La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Teachers Programme Intro aux AccélérateursD. Brandt 1 Les Accélérateurs: la physique sans les mathématiques D. Brandt, CERN.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Teachers Programme Intro aux AccélérateursD. Brandt 1 Les Accélérateurs: la physique sans les mathématiques D. Brandt, CERN."— Transcription de la présentation:

1 Teachers Programme Intro aux AccélérateursD. Brandt 1 Les Accélérateurs: la physique sans les mathématiques D. Brandt, CERN

2 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 2 Quelques généralités …

3 Les Unités: Lélectronvolt (eV) Lélectronvolt (eV) est lénergie acquise par un électron qui passe, dans le vide, dun point à un autre ayant une différence de potentiel de 1 Volt. 1 eV = Joule On utilise aussi fréquemment lélectronvolt pour exprimer les masses daprès E=mc 2 : 1 eV/c 2 = kg Teachers Programme D. Brandt 3 Intro aux Accélérateurs

4 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 4 Quest-ce quun accélérateur ? Une machine pour accélérer des particules ! Comment ? Plusieurs possibilités, mais le principe de base est simple:

5 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 5 Machines linéaires idéales (linacs) Avantages: un seul passage intensité élevée Inconvénients: un seul passage énergie finale Energie disponible : E c.m. = m. (2+2 ) 1/2 = (2m.(m+E)) 1/2 avec = E/E 0 E Target

6 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 6 Meilleure solution pour E c.m Energie disponible : E c.m. = 2m = 2E avec = E/E 0 Avantage: Intensité élevée Inconvénients: un seul passage dimensions ! e-e- e+e+

7 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 7 Conserver les particules… Idée de base: conserver les particules dans la machine. Passer dune machine linéaire à une machine circulaire: courbure nécessaire besoin de Dipôles!

8 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 8 Machines circulaires (E c.m. ~ (mE) 1/2 ) Cible fixe: cyclotron large dipôle, design compact, B = constant basse énergie, un passage! B variable, petits aimants, haute énergie Cible fixe: synchrotron RF

9 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 9 Collisionneurs (E c.m. =2E) Collisionneurs: électron – positron proton - antiproton Collisionneurs avec particules identiques (p.ex. p-p) impliquent davoir deux chambres à vide séparées. Les faisceaux se retrouvent dans une chambre commune autour des expériences Ex: LHC 8 régions dintéractions possibles 4 expériences actives

10 Colliders (e + - e - ) et (p – p) LEP LHC Teachers Programme D. Brandt 10 Intro aux Accélérateurs

11 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 11 Dynamique transverse

12 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 12 Dynamique du faisceau (1) Pour décrire la dynamique, chaque particule est caractérisée par: Sa position le long de la machine: s Sa quantité de mouvement: p Sa position horizontale: x La pente horizontale de sa trajectoire à cette position: x Sa position verticale: y La pente verticale de sa trajectoire à cette position : y c.a.d. un domaine à six dimensions: (s, p, x, x, y, y)

13 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 13 Dynamique du faisceau (2) Dans un accélérateur conçu pour opérer à E nom, toutes le particules ayant les paramètres (s, E nom, 0, 0, 0, 0) vont circuler au centre de la chambre à vide. Ce sont les particules idéales. Les difficultés commencent lorsque: Nous introduisons des aimants dipôlaires Lénergie E E nom or (p-p nom /p nom ) = p/p nom 0 Lun des paramètres x, x, y, y 0

14 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 14 Machines circulaires: Dipôles B Mécanique classique: Equilibre entre deux forces Force de Lorentzforce centrifuge F = e.(v x B)F = mv 2 /ρ evB = mv 2 /ρ Rigidité magnétique: Bρ = mv/e = p/e Relation aussi valide pour le cas relativiste si la quantité de mouvement mv est remplacée par la quantité de mouvement relativiste p p = m 0.c.( )

15 Dipôles (1): Teachers Programme D. Brandt 15 Intro aux Accélérateurs

16 Dipôles (2): Teachers Programme D. Brandt 16 Intro aux Accélérateurs

17 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 17 Machine circulaire idéale: Négligeant les pertes dues à la radiation Négligeant la force de gravitation La particule idéale circulerait au centre de la machine pour toujours! Malheureusement: la réalité est différente! Gravitation: y = 20 mm en 64 msec! Alignement de la machineOuverture physique limitée Mouvements du solErreurs de champs Mauvaise énergie des particules et/ou (x, x) inj (x, x) nominale Erreur dans la force des aimants (alimentation et calibration) Besoin de Focalisation!

