La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le rapport Lemon-Relman

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le rapport Lemon-Relman"— Transcription de la présentation:

1 Le rapport Lemon-Relman
Cours No. 16

2 1. Structure Le rapport Lemon-Relman Les recommandations
Diapositives 2 - 7 Les recommandations Diapositives L'évaluation des développements scientifiques correspondants Diapositives Notes: Ce cours commence par une discussion détaillée portant sur les inquiétudes soulevées par le Comité Lemon-Relman (2006): la nature globale des risques liés aux biotechnologies et les menaces potentielles qui ne se limitent pas aux toxines et aux agents pathogènes. Pour en illustrer les dangers, des exemples sensibles comme les modifications apportées aux agents traditionnels et aux nouveaux agents sont ici introduits. 2

3 2. Le Rapport Lemon-Relman (i)
“…Le comité a travaillé dans l'ombre du rapport Fink... Cependant, il n'en demeure pas moins une différence majeure... Nous avons pris pour centre d'intérêt les progrès acquis dans le domaine des sciences de la vie et les technologies convergentes correspondantes qui sont susceptibles de modifier l'éventail de menaces biologiques au cours des 5 aux 10 prochaines années. Dans une certaine mesure, nous avons également essayé d'adopter une approche globale...” Notes: En 2006, les Académies Nationales américaines publièrent un rapport dans la lignée du rapport du Comité Fink. Ce rapport fut produit par un Comité présidé par Stanley Lemon et David Relman dont il porte les noms. Il contribue de manière significative à la compréhension des menaces et des réponses préventives possibles développées dans le rapport Fink. 3

4 3. Le rapport Lemon-Relman (ii)
“…l'agent biologique utilisé dans les attaques postales était l'anthrax, un choix ''classique'' pour ceux résolus à conduire une guerre biologique... et les priorités en matière de défense biologique évoluèrent en conséquence avec une attention presque exclusive pour les agents de guerre biologique ''traditionnels'' bien connus. Une telle approche est dangereusement étroite...” Notes: Les lettres contaminées à l'anthrax envoyées aux États-Unis après les attaques du 11 septembre alertèrent les autorités sur les dangers susceptibles d'être causés par l'usage bien organisé d'agents biologiques. Cependant, la première page du rapport Lemon-Relman fait part des inquiétudes du comité qui considère que concevoir la menace uniquement en termes d'agents de guerre biologique traditionnels est une grave erreur. 4

5 4. Le rapport Lemon-Relman (iii)
“ …La mission du comité a été d'examiner les tendances actuelles et les objectifs futurs de la recherche dans le domaine des sciences de la vie, susceptibles de conduire au développement d'une nouvelle génération de menaces biologiques futures…. Alors que cela a été loin d'être facile... un certain nombre de conclusions se sont détachées avec une clarté surprenante...” Notes: Le comité essaya de délimiter sa tâche d'examen sur une période de cinq à dix années pour la rendre réalisable. À ce moment là, le comité insistait déjà sur les difficultés, tout en pensant fondamentalement qu'il y avait des conclusions claires à tirer de cette analyse. Ces conclusions seront exposées sur la prochaine diapositive. 5

6 5. Le rapport Lemon-Relman (iv)
“Tout d'abord, l'avenir se décide aujourd'hui. Même depuis que le comité a été récemment établi, nous avons vu le phénomène de l'interférence ARN prendre de plus en plus d'importance dans la conscience collective de la communauté scientifique... De même, la ''biologie de synthèse'', une approche adoptée par une minorité au moment où le comité fut établi, a fait la couverture de l'une des revues scientifiques les plus lues...” Notes: Comme le montre le comité, aucun de ces développements illustrant la rapidité du changement dans le domaine des sciences de la vie n'aurait pu prédire ce qu'il se passerait quelques années plus tard. Ceci conduit le comité à la seconde conclusion qui sera exposée sur la prochaine diapositive. 6

