La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La sous déclaration des IVG dans les enquêtes en population générale : exemple de lenquête COCON Caroline Moreau, Nathalie Bajos, Jean Bouyer Unité INSERM-INED.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La sous déclaration des IVG dans les enquêtes en population générale : exemple de lenquête COCON Caroline Moreau, Nathalie Bajos, Jean Bouyer Unité INSERM-INED."— Transcription de la présentation:

1 La sous déclaration des IVG dans les enquêtes en population générale : exemple de lenquête COCON Caroline Moreau, Nathalie Bajos, Jean Bouyer Unité INSERM-INED 569

2 1 Contexte La sous estimation des IVG dans les enquêtes en population générale varie de 40 à 65% selon les études Ce phénomène est constant quel que soit –le pays –lépoque –les méthodes denquêtes Cette sous estimation traduit : –un problème de couverture de la population cible –un phénomène de sous déclaration = difficulté de parler dévénements sensibles Enjeux de la qualité des déclarations des IVG par les femmes –étude des déterminants de la fertilité des populations –analyse des grossesses non prévues et des échecs de contraception –étude des IVG (circonstances du recours à lIVG, conditions de prise en charge, conséquences sur la santé..)

3 2 Les données de la littérature Comparaison dun taux dIVG déclaré par les femmes à un taux dIVG calculé à partir dun enregistrement systématique des IVG par les professionnels de santé Etude de la concordance des réponses entre la déclaration des femmes et les informations médicales les concernant La sous déclaration a des origines multiples –caractéristiques des femmes (sociodémographiques, rapport à la maternité, attitude vis-à- vis de lIVG en général) –contexte de lenquête (téléphonique ou face à face, formation de lenquêteur, formulation de questions, durée du questionnaire..). –contexte de lIVG dans le pays (légalité, stigmatisation) Réflexion sur le vocabulaire utilisé dans les enquêtes pour parler de lIVG –confusions de langage possible lié à lemploi des termes "IVG" ou "avortement" seuls (enquête qualitative GINE, Bajos Ferrand 2002) –normativité des propos

4 3 Objectifs de létude COCON : un travail important de formulation des questions se rapportant à lIVG, visant notamment à réduire leffet de normativité ainsi quà diversifier le vocabulaire utilisé pour qualifier lIVG –Tester lhypothèse selon laquelle lutilisation dune formulation moins normative que celles habituellement utilisées améliorera la déclaration –Estimer les erreurs de classement attribuables aux confusions de vocabulaire utilisé pour qualifier lIVG

5 4 Population Enquête COCON (Cohorte Contraception) Enquête socio-épidémiologique de cohorte sur les pratiques contraceptives et le recours à lIVG en France. Échantillon détude 2863 femmes âgées de 18 à 44 ans et vivant en France métropolitaine. Plan de sondage complexe –Tirage au sort des ménages à partir dune base de sondage téléphonique –Sélection dune femme éligible par ménage –Surreprésentation des femmes ayant eu une IVG dans les 5 ans ou une grossesse non prévue dans les 5 ans Déroulement de lenquête 1er entretien téléphonique (sept 2000-janvier 2001) puis entretien de suivi tous les ans pendant 5 ans (dernier entretien fin 2004)

6 5 Questions sur lIVG (1) 4 façons de repérer les IVG En début de questionnaire : un questionnement direct –Avez-vous eu une IVG ou un avortement dans les 5 dernières années? –Dans les 5 dernières années, est-ce qu'un médecin vous a donné un médicament qui s'appelle le RU alors que vous étiez enceinte ? Recueil des caractéristiques sociodémographiques: 1 questionnement sur les antécédents dIVG visant à légitimer le recours à lIVG Beaucoup de femmes en France, sont amenées à interrompre leur grossesse en ayant recours à une IVG (avortement), que ce soit avec des médicaments comme le RU ou par une intervention médicale. Si vous vous êtes déjà trouvée dans cette situation, quel âge aviez- vous la première fois?

7 6 Recueil de la biographie génésique. Pour chaque grossesse était précisée la date et lissue – si lissue de grossesse était une "fausse couche " ou "avortement", la femme précisait : Est-ce que c'était une fausse couche provoquée par un médecin ou bien spontanée ? –elle précisait également: Est-ce qu'un médecin vous a donné un médicament qui s'appelle le RU lors de cette grossesse ? – si lissue de grossesse était une « ITG », la femme précisait : Quelle était la raison de cette interruption thérapeutique de grossesse (ITG) ? Questions de rattrapage : récupérer des IVG non déclarées dans la biographie génésique LIVG ou lavortement dont vous mavez parlé tout à lheure, est-ce une autre grossesse que celle dont vous mavez déjà parlé ? Tout à lheure, vous mavez parlé dune grossesse accidentelle, est-ce une autre grossesse que celles dont vous mavez déjà parlé ? –Si oui, précision de lissue de grossesse Questions sur lIVG (2)

