La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

TAI DE STATISTIQUES FABRE MAXIME, LEPOT FLORIAN, URBANEJA DORIAN.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "TAI DE STATISTIQUES FABRE MAXIME, LEPOT FLORIAN, URBANEJA DORIAN."— Transcription de la présentation:

1 TAI DE STATISTIQUES FABRE MAXIME, LEPOT FLORIAN, URBANEJA DORIAN

2 PLAN Présentation de lobjet de létude I - Les jeunes des consommateurs particuliers II - Les risques liés à cette consommation III - Analyse des résultats

3 CHOIX DE LÉTUDE Population des 12 – 25 ans Population large et aux caractéristiques différentes Etude nous concernant Etude ciblée sur certains critères Etude sur la consommation et les risques quelle entraîne en fonction des divers « classes »

4 I – LES JEUNES DES CONSOMMATEURS PARTICULIERS A) Une consommation différente suivant lâge et le sexe du consommateur B) Linfluence de lenvironnement

5 A) UNE CONSOMMATION DIFFÉRENTE SUIVANT LÂGE ET LE SEXE DU CONSOMMATEUR Une consommation des substances psycho-actives A gauche, un essai, à droite, une consommation régulière Des différences suivant le sexe et lâge

6 Autre problème récurrent des jeunes concerne la nutrition; à savoir essentiellement: La sous-nutrition voir lanorexie La malnutrition, problème plus que récurrent chez les étudiants ayant des causes diverses Pourcentage de malnutrition suivant différentes tranches dâge et suivant le sexe Age % G1516,81721,829, ,932,431 % F1314,71619,824,732,131,729,82824,9

7 Cette malnutrition alliée à dautres éléments tels que le grignotage peut entraîné à de lobésité Grignotage entre les repas suivant le sexe et lâge âge %h1527,93541,743,853,257, %f2029,83744,949,656,46054,849,247,3

8 B) LINFLUENCE DE LENVIRONNEMENT Lenvironnement dans lequel évoluent les jeunes a un Impact important sur leur consommation En terme dalimentation: Graphique de la proportion dobèse en fonction du milieu

9 En terme de substances psycho-actives, le lieu joue également un rôle important comme le montre ces graphiques:

10 II - LES RISQUES LIÉS À CETTE CONSOMMATION A) Les risques de la malnutrition B) Les risques de la drogue et des médicaments C) Risques de lalcool

11 A) LES RISQUES DE LA MALNUTRITION Surcharge pondérale à lorigine de 7,8% des décès Daprès lINSEE ¼ des décès lié à lhypertension dû à la malnutrition de même que les 65% des décès liés à lhypercholestérolémie

12 B) LES RISQUES DE LA DROGUE ET DES MÉDICAMENTS Médicaments Essentiellement des antipsychotiques Deux enquêtes: Etude sur le poids menée sur les 3 premiers mois de prise : Etude sur une dyskinésie tardive menée sur 4ans : Population ayant pris des antipsychotique Nombre denfants ayant vu leur poids augmenter Nombre denfants nayant eu quasiment aucun changement En pourcentage62%38% Population ayant pris des antipsychotique Nombre denfants ayant été atteint de dyskinésie tardive Nombre denfants nayant eu quasiment aucun changement En pourcentage19.7%80.3%

13 Potentiel destructeur des drogues: SomatiquePsychiqueSocialMaternel Alcool (si abus)*** Tabac*** *** Cannabis***** Cocaïne*** Héroïne*** ** Produits dopants*** ??? Ecstasy*** ??? Hallucinogènes???******** Légende : * faible, ** moyen, *** fort, ??? peu étudié PoumonsFoieCoeurCerveauDigestif Alcool *** Tabac*** Cannabis*** ** Cocaïne*** ** Héroïne * * *** (dents) Ecstasy *** Hallucinogènes ???

14 Loffre thérapeutique résidentielle fait lobjet dune statistique dont voici les résultats:

15 C) RISQUES DE LALCOOL Evolution des taux de décès chez les hommes pour les 3 causes directement liées à lalcool depuis 1981 Evolution des taux de décès chez les femmes pour les 3 causes directement liées à lalcool depuis 1981

16 Problème liés à lalcool apparaissent beaucoup plus tard Risque immédiat coma éthylique

17 III – ANALYSE DES RÉSULTATS A) Phénomène de société et rite dinitiation sociale B) Condition de vie C) Vie active future

18 A) PHÉNOMÈNE DE SOCIÉTÉ ET RITE DINITIATION SOCIALE Consommation dalcool a diminué tandis que celle des drogues a augmenté Phénomène social Plus lâge est avancé, plus il y a de consommation Expérience nouvelle

19 B) CONDITIONS DE VIE Conditions de vie influencent alimentation Difficile détablir des relations entre environnement familial et consommations de substances psycho-actives Stress examens entraîne consommation de neuroleptiques

20 C) VIE ACTIVE FUTURE En reprenant létude précédente sur la drogue, on constate que la part de population dans les centres de prise en charge est essentiellement constituée dindividus ayant un âge supérieur à 30 ans : Plus les individus consomment tôt plus ils seront enclins à poursuivre dans cette voie à lâge adulte.


Télécharger ppt "TAI DE STATISTIQUES FABRE MAXIME, LEPOT FLORIAN, URBANEJA DORIAN."

Présentations similaires


Annonces Google