La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PORTRAIT DES ENTREPRISES DÉCONOMIE SOCIALE CRDM/CRES FÉVRIER 2002.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PORTRAIT DES ENTREPRISES DÉCONOMIE SOCIALE CRDM/CRES FÉVRIER 2002."— Transcription de la présentation:

1 PORTRAIT DES ENTREPRISES DÉCONOMIE SOCIALE CRDM/CRES FÉVRIER 2002

2 Introduction En guise dintroduction, dabord il est important de faire quelques précisions de manière à réduire la prétention de présenter un réel portrait de léconomie sociale sur le territoire de la Mauricie. Loin en est ce document qui tout de même trace un portrait assez global de la situation sur le territoire. Un portrait complet ne pourrait à la limite jamais être tout à fait réalisé en raison de la mouvance de laction, de la difficulté à répertorier les projets et entreprises, des disponibilités que les promoteurs peuvent accorder pour répondre souvent dans de courts délais à des entrevues. Ils existent plusieurs listes dentreprises qui ne sont pas complètes. Dautres raisons empêchent de faire un portrait complet. Dabord, toutes les entreprises déconomie sociale ne sont pas financées par les fonds déconomie sociale. Il existe plusieurs sources de financement et plusieurs banque de données sur les projets. Ne serait-ce que de les faire concorder serait en soit un objectif. Ensuite, certaines entreprises ou organisations pourraient sinscrire en économie sociale mais ne sy reconnaissent pas alors que dautres sen disent et ny sont pas reconnues. Quest-ce qui en est et quest-ce qui en est pas ? Nous navons toujours pas réglé cette question.

3 Pour toutes ces raisons, nous vous invitons à prendre connaissance dun certain portrait régional qui se veut le plus complet et inclusif possible en sexcusant dès le départ des lacunes qui pourraient sy trouver. Le portrait inclut donc les entreprises OBNL et coopératives oeuvrant dans le secteur marchand. Nous navons pas inclus dans le portrait les coopératives dusagers et dusagères, les coopératives issues de la vieille économie sociale telle que les caisses populaires ni les coopératives de logements bien que pour ces dernières, nous les ayons dénombré. Nous avons répertoriées 98 entreprises incluant les 32 Centre de la petite enfance et 22 coopératives de logement qui nont cependant pas été comptabilisé dans les données présentés. Nous les indiquons à titre informatif. Outre les réseau des CPE, 66 entreprises ont été répertorié et nous avons les données complètes de 45 dentre-elles, ce qui représente un échantillon représentatif.

4 Nous vous présentons donc ce début de portrait des entreprises déconomie sociale en Mauricie en vous présentant les résultats de lenquête qui a porté sur les dimensions suivantes de la réalité actuelle: Les secteurs dactivités Le nombre et les types dentreprises Le nombre demplois et le chiffre daffaire La réalité des réseaux sur le territoire Le développement de léconomie sociale en Mauricie Limpact économique de léconomie sociale Les difficultés et les besoins des entreprises Limpact social de léconomie sociale Les questions et défis qui demeurent

5 LES SECTEURS DACTIVITÉS Les entreprises déconomie sociale du territoire de la Mauricie oeuvrent dans lensemble des secteurs dactivités économiques. Ainsi, on en retrouve dans le secteur primaire, celui de la transformation ainsi que dans le secteur des services. Une tendance forte sest cependant développée dans le secteur des services, surtout en milieu urbain. Les entreprises oeuvrent dans des secteurs très diversifiés tels; les services à la personne, à la famille, les services en santé et services sociaux, la culture, les loisirs, le secteur récréotouristique, léducation, lenvironnement, les services de garde, les médias communautaires, lhabitation et linsertion au travail. Des tendances fortes ce sont cependant développées dans le secteur des service: Les entreprises dinsertion et intégration au travail Les services daide domestique Les services à la personne Le secteur récréotouristique

