La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Textes composés et offerts par Marie-France Moriaux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Textes composés et offerts par Marie-France Moriaux."— Transcription de la présentation:

1

2 Textes composés et offerts par Marie-France Moriaux

3

4 La multiplicité des mots vit de splendeur. Quel infini reflet que la langue française ! Comme un rayonnement où fuse la grandeur Nous aimons la servir. Létonnant fondateur De ce bel héritage en la garde-française Revêt son apparat. Lécrit en profondeur Délivre ses secrets… les brûlant à son aise. La multiplicité des mots vit de splendeur. Goûtons, prenons le temps jusquà lintime ascèse De lire, partager quelque ouvrage frondeur… Pour savoir accueillir en chaque ambassadeur notre langue chérie. Or, ne vous en déplaise, Portons notre pays ! chantons la Marseillaise ! Mais lors noublions pas, lami, ce demandeur Venu dautre contrée… Il parle avec pudeur Notre éminent langage ! Ô France quil vous plaise ! Au seuil de la francophonie.

5

6 La route Où se trouve la voie ? Celle qui nous est destinée… Là, nous attend la table dressée Qui mène au chemin de la joie ! La route traçant lavenir Fut-elle étendue, étroite, Rejoignons-là, la tête droite… Lesprit ouvert pour laccueillir ! Nous trouverons leau qui abreuve et le fruit damour qui nourrit ! Si la grâce dès lors nous saisit… Elle sèchera toute larme qui pleuve !

7

8 Forêt Un chant mélodieux chuchote à mon oreille; La source illuminée arpente les sous-bois… Sur le doux clapotis sélèvent des hauts-bois ! La charmeuse cascade éclabousse la treille ! La brise parfumée à nulle autre pareille Annonce le Printemps… Lhiver est aux abois ! De son chapeau mutin le champignon des bois sétoffe en la verdure où brille la groseille ! Larabesque des eaux éparpille ses pleurs Sur londe étincelante où ruissellent les fleurs ; Le nénuphar sourit à lombre passagère ! La biche a frissonné… Quel étrange pouvoir La guide vers ce lac ou trône une étrangère ? Elle inscrit son visage au cœur de ce miroir !

9

10 Le poète et lamour Sur la nuée une blonde auréole Nacre les cieux de flamboyants feux dor Un candide nuage à fleur de voûte Baigne dargent le firmament rosé Danse la muse en lastre de lumière Luit ton œil bleu bref éclat doutre ciel Ravissement le tam-tam de ton cœur Des pétales damour sur notre vie Scintillement du kaléidoscope un diamant dextase quand tu maimes Sous nos désirs lassaut du bonheur fou Brûlure sur les masques du silence Ma soif de toi tressée en ton escale Du badinage ? Ah non ! Ma faim de toi! La candeur sous la tornade bénie Boire à ta bouche au parfum de ton corps Même en labsence ou veillent nos mémoires Tu reviendras ! Ton amoureuse attend ! Le paradis souvre aux accents de lhôte Viens mon aimé ! Je te chante déjà !

11

12 Saveurs du soir au printemps Les champs de colza – dont la robe dor sest enfuie au fil des jours; - sauréolent de coquelicots. Ils éveillent en moi des souvenirs étranges. Je contemple leur couleur vermeille au seuil du coucher de soleil, quand les saveurs du soir descendent sur la terre. Dans le jardin bruissant sous le vent, de soyeux pétales se détachent des roses enivrantes. Sous la poussée allègre des fruits naissants, les fleurs des arbres quittent la pourpre de leur écrin blanc. Elles refleuriront au prochain printemps. Détrônant la pie espiègle, des merles enchanteurs voltigent des fruitiers aux lilas. La blonde chevelure de lodorante verveine froufroute auprès du saule pleureur épandu sur le lac dormant. Tout reverdit et se déploie en lattirante nature.

13

14 Te souviens-tu… maman… Quand nous nous promenions toi et moi ! Le cœur rempli démoi… cétait hier, maman… Dans les champs verdoyants peuplés de coquelicots ! Pêle-mêle des mots… Aux parfums de lenfance Éclairés de ta présence Près de la fleur de pavot ! Cœur serré au fond du gosier… Vois voltiger les rubans de nos chapeaux dosier ! Cétait hier petite mère Ces champs lumineux Où résonnaient nos rires joyeux ! Les fleurs recouvraient le parterre De boutons dor sertis de lumière Un grand bonheur sur la terre ! Près de toi par le cœur et mes pensées sincères Bonne fête maman en ce jour de fête des mères ! Coquelicots damour

15

16 B el astre de lumière au souffle précieux recouvre la nuée accueille mon visage Je franchis cette porte où brille ta clarté A lécart de ce monde où je lis ta présence Resplendit la nature à lentour des près dherbe La rencontre est promesse un amour sans égal Tel un cantique heureux la musique des anges Entonne un chant de joie au cœur de la montagne Quimporte un long discours la prière nourrit ! Ton œuvre de bonté transfigure mon âme Le parfum de la brise en porte les prémices La mousse reverdit au creux de la forêt trésor dune veillée en la moisson finie Le semeur est heureux le berger se repose Tendresse dans les champs où bêlent les moutons Le verbe en vérité minvite à louverture Pleure douceur du soir sous le trône des cieux Je puise lécriture où murmure la source. Le souffle du bonheur millumine en secret ! Le Souffle du Bonheur Lumière

17

18 Pensées Inspiration… me rendrais-tu visite ? Quiétude. Le rien. Le trop peu. La page blanche. Yeux rieurs. Cœur qui tressaille. Linfime… Le tout à la fois. Soleil. Immensité. Ciel bleu. La pluie est venue. Elle tombe, douce, souveraine. Avec éclat, majestueuse. Elle soffre à la nature morte vivante. La vie. Je respire des senteurs nouvelles, heureuse… auprès du pommier, des roses, du laurier… Les tomates rougissent dans le jardin. Des oiseaux gazouillent. Cest la nuit. Les cieux frémissent détoiles. Ne rien dire. Contempler un bruissement dherbe, dombre, de feuillage… le règne végétal, animal. Songer à toi, songer à vous. Bonheur pour tous. Je vous aime, multitude et création !

19

20 Le ciel bleu dun côté, lazur noirci de lautre, Le tonnerre qui gronde et le vent qui sélève Zéphyr mélodieux, de frémissants feuillages… Une blanche nuée, auréole magique Descend de la montagne, approchant à grands pas ! La sarabande halète, enjambe la clarté ; Fondant sur la forêt aux cimes imposantes la pluie en ses parfums caresse les nuages, crépite sur les toits ruisselants de plaisir ; Roucoule, tourterelle, enchante cet instant ! La genèse terrestre offre linfinité labsolu, lespérance et la douceur daimer ; Goùte à la plénitude, assis, remerciant… Dieu, la grâce et lamour, bonheurs dêtre au Verneil ! Ressourcement

21

22 Textes offerts pour vous par Marie-France Moriaux que je remercie ! Photos prises sur le web (sauf « la route » offerte par Pierrette Beaulieu ! Musique : Ernesto Crtazar – A Waltz Towards Eternity Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix


Télécharger ppt "Textes composés et offerts par Marie-France Moriaux."

Présentations similaires


Annonces Google