La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lénine et la révolution russe. La manifestation du peuple 1905.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lénine et la révolution russe. La manifestation du peuple 1905."— Transcription de la présentation:

1 Lénine et la révolution russe

2 La manifestation du peuple 1905

3 1905 – Révolution échouée « Sire ! Nous, ouvriers de la ville de Saint-Pétersbourg, nos femmes, nos enfants et nos vieux parents invalides, sommes venus vers toi, Sire, chercher la justice et la protection. Nous sommes tombés dans la misère : on nous opprime, on nous charge d'un travail écrasant, on nous insulte ; on ne reconnaît pas en nous des hommes, on nous traite comme des esclaves qui doivent supporter patiemment leur amer et triste sort et se taire ! « Sire ! Nous, ouvriers de la ville de Saint-Pétersbourg, nos femmes, nos enfants et nos vieux parents invalides, sommes venus vers toi, Sire, chercher la justice et la protection. Nous sommes tombés dans la misère : on nous opprime, on nous charge d'un travail écrasant, on nous insulte ; on ne reconnaît pas en nous des hommes, on nous traite comme des esclaves qui doivent supporter patiemment leur amer et triste sort et se taire ! Et nous l'avons supporté. Mais on nous pousse de plus en plus dans l'abîme de la misère, de l'absence de droit, de l'ignorance ; le despotisme et l'arbitraire nous écrasent et nous étouffons. Nous sommes à bout de forces, Sire ! La limite de la patience est dépassée. Nous sommes arrivés à ce moment terrible, où mieux vaut la mort que la prolongation de souffrances insupportables. Et alors nous avons abandonné le travail et nous avons déclaré à nos patrons que nous ne recommencerons pas à travailler tant qu'ils n'auront pas satisfait nos demandes. Et nous l'avons supporté. Mais on nous pousse de plus en plus dans l'abîme de la misère, de l'absence de droit, de l'ignorance ; le despotisme et l'arbitraire nous écrasent et nous étouffons. Nous sommes à bout de forces, Sire ! La limite de la patience est dépassée. Nous sommes arrivés à ce moment terrible, où mieux vaut la mort que la prolongation de souffrances insupportables. Et alors nous avons abandonné le travail et nous avons déclaré à nos patrons que nous ne recommencerons pas à travailler tant qu'ils n'auront pas satisfait nos demandes. Ce que nous demandons est peu de chose. Nous ne désirions que ce sans quoi la vie n'est pas une vie, mais un bagne et une torture infinie. Ce que nous demandons est peu de chose. Nous ne désirions que ce sans quoi la vie n'est pas une vie, mais un bagne et une torture infinie. Notre première demande était que nos patrons examinent ensemble, avec nous, nos besoins ; mais cela même, on nous l'a refusé, on nous a refusé le droit de parler de nos besoins, trouvant que la loi ne nous reconnaît pas ce droit. Notre première demande était que nos patrons examinent ensemble, avec nous, nos besoins ; mais cela même, on nous l'a refusé, on nous a refusé le droit de parler de nos besoins, trouvant que la loi ne nous reconnaît pas ce droit. Illégale, aussi, a été trouvée notre demande de diminuer le nombre des heures de travail jusqu'à huit heures par jour ; d'établir le prix de notre travail ensemble, avec nous et de notre consentement, (...) d'aménager nos ateliers pour que l'on puisse y travailler, et non pas y attraper la mort du fait des courants d'air épouvantables, de la pluie et de la neige. Suivant nos patrons, tout se trouverait illégal : toute notre demande était un crime. Illégale, aussi, a été trouvée notre demande de diminuer le nombre des heures de travail jusqu'à huit heures par jour ; d'établir le prix de notre travail ensemble, avec nous et de notre consentement, (...) d'aménager nos ateliers pour que l'on puisse y travailler, et non pas y attraper la mort du fait des courants d'air épouvantables, de la pluie et de la neige. Suivant nos patrons, tout se trouverait illégal : toute notre demande était un crime. (Extrait de la pétition des ouvriers au tsar) (Extrait de la pétition des ouvriers au tsar)

4 1917 – la fin du régime tsariste Lorsque le tsar Nicolas II donne lordre à la Garde de tirer sur la masse, celle-ci se mutine (12 mars). Lorsque le tsar Nicolas II donne lordre à la Garde de tirer sur la masse, celle-ci se mutine (12 mars). Le dernier tsar perd lautorité et doit abdiquer, plusieurs gouvernements provisoires se succèdent, mais les mesures réclamées du peuple, la paix et le partage des terres, sont toujours négligées (16 mars). Le dernier tsar perd lautorité et doit abdiquer, plusieurs gouvernements provisoires se succèdent, mais les mesures réclamées du peuple, la paix et le partage des terres, sont toujours négligées (16 mars).