18 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 18 Focalisation avec des quadrupôles F x = -g.x F y = g.y Force augmente linéairement avec le déplacement. Malheureusement, leffet est opposé dans les deux plans (H and V). Rappel: ce quadrupôle est focalisant dans le plan horizontal mais défocalisant dans le plan vertical !

19 Quadrupôles: Teachers Programme D. Brandt 19 Intro aux Accélérateurs

20 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 20 Propriétés de la focalisation … Un quadrupôle procure leffet recherché dans un plan… mais leffet opposé dans lautre plan! Est-ce vraiment intéressant?

21 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 21 Focalisation à gradients alternés Idée de base: Alterner les QF et les QD QF QD

22 QFQDQFQDQFQDQF QDQF QDQF QD Teachers Programme D. Brandt 22 Intro aux Accélérateurs Focalisation à gradients alternés

23 Focalisation à gradients alternés: Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 23 Les particules pour lesquelles x, x, y, y 0 oscillent donc autour de la particule idéale … et les trajectoires restent confinées à lintérieur de la chambre à vide !

24 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 24 Pourquoi un effet global focalisant? Purement intuitif: x1x1 x2x2 x 1 < x 2 F x QDQF Démonstration rigoureuse très simple !

25 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 25 Le concept de la cellule FODO L 4 L Une oscillation complète en 4 cellules 90 / cellule = 90 QDQFQDQFQDQFQDQFQD QF

26 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 26 Machines circulaires (sans erreurs!) La machine est composée dune répétition périodique de cellules: Lavance de phase par cellule peut être modifiée, dans chaque plan, en modifiant la force des quadrupôles. BD B FL La particule idéale suivra une trajectoire particulière, qui se ferme sur elle-même après un tour: cest lorbite fermée. Les autres particules vont osciller autour de cette orbite fermée. Le nombre doscillations pour un tour complet est appelé le Tune Q de la machine (Qx et Qy).

27 Maille régulière: lArc Teachers Programme D. Brandt 27 Intro aux Accélérateurs

28 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 28 La fonction (s): La fonction est lenveloppe autour de toutes les trajectoires des particules circulant dans la machine. La fonction a un minimum aux QD et un maximum aux QF, garantissant un bilan positif de focalisation dans la maille. Cest donc une fonction périodique (répétition de cellules). Ces oscillations sont appelées mouvement betatronique ou oscillations betatroniques. ( ) 1/2

29 Pourquoi introduire cette fonction? Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 29 La fonction β est fondamentale car elle est directement liée aux dimensions du faisceau (quantité mesurable!): Dimension du faisceau [m] x,y (s) = (. x,y (s)) 1/2 Lemittance ε est une caractéristique de la qualité du faisceau (mesure de combien les particules séloignent de la trajectoire idéale). Cest un invariant pour une énergie donnée. ε = propriété du faisceau β = propriété de la machine (quads) σ (IP) = 17 μm at 7 TeV ( =0.55 m)

30 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 30 Particules Off momentum: Ce sont les particules qui ne sont pas idéales, dans le sens où elles nont pas la bonne énergie, c.à.d. toutes les particules avec p/p 0 Que se passe-t-il pour ces particules dans les aimants ?

31 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 31 Particules off momentum ( p/p 0) Si p/p > 0, les trajectoires sont moins courbées dans les dipôles elles devraient séloigner du centre! Si p/p < 0, les trajectoires sont plus courbées dans les dipôles elles devraient se rapprocher du centre ! Effet dans les Dipôles Non! Il sétablit un équilibre avec les forces stabilisatrices des quadrupôles p/p>0 p/p<0 p/p=0 D(x)

32 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 32 Particules off momentum ( p/p 0) Si p/p > 0, les particules sont moins focalisées Q plus petit! Effet dans les Quadrupôles Si p/p < 0, les particules sont plus focalisées Q plus grand! Q=Q 0 QQ 0 Particules avec momentum différent ont un tune différent Q=f( p/p)!

