La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Contraception non hormonale 2) Barrières b) Préservatif féminin.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Contraception non hormonale 2) Barrières b) Préservatif féminin."— Transcription de la présentation:

1 Contraception non hormonale 2) Barrières b) Préservatif féminin

2 Définition Fines gaines en plastique polyuréthane avec des anneaux en polyuréthane à chaque extrémité. Elles sont insérées dans le vagin avant les rapports sexuels.

3

4 Avantages Efficaces immédiatement Ninterfèrent pas avec le rapport sexuel (peuvent être insérés jusquà 8 heures avant) Pas de risque de santé lié à la méthode Pas deffets secondaires systémiques Aucune ordonnance ou aucun bilan médical nécessaires Contrôlés par la femme Peuvent fournir une protection contre les MST Peuvent aider à prévenir le cancer du col

5 Limitations Chers (à lheure actuelle) Efficacité modérée (5 à 21 grossesses pour 100 femmes pendant la première année dutilisation) 1 Efficacité en tant que contraceptifs dépend de la volonté à suivre les instructions Dépend de lutilisatrice (demande motivation continue et utilisation lors de chaque rapport sexuel) Les produits doivent être facilement disponibles avant le rapport sexuel

6 Qui ne devrait pas les utiliser? (OMS Classe 4) Dont lâge, la parité ou les problèmes de santé présentent un risque élevé pour la grossesse Avec un handicap physique ou qui ne trouvent guère plaisant de toucher leurs organes génitaux (vulve ou vagin) Avec un prolapsus utérin Avec un cystocèle ou un rectocèle sérieux Avec une sténose vaginale Avec des anomalies génitales (par exemple, cloisonnement du canal vaginal) Les femmes:

7 Contraception non hormonale 2) Barrières c) spermicides

8 Spermicides Définition: Produits chimiques (généralement nonoxynol-9) qui inactivent ou tuent les spermatozoïdes Types: Aérosols (mousse) Tablettes vaginales, suppositoires ou films dissolvants Crèmes

9 Mécanismes daction Désagrège la membrane cellulaire des spermatozoïdes, ce qui diminue le mouvement des spermatozoïdes (mobilité et motilité) et leur capacité de fertiliser lovule

10 S é lection Les aérosols (mousses) sont efficaces immédiatement après linsertion. Les aérosols sont recommandés si le spermicide est utilisé comme unique méthode contraceptive. Les tablettes de mousse vaginale et les suppositoires sont pratiques à transporter et à ranger mais demandent un temps dattente de 10 à 15 minutes après linsertion avant un rapport sexuel. Les suppositoires vaginaux qui fondent demandent également un temps dattente de 10 à 15 minutes après linsertion avant le rapport sexuel. Les gelées spermicides sont généralement utilisées uniquement avec les diaphragmes.

11 Limitations Modérément efficaces (6 à 26 grossesses pour 100 femmes pendant la première année dutilisation) Lefficacité en tant que contraceptifs dépend de la volonté de suivre les instructions Dépend de lutilisatrice (demande motivation continue et utilisation lors de chaque rapport sexuel) Lutilisatrice doit attendre 10 à 15 minutes après lapplication avant davoir le rapport sexuel (tablettes de mousse vaginale, suppositoires et films) Chaque application nest efficace que pendant 1 à 2 heures Les produits doivent être facilement disponibles avant le rapport sexuel

12

13 Contraception non hormonale 3) Ligature de trompes

14

15 Méthode contraceptive la plus populaire dans le monde Femmes: 170 millions

16 Avantages Très efficace (0,5 grossesses pour 100 femmes durant la première année dutilisation) Efficace immédiatement Permanente Bénéfique pour la cliente si la grossesse devait poser un risque sérieux pour la santé Simple opération, généralement effectuée sous anesthésie locale Pas deffets secondaires à long terme Pas de changement dans la fonction sexuelle (pas deffet sur la production dhormones par les ovaires)

17 Limitations Doit être considérée comme permanente (le succès de réperméabilisation ne peut pas être garanti) La cliente peut regretter ultérieurement (< 35 ans) Risque minimal de complications Gêne et douleur à court terme consécutives à la procédure Nécessite un médecin formé (gynécologue ou chirurgien pour la laparoscopie) Efficacité à long terme légèrement diminuée Risque accru de grossesse ectopique

