La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dépistage du cancer de la prostate un scandale sanitaire de plus ? Alain Braillon

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dépistage du cancer de la prostate un scandale sanitaire de plus ? Alain Braillon"— Transcription de la présentation:

1 Dépistage du cancer de la prostate un scandale sanitaire de plus ? Alain Braillon Conflits dintérêt : Aucun lien avec lindustrie pharmaceutique depuis Conflits tout court : Viré du CHU dAmiens par le Ministère de la santé contre lavis de plus de 70% des membres de la Commission Statutaire Nationale. Colloque Surmédicalisation. Bobigny. Avril 2012

2

3 1999 Anaes Opportunité dun dépistage systématique? (saisine Cnamts) « les connaissances actuelles ne permettent pas de recommander un dépistage de masse du cancer de la prostate. »

4 2002 AFU « Seul le dépistage permet le diagnostic dun cancer de la prostate au stade curable et la réduction de la mortalité liée au cancer de prostate. » hommes >50 ans jusque 75 ans 2003 Académie Nationale de Médecine

5 Sept 2004 AFU 1 ère campagne nationale Images choc, peur …

6 2004 Anaes Opportunité du dépistage individuel? (saisine Dgs) «pas recommandé dans le cadre dun dépistage de masse, cest-à-dire organisé ou de manière systématique.. » « les bénéfices attendus du dépistage individuel ne sont pas clairement démontrés … manque déléments pour conclure à une recommandation sur lopportunité » « sur des arguments indirects, une démarche de dépistage individuel, non systématisée, pourrait dans certains cas apporter un bénéfice individuel au patient. » Document dinformation de 7 pages

7 2007 âge médian au diagnostic : 74 ans survie à 5 ans: 75 % 0,8 % années de vie perdues < 75 ans PSA : 2, prescriptions = ème rang en valeur (2003) 19 reco internationales: 4 en faveur

8 HAS, OPEPS et AFU AFU organisme pour lEPP. HAS 2006 AFU OA accréditation des médecins. HAS 2007 site internet AFU certifié (HON). HAS 2008 « dépistage volontaire a atteint lampleur dun dépistage de masse » OPEPS 2009 «Nous sommes une nouvelle fois victimes de certains ayatollahs de la santé publique » Pr Guy Vallancien

9 « La recherche n'a pas encore prouvé que les avantages potentiels du dépistage l'emportent sur les inconvénients du dépistage et du traitement.» American Cancer Society. 2008

10 NEJM Juin 2009 ERSPC et PLCO. HAS Juin Groupe de travail ad hoc « les connaissances actuelles ne permettent pas de recommander un dépistage de masse du cancer de la prostate ». « insiste sur limportance de linformation à apporter aux hommes envisageant la réalisation dun dépistage individuel » Données CNAMTS 2010 PSA : 4,6 10 6

11 U.S Preventive Services Task Force Rated « D » Prostaprotec® Quick Test PSA « destiné à une utilisation à domicile pour contribuer à une reconnaissance précoce de problèmes prostatiques ou urinaires ». HAS avril 2012 « intérêt non démontré chez les hommes présentant des facteurs de risque. » « insiste sur la nécessité de fournir une information complète aux hommes envisageant un dépistage, notamment sur ses conséquences éventuelles. » CNAMTS avril 2012 « le dépistage de ces cancers très lents s'apparente à du "surdiagnostic, qui va donner du surtraitement. » Pr Allemand Inca … ???

12 prostate (non reco) : 75% (idem >75 ans) sein (reco et organisé) : 53% colorectal (reco et organisé) : 34% col de l'utérus (reco, non organisé) : ?

13 Dépistage du cancer de la prostate, un autre scandale sanitaire ? Médecine 20012;3: PSA, encore combien de dégâts? Presse Médicale 2012 avril sous presse PSA (prostate specific antigen): Haute Autorité de santé, American Cancer Society et National Health Service. Presse Medicale 2011;40: Screening for prostate cancer: a public campaign, EBM & conflicting interests. Eur J Public Health. 2009;19:222


Télécharger ppt "Dépistage du cancer de la prostate un scandale sanitaire de plus ? Alain Braillon"

Présentations similaires


Annonces Google