6 Dans les zones semi-rurales et rurales, les activités économiques sont réparties dans un moins grand nombre de secteurs mais ils sont cependant concentrés dans certains secteurs Des tendances fortes se sont là encore développées dans ces zones entre autres dans les secteurs dactivités suivants: Industrie forestière Industrie du vêtement Industrie récréotouristique Environnement LES SECTEURS DACTIVITÉS

7 Tableau sur la répartition des secteurs dactivités sur le territoire de la Mauricie 98 entreprises incluant les CPE

8 Nombre dentreprises selon le territoire (98 entreprises incluant les CPE)

9 Les types dentreprises dans les territoires de la Mauricie Mise à part le réseau des CPE, nous avons dénombré un plus grand nombre de coopératives que dentreprises sans but lucratif sur lensemble du territoire et cela, sans prendre en compte les coopératives dhabitation qui sont en grand nombre dans Francheville. La tendance forte qui se dégage marque un développement plus grand des coopératives dans les territoires de Maskinongé, de Mékinak, du Haut-St-Maurice et du Centre Mauricie. La présence des OBNL quant est davantage marquée dans la zone de Francheville et surtout dans le secteur des services.

10 Les types dentreprises dans les territoires de la Mauricie On retrouve des coopératives dans presque tous les secteurs de développement et partout sur le territoire. Certains secteurs se sont développés seulement sous la forme juridique coopérative. Cest le cas du secteur forestier, celui de lindustrie du vêtement, des services aux entreprises, des services à la personne, des services publics. Le secteur récréotouristique et celui de lhabitation est également marqué par une forte présence de coopératives Certains secteurs se sont quant à eux, développés exclusivement sous forme juridique à but non lucratif (OBNL). Cest le cas plus précisément des secteurs dactivités suivants: les médias communautaires, les services de gardes, les entreprises dont la vocation est linsertion à lemploi, les ressourceries, les entreprises de services à la famille, les services de loisirs, le dépannage alimentaire.

11 Répartition du type dentreprises en Mauricie (98 ENTREPRISES INCLUANT LES CPE)

12 Répartition des entreprises selon leur longévité (données disponibles sur 75 entreprises ) Entreprises moins de 3 ans7 Entreprises de de 3 à 5 ans5 Entreprises de 6 à 10 ans 16 Entreprises de 11 à 15 ans2 Entreprises de 16 à 20 ans7 Entreprises de plus de 20 ans6 Les entreprises manquantes dans les données étant presque tous des coopératives existantes depuis longtemps.

13 NOMBRE DENTREPRISES SELON LEUR STATUT JURIDIQUE 28 OBNL 14 COOPÉRATIVES 2 OBNL 6 COOPÉRATIVES 3 OBNL 2 COOPÉRATIVES 2 OBNL 5 COOPÉRATIVES 1 OBNL 3 COOPÉRATIVES Il existe aussi 22 coopératives dhabitation 98 E.S.

14 Les secteurs en réseau Le réseau des entreprises déconomie sociale en aide domestique La Mauricie compte 7 entreprises déconomie sociale en aide domestique Parmi elles quatre ont la forme juridique OBNL et trois sont des coopératives de solidarité. Elles embauchent 336 personnes à temps plein et partiel dont 90 % sont des femmes. Elles ont un chiffre daffaire global de $ et elles offrent des services à plus de ménages. Malgré le fait que les entreprises en aide domestique sont regroupés en réseau sectoriel et bénéficient du soutien de létat, leur situation financière demeure précaire. La viabilité des entreprises est un enjeu majeur. Au fur et à mesure que les subventions diminuent la pression est forte pour aller vers un élargissement des services. Malgré tout, ce secteur permet à des centaines de femmes de trouver un emploi répondant à leur niveau de qualification tout en développant de nouvelles compétences.

