La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Activités sanitaire entreprise au niveau de l Aéroport rabat –sale Encadrés par: Mme Trari Encadrés par: Mme Trari Promotion : 2010/2013 Année universitaire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Activités sanitaire entreprise au niveau de l Aéroport rabat –sale Encadrés par: Mme Trari Encadrés par: Mme Trari Promotion : 2010/2013 Année universitaire."— Transcription de la présentation:

1

2 Activités sanitaire entreprise au niveau de l Aéroport rabat –sale Encadrés par: Mme Trari Encadrés par: Mme Trari Promotion : 2010/2013 Année universitaire : 2012/2013 Elaborées par: ABDOULKADER GEULLEH HARRED FARAH HASSAN MAHAD MOUSSE IBRAHIM Elaborées par: ABDOULKADER GEULLEH HARRED FARAH HASSAN MAHAD MOUSSE IBRAHIM

3 Introduction PHASE CONCEPTUELLE : PROBLEMATIQUE I- RECENSION DES ECRIT 1° concept à létude II- BUT et OBJECTIF DE LETUDE 1° BUT 2° OBJECTIF III- QUESTION DE RECHERCHE PHASE METHOLOGIQUE I- PRESENTATION DU MILIEU D ETUDE 1° les services opérantes au sein de laéroport rabat-salé II-justification du choix du milieu de létude III- type de létude Référence bibliographie

4 La multiplicité du réseau aérien et la rapidité des liaisons ont fait du transport aérien le secteur clé à maitrise pour limiter la propagation de maladies infectieuses au niveau mondial. L'actualité internationale récente avec la crise planétaire du syndrome respiratoire Aigu sévère (SRAS) en 2002 chikungunya en 2005/2006 la grippe pandémique A(H1N1) 2009. Limportance pour un territoire de maitrise ses frontières et contrôles les flux entrant afin de protéger sa population. Le contrôle sanitaire aux frontières à pour fonction de limite la propagation pour voie aérien de maladies transmissibles. Seul document contraignant au niveau international dans le cadre de la sante publique. Le règlement sanitaire international (RSI) propose par l'organisation mondial de la sante (OMS)

5 PHASE CONCEPTUELLE

6 Dans nos jours, lune des conséquences évidentes de la mondialisation est le risque accru de propagation international des maladies infectieuses. Les personnes et les marchandises traversent la frontière nationale en nombre considérable. Cest pourquoi il est plus logique de traiter limpact transfrontière des maladies infectieuses au moyen de mesures multilatérales. Cet effet, lobjet et la portée du RSI consistent à prévenir la propagation international des maladies, à sen protéger, à la maitriser et à y réagir par une action de santé publique proportionne et limitée aux risques quelle présente pour la santé publique, en évitant de créer des entraves inutiles au trafic et au commerce internationaux.

7 La sécurité de la santé publique mondiale dépend des actions mises en œuvre pour prévenir et répondre aux menaces qui compromettent la santé collective de la population de la planète. Ces menaces ont des répercussions sur la stabilité économique au politique, les échanges commerciaux, le tourisme, laccès aux biens et aux services et, si elles surviennent périodiquement, sur la stabilité démographique. En effet, le RSI (2005) oblige les Etats Parties à développer des capacités essentielles en santé publique dans le but de renforcer le contrôle sanitaire aux frontières.

8 Pour biens documenter notre étude, nous allons commencer cette partie par de définitions de quelque concepts principaux nécessaires à une bonne compréhension du thème de notre travail.

9 REGLEMENT SANITAIRE INTERNATIONAL (RSI): Le RSI est un instrument de droit international, adopté par l'Assemblée Mondiale de la Santé (AMS), définissant les droits, obligations et procédures permettant de garantir la sécurité sanitaire internationale sans perturber inutilement les voyages et le commerce internationaux.

10 Aéronef : sentend dun aéronef effectuant un voyage international Aéroport : sentend dun aéroport darrivée et de départ de vols internationaux. Point focal national RSI : Sentend du centre national, désigné par chaque Etat Partie, qui doit être à tout moment à même de communiquer avec les points de contact RSI à lOMS aux fins du présent Règlement.

11 Intrusif : sentend de la gêne provoquée par un contact rapproché ou intime ou un interrogatoire serré. Invasif : sentend de leffraction ou de lincision cutanée ou de lintroduction dun instrument ou dun corps étranger dans lorganisme ou de lexamen dune cavité.

12

13 Point dentrée : sentend dun point de passage pour lentrée ou la sortie internationale des voyageurs, bagages, cargaisons, conteneurs, moyens de transport, marchandises et colis postaux ainsi que des organismes et secteurs leur apportant des services à lentrée ou à la sortie. SCSF : Service de contrôle sanitaire aux frontières.