18 Quel est le taux defficacité de la ligature des trompes ? Source: Church et Geller 1990.

19 Complications de la stérilisation laparoscopique Court terme Surviennent dans moins de 1% des procédures Directement liées à lexpertise chirurgicale

20 Complications per-opératoires Perforation utérine Saignement provenant du mésosalpinx Convulsion et réactions toxiques à lanesthésie locale Blessure de la vessie Dépression ou arrêt respiratoire Blessures des viscères abdominaux Embolie gazeuse Crise vaso-vagale

21 Complications immédiates post-opératoires Douleur au site de linfection Saignement superficiel (sur les bords de la peau ou sous-cutané) Fièvre post-opératoire Infection de la plaie Embolie gazeuse lors de la laparoscopie (très rare) Hématome (sous-cutané)

22 * La Stérilisation volontaire ( ligature de trompes, vasectomie) est autorisée * Critères : - Age > 30 ou 35 ans - Nombre d enfants vivants : 2 ou 3 ; sexe différent - Stabilité du couple * Moment: le post partum et le post abortum ne sont pas les meilleurs moments * Pour la ligature de trompes, informer sur : - Les risques opératoires: 0,5 à 1 pour Les risques d échec: O,5 à 18 pour 1000, dont 1/3 de GEU - Les résultats de la reperméabilisation tubaire par cœlioscopie: 50 à 70 % de grossesse (3 à 6 % de GEU) ; les techniques de ligature les plus réversibles (clip) sont aussi les moins efficaces

23

24

25 * La technique ESSURE est appliquée à la femme depuis février 1999 en Australie * Depuis, plus de cycles dexposition à la grossesse ont permis de contrôler lefficacité de la technique. * 200 femmes ont un implant tubaire depuis plus de 2 ans et 600 depuis plus dun an. * Aucune grossesse nest imputable au système ESSURE.

26 * On déplore un certain taux déchecs de pose, oscillant entre 8,6 % et 15 % * Il faut y ajouter les déplacements secondaires (intra- abdominal ou intra-vaginal). Ce taux varie de1,35% à 2,8% Ce déplacement secondaire correspond toujours à un mauvais positionnement du micro-implant qui doit être à cheval sur la jonction utéro tubaire afin déviter la migration.

27 STERILISATION / LEGISLATION STERILISATION (masculine et féminine) Réalisée sans code réglementaire spécifique jusquà la loi du 4/07/2001

28 STERILISATION / LEGISLATION STERILISATION (masculine et féminine) Personne majeure: - Volonté libre, motivée et délibérée - Après information claire sur le geste et ses conséquences - Dossier dinformation écrit remis à la personne - Intervention dans un établissement de santé après un délai de réflexion de 4 mois - Le médecin nest pas tenu de pratiquer cette intervention et doit informer de son refus. - Ne peut être pratiqué sur un(e) mineur(e) Code Santé Publique L

29 STERILISATION / LEGISLATION STERILISATION (masculine et féminine) Personne majeure handicapée sur le plan mental (sous tutelle ou curatelle)(1): - En cas de contre-indication médicale absolue aux méthodes de contraception ou impossibilité avérée de les mettre en œuvre. - Subordonnée à une décision du juge des tutelles (saisi par la personne concernée, ses pères et mères ou son représentant légal)

30 STERILISATION / LEGISLATION STERILISATION (masculine et féminine) Personne majeure handicapée sur le plan mental (sous tutelle ou curatelle)(2): - Consentement éventuel recherché systématiquement - Il ne peut être passé outre son refus - Le juge entend père et mère ou représentant légal de la personne et recueille si utile lavis dun comité dexpert. Code Santé Publique article L

31 Quelques situations particulières

32 Contraception du post partum

33 Méthodes non hormonales Naturelles Température ou Bilings Non réalisable dans le post-partum LAM (anglais) ou MAMA (Méthode de lallaitement maternel et de laménorrhée) Allaitement maternel exclusif

34 Si les 3 conditions suivantes sont réunies: - allaitement exclusif, jour et nuit - persistance de laménorrhée - 6 premiers mois du post partum Le risque de grossesse est nul dans les 3 premiers mois et reste inférieur à 2% jusquau 6 ème mois ( Méthode MAMA ) Labbok et al Contraception 1997;55: Peterson et al Contraception 2000;62: WHO/OMS Fertil Steril 1999;72:431-40

35 Méthodes non hormonales Barrières Préservatifs Spermicides Efficaces si bien utilisés Seul le chlorure de benzalkonium est autorisé (non passage dans la circulation et le lait) Diaphragme Pas avant 2 mois