8 7 Effets des formulations de questions sur la déclaration des IVG Comparaison des taux dIVG vie entière dans lenquête COCON "âge 1ère IVG / réponses IVG ou avortement provoqué dans la biographie génésique Comparaison des taux dIVG vie entière dans 3 enquêtes différentes Formulation COCON "âge à la 1ère IVG " / Formulation plus directes (KABP, Baromètre Santé) Confusion de langage et erreurs de classement des IVG Reclassement de chaque grossesse en "IVG" ou "autre issue en tenant compte de lensemble des informations concernant lIVG dans COCON estimation corrigée de la proportion de femmes ayant eu une IVG Estimation de la sous déclaration des IVG dans COCON : comparaison aux statistiques nationales (bulletins) Comparaison sur lannée 1997, tranche dâge 15 à 41 ans Analyse

9 8 Enquête COCON : des écarts destimation réduits –Taux dIVG vie chez les femmes de 18 à 44 ans 14,1% [12,5-15,6] : « âge à la 1ère IVG » 12,7% [11,2-14,2] : Biographie génésique 12,8% [11,4-14,3] : Biographie génésique + questions de rattrapage Enquête COCON / KABP / Baromètre Santé –Taux dIVG vie chez les femmes de 18 à 34 ans sexuellement actives 10,2% [8,7-11,7] : « âge à la 1ère IVG » 12,3%: Baromètre Santé 12,3%: KABP Comparaison des taux dIVG selon différentes formulations de questions : effet de légitimation ?

10 9 Reclassement des femmes ayant eu une IVG au cours de leur vie dans COCON (1) Reclassement 6% de remplacement dune IVG déclarée à la question "âge à lIVG" par une autre issue de grossesse (n=48) 26 Interruption thérapeutique de grossesse 11 fausse couche spontanée 7 Grossesse Extra Utérine 1 fausse couche provoquée 3 naissances 0,6% de rattrapage dIVG non déclarées à la question "âge à lIVG" (n=13)

11 10 Reclassement des femmes ayant eu une IVG au cours de leur vie dans COCON (2) Question "âge à lIVG" utilisant les terminologies IVG ou avortement seules –Valeur prédictive positive de la question « âge à lIVG » = 93% (676/724) – Valeur prédictive négative de la question « âge à lIVG » = 99% (2126/2139) Au final et après reclassement, 689 femmes de ans sont considérées comme ayant eu une IVG dans leur vie : 13,3% [ 11,7- 14,7] Parmi elles 13 emploient les termes fausses couches ou interruption thérapeutique de grossesse pour qualifier lIVG

12 11 Comparaison des taux dIVG vie entière selon différentes formulations de questions Enquête COCON : des écarts destimation réduits (18-44 ans) Enquête COCON / KABP / Baromètre Santé (18 à 34 ans sexuellement actives)

13 12 Estimation de la sous déclaration des IVG dans COCON Une sous estimation de lordre de 40% dans lenquête COCON Comparaison COCON (après reclassement) / statistiques nationales (BIG) 8.1 [ ] COCON / 13.6 (BIG) (Année 1997, femmes âgées de ans)

14 13 Discussion (1) Diversification du vocabulaire : amélioration de la spécificité des déclarations Confusion des termes fausse couche et IVG déjà décrite Ajout d1 ou 2 questions pour préciser les réponses à une 1ère question générale sur lIVG « âge à la 1ère IVG » ­La grossesse sest elle interrompue spontanément ou à la suite dune intervention médicale ? ­Linterruption sest faite suite à la demande de la femme ou suite à une décision médicale (en précisant le motif) 2 conclusions Intérêt de diversifier le vocabulaire utilisé pour qualifier lIVG Seuil de sous déclaration incompressible dont il faut comprendre le sens

15 14 Discussion (2) Un seuil de sous estimation autour de 40 % que semble incompressible –couverture imparfaite de la population cible –Difficultés de parler dévénements socialement peu valorisants Contexte de survenue de lIVG : le sens et le vécu de lIVG pourrait influencer la propension des femmes à en parler La "stigmatisation" sociale nexplique pas tout –Evolution de lacceptabilité sociale sans effet sur la déclaration des IVG –Pas deffet de formulation de questions moins normatives visant à légitimer le recours à lIVG Le phénomène de sous déclaration dévénements de santé nest pas propre à lIVG –Loccultation dévénements de santé sobserve pour des événements reproductifs et médicaux diversifiés Déclarer un événement de santé participe à la construction dune identité de "malade" peu valorisante ?

16 15 Perspectives Apprécier leffet de la "stigmatisation" sociale et celui du phénomène doccultation dun événement de santé –Tester dans une même enquête Sous déclaration des événements de santé ex : comparaison du taux dhospitalisation aux statistiques hospitalières/ enquêtes santé Effet de stigmatisation : méthode des confidentes ou des sœurs ? Comparaison du taux dIVG des femmes interrogées à celui de leur entourage, celui-ci étant estimé indirectement en demandant aux femmes de lenquête si elles ont eu connaissance dun antécédent dIVG dans leur entourage (confidentes ou sœurs)


Télécharger ppt "La sous déclaration des IVG dans les enquêtes en population générale : exemple de lenquête COCON Caroline Moreau, Nathalie Bajos, Jean Bouyer Unité INSERM-INED."

Présentations similaires


Annonces Google