La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DE MEHUN-SUR-YEVRE à TOURS

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DE MEHUN-SUR-YEVRE à TOURS"— Transcription de la présentation:

1 DE MEHUN-SUR-YEVRE à TOURS
- II - Diaporama de Jacky Questel

2 Nous avons vu arriver un vol de canards
Nous avons vu arriver un vol de canards. Ils venaient de s’envoler, et étaient en désordre. Mais nous avons pu admirer comment, très vite, ils s’organisaient en V. Ils ont continué leur route et ont disparu à l’horizon… Nous aussi, continuons notre route !

3

4 Gué Péan… En suivant les flèches, nous pensions d’abord trouver un gué, les cours d’eau étant nombreux en France, notamment en Touraine ! Puis, comme le chemin montait… Un Gué dans les hauteurs… Cela paraissait peu probable… Et nous avons découvert ce château à l’architecture asymétrique. Au creux de son vallon boisé, l’architecture du Gué-Péan raconte 2000 ans d’histoire : bâti sur les bases carrées d’un camp romain, puis d’une forteresse du Moyen-âge dont il reste le pont de pierre et les douves sèches, il devint une demeure de plaisance à la Re-naissance. Les trois corps de bâtiments et les quatre tours forment un ensemble harmonieux. La décoration est recherchée comme celle de la plus haute tour, dite à impériale, qui est coiffée d’une cloche d’ardoise aux mâchi-coulis finement sculptés, rythmés d’arcades et d’élégantes baies encadrées de pilastres. Les ailes et les pavillons sont couronnés de toits à la française

5 La Touraine est aussi une région de chevaux (et de chasse à courre…) d’où l’importance de ces écuries, perpendiculaires au château. Il devait y avoir une cour d’apparat.

6 Mais nous n’avons vu que ces quelques volailles, au pied de ce tronc vraisemblablement plusieurs fois centenaire…

7 Mais un peu plus loin, alors que la silhouette du château est à peine visible entre les branches dénudées… les chevaux du château.

8

9 Cette maison, située sur le domaine, est typique de la région, notamment par son matériau, cette pierre blanche appelée tuffeau. C’est une craie micacée ou sableuse à grain fin, de couleur blanche ou crème parfois jaunâtre, et contenant quelques paillettes de mica blanc (muscovite). Le tuffeau, "pierre de lumière" signe l'identité culturelle du Val de Loire au travers des ses innombrables châteaux, abbayes, villes et villages. Ainsi m’a renseignée Wikipédia, et, de fait, beaucoup de constructions en Touraine sont faites avec cette pierre. Les églises en tuffeau ont une luminosité particulière.

10 Cette belle croix lobée nous a saluées au passage, comme nous quittions le domaine.

11 En continuant sur Bourré-Sur-Cher, nous avons pu voir, creusées dans la falaise, des habitations troglodytes, dont beaucoup sont encore habitées !

12 Certaines ont donné lieu à des aménagements extérieurs !

13 Le chauffage n’est pas exclu…

14

15 Nous avons traversé Montrichard, admiré au passage de belles maisons à colombage…

16

17 Chissay, cite préhistorique qui recèle deux sites de "polissoir" préhistorique datant d'environ ans avant J.C. Ils sont distant d'environ 100 métres. On y retrouve les marques classiques d'un polissoir de l'âge de la pierre polie. Les marques longitudinales en "V" sont le résultat du travail du tranchant des haches. Le château de Chissay (page précédente) A l'origine c'était une Maison forte qui relevait du château d'Amboise. Au milieu du XIIIème siècle elle appartenait aux Seigneurs de l'Ile Bouchard. Elle passa ensuite à la famille d'Amboise puis à la Maison de Sainte Maure. Elle arriva dans une importante famille de Touraine, les Babou. En 1583, la terre appartenait au fils du Chancelier Cheverny, Louis Hurault Comte de Limours, c'est sans doute lui qui a fait construire le château actuel.

18 La cité.

19 De Chenonceau, je ne vous offrirai que cette belle et gran-de allée
De Chenonceau, je ne vous offrirai que cette belle et gran-de allée. Il était interdit d’y aller en voiture, et nous n’avions ni le temps, ne le courage ni – du moins en ce qui me concerne – les capacités physiques pour aller là-bas et revenir, après une visite ! A noter que, sur place, ils met-tent des fauteuils roulants à disposition, mais il faut quel-qu’un pour les pousser, et je ne suis pas un poids plume ! Ils étaient très gentils, et les premiers à déplorer cette situation…

20 Alors, vous aurez une simple vue des douves du château et de leurs hôtes les canards !

21 A la sortie du château, un cultivateur au travail sur ses vignes nous a saluées et offert son plus beau sourire…

22 La Touraine est une région riche
La Touraine est une région riche. Il y a les châteaux célèbres, mais aussi les maisons de maîtres, élégantes et racées, et respectant le style du pays.

23 Nous arrivons au Château de Nitray, dont les vignes produisent une gamme de vins très appréciés.

24

25 De cette élégante "tour" vous ne voyez que la moitié supérieure.
Les visiteurs du château, s’ils le désirent, peuvent monter sur la passerelle d’où ils ont une vue im-prenable sur toutes les vignes de la propriété. Je suppose qu’il vaut mieux faire l’escalade AVANT de faire la dé-gustation offerte dans les caves du château. En tout cas, figurez-vous que nous n’avons pas tenté la montée…

26 A l’entrée des caves de dégustation et vente, cette enseigne pittoresque…

27 A l’angle de clôture de la propriété, cette construction au "toit" rond, dont j’ai vu plusieurs modèles au cours du trajet…

28 A Véretz, nous sommes accueillis par cette statue de Baccus assis sur son tonneau.
Œuvre du sculpteur Vaughelmod de la paroisse de St-Etienne pour Bacchus et son tonneau, et du maçon Bienvault pour le bassin, elle a été érigée en 1672. La source alimentant Bacchus est située dans le jardin de la basse-cour près du cimetière. En 1870, lors de l’occupation de Véretz par les Prussiens, les habi-tants cachent Bacchus dans une roseraie du jardin de la maison bourgeoise du Verger et c’est le maire,  M. Poitevin qui, beaucoup plus tard, demande sa remise en place sur le tonneau de la fontaine du mail de l’église.

29 Pour vous faire une idée exacte…

30 Et nous voici à Tours ! Terminus ! Tout le monde descend !!!
Et je vous dis : à bientôt !!!

31 Musique : André Gagnon - L’amour rêvé
Photos : Yvonne Texte : Jacky Musique : André Gagnon - L’amour rêvé Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix Site :


Télécharger ppt "DE MEHUN-SUR-YEVRE à TOURS"

Présentations similaires


Annonces Google