33 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 33 La chromaticité Q La dépendance du tune en fonction du momentum a une importance fondamentale pour la stabilité du faisceau. Cette dépendance est décrite par la chromaticité de la machine Q: Q = Q / ( p/p) Particules avec ( p/p) différents auraient donc des tunes Q différents. Et alors… ? Malheureusement: Pour des raisons de stabilité, la chromaticité doit être contrôlée et corrigée très précisèment.

34 Teachers ProgrammeIntro aux AccélérateursD. Brandt 34 Les sextupôles (SF and SD) Un sextupôle SF « ajoute » de la focalisation pour les particules avec p/p > 0, et la « diminue » pour p/p < 0. La chromaticité est corrigée en ajoutant un sextupôle après chaque quadrupôle de la maille. x x 2 x x 2

35 Sextupôles: SPS Teachers ProgrammeD. Brandt 35Intro aux Accélérateurs

36 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 36 Correction de la chromaticité:QFQFQFQFQFQDQDQDQDQDSF1SD1SF2SD2SF1SD1SF2SD2SF1 SD1 Leffet non-désiré des sextupôles sur les particules ayant déjà lénergie nominale peut être évité en groupant les sextupôles en « familles ». Nr. de familles: N = (k. 180 / ) = Entier p.ex. 180 / 90 = 2

37 Stabilité transverse du faisceau: Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 37 Nous avons vu, quapparemment, les valeurs des tunes Q x et Q y devaient être choisies et contrôlées de façon très précises. Pourquoi? Q x = Q y = LHC in collision:

38 Teachers ProgrammeIntro aux AccélérateursD. Brandt 38 Valeurs interdites pour Q x,y Une erreur dans un dipôle produit un changement de la pente de la trajectoire (kick) qui a toujours le même signe! Tune Q entier = N B Interdit! Les perturbations sadditionnent! Tune Q demi-entier = N O.K. pour erreur dans un dipôle! La perturbation sannule après chaque tour!

39 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 39 Valeurs interdites pour Q x,y Une erreur dans un quadrupôle donne un kick dont le signe dépend de x Tune Q demi-entier = N Interdit ! Lamplitude de loscillation augmente constamment! First turn: x>0 Second turn: x<0 Tune 1/3 dentier serait o.k. pour un quadrupôle, mais pas pour un sextupôle…

40 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 40 Diagramme des tunes pour leptons: QxQxQxQx QyQyQyQy Valeurs des tunes (Qx et Qy) qui sont interdites pour éviter des résonnances. Plus lordre de la résonnance est bas, plus la résonnance est dangereuse.

41 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 41 Diagramme des tunes pour protons Les particules ont une certaine distribution en énergie, le paquet de particules est donc représenté par une surface dans le diagramme plutôt que par un point. LHC

42 Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 42 Résumé pour les plans transverses: Une particule est décrite par sa position et sa pente (x, x) and (y, y) La trajectoire circulaire est obtenue avec des dipôles. Les particules sont maintenues ensemble grâce aux quadrupôles. Les particules éxécutent des oscillations betatroniques autour de lorbite fermée. Le nombre de ces oscillations par tour (le tune Q) doit être choisi très précisément afin déviter les résonances. Lavance de phase par cellule ( ) peut être modifiée avec les quadrupoles. La chromaticité naturelle de la machine (<0) est corrigée avec les sextupoles.

43 Où en sommes-nous? Teachers ProgrammeIntro aux Accélérateurs D. Brandt 43 Nous avons vu toute la dynamique transverse du faisceau et nous savons que, essentiellement, la machine est composée dune répétition périodique de dipôles, quadrupôles et sextupôles. Que nous manque- t-il encore? Un système pour accélérer les particules Un système pour avoir des collisions efficaces


Télécharger ppt "Teachers Programme Intro aux AccélérateursD. Brandt 1 Les Accélérateurs: la physique sans les mathématiques D. Brandt, CERN."

Présentations similaires


Annonces Google