15 Les secteurs en réseau Les Centres de la Petite enfances Le réseau est développé sur tout le territoire et compte 32 CPE qui embauchent à peu près 700 personnes majoritairement des femmes. Les CPE ont un chiffre daffaire global de 26 millions. Malgré un financement plus soutenu de lÉtat et malgré une nette amélioration des conditions de travail en général, il reste que la situation financière des CPE demeure toujours précaires. Pour linstant, lentente sur trois ans assure une certaine pérénité qui pourrait être remise en question dans un prochain gouvernement. Le programme des place à contribution réduite à 5$ amenuise la mage de manœuvre du réseau car les Centres du réseau de la petite enfance ne peuvent exiger un montant supérieur à la contribution parentale fixée par le gouvernement et le financement de lÉtat quoique étant plus substantiel est fixé dans un cadre de réglementation très élaboré et restrictif. Également la jeune histoire de la dénomination des Centres de la petite enfance peut dautant plus vivre une secousse quand il y aura la levée du moratoire retenant le développement des garderies à but lucratif. Secousse qui pourrait mettre en péril la notion même dentreprises déconomie sociale.

16 Les secteurs en réseau Le réseau des ressourceries Le réseau des ressourcerie est un secteur qui sest développé tout récemment dans notre région. 23 personnes y travaillent avec lappui de 50 bénévoles. Les ressourceries travaillent dans le recyclage de produits domestiques et de produits dangereux, dans la récupération de vêtements et chiffons ainsi que dans la récupération de matière résiduelle. Le réseau des ressourceries intègre à leur mission la création et linsertion à lemploi. Ils ont un chiffre daffaire global de près de $ et desservent près de clients et clientes sur tout le territoire. Le défi de base du réseau outre la question du financement est celui de la formation de la main dœuvre et de lencadrement de la main dœuvre. Le groupe Concentra le Groupe Concentra regroupe 9 entreprises vouées à linsertion et lintégration travail des populations vivant des difficultés reliés à leur condition (handicap, déficience, santé mentale, etc). Le groupe CONCENTRA contribue au développement social et économique régional en fournissant du travail à plus de 300 personnes. Il génère un chiffre daffaire global de plus de un million de dollars. Les entreprises oeuvrent dans plusieurs secteurs dactivité économique partout en mauricie.

17 Une économie sociale en développement en Mauricie UNE PROGRESSION DES ENTREPRISES ET DES SECTEURS Depuis la dernière enquête mené par le CRDM, on peut constater une économie sociale en développement sur le territoire. Une augmentation du nombre dentreprises, une augmentation du nombre demplois, une augmentation du chiffre daffaire et la présence de secteurs en développement. Cest le cas des ressourceries, des service de garde, des entreprises vouées à lintégration et linsertion au travail. DES PROJETS EN ÉMERGENCE Le territoire couvre également des projets en latence et en émergence. À ce titre, notons le projet sur les « Emplois de solidarité » dans Francheville, les projets déconomie sociale qui sont à létape détude de marché dans le cadre les démarches de revitalisation des premiers quartiers de Trois-Rivières et Shawinigan, le développement des entreprises dinsertion ainsi que tous les projets dexpansion des entreprises actuelles. Le défi étant toujours le financement.

18 IMPACT ÉCONOMIQUE SUR LE TERRITOIRE (données disponibles sur 77 entreprises ) $ De revenus générés par les entreprises en économie sociales en Mauricie tous secteurs confondus emplois dans les entreprises répondantes (dont 700 dans les CPE ) Dont 75% sont des emplois occupés par des femmes

19 Répartition hommes femmes dans les emplois Bien que la tendance forte pour les entreprises déconomie est de créer des emplois pour les femmes de la Mauricie, on peut constater que certains secteurs embauchent davantage dhommes que de femmes. les secteur forestier et ces coopératives de travailleurs lindustrie du bois le secteur des ressourceries les entreprises dinsertion au travail les CPE les entreprises en aide domestique les loisirs la culture services santé et sociaux

20 Impact économique des entreprises par secteurs dactivités Certains secteurs génèrent plus de revenus que dautres et ce pour plusieurs raisons dont le nombre, la taille des entreprises, le secteur dactivités. Cest le cas des Centre de la petite enfance, celui des entreprises en aide domestique, celui des entreprises dinsertion et celui des services à la personne, le secteur de lindustrie forestière. Notons également que les revenus de certaines coopératives nont pas été comptabilisés par manque de données. Cest le cas de 16 dentre-elles oeuvrant dans différents secteurs tels, le secteurs de lindustrie forestière et limprimerie, celui du service aux entreprises et du service à la personne, le secteur récréotouristique et linsertion à lemploi.