7 6. Le rapport Lemon-Relman (v)
“…Ceci conduit à la seconde conclusion selon laquelle la tâche de passer en revue les tendances technologiques actuelles pour anticiper quelles seront les nouvelles menaces auxquelles nous aurons à faire face ne saurait prendre fin. Ce rapport publié au début de sera, dans une certaine mesure, désuet d'ici 2007.” Notes: Dans la lignée de cette seconde conclusion, le comité insista sur la différence fondamentale entre le problème de la réduction de la menace dans le domaine des sciences de la vie et celui en matière d'armes nucléaires. Ce qui les conduisit à insister sur les responsabilités de ceux qui possèdent l'expertise dans le domaine des sciences de la vie. Leur point de vue sera cité sur la prochaine diapositive. 7

8 7. Le Rapport Lemon-Relman (vi)
“…Il est de plus en plus important que les scientifiques dans le domaine des sciences de la vie prennent toutes les mesures possibles pour s'assurer que leurs travaux ne seront pas exploités à des fins hostiles... Ceci exige que ceux qui travaillent dans le domaine des sciences de la vie, parviennent à une appréciation plus grande que celle que la plupart ont, des dangers et une volonté plus grande d'assumer cette responsabilité. Une nouvelle approche est requise et celle-ci doit être mise en application à une échelle globale…” Notes: Il est intéressant de voir que les membres du comité ont tous accepté cet objectif, mais qu'aucun d'eux ne put identifier ''une voie claire pour y parvenir''. Au lieu de cela, ils concevaient leur rapport comme le premier pas dans cette direction. 8

9 8. Les recommandations (i)
“1. Le comité soutient et affirme les politiques qui, dans la mesure du possible, promeuvent l'échange ouvert et libre d'informations dans le domaine des sciences de la vie. 2. Le comité recommande d'adopter une perspective plus large sur l'éventail des menaces.'' Notes: Le comité fit cinq recommandations. La première insistait sur le besoin de transparence dans les sciences de la vie afin d'obtenir des progrès pour la société. La deuxième insistait sur la nécessité d'élargir l'éventail des menaces que nous verrons par la suite. 9

10 9. Les recommandations (ii)
“3. Le comité recommande de renforcer et d'accroître l'expertise scientifique et technique entre les différentes communautés de la sécurité et au sein de ces dernières. 4. Le comité recommande l'adoption et la promotion d'une culture commune de la sensibilisation et un sens partagé des responsabilités au sein de la communauté globale de chercheurs en sciences de la vie. 5. Le comité recommande de renforcer... la santé publique … et les capacités de récupération et les réponses existantes.” Notes: Ces dernières recommandations ont pour objectif clair d'empêcher l'usage des sciences de la vie à des fins hostiles. En plus de la culture de la responsabilité parmi les scientifiques, ils recommandent d'avoir une expertise scientifique meilleure pour ceux qui s'occupent de la sécurité, de l'amélioration de la santé publique et des capacités de réponse. 10

11 10. Les recommandations (iii)
“2a. Reconnaître les limites inhérentes à toute liste d'agents menaçants spécifiques et réfléchir aux propriétés intrinsèques des agents pathogènes et des toxines qui les rendent menaçants et savoir en quoi ces propriétés ont été ou pourraient être manipulées par les progrès technologiques.'' Notes: Les informations ajoutées par le comité en ce qui concerne leur deuxième recommandation sur l'adoption d'une vue plus large sur l'éventail des menaces est un point particulièrement intéressant. Le point 2a montrent qu'ils sont préoccupés par la manipulation potentielle des agents pathogènes et des toxines – qui ont tous les deux fait l'objet de telles pratiques par le passé, et pourront l'être encore à l'avenir. Il convient de remarquer que dans le contexte de la Convention sur les armes biologiques ou à toxines, le terme ''toxine'' comprend les biorégulateurs comme les neurotransmetteurs. 11

