provence, qui a déployé une cinquantaine de militaires sur place. "Ces mêmes gendarmes ont ensuite débuté les constatations afin, de débuter l'enquête et ont été rejoints sur place par les techniciens en investigations criminelles de la brigade départementale de recherches et d'investigations judiciaires de Digne", poursuit le colonel Brochier, qui précise que le groupement de gendarmerie des Alpes-de-Haute-Provence est cosaisi de l'enquête avec la section de recherches de Marseille.

7 Les gendarmes d'Annot ont extrait les victimes du train. Une cinquantaine de gendarmes ont été déployés sur les lieux du déraillement mortel du train de Pignes.

8 Plusieurs passagers ont dû être désincarcérés. Trois équipes médicales ainsi que l'hélicoptère Dragon 06 des Alpes-Maritimes sont partis sur les lieux de l'accident. Les blessés ont été transportés vers l'hôpital Saint-Roch de Nice par des ambulances en raison des conditions météo, escortés par des motards. Les rescapés ont eux été acheminés vers la salle des fête d'Annot. Le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, devait se rendre sur place dans l'après-midi. Jérémy Sauvan, 24 ans, était au "pupitre", aux commandes, des deux rames lorsqu'elles ont été percutées samedi dernier par un rocher de vingt tonnes. Bilan : deux morts et huit blessés. Jérémy, que nous avons rencontré chez lui, raconte le choc, terrible. "Je me souviens du bruit, énorme, du train qui déraille puis qui sort des voies, puis la descente sur la pente. J'imaginais que c'était grave, mais je ne savais pas vraiment. Un rocher, autre chose... Je ne comprenais pas ce qui m'arrivait, c'est tout". Lui aussi a été sérieusement blessé au visage dans l'accident. Il en porte encore les stigmates. Un témoignage poignant, plein de lucidité et de courage, qui transpire la passion du métier, du rail, et des Chemins de fer de Provence. Une histoire de famille pour Jérémy Sauvan.


Télécharger ppt "Le train des pignes déraille à Annot Chronologie Parti de Nice à 9h25, le train des Pignes a déraillé samedi en fin de matinée entre Annot et Saint-Benoît."

Présentations similaires


Annonces Google