La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

République Islamique de Mauritanie SOUS PROGRAMME DALPHABETISATION EN APPRENTISSAGE DE METIERS (PALAM) POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE PROGRAMME NATIONAL.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "République Islamique de Mauritanie SOUS PROGRAMME DALPHABETISATION EN APPRENTISSAGE DE METIERS (PALAM) POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE PROGRAMME NATIONAL."— Transcription de la présentation:

1 République Islamique de Mauritanie SOUS PROGRAMME DALPHABETISATION EN APPRENTISSAGE DE METIERS (PALAM) POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE PROGRAMME NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DU SECTEUR EDUCATIF (PNDSE)

2 Problématique majeure du développement La problématique majeure du développement en Mauritanie est lampleur et létendue de la pauvreté: Environ 42% de la population vivent en dessous du seuil de la pauvreté et près du 1/3 vit dans lextrême pauvreté; En terme de ménages la proportion des pauvres est de près de 40%, La pauvreté est plus accentuée en milieu rural (3/4 des pauvres vivent en zones rural)

3 Problématique majeure du développement La pauvreté est fortement corrélée au niveau éducatif du chef de ménage, ainsi selon le RESEN: Un individu sans instruction a 30% de chances de se trouver dans le groupe des 20% les plus pauvre, Un individu ayant achevé le fondamental a 9,7% de chance de se trouver dans ce groupe, Si lindividu termine le premier cycle secondaire la probabilité tombe à 5,7%.

4 Problématique majeure du développement Taux de rétention très faible (près de 40% des élèves quittent lécole sans achever le cycle) Taux danalphabétisme environ 38%, Lanalphabétisme est plus marquée chez les femmes que chez les hommes, La carte de lanalphabétisme coincide à peu près avec celle de la pauvreté

5 Objectifs du PALAM Au plan général, le PALAM vise à appuyer les efforts nationaux en matière de lutte contre la pauvreté en contribuant à la généralisation de léducation de base et à léradication de lanalphabétisme en particulier au sein des populations rurales et féminines et ce par laccès: à une alphabétisation fonctionnelle centrée sur le développement des compétences professionnelles, et aux services de micro finance favorisant lauto développement.

6 Objectifs du PALAM Au plan spécifique, le PALAM vise à atteindre les objectifs suivant : Scolariser dans des écoles communautaires de base déducation non formelle enfants non scolarisés ou déscolarisés précoces âgés de 09 à 15 ans, Assurer une alphabétisation fonctionnelle couplée à une formation qualifiante dans des métiers porteurs demplois à jeunes analphabètes de la tranche dâge ans et leur permettre laccès à un microcrédit selon les règles de la finance islamique, Permettre à femmes analphabètes et sans qualification âgées de 24 à 49 ans, daccéder aux opportunités dalphabétisation fonctionnelle, de la formation qualifiante et de financement dactivités génératrices de revenus, Financer par un microcrédit selon les règles de la finance islamique des projets dinsertion à au moins 50% des 3000 jeunes qualifiés et des femmes en activité formées.

7 Stratégies et principes directeurs du PALAM Le PALAM repose sur une approche intégrée, ciblée et participative: Intégration et articulation entre alphabétisation fonctionnelle formation qualifiante appui à linsertion par laccès au microcrédit. Meilleure ciblage des groupes spécifiques et des zones dintervention jugées prioritaires. Approche participative par limplication des groupes cibles, des communautés bénéficiaires et des opérateurs publics et privés à tous les échelons (régional, départemental, communal, local) depuis lidentification des besoins dapprentissage jusquà linsertion et son suivi. Politique du «faire-faire» par le développement des partenariats avec des ONG locales et des associations communautaires pour exécuter les programmes dalphabétisation et de formation qualifiante.