5 Nicolas II

6 Vers la révolution Le 9 avril 1917, Lénine retourne en Russie, depuis son dernier exil à Zurich. Le 9 avril 1917, Lénine retourne en Russie, depuis son dernier exil à Zurich. Un groupe de 30 immigrants, bolchevistes exilés, traverse les pays en guerre dans un wagon fermé. Un groupe de 30 immigrants, bolchevistes exilés, traverse les pays en guerre dans un wagon fermé. Zürich, Spiegelgasse 14

7 Il lance les fameuses « Thèses davril »: Déclencher la révolution socialiste Déclencher la révolution socialiste Remettre le pouvoir politique aux soviets (conseils douvriers ou de paysans) Remettre le pouvoir politique aux soviets (conseils douvriers ou de paysans) Distribuer la terre des grands domaines Distribuer la terre des grands domaines Nationaliser les banques et les usines Nationaliser les banques et les usines

8 Après un bref exil en Finlande, il mène la révolution en octobre 1917 A lopposé des préceptes de Marx, Lénine organise la révolution avec un petit groupe bien formé. A lopposé des préceptes de Marx, Lénine organise la révolution avec un petit groupe bien formé. Il occupe les points stratégiques comme ministères, télégraphe, téléphone. Il occupe les points stratégiques comme ministères, télégraphe, téléphone. Le soir du 25 octobre 1917, ils déclarent « Les bolcheviks ont le pouvoir » Le soir du 25 octobre 1917, ils déclarent « Les bolcheviks ont le pouvoir »

9 Lénine 1918

10 « On sengage et puis … on voit. » (Napoléon, citation reprise par Lénine) Lénine voulait guider la révolution socialiste, mais dans la période après il a beaucoup improvisé. Lénine voulait guider la révolution socialiste, mais dans la période après il a beaucoup improvisé.

11 A peine 6 ans pour: … fonder lURSS et consolider les organes du gouvernement communiste … fonder lURSS et consolider les organes du gouvernement communiste … améliorer la condition des ouvriers et des paysans et nationaliser les entreprises … améliorer la condition des ouvriers et des paysans et nationaliser les entreprises … favoriser la formation: réduction de lanalphabétisme de 80% à 20% en moins de trois ans (« Si tu sais lire et écrire, apprends-le à ton voisin !») … favoriser la formation: réduction de lanalphabétisme de 80% à 20% en moins de trois ans (« Si tu sais lire et écrire, apprends-le à ton voisin !»)

12 … mais aussi: … combattre les groupements adversaires (tsaristes et socialistes) … combattre les groupements adversaires (tsaristes et socialistes) … supprimer la guerre civile en instaurant un régime de terreur (armée et police politique secrète) … supprimer la guerre civile en instaurant un régime de terreur (armée et police politique secrète) … proscrire toute dissidence à laide des permanents du parti communiste: les apparatchiks (membres permanents du comité central) … proscrire toute dissidence à laide des permanents du parti communiste: les apparatchiks (membres permanents du comité central)

13 Les constructeurs de lURSS communiste Lénine (Vladimir Iljitch Ouljanov) Lénine (Vladimir Iljitch Ouljanov) Staline (Iossif Vissarionovitch Tjougatchvili) Staline (Iossif Vissarionovitch Tjougatchvili)

14 Les constructeurs de lURSS communiste Trotsky (Lev Davidovitch Bronstein) Trotsky (Lev Davidovitch Bronstein)

15 Succession de Lénine: vers le totalitarisme Lénine meurt en Il na plus le pouvoir décarter Staline quil trouve « trop brutal ». Lénine meurt en Il na plus le pouvoir décarter Staline quil trouve « trop brutal ». Staline fait avancer la collectivisation, léconomie planifiée (plans quinquenaux) et obtient des progrès au prix defforts surhumains (cf. la situation des travailleurs en 1905!!) Staline fait avancer la collectivisation, léconomie planifiée (plans quinquenaux) et obtient des progrès au prix defforts surhumains (cf. la situation des travailleurs en 1905!!)

16 Développement économique

17 Architecture/Urbanisme sous Staline

18

19

20

21

22

23 Régime de terreur Pour la moindre critique du système il y a arrestation, punition, prison, bannissement dans des camps pénitenciers. Pour la moindre critique du système il y a arrestation, punition, prison, bannissement dans des camps pénitenciers. Exemples: - execution de membres du parti en 1933; - de 90 % des généraux et 80 % des colonels en 1937, - en tout 6 à 9 millions de détenus dans des camps pénitentiers et de travail en Sibérie

24 FinFin


Télécharger ppt "Lénine et la révolution russe. La manifestation du peuple 1905."

Présentations similaires


Annonces Google