21 Impact économique des entreprises par secteurs dactivités Nous pouvons constater un écart considérable entre les revenus générés par les entreprises. Les plus petits revenus étant de $ et les plus gros pouvant aller jusquà 6 millions. Des facteurs à considérer dans lécart des revenus: La nature des services et le secteur dactivité Le nombre de clientèle desservie Limpact de la tarification Le nombre dannées dexistence de lentreprise

22 Chiffres daffaire par secteur économique (données disponbiles sur 77 entreprises ) Secteur primaire Secteur de la transformation Vêtement Meuble Imprimerie et secteurs connexes Secteur des services Dépannage alimentaire et autres Entrepirses Culture Santé et services sociaux Services à la personne, à la famille Récréotouristique, loisir Formation Médias communautaire Insertion, services domestiques CPE Insertion et ressourceries E.S en aide domestique $ $ $ $ $ $

23 Impact économique des entreprises déconomie sociale Des secteurs plus en difficultés que dautres En dépit dune croissance et dun développement qui sest effectué globalement, certaines entreprises ont du fermé boutique. Cest le cas de 6 dentres-elles. Ces entreprises oeuvraient dans les secteurs de la récupération, des services à la personne, de lindustrie du vêtement. Dautres bien quelles soient toujours en activités éprouvent des difficultés importantes en regard de leur viabilité. Le secteur de lindustrie du bois et celui de lindustrie du vêtement, entres autres sont particulièrement fragiles. Pour des raisons fort différentes, ces secteurs doivent faire face à des difficultés de productivité, de concurrence dans le marché, de liquidité, de formation de la main dœuvre et de gestion de la production et des services.

24 Des difficultés traversent laction en économie sociale Financement: Toutes les entreprises répertoriées ont souligné les problèmes liés au financement. Certaines entreprises sont affectées par les problèmes liés au fonds de roulement entre autre dans lindustrie du bois, des vêtements, ressourcerie et des entreprises d insertion. Le financement pour le développement est une préoccupation des entreprises qui oeuvrent depuis plus de 3 ans ainsi que le manque de financement pour lachat déquipement. Besoins: fonds de roulement, financement pour développement et achat déquipement financement pour consolidation des emplois

25 Des difficultés traversent laction en économie sociale Les difficultés liés à la gestion de la production et la gestion humaine Pour un certain nombre dentreprises, la gestion de la croissance se manifeste de plusieurs façons. Concilier la gestion de la production, les délais et les ressources humaines apparaissent un difficulté majeure. Sajoute à ce portrait les difficultés liés au manque de liquidité pour fonctionner. Sajoute à ces difficultés le manque de personnel salarié en soutien technique comme les postes en secrétariat, administration comptabilité, réception. Plusieurs entreprises en sont privés par manque de revenus, ce qui sajoute à la poussée des difficultés. La question de lorganisation de la production pour certains secteurs dactivités est une difficulté plus frappante (vêtement, bois, insertion ). Cette difficulté devient encore plus éloquente quand léquipement fait défaut ou est en carence. La situation est différentes pour dautres secteurs davantage lié au service qui sont au prise avec des problèmes liés à la gestion humaine. Gestion de conflit, gestion de la vie associative, gestion des services à la clientèle ont plusieurs fois été mentionné dans lenquête. Besoins: formation en gestion de personnel, formation du personnel dencadrement formation en organisation de la production ajout de personnels compétents

26 Des difficultés traversent laction en économie sociale Difficultés liés aux stratégies de développement Pour les entreprises qui ont traversé la phase de démarrage, la question du développement est au centre des préoccupations. Les entreprises ont fait mention du manque de connaissance lié au stratégie de mise en marché, de marketing, de stratégie de développement. Elles ont fait également mention des faiblesses à utiliser efficacement linformatique dans leur stratégie. Elles disent manquer dinformation et de connaissance en informatique de manière générale. Besoins: Soutien technique: comptabilité, demande financière, plan de développement, stratégie marketing Développement de linformatique, équipement, formation, utilisation