12 11. Les recommandations (iv)
“2b. Adopter une sensibilité plus large en ce qui concerne les menaces, au delà des agents ''de premier choix'' traditionnels et des autres organismes pathogènes et des toxines, pour inclure par exemple les approches ayant pour but de perturber l'homéostasie de l'hôte et les systèmes de défense, ainsi que de créer de tels organismes synthétiques.” Notes: La liste des agents ''de premier choix'' fait référence à la liste des menaces potentielles aux États-Unis, au moment de l'élaboration du rapport. La liste ne comprenait pas la perspective bien plus large des agents menaçants potentiels que le comité considérait comme nécessitant plus d'attention. Il s'agit d'une transformation très significative qui reflète la réflexion de Petro et de ses collègues sur les nouveaux agents développés en fonction de l'organisme cible et le moyen d'attaquer un tel organisme, plutôt qu'une réflexion sur les moyens de modifier ces nouveaux agents. 12

13 12. L'évaluation des développements scientifiques correspondants (i)
La structure du rapport Chapitre 1. Délimitation du problème Chapitre 2. Les trajectoires et les éléments moteurs globaux des technologies des sciences de la vie avancées. Chapitre 3. Les progrès technologiques en rapport à la biologie: la situation future. 4. Chapitre 4. Les conclusions et les recommandations Notes: Le rapport fournit dans son premier chapitre une introduction étendue sur le problème général et couvre la nature globale des développements dans le domaine des sciences de la vie dans son deuxième chapitre. Le chapitre qui est le plus intéressant pour ce cours est le chapitre 3 qui traite des progrès dans le domaine des technologies correspondantes. Nous nous intéresserons particulièrement au traitement de ces progrès sur les diapositives qui suivent. 13

14 13. L'évaluation des développements scientifiques correspondants (ii)
“…ce chapitre (1) met en valeur les technologies susceptibles d'avoir des conséquences manifestes ou des conséquences considérables dans le moyen terme; (2) illustre les principes généraux au travers desquels l'essor technologique modifie la nature des menaces biologiques futures; et, (3) souligne en quoi et pourquoi certaines technologies sont complémentaires ou synergiques dans le renforcement de la défense contre les menaces futures tout en renforçant la nature de ces menaces.” Notes: Les objectifs de ce chapitre sont triples, comme exposés sur cette diapositive. Le comité parvint aussi à la conclusion que malgré le fait qu'il ne soit pas facilement possible de prédire l'orientation future des progrès technologiques, il n'en demeure pas moins que certaines technologies qui ont des caractéristiques communes ont pu être regroupées de sorte qu'elles ont pu guider la réflexion sur les possibilités futures. Nous allons maintenant poursuivre avec l'examen détaillé de ces différents groupes. 14

15 14. L'évaluation des développements scientifiques correspondants (iii)
“1. L'acquisition de la diversité biologique ou moléculaire inédite “…Les technologies dans cette catégorie comprennent celles dédiées à la synthèse de l'ADN; la création d'une nouvelle diversité chimique (comme par exemple la chimie combinatoire); celles qui créent des molécules d'ADN inédites (des gènes vers les génomes), en ayant recours à l'évolution moléculaire assistée in vitro (ex: la recombinaison aléatoire des fragments de gène ''DNA shuffling''); et celles qui amplifient ou recueillent seulement les séquences non-caractérisées précédemment (génomes) directement dans la nature (par exemple, la bioprospection)...” Notes: Le premier groupe de technologies est celui qui traite de la création ou la découverte de la diversité dans les molécules ou les génomes susceptibles d'être utilisés à des fins pacifiques comme à des fins hostiles. 15

16 15. L'évaluation des développements scientifiques correspondants (iv)
2. Conception assistée “Ce sont les technologies qui requièrent des efforts délibérés pour créer une diversité biologique ou moléculaire pré- déterminée et spécifique mais inédite.... Les exemples comprennent mais ne se limitent pas à la conception rationnelle – basée sur la structure - de ligands de petites molécules; la manipulation génétique des virus et des microbes, et, le domaine émergent de la ''biologie de synthèse.'' Notes: Tous ces progrès sont susceptibles d'être inquiétants, mais comme nous le verrons sur la prochaine diapositive, la manipulation génétique des virus fait partie des progrès qui ont suscité les débats les plus vifs. 16