14

15 Notre étude se propose de décrire les activités existant au niveau de laéroport rabat-salé destinées à répondre aux normes requises aux échelles national et internationale.

16 Mises en place des activités qui visés à renforcer la possibilité de contenir rapidement les urgences de la sante publique de la portée international. Renforce les systèmes nationaux de surveillance et de prévention des maladies ainsi que les moyens lutte et d interventions.

17 Renforce la gestion du système aux niveaux nationaux, international des risques qui constituent une menace notoire pour la sécurité sanitaire (SRAS, LA fièvre jaunes,)

18 Les activités sanitaire entreprise au niveau de l Aéroport de rabat –sale répondent-ils aux normes requises aux échelles nationale et internationale ?

19 PHASE METHODOLOGIQUE

20 Situation géographique et présentation de l aéroport rabat-salé Laéroport international de Rabat-Sale est situé à 12km de la capitale et à 5km au nord-est de salé sur la route principal de Meknès. Mais sur le plan administratif lé aéroport dépend de la wilaya de rabat-salé.

21 La capacité de l aéroport de rabat salé est 3.5millions de passagers. Cet aéroport set composé de deux terminaux : Le terminal 1 subit un réaménagement et une extension, ainsi que le terminal 2 jusquici exclusivement réservé au Hadj et Omra est en restructuration.

22 Plusieurs organismes sont chargé dapplication de certain taches au sein de l aéroport parmi eux on trouve :

23 RAM (Royal Air Maroc ) ONDA ( Office National De lAéroport ) DOUANE Unité Médical FRET

24 A° Ressources engagées 3 médecins 1 technicien d hygiène 2 infirmiers polyvalents

25 1 1ambulance 1 1chauffeur 1 1infirmier

26 Hygiène alimentaire Analyse bactériologique réalise une seule fois par anné Saisies : on n a pas eu recoure a la saisie de denrée alimentaires Inspection sanitaire

27 Contrôle et surveillance de l eau potable : Au niveau des différents points d eau ainsi que la citerne de ravitaillement des avions La recherche du chlore résiduel a été effectuée quotidiennement L analyses bactériologiques a été réalisée une seule fois par anné

28 Evacuation de déchets solides Le contrôle de la collecte de déchets solides s effectue chaque jour Le dépôt de ce déchet se fait de façon non hygiénique Leur évacuation finale fait ailleurs

29 Evacuation des déchets liquides Le contrôle des citernes de vidange des avions se fait chaque jour. L inspection de linstallation sanitaire se fait quotidiennement et concerne le salon ViP.

30 La désintrication des avions est assure par le RAM Lutte contre le vecteurs N a pas été faite du fait que l aéroport est en réaménagement

31 Le choix de laéroport RABAT-SALE pour réalise cette étude se justifie par son importance en matière de trafic international qui représente presque 30% du trafic international aérien marocain, laéroport peut se trouver par conséquent le plus exposé au risque de propagation internationale des maladies transmissibles et dimplantation de certains vecteurs et de réservoirs de maladies via les vols internationaux, ce qui nécessite lapplication de mesure et normes destinées à prévenir et contrôler les sources dinfection ou de contamination exigés par le nouveau règlement sanitaire internationale (2005).

32 Il sagit dune étude descriptive visant à étudier lapplication des normes et mesures exigées par le nouveau règlement sanitaire international à laéroport RABAT-SALE

33 PHASE EMPIRIQUE

34 Abouchadi S. (2008) Le règlement sanitaire international (2005) et le contrôle sanitaire aux frontière INAS thèse, 108p. Assemblé mondial de la sante et mise à jour du règlement sanitaire international, (1995). Résolution WHA 48.7. El Beghiel E. (1979) guide pratique de contrôle sanitaire aux frontières IFCS, Mémoire fin détude 150p.

35 Bailey J. (1978) Guide dhygiène et de salubrité dans les transports aériens Organisation Mondial de la Sante, Genève 184p. Leila A, Najate C et Lamina M. (2012) Etude des capacités requises en vertu du règlement sanitaire internationale(2005) cas de laéroport Mohammed V de Casablanca IFCS, Mémoire fin détude 55p. OMS, 1958 Guide du comité dexpert dhygiène et de salubrité dans les transports aériens à Genève

36 OMS (2009) Outil dévaluation de principales capacités requises des ports, aéroports et postes-frontières désigné. OMS (2008) Règlement Sanitaire International deuxième édition, Genève 89p. Séminaire – atelier sur la contribution du Maroc a la révision du règlement sanitaire internationale (rabat 13-14janvier 2003).

37 MERCI POUR VOTRE ATTENTION

38


Télécharger ppt "Activités sanitaire entreprise au niveau de l Aéroport rabat –sale Encadrés par: Mme Trari Encadrés par: Mme Trari Promotion : 2010/2013 Année universitaire."

Présentations similaires


Annonces Google