La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

OC « Nous Autres » WWII, la question de la race et les régimes totalitaires La période du Colonialisme.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "OC « Nous Autres » WWII, la question de la race et les régimes totalitaires La période du Colonialisme."— Transcription de la présentation:

1 OC « Nous Autres » WWII, la question de la race et les régimes totalitaires La période du Colonialisme

2 DuDH, ONU, 10 décembre 1948 « Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde, (…) »

3 Idem, Prologue « Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de lhomme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de lhumanité et que lavènement dun monde où les êtres humains seront libres (…) a été proclamé comme la plus haute aspiration de lhomme, (…) « Considérant quune conception commune de ces droits et libertés est de la plus haute importance (…) »

4 DH, articles 1 et 2 « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. » « Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, dopinion politique ou de toute autre opinion, dorigine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation. »

5 « Nous, les Hommes » Vision « réactionnaire » dès 1948, face à la folie meurtrière totalitaire.

6 « Nous contre les Autres » Vision universellement construite au cours de lhistoire et répondant à lappartenance à une « humanité » ou pas, selon des marqueurs - critères - visibles de lidentité.

7 Balises pour « scanner » létrangeté Langue Mœurs Origine topographique Climat dorigine Distance et/ou proximité par rapport à un épicentre qui observe Religiosité Race, classe…

8 Luniversalité ou la barbarie Ces visions sont en tout et pour tout des constructions culturelles.

9 Nazisme, WWII Archétype des régimes totalitaires et de la question de laliénité

10 Loi « pour la protection du sang et de lhonneur allemands » du 15 septembre 1935: Les lois de Nuremberg « Fermement persuadé que la pureté du sang allemand est la condition primordiale de la durée future du peuple allemand et animé de la volonté inébranlable dassurer lexistence de la nation allemande pour les siècles à venir, le Reichstag a arrêté à lunanimité la loi suivante, proclamée par la présente : (…)»

11 Julius Streicher, in Der Stürmer, le 25 décembre 1942 « Si le danger de la reproduction de cette malédiction de Dieu dans le sang juif doit enfin trouver un terme, alors il ny a quune voie : lextermination de ce peuple dont le père est le diable. »

12 O. Dinter, 1935, « raciologue allemand » très en vogue au sein du régime nazi. Cité dans E.Conte et C. Esner, La quête de la race, p « Daprès lexpérience significative acquise dans le domaine de la zootechnie, une femelle de bonne race devient inapte à porter une progéniture noble dès lors quelle a été fécondée, ne serait-ce quune seule fois, par un mâle de race inférieure ! Une maternité provoquée par un tel sang mâle vil empoisonne tout lorganisme de la créature femelle et laltère dans le sens de la race abjecte, de sorte quelle nest plus en mesure de mettre au monde quune progéniture vile, même en cas dinsémination par un mâle de race noble. »

13 Tiré de E.Conte et C. Esner, La quête de la race, p. 2 « Sil y a une seule évidence partagée par lentier du régime, (cest celle-ci) le « métissage » racial représente un danger, un facteur de décomposition. »

14

15

16

17 Adolf Hitler, Mein Kampf, « Une fraction restreinte, mais puissante, de la population mondiale a choisi le parasitisme. (…) Leffet produit par sa présence est celui des plantes parasites : là où elle se fixe, le peuple qui laccueille séteint au bout de plus ou moins longtemps. »

18 H. Rauschning, Hitler ma dit, Somogy, 1979 « Et bien oui, nous sommes des barbares. Cest un titre dhonneur. Nous sommes ceux qui rajeuniront le monde. Le monde actuel est près de sa fin. Notre tâche est de le saccager. »

19 La période du Colonialisme européen du 19e siècle

20 Ernest Renan, écrivain français, ( ), La réforme intellectuelle et morale, 1871 « La nature a fait une race douvriers. Cest la race chinoise dune dextérité de main merveilleuse, sans presque aucun sentiment dhonneur ; gouvernez-la avec justice en prélevant delle pour le bienfait dun tel gouvernement un ample douaire au profit de la race conquérante, elle sera satisfaite ; une race de travailleurs de la terre, cest le nègre : soyez pour lui bon et humain, et tout sera dans lordre ; une race de maîtres et de soldats, cest la race européenne. Que chacun fasse ce pour quoi il est fait et tout ira bien. »

21 Jules Lemaître, écrivain français ultranationaliste, 1887 « Il y a plus de différence dhomme à homme que danimal à homme. (…) Allez voir ces fils monstrueux de lAfrique équatoriale ; vous aurez sûrement limpression que labîme est moindre entre ces chiens qui jappent près de là et un Ashanti. »

22 Article « colonie » dans le Grand Dictionnaire Universel du XIXe siècle, Larousse, « Cest en vain que quelques philanthropes ont essayé de prouver que lespèce nègre est aussi intelligente que lespèce blanche. Quelques rares exemples ne suffisent point pour prouver lexistence chez eux de grandes facultés intellectuelles. Un fait incontestable qui domine tous les autres, cest quils ont le cerveau plus rétréci, plus léger et moins volumineux que celui de lespèce blanche, et comme, dans toute la série animale, lintelligence est en raison directe des dimensions du cerveau, du nombre et de la profondeur des circonvolutions, ce fait suffit pour prouver la supériorité de lespèce blanche sur lespèce noire. »

23 Manuel scolaire, la Géographie vivante pour le cours préparatoire, 1926 « Le Nègre est donc à peu près un homme comme les autres. Mais il faudra de longues années deffort pour quil arrive à valoir les pleuples blancs qui se sont emparés de sa patrie. »

24

25 Pierre Truche, « La notion de crime contre lhumanité », in Esprit, n°181, 1992 « On distingue ce qui singularise le crime contre lhumanité des autres crimes : il est commis systématiquement en application dune idéologie refusant par la contrainte à un groupe dhommes le droit de vivre sa différence, quelle soit originelle ou acquise, atteignant par là même la dignité de chacun de ses membres et ce qui est de lessence du genre humain. Traitée sans humanité, comme dans tout crime, la victime se voit en plus contestée dans sa nature humaine et rejetée de la communauté des hommes. (…) Une seule disposition lui confère (au crime contre lhumanité) un régime légal particulier : il est imprescriptible, cest-à-dire que ses auteurs peuvent être poursuivis jusquau dernier jour de leur vie. »

26 Nazisme, Colonialisme, héritiers de lHistoire? « (…) refusant par la contrainte à un groupe dhommes le droit de vivre sa différence (…) » « (…) atteignant par là même la dignité de chacun de ses membres (…) » « (…) ce qui est de lessence du genre humain (…) » « (…) contestée dans sa nature humaine et rejetée de la communauté des hommes (…) »


Télécharger ppt "OC « Nous Autres » WWII, la question de la race et les régimes totalitaires La période du Colonialisme."

Présentations similaires


Annonces Google