17 16. L'évaluation des développements scientifiques correspondants (v)
“Avec le séquençage génétique complet du virus de la grippe H1N1… certains auteurs se sont demandés s'il fallait que ces résultats soient ouvertement publiés en raison des inquiétudes selon lesquelles des terroristes pourraient, en théorie, utiliser ces informations pour reconstituer le virus de la grippe de ” Notes: En raison du grand nombre de victimes qui succombèrent à la grippe espagnole de 1918, il n'est pas surprenant que le séquençage et la synthèse du génome soient la source de débats. Malgré cela, le comité préconise que les rédacteurs en chef de la revue Science vérifient avec prudence les articles à publier en consultant des experts, avant de procéder à leur publication. Réf: Tumpey, T.M., Basler, C. F., Aguilar, P. V., Zeng, H., Solórzano, A., Swayne, D. E., Cox, N. J., Katz, J. M., Taubenberger, J. K., Palese, P., et García-Sastre, A., (2005) Characterization of the Reconstructed Spanish Influenza Pandemic Virus, Science, 310(5745). pp Disponible sur: 17

18 17. L'évaluation des développements scientifiques correspondants (vi)
3. La compréhension et la manipulation des systèmes biologiques “Les exemples comprennent ''la biologie de synthèse''; l'extinction de gène (ex: interférence ARN); la création de réactifs liants (affinité) inédits; les technologies axées sur les programmes de développement (ex: cellules souches embryonnaires); la génomique et la médecine génomique; l'étude des modulateurs des systèmes homéostatiques; la bioinformatique; et la théorie des réseaux avancés.'' Notes: Cette liste donne une bonne idée de l'étendue du domaine des sciences de la vie modernes, susceptible d'être utilisé à des fins hostiles. 18

19 18. L'évaluation des développements scientifiques correspondants (vii)
“…l'identification des circuits moléculaires et des systèmes de contrôle dans chaque type de cellule spécialisée du corps, et la compréhension des perturbations qui sont à l'origine des maladies, sont des thèmes de recherche dominants dans les sciences biologiques actuelles…. Les connaissances émergentes sur la composition et la régulation des circuits moléculaires homéostatiques… représentent le dilemme du double usage qui résulte de l'essor rapide de la biologie systémique...'' Notes: La considération portée sur les organismes vivants et les dangers qu'ils puissent être manipulés à des fins hostiles est un nouveau point important dans le rapport. Nous nous consacrerons à ce problème dans le cours n° 17 en faisant référence aux connaissances que nous avons dorénavant sur le système nerveux. 19

20 19. L'évaluation des développements scientifiques correspondants (viii)
“Une meilleure compréhension du mode de fonctionnement des petites molécules et des peptides biorégulateurs naturels dans des organismes plus complexes ouvrira de nouvelles opportunités pour concevoir des agents – pour le meilleur comme pour le pire - qui cibleront avec une grande précision des systèmes et processus physiologiques particuliers, tels que le cerveau et le système immunitaire...” Notes: Ce commentaire sur le développement des nouvelles connaissances que nous avons sur les modulateurs des systèmes homéostatiques est particulièrement pertinent pour comprendre les dangers futurs que nous pourrions rencontrer. 20

21 20. L'évaluation des développements scientifiques correspondants (ix)
4. La production, la livraison et le conditionnement/l'emballage. “Ce sont les technologies motivées par les efforts dans les secteurs de la santé, de l'agriculture et le secteur pharmaceutique pour améliorer les capacités de production, de manipulation, ou de livraision de produits biologiques ou des produits biologiques dérivés, et pour miniaturiser ces processus. Les exemples comprennent…la technologie aérosol, la microencapsulation, les microfluides/la microfabrication; les nanotechnologies; et la technologie de la thérapie génique...” Notes: Évidemment, il est difficile de concevoir qu'il existerait, sans parler des travaux ci-dessus sur de telles technologies, des travaux encore plus proches de l'arsenalisation. 21

