La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Exemple de la Tomate Céline PAUCHARD, Claire PERROT, Christophe PANIAGUA, Pierre-Marie PERAN, Hubert PERNES.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Exemple de la Tomate Céline PAUCHARD, Claire PERROT, Christophe PANIAGUA, Pierre-Marie PERAN, Hubert PERNES."— Transcription de la présentation:

1 Exemple de la Tomate Céline PAUCHARD, Claire PERROT, Christophe PANIAGUA, Pierre-Marie PERAN, Hubert PERNES

2 Introduction I. Description et Classification II. Plantes hôtes III. Conditions climatiques favorables IV. Le cycle biologique V. Symptomatologie VI. Moyens de lutte VII. Bibliographie 2

3 Obstruction du système vasculaire de la plante Nous nous intéresserons à deux maladies fusariennes: La flétrissure fusarienne dues à Fusarium oxysporum f. sp. Lycopersici (FOL) La pourriture des racines et du collet due à Fusarium oxysporum f. sp. radicis-lycopersici (FORL) 3

4 Classification Règne : Fungi Division : Ascomycota Classe : Sordariomycetes Sous-classe: Hypocreomycetidae Ordre: Hypocreales Famille: Nectriaceae Genre: Fusarium Espèce: Fusarium oxysporum (FOL) ou (FORL) 4

5 Description La flétrissure fusarienne ou fusariose vasculaire : ->Fusarium oxysporum f. sp. Lycopersici (FOL) -Sattaque à la tige -La première souche a été découverte à la fin du XIXème siècle -Présente partout dans le monde -Aujourdhui, beaucoup de variétés sont résistantes maladie peu fréquente 5

6 Description La pourriture de la racine et du collet : -> Fusarium oxysporum f. sp. radicis-lycopersici (FORL) -Sattaque aux racines et au collet -Introduite dans le Sud de la France à la fin des années 70 -Culture en plein champ ou sous abris -Aujourdhui, utilisation de variétés et porte-greffes résistants maladie peu fréquente 6

7 Fusarium oxysporum touche nombre de plantes tout autour du monde. Parmi celles-ci: Plantes maraîchères (tomate, melon…) Grandes cultures (lin, luzerne...) Plantes tropicales (bananier, palmier...) 7

8 Le développement des champignons est majoritairement observé sous des climats tropicaux ou subtropicaux, et sur des cultures sous serre. La flétrissure fusarienne ou fusariose vasculaire : ->Fusarium Oxysporum f. sp. Lycopersici (FOL) Températures élevées (optimal de 28°C) Humidité élevée Faible luminosité Durée de jours courte Sols acides Manque dazote et de calcium 8

9 La pourriture de la racine et du collet : ->Fusarium Oxysporum f.sp. Radicis Lycopersici (FORL) Températures élevées (optimal de 28°C) Humidité élevée Faible luminosité Durée de jours courte Sols froids Richesse en fer 9

10 10

11 - Tige décolorée : lésions longitudinales (chlorotiques puis nécrose sur 1 coté de la tige) - Brunissement marqué des vaisseaux internes (teinte brun sombre du système vasculaire) Jaunissements unilatéraux du rachis, de folioles sur un coté des feuilles ou même une feuille entière La flétrissure fusarienne ou fusariose vasculaire: ->Fusarium Oxysporum f. sp. Lycopersici (FOL) 11

12 La pourriture de la racine et du collet : ->Fusarium Oxysporum f.sp. Radicis Lycopersici (FORL) - Brunissement de nombreuses racines: pourriture du système racinaire (cylindre central et cortex) - Flétrissement folioles et feuilles à lapex ou jaunissement des feuilles à la base des plantes. - Base tige lésion brune, humide et bien délimité - Chancre recouvert dun mucus rose saumon - Sexprime quand plante chargée en fruits (avant récolte) - Les fruits nont pas leur brillance normale. 12

13 La flétrissure fusarienne ou fusariose vasculaire : ->Fusarium Oxysporum f. sp. Lycopersici (FOL) Moyens de lutte culturaux: Utiliser des variétés résistantes (DIPLOM, ALEXANDROS...) Éviter les conditions qui favorisent la maladie : les sols légers et acides, trop arrosés et les températures trop élevées Avoir un sol riche en azote => importante fertilisation azotée Avoir un pH du sol entre 6,4 et 7,0 Avoir de la lumière intense et sur une certaine durée Moyens de lutte physiques: Traiter les racines à l'eau chaude à 48-49°C pendant 30 secondes avant de transplanter au moins de 48 heures après stimule 13

14 La pourriture de la racine et du collet : ->Fusarium Oxysporum f.sp. Radicis Lycopersici (FORL) Moyens de lutte culturaux: Préventif : - Produire des plants sur substrats désinfectés - Si une culture est contaminée =>désinfecter la serre avant la nouvelle culture afin déviter la dissémination. - Utiliser des variétés résistantes - Transplanter en sol chaud (+20°C) - Pailler le plus tard possible de façon à garder le sol chaud - Eviter d'arroser à l'eau froide Hygiène : - Butter les plants - Enlever les plantes mortes au complet, racines et collets compris 14

15 o Rotation : Éviter une rotation avec des espèces pouvant porter la maladie telle l'aubergine et le piment. Préférer des plantes qui produisent de l'acide cichorique telles que la laitue, le pissenlit ou l'épinard. L'acide cichorique lie le fer du sol et celui ci n'est alors plus disponible pour la fusariose. Retirer ou broyer finement tous les résidus de récolte o Lutte Biologique : Inoculation de la semence avec Trichoderma harzianum plus efficace que les traitements fongicides et permet d'accroître les rendements de 26% dans un sol infecté 15

16 Web: http//eap.mcgil.ca/agrobiolab htm Livres : Les maladies de la tomate: identifier, connaître, maitriser. D.Blancard, édition QUAE 2009 Les maladies des plantes maraichères 3 ème edition, MESSIAEN C.M.- LAFON R. Plant Pathology Georges.N. Agrios Revue suisse Vitic.Arboric.Hortic.Vol 28 (4): ,


Télécharger ppt "Exemple de la Tomate Céline PAUCHARD, Claire PERROT, Christophe PANIAGUA, Pierre-Marie PERAN, Hubert PERNES."

Présentations similaires


Annonces Google