8 Les composantes Composante 1 : Education des déscolarisés et non scolarisés Composante 2 : Alphabétisation Formation qualifiante des jeunes adultes analphabètes (15-24 ans) Composante 3 : Alphabétisation fonctionnelle des femmes actives (24-49 ans) Composante 4 : Accès à la micro finance Composante 5 : Gestion et suivi du programme

9 Composante 1 : Education des déscolarisés et non scolarisés Objectifs : Assurer aux enfants déscolarisés ou non scolarisés une éducation non formelle de base leur permettant : Dintégrer léducation scolaire formelle, ou, Daccéder aux programmes de la FTP Publics cibles : les jeunes déscolarisés ou non scolarisés âgés de 9 à 15 ans

10 Composante 1 : Education des déscolarisés et non scolarisés Programmes dispensés : une version allégée du programme du fondamental préparant à la poursuite de léducation dans le système formel avec un module élémentaire de pré qualification pour une préparation à laccès éventuel à la FTP. Durée des études : 3 à 4 ans déducation

11 Composante 1 : Education des déscolarisés et non scolarisés Opérateurs de la formation : les établissements publics, les ONG et les associations ayant une expérience dans la conduite de programmes similaires Zones dintervention : les régions pauvres présentant les taux de rétention scolaire les plus bas Nombre de bénéficiaires : enfants non scolarisés ou déscolarisés précocement

12 Composante 1 : Education des déscolarisés et non scolarisés Maitrise dœuvre opérationnelle : elle est assurée par le Ministère de lEneignement Fondamental en partenariat avec la Direction de lalphabétisation au MOIEO et en collaboration avec la direction de la FTP au MFPE

13 Composante 2 : Formation qualifiante des adolescents et jeunes adultes analphabètes Objectifs : Répondre aux besoins éducatifs des jeunes adultes analphabètes en leur assurant : un accès équitable à des programmes déducation pour adultes ayant pour objet l'acquisition de connaissances ainsi que de compétences nécessaires à lexercice dune activité économique, et, un appui à linsertion professionnelle par laccès au micro- crédit. Publics cibles : les jeunes adultes analphabètes âgés de 16 à 24 ans

14 Composante 2 : Formation qualifiante des adolescents et jeunes adultes analphabètes Programmes dispensés : un programme comprenant un module dalphabétisation fonctionnelle et un module professionnel préparant à lexercice dun métier. Mise en œuvre selon les modes de lapprentissage ou de lalternance. Durée de la formation : environ 1200 heures de formation

15 Composante 2 : Formation qualifiante des adolescents et jeunes adultes analphabètes Opérateurs : les centres de formation professionnelle, les entreprises des secteurs formels et informel, les ONG et les associations ayant une expérience dans la conduite de programmes similaires. Zones dintervention : les régions les plus pauvres qui présentent les taux dalphabétisation les plus bas. Nombre de bénéficiaires : 3000 jeunes analphabètes âgés de 16 à 24 ans.

16 Composante 2 : Alphabétisation Formation qualifiante des adolescents et jeunes adultes analphabètes Maitrise dœuvre opérationnelle : elle est assurée en partenariat entre la direction de la Formation Technique et Professionnelle et la Direction de lalphabétisation et en collaboration avec la Direction de linsertion responsable de la microfinance.

17 Composante 3 : Alphabétisation fonctionnelle des femmes travailleuses Objectifs : Réduire les inégalités entre genre en matière dalphabétisation et dinsertion socio économique par lamélioration des compétences et des qualifications des femmes adultes analphabètes exerçant une activité économique en leur assurant :. Une alphabétisation fonctionnelle de base, Une qualification professionnelle dans les activités quelles exercent, et, Un appui pour une meilleure efficacité de leur insertion socio économique Publics cibles : les femmes adultes analphabètes occupées, âgés de 24 à 48 ans

18 Composante 3 : Alphabétisation fonctionnelle des femmes travailleuses Programmes dispensés : un programme comprenant un module dalphabétisation fonctionnelle et un module professionnel pour combler les insuffisances de qualification dans lexercice de lactivité économique exercée. Le module professionnel comprendra des compétences en gestion. Durée de la formation : environ 600 heures de formation