22 Cours 16. Questions-types
1. Présentez brièvement la structure du rapport Lemon-Relman et son argument principal. Comment évaluez-vous la validité de cet argument ? 2. Soutenez-vous l'argument des auteurs du rapport Lemon- Relman selon lequel les chercheurs en sciences de la vie devraient avoir une compréhension bien plus large des dangers, et être prêts à en assumer la responsabilité ? 3. Le virus pandémique de la grippe espagnole de 1918 doit-il être reconstitué ? 4. Quels sont les quatre groupes de technologies présentés dans le rapport Lemon-Relman ? Présentez l'un de ces groupes en détail et analysez le mauvais usage susceptible d'en être fait en raison des progrès technologiques dans ce domaine.

23 References (Slide 2) National Research Council (2006) Globalization, Biosecurity, and the Future of the Life Sciences, Washington, D.C.: National Academy Press. Available from (Slide 3) National Research Council (2006) Globalization, Biosecurity, and the Future of the Life Sciences, Washington, D.C.: National Academy Press. Available from (Slide 4) National Research Council (2006) Globalization, Biosecurity, and the Future of the Life Sciences, Washington, D.C.: National Academy Press. Available from

24 (Slide 4) National Research Council (2006) Globalization, Biosecurity, and the Future of the Life Sciences, Washington, D.C.: National Academy Press. Available from (Slide 5) (Slide 6) (Slide 7) National Research Council (2006) Globalization, Biosecurity, and the Future of the Life Sciences, Washington, D.C.: National Academy Press. Available from (Slide 8) National Research Council (2006) Globalization, Biosecurity, and the Future of the Life Sciences, Washington, D.C.: National Academy Press. Available from

25 (Slide 9) National Research Council (2006) Globalization, Biosecurity, and the Future of the Life Sciences, Washington, D.C.: National Academy Press. Available from (Slide 10) (Slide 11) National Research Council (2006) Globalization, Biosecurity, and the Future of the Life Sciences, Washington, D.C.: National Academy Press. Available from (Slide 12) National Research Council (2006) Globalization, Biosecurity, and the Future of the Life Sciences, Washington, D.C.: National Academy Press. Available from

26 (Slide 13) National Research Council (2006) Globalization, Biosecurity, and the Future of the Life Sciences, Washington, D.C.: National Academy Press. Available from 139 (Slide 14) National Research Council (2006) Globalization, Biosecurity, and the Future of the Life Sciences, Washington, D.C.: National Academy Press. Available from 140 (Slide 15)

27 (Slide 16) National Research Council (2006) Globalization, Biosecurity, and the Future of the Life Sciences, Washington, D.C.: National Academy Press. Available from 64 Tumpey, T.M., Basler, C. F., Aguilar, P. V., Zeng, H., Solórzano, A., Swayne, D. E., Cox, N. J., Katz, J. M., Taubenberger, J. K., Palese, P., García-Sastre, A., (2005) Characterization of the Reconstructed 1918 Spanish Influenza Pandemic Virus, Science, 310(5745). pp Available from (Slide 17) National Research Council (2006) Globalization, Biosecurity, and the Future of the Life Sciences, Washington, D.C.: National Academy Press. Available from 41

28 (Slide 18) National Research Council (2006) Globalization, Biosecurity, and the Future of the Life Sciences, Washington, D.C.: National Academy Press. Available from (Slide 19) National Research Council (2006) Globalization, Biosecurity, and the Future of the Life Sciences, Washington, D.C.: National Academy Press. Available from (Slide 20) National Research Council (2006) Globalization, Biosecurity, and the Future of the Life Sciences, Washington, D.C.: National Academy Press. Available from


Télécharger ppt "Le rapport Lemon-Relman"

Présentations similaires


Annonces Google