La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le milieu des entreprises en Afrique: Les implications pour le marché de lemploi Benn Eifert Rapport de contexte par Alan Gelb et Vijaya Ramachandran.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le milieu des entreprises en Afrique: Les implications pour le marché de lemploi Benn Eifert Rapport de contexte par Alan Gelb et Vijaya Ramachandran."— Transcription de la présentation:

1 Le milieu des entreprises en Afrique: Les implications pour le marché de lemploi Benn Eifert Rapport de contexte par Alan Gelb et Vijaya Ramachandran

2 Les éléments déterminants du marché de lemploi Certains déterminants majeurs du marché de lemploi se trouvent à lintérieur du dit marché (ex: compétences et réglementation de lemploi) Dautres se trouvent à lextérieur du marché de lemploi – autres facteurs influençant la productivité et la rentabilité de différentes activités économiques (ex: infrastructures, stabilité macro économique) Cette présentation se concentre ces derniers

3 LAfrique a besoin dune croissance durable des emplois et les rémunération… Les rentes intensifs, lexportation des ressources sollicitant des capitaux importants, ne feront pas laffaire Le besoin de croissance économique dans les secteurs sollicitant beaucoup de main dœuvre ayant un niveau élevé de qualifications. La clef se trouve dans le développement des avantages comparatifs

4 Ques ce qui dirige les avantages compétitifs? Facteur dabondance relatif Classical trade theory; Meyer-Wood (2001) Environnement des entreprises (EE) et coûts Collier (2000), Eifert et al (2005) Économies déchelle dynamiques et regroupements Krugman (1981, 1989), Burgess & Venables (2004) Les coûts importants de lEE, faussent les avantages comparatifs par rapport à lexportation des ressources de location intensive, par une faible intensité de travail, une grande instabilité et un faible potentiel de croissance (on dirait lAfrique…)

5 Le PPP de Balassa – Courbe des Coûts L Afrique est à 35% au del à de la courbe L Asie est à 25% en de çà de la courbe

6 Les produits manufacturés à faible coûts dexport Moyenne de pays en deçà de 1,000 per capita

7 Déplacement vers la Micro… Sénégal et Kenya Tradition dEntreprenariat, aucun passé historique de répression du secteur privé Kenya: Très mauvaise gestion et réformes retardées dans les années 90. Mozambique, Tanzanie, Uganda, Zambie Passé historique de conflits ou de socialisme mais récemment on constate une période de stabilité et de réformes. Érythrée, Éthiopie, Nigeria Domination de létat, mauvaise gestion, conflits récents et instabilité. Éléments comparatifs: Chine, Inde, Maroc, Bolivie, Nicaragua Données issues des recherches sur le climat à linvestissement ( )

8 Pr é c é dents travaux Un bon nombre détudes se concentrent explicitement ou implicitement sur la productivité en usine. Difficultés didentification Certains aspects de lEE (ex: la qualité des infrastructures portuaires) sont essentiellement anti-nationales, mais difficilement séparables économiquement de leffet des variables invisibles qui évoluent à travers les pays. La plupart des études rapprochées ont des résultats mitigés (ex: Dollar, Hallward, Mengistae 2003)

9 Le processus des entreprises Productivité dusine réelle Entrée de matières premières Les coûts indirects: transports, logistique, sécurité, terrain, énergie, eau, télécommunications, comptabilité, pots de vin… Rentabilité Production réelle Capital Force de travail de qualité Coûts issus des facteurs de production (emploi et capital) Prix de vente des entrants et des sortants Valeur ajoutée brute Technologie Valeur ajoutée nette

10 Pertes liées à lEnvironnement des Entreprises

11 Détérioration indirecte des coûts au Kenya

12 Coûts de structure des entreprises

13 Ce qui entraîne de grands écarts en productivité nette… La productivité nette des entreprises africaines atteint 40-60% lorsquelles sont comparées à celles de pays hautement performants. Zambie et Mozambique: 10-20% (!!)

14 Les coûts indirects qui réduisent la valeur ajoutée nette

15 Donc? Il est très difficile de rivaliser au niveau mondial sur le plan industriel. Caractéristiques dentreprises « survivantes » : Largement –ou minoritairement-détenues par des investisseurs étrangers. Rapports proches avec le gouvernement Grande part de marché domestique, rentes oligopolistiques Partage des rentes avec les travailleurs (salaires élevés et avantages) Cependant le dynamisme ou le potentiel de croissance sont bas.

16 TFP net des grandes entreprises liées aux PME

17 Entreprises de taille moyenne selon lorigine de leur détenteurs

18 Part de marché sociétés locales face aux sociétés étrangères

19 Un équilibre politique faible Lindustrie, dominée par les grandes entreprises nest pas compétitive et évolue dans un système protectionniste Les grandes entreprises, les gouvernements et lemploi structuré existent dans les « équilibres politiques faibles »: partage des rentes Besoins daméliorations de politiques, dinfrastructures et de prestations de services, jamais réalisés. Une croissance potentielle qui ne sest pas rencontrée dans les industries à forte demande de main dœuvre


Télécharger ppt "Le milieu des entreprises en Afrique: Les implications pour le marché de lemploi Benn Eifert Rapport de contexte par Alan Gelb et Vijaya Ramachandran."

Présentations similaires


Annonces Google