27 Des difficultés traversent laction en économie sociale Formation: La question de la formation se pose différemment dune entreprise à lautre. Pour les entreprises dont la mission est linsertion à lemploi des populations plus loin du marché du travail, les difficultés liés au compétence de la main dœuvre sont plus criants. Plusieurs de ces entreprises ont également de la difficulté à trouver du personnel dencadrement qualifié. Certaines entreprises oeuvrant dans des secteurs nécessitant une expertise spécifique ont mentionné la difficulté lié au manque de formation des employés Besoin: formation de la main dœuvre spécifique au secteur dactivité et recrutement de main doeuvre formation des intervenants et du personnel dencadrement formation spécialisée (programme de formation instauré dans des domaines précis selon le secteur dactivité de lentreprise

28 Des difficultés traversent laction en économie sociale Quelques constats Pour le secteur primaire et celui de la transformation, cest-à-dire, lindustrie de la forêt, du bois, du vêtement, de limprimerie: la gestion de la production, le développement des marché et limportant besoin de fond de roulement sont là des difficultés majeures Pour le secteur des services, les plus vieilles entreprises ont des difficultés liés : au développement, au renouvellement de léquipement ainsi quen terme de formation technique (comptabilité, administration, informatique) Pour les plus jeunes entreprises les défis sont de lordre de: la formation de la main dœuvre et du personnel, la gestion des ressources humaines, les besoins de personnels.

29 Malgré tout, des projets dexpansion Malgré les difficultés que les entreprises rencontres, malgré les limites financières qui diminuent le rythme de leur croissance, toutes les entreprises répertoriées ont des intentions dexpansion. Leur projet dexpansion prend plusieurs voies: Agrandissement et rénovation de locaux Développement de marché et de services Projet déchange et de réseautage Mise en place de nouveaux projet, de points de services Création de nouveaux emplois Développement de clientèle Perfectionnement et renouvellement déquipement

30 Impact social des entreprises déconomie sociale Les entreprises déconomie sociale contribuent au développement social, à la lutte à la pauvreté et à lexclusion en Mauricie par les missions qui les ont fait naître. À ce titre, les entreprises ont autant de mission que de réponse aux besoins exprimés par la population: Création demplois durables; Promotion de valeurs de solidarité, de justice, déquité, de non violence, de démocratie, de respect de lenvironnement; Participation citoyenne; Éducation, formation, sensibilisation, information Accessibilité aux services (services domestiques, loisirs, consommation, à la culture, éducation, etc); intégration à lemploi des population en difficultés (personnes peu scolarisées, santé mentale, déficience, handicap, problèmes sociaux divers);

31 Impact social des entreprises déconomie sociale Les entreprises déconomie sociale contribuent au développement social, à la lutte à la pauvreté et à lexclusion en Mauricie par la présence des centaines de personnes qui simpliquent bénévolement et à titre dadministrateurs et administratrices dans les différentes entreprises. Sans leur présence, plusieurs organisations ne tiendra pas la route. En Mauricie, cela représente pour les entreprises répertoriés, plus de 1000 personnes qui donnent temps, énergie, compétences au développement social et économique de notre région. Léconomie sociale est également un important levier daction pour les femmes. Par le développement de léconomie sociale, les femmes ont montré leur capacité de développement entrepreunariale et limportance de leur apport dans le développement social et économique de la Mauricie. Leur importante présence dans tous les secteurs en témoigne. Pour plusieurs dentres-elles, léconomie sociale est une porte dentrée sur le marché du travail, vers un réseau social, un projet de formation ou dorientation professionnelle nouvelle.


Télécharger ppt "PORTRAIT DES ENTREPRISES DÉCONOMIE SOCIALE CRDM/CRES FÉVRIER 2002."

Présentations similaires


Annonces Google