19 Composante 3 : Alphabétisation fonctionnelle des femmes travailleuses Opérateurs : les centres de formation professionnelle, les centres dalphabétisation, les entreprises des secteurs formels et informels, les ONG et les associations ayant une expérience dans la conduite de programmes similaires. Zones dintervention : les régions les plus pauvres présentant les taux dalphabétisation les plus bas. Nombre de bénéficiaires : femmes analphabètes âgées de 24 à 48 ans

20 Composante 3 : Alphabétisation fonctionnelle des femmes travailleuses Maitrise dœuvre opérationnelle : elle est assurée en partenariat entre la Direction de lalphabétisation et de léducation des adultes et la Direction de la FTP et en collaboration avec la direction de la promotion féminine et de la Direction de lInsertion

21 Composante 4 : dispositif micro finance Objectifs : contribuer à la réduction de la pauvreté parmi les populations analphabètes et des groupes défavorisés et/ou vulnérables par le financement de petits projets dauto-emploi centrés sur le développement local au profit des jeunes et adultes bénéficiant des programmes 2 et 3. Publics cibles : les jeunes adultes analphabètes âgés de 16 à 24 ans ainsi que les femmes adultes analphabètes occupées, âgés de 24 à 49 ans ayant bénéficiés dun programme dalphabétisation fonctionnelle et de formation qualifiante

22 Composante 4 : dispositif micro finance Zones dintervention : les régions les plus pauvres présentant les taux dalphabétisation les plus bas. Nombre de bénéficiaires : 50 à 60% des effectifs des bénéficiaires des programmes 2 et 3 Modalités dintervention : conformément à un manuel de procédures à élaborer Maitrise dœuvre opérationnelle : la Direction de linsertion en partenariat avec des IMF sélectionnées suivant un appel doffres national parmi les agences agréées par la BCM.

23 Principes stratégiques dintervention La mise en œuvre du programme repose sur les principes suivants : Lentrée par la demande lentrée par la famille La stratégie du « faire faire » Lapproche intégrée Le partenariat et la mise en synergie Le renforcement des capacités La concentration dans des sites pour un meilleur impact

24 Etat de mise œuvre La mise en œuvre du programme a souffert dimportants retards et est encore à ses débuts : Le lancement du programme a eu lieu en mai 2011 Lunité de gestion a été mise en place en grande partie La plupart des études son dans un stade avancé du processus de réalisation La construction des salles de classes et lacquisition des équipements sont en cours La sélection des opérateurs de formation est au stade du lancement de lAMI

25 Contraintes et difficultés de mise œuvre Plusieurs contraintes ont été rencontrées dans lexécution du programme dont on peut citer notamment : Lourdeur et faible maîtrise des procédures de passation des marchés (nouveau code national, directives BID) causant plusieurs erreurs et retards dans le processus de mise en œuvre Retard important dans le lancement des études préalables dont certaines (étude du milieu, manuels de procédures) conditionnent la plupart des autres activités. Retard dans la mise en place des fonds prévus sur le budget de lEtat, entravant ainsi la mise en œuvre des activités prévues dans ce cadre dont notamment limportant volet « communication ». Procédure prévue par les documents du programme pour le recrutement des experts de lunité de gestion (SIG et MFI) inadaptée (firmes au lieu de consultants individuels),

26 Recommandations Il sagit surtout dalléger les procédures qui rendent les délais dexécution très longs en prenant à lavenir les mesures suivantes : Assurer une meilleure préparation des dossiers (TDR, DAO, DDP) et ce avant même la signature ou la mise en vigueur de la convention de financement de telle sorte que les activités peuvent être aussitôt exécutées en gagnant sur les procédures de préparation et de lancement, Fixer des seuils dexamens au-dessous desquels il ne sera pas nécessaire de demander lavis à priori du bailleur, Sassurer de lexistence de spécialistes de passation de marchés ou prévoir leur disponibilité dans le cadre du programme.


Télécharger ppt "République Islamique de Mauritanie SOUS PROGRAMME DALPHABETISATION EN APPRENTISSAGE DE METIERS (PALAM) POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE PROGRAMME NATIONAL."

Présentations similaires


Annonces Google