36 Méthodes non hormonales Stérilet Pose 4 à 6 semaines après laccouchement et 8 semaines après césarienne Expulsion 4,7% - PEARL 2,96 - Continuation 88,8% Contre-indications : fièvre, sepsis Complications : fréquence identique à la pose "classique « Pose immédiate Expulsions et infections très augmentées (10 à 40%) Pose à 10 jours Non recommandée car complications identiques à la pose immédiate

37 Contraception hormonale les « risques » principaux à prendre en compte sont ceux du risque cardio-vasculaire et ceux inhérents au passage hormonal dans le lait. LOMS rappelle que la coagulation sanguine et la fibrinolyse sont pratiquement normalisées dans les 3 semaines suivant laccouchement. Aucune étude rigoureuse nest disponible sur le délai optimal à respecter suite à laccouchement avant de commencer une contraception hormonale. Une méta-analyse de la Cochrane Library sur les effets des contraceptions œstroprogestative ou par progestatif seul sur la lactation ne retenaient aucune étude de méthodologie suffisament rigoureuse ni suffisament puissante pour conclure à labsence deffets des différentes formes de contraceptions sur la lactation (en qualité et en quantité).

38 Contraception hormonale En labsence dallaitement maternel

39 La contaception oestroprogestative peut être débutée 3 semaines après laccouchement (ANAES) rq : 6 semaines pour la WHO Les progestatifs seuls peuvent être utilisés sans risque immédiatement après laccouchement (pilules microprogestatives, implants, progestatif injectable) Cependant le NHS recommande dattendre le 21 e jour pour débuter une contraception progestative pure Si le délai de 21 jours est dépassé, une protection supplémentaire est nécessaire durant les 7 premiers jours.

40 Contraception hormonale En présence dallaitement maternel

41 LOMS recommande formellement de ne pas utiliser les œstroprogestatifs jusquà 6 semaines après laccouchement LOMS déconseille lusage des contraceptions par progestatif seul jusquà 6 semaines après laccouchement A partir de 6 semaines lutilisation des progestatifs seuls est possible sans aucune restriction mais lutilisation des œstroprogestatifs reste déconseillée jusquà 6 mois

42 Le post-partum après grossesse pathologique HTA gravidique et ses complications Contre-indication temporaire aux estroprogestatifs (OP) Microprogestatifs HELLP syndrome, cholestase et cytolyse gravidique Contre-indication temporaire aux OP et progestatifs purs DIU = méthode de choix Diabète gestationnel Contre-indication temporaire aux OP Microprogestatifs en continu Thrombose Contre-indication définitive aux OP Microprogestatifs ou DIU

43 Contraception d urgence

44 Aussi connue sous le nom de: Pilules du lendemain Contraception post-coïtale Contraception secondaire Ces termes ne communiquent pas les délais corrects dutilisation ni que ces méthodes devraient être utilisées seulement en cas durgences.

45 Qui peut avoir besoin dune contraception durgence? après un rapport sexuel volontaire sans protection contraceptive ; après utilisation de méthodes contraceptives systématiques mais mal appliquées ou utilisées irrégulièrement, ou encore en cas déchec accidentel dautres méthodes contraceptives avec les méthodes reposant sur labstinence périodique, erreur de calcul de la période dinfécondité ou pas dabstinence pendant la période féconde ; expulsion du stérilet (DIU) ; coïtus interruptus mal conduit, quand léjaculation a eu lieu dans le vagin ou à lextérieur sur les organes génitaux externes ; pas de contraception orale pendant plus de trois jours ; injection de contraceptif en retard femmes violées en labsence de protection contraceptive.

46 SpécialitéPosologiePrixRembnt Tetragynon 2 cp (0,1mg EE+ 0,75mg LNG) à répéter 12 h plus tard 3,9 EUROs OUI Prescription obligatoire Stediril 2 cp (0, 1mg EE+ 1mg norgestrel) à répéter 12 h plus tard 1,6 EUROs la plaquette de 21 comprimés OUI Prescription obligatoire Norlevo 1cp en une seule prise 7,5 À 9 EURO Prescription non obligatoire OUI si prescription Gratuit mineures dans les pharmacies et écoles


Télécharger ppt "Contraception non hormonale 2) Barrières b) Préservatif féminin."

Présentations similaires


Annonces Google