La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le suivi à long terme: entre subjectivité et objectivité PD Dr Juan Ruiz Service dendocrinologie diabétologie et métabolisme CHUV Lausanne.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le suivi à long terme: entre subjectivité et objectivité PD Dr Juan Ruiz Service dendocrinologie diabétologie et métabolisme CHUV Lausanne."— Transcription de la présentation:

1 Le suivi à long terme: entre subjectivité et objectivité PD Dr Juan Ruiz Service dendocrinologie diabétologie et métabolisme CHUV Lausanne

2 Le lien entre léducation thérapeutique et le suivi du patient Sommes nous dans les mêmes référentiels ? Oui et Non

3 Caminante Antonio Machado Caminante, son tus huellas el camino, y nada más; caminante, no hay camino, se hace camino al andar. Al andar se hace camino, y al volver la vista atrás se ve la senda que nunca se ha de pisar. Caminante, no hay camino, sino estelas en la mar

4 Etude sur des patients avec tentative de suicide

5 0 risque Faible risque Moyen risque Haut risque Pronostic écrit par le médecin juste après linterview du patient Valeur prédictive positive 23% J Psy Research 2000,34:261

6 18 différentes sortes de sourires, mais un seul exprime la joie vraie

7 FACIAL CODING SYSTEM Eckman Friesen 1978 Code du visage du médecin prédiction juste : 82% Activation périorbitaire: 91% Durée du regard: 86% Chez le médecin Chez le patient Mouvements de la bouche plus intense: 91% Regard vers le bas: 83%

8 sensations Représentations Imagination Souvenirs, etc affects Rationnel La médecine scientifique

9 sensations Rationnel Une autre médecine affects Représentations Imagination Souvenirs, etc

10 Léducation thérapeutique les 4 axes selon lOMS ET Permettre au patient dacquérir et de conserver les capacités et les compétences qui les aident à vivre optimalement leur vie avec leur maladie. Cest un processus permanent intégré dans les soins. Centrée sur le patient et implique des activités organisées de sensibilisation, dinformation, dapprentissage de lauto- gestion et de soutien psychologique, concernant la maladie et le traitement. Elle vise à aider les patients et leurs familles à comprendre la maladie et le traitement, coopérer avec les soignants, vivre plus sainement et maintenir ou améliorer leur qualité de vie.

11 Les compétences à acquérir par le patient Faire connaître ses besoins, déterminer des buts en collaboration avec les soignants, informer lentourage Comprendre, sexpliquer Repérer, analyser, mesurer Faire face, décider Résoudre un problème de thérapeutique quotidienne, de gestion de sa vie et sa maladie Pratiquer, faire Adapter, réajuster Utiliser les ressources du système de soins, faire valoir ses droits R. Gagnaire, JF DIvernois

12 Quest ce que la médecine ? « Quoi quon en dise, la médecine, même celle de notre siècle, nest une science: elle est un ensemble de savoirs et de pratiques ayant pour but le traitement des malades ainsi que la conservation et lamélioration de la santé. » L.L. Lambrichs, La vérité médicale «.., il nexiste pas en médecine une vérité unique mais une multitude de vérités dans des champs spécifiques et limités, quil importe de définir-, … »

13 Dautres définition de la médecine « Medicine is a science of uncertainty and an art of probability. » « In no profession does culture count for so much as in medicine, and no man needs it more than the general practionner. But by the neglect of study of the humanities. which has been far too general, the profession loses a very precious quality » Sir William Osler John Hoptkins Medical School of Oxford

14 Lintelligence aveugle Exposition de gravures M.C. Escher 1956

15 Evidence Based Medicine et la médecine de laccompagnement Doctoring-Caring Problem Solving EBMEvidence Based Patient Choice Problem setting

16 Quest-ce qui ne fonctionne pas ? Vision cloisonnée et causalité locale et linéaire Stratégie thérapeutique Professionnels de santé Education du patient

17

18 Laccompagnement thérapeutique « Marcher avec son compagnon » Cum panis Compagnonnage Entre science et existence Les compangons de la Libération (Sartre) Compagnons dEmmaüs

19 Tu La relation thérapeutique Au commencement était la relation Gaston Bachelard Introduction de: Je et Tu Martin Buber Je Cela Subjectif Objectif CertitudeIncertitude HomogénéitéHétérogénéité

20 Quelles Postures dans lAccompagnement Marie-Françoise Bonicel « Alchimie relationnelle » Les visées de sens (J. Derrida) Communauté de sens La souffrance fait partie de la condition humaine, de lexistence et se traite par lexistence ETRE

21 Quelles Postures dans lAccompagnement Marie-Françoise Bonicel Une posture éthique Ethique suspendueEthique réflexive

22 Quelles Postures dans lAccompagnement Marie-Françoise Bonicel Une conception de la relation Altérité Asymétrie relationnelle (E. Levinas)

23 Quelles Postures dans lAccompagnement Marie-Françoise Bonicel Une constante attitude intérieure personnelle Sajuster Donner des repères Eclairer le chemin Précéder Porter la charge Cheminer à côté Une attention à la distance

24 Quelles Postures dans lAccompagnement La part de lincertitude Savoir inventer, improviser, créer et recréer

25 Quelles Postures dans lAccompagnement Marie-Françoise Bonicel Un accueil de la personne

26 Viktor E. Frankl (III ème école viennoise) Découvrir un sens à sa vie Ed. de lHOMME Recherche de sens: –Tension plutôt quun équilibre interne Raisons de vivre (individu, situation et biographie): –Accomplissement dune œuvre bonne –Faire lexpérience de la bonté, beauté, vérité –Passer par la souffrance assumée (quand elle prend un sens)

27 Evaluation selon le sens de la cohérence les étapes Score de Cohérence Antonovsky Une compréhension globale de lévénement Une conviction de lévénement a un sens Un sentiment de pouvoir gérer 1 2 3

28 La révolution quantique Deux qualités opposées mais complémentaires des des particules élémentaires Le regard dialogique et non dialectique

29 La relation thérapeutique Groupe réflexion sur laccompagnement thérapeutique PS Ethique du suivi Dignité Vulnérabilité Les dimensions de la souffrance Lidentité plurielle Les aspects de la relation Les temporalités La souffrance soignant Construction sociale Maladie et soins Symbolique maladie Sortir de la maladie Représentations Identités professionnelles Manque douverture Institutionalisation Construction de la connaissance médicale Epistémologie des sciences La notion de vérité, de preuve, cause La responsabilité La connaissance JeTu Je Tu Réflexivité

30 Real Life Medicine au CHUV vs étude STENO CHUV : 265 patients diabétiques dépistés pour MC Homme 69%, âge 58 ans, durée du diabète 6 ans, BMI 30.7 Kg/m 2, chol tot. 5.5 mmol/l, HbA1c 8.2%, EUA pathologique 32% Dépistage positif: 25% Coronarographie +: 9.5% Mortalité cardio-vasculaire à 4 ans ? UKPDS risk engine: 7.5 % à 5 ans Mortalité cardio-vasculaire: 1.5%

31 Intensive DM treatment (>1 drug) Any lipid treatment Antiaggregation or anticoagulation Intensive BP treatment (>1 drug)


Télécharger ppt "Le suivi à long terme: entre subjectivité et objectivité PD Dr Juan Ruiz Service dendocrinologie diabétologie et métabolisme CHUV Lausanne."

Présentations similaires


Annonces Google