La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Techniques de désencombrement bronchique dans la mucoviscidose.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Techniques de désencombrement bronchique dans la mucoviscidose."— Transcription de la présentation:

1 Techniques de désencombrement bronchique dans la mucoviscidose

2 Buts Désencombrer les voies aériennes. Ventiler tous les territoires bronchiques.

3 Principes Amener lair en arrière des sécrétions Ventiler les poumons à différents volumes (quantité dair mobilisé) : - « haut volume »=grande quantité - « bas volume » = petite quantité À différents débits (volume/temps) suivant le niveau dencombrement. Drainer les sécrétions proximales puis aller chercher le mucus plus en profondeur

4 Terminologie volumes (quantité dair mobilisée ) « haut débit » = grand volume dair « bas volume » = petit volume dair débits :volume/temps « haut débit» = grand volume dair/temps « bas débit » = petit volume dair/temps

5 Conférence de consensus de Lyon décembre 1994 Ventilation dirigée (Gimenez). AFE (Barthe). Eltgol, ELPr, +/-EDIC (Postiaux). Drainage Autogène (Chevaillier).

6 Le mucus Le mucus pour le fluidifier, est épais il faut: oHydratation. o Aérosols de Pulmozyme.

7 Les bronches La mucoviscidose entraîne un syndrome obstructif se manifestant par: Une diminution de la lumière bronchique par encombrement De linflammation Une instabilité bronchique

8 Linspiration Linspiration est due à une dépression générée par les muscles inspiratoires

9 Lexpiration Au repos, elle est passive: ce nest quun retour à la position déquilibre du thorax. Les bronches restent ouvertes

10 Lexpiration forcée En cas dexpiration forcée, il y a un risque de compression de la bronche, donc un risque de piégeage de lair et des sécrétions

11 Bas volume Haut volume proximal distal

12 Progression du mucus

13

14 Haut volume et flux rapide désencombrement des bronches proximales Bas volume et flux lent désencombrement des bronches distales

15 Vérifier la perméabilité des Voies Aériennes Supérieures (VAS) Mouchage Reniflements Lavage du nez Rhinolaveur

16 Quels volumes ventilatoires? Le niveau du volume inspiratoire est déterminé par différents signaux: Proprioceptif Auditif Tactile

17 Temps inspiratoire Linspiration se fait en 2 temps : Inspiration lente au volume désiré Puis pause inspiratoire à glotte ouverte pour mieux harmoniser la répartition de lair dans les territoires bronchiques, notamment en arrière du mucus

18 Comment souffler ?(1) Chez le petit enfant, la manœuvre est passive. Le MK détermine le niveau du volume ventilatoire

19 Comment souffler? (2) Chez le grand enfant et ladulte, le patient doit être capable de moduler ses volumes et ses débits, guidé en cela par le MK

20 Toux et expectorations Toux à bon escient et à minima : lutter contre les quintes de toux Toux provoquée : « au bon moment » : pour évacuer ou pour vérifier lencombrement Encourager le patient à cracher pour permettre lévaluation des sécrétions

21 Accessoires adjuvants Ceinture élastique Flutter Spirométrie incitative

22 Techniques adjuvantes Aérosols Gymnastique Posturale Relaxation Activités Physiques et Sportives Hydratation Adhésion au traitement médicamenteux

23 Lexpiration à dautres volumes Lors dune expiration forcée, apparaît la notion de point dégale pression (PEP). A ce niveau, il y a une augmentation de la vitesse des particules. On peut faire varier le niveau des PEP par variation du volume inspiré

24 Techniques de désencombrement bronchique dans la mucoviscidose

25 Buts Désencombrer les voies aériennes. Ventiler tous les territoires bronchiques.

26 Principes Amener lair en arrière des sécrétions. Ventiler les poumons - à différents volumes (quantité dair mobilisée) : « haut volume »=grande quantité; « bas volume » = petite quantité -À différents débits (volume/temps) suivant le niveau dencombrement. Drainer les sécrétions proximales puis aller chercher le mucus plus en profondeur.

27 Terminologie volumes (quantité dair mobilisée ) « haut volume »=grande quantité dair « bas volume » = petite quantité dair débits :volume/temps « haut débit» = grande volume dair/temps « bas débit » = petite volume dair/temps

28 Conférence de consensus de Lyon décembre 1994 Ventilation dirigée (Gimenez). AFE (Barthe). Eltgol, ELPr, +/-EDIC (Postiaux). Drainage Autogène (Chevaillier).

29 Le mucus Le mucus est épais pour le fluidifier, il faut: o Hydratation. o Aérosols de Pulmozyme.

30 Les bronches: La mucoviscidose entraîne un syndrome obstructif se manifestant par: Une diminution de la lumière bronchique par encombrement De linflammation Une instabilité bronchique

31 Linspiration Linspiration est due à une dépression générée par les muscles inspiratoires

32 Lexpiration. Au repos, elle est passive: ce nest quun retour à la position déquilibre du thorax. Les bronches restent ouvertes.

33 Lexpiration forcée: En cas dexpiration forcée, il y a un risque de compression de la bronche; donc un risque de piégeage de lair et des sécrétions.

34 Bas volume Haut volume distal proximal

35 PROGRESSION DU MUCUS

36

37 Haut volume et flux rapide désencombrement des bronches proximales. Bas volume et flux lent désencombrement des bronches distales

38 Vérifier la perméabilité des Voies Aériennes Supérieures (VAS) Mouchage. Reniflements. Lavage du nez, rhinolaveur

39 Quels volumes ventilatoires? Le niveau du volume inspiratoire est déterminé par différents signaux: Proprioceptif Auditif Tactile

40 Temps inspiratoire Linspiration se fait en 2 temps: Inspiration lente au volume désiré. Puis pause inspiratoire à glotte ouverte pour mieux harmoniser la répartition de lair dans les territoires bronchiques, notamment en arrière du mucus.

41 Comment souffler ?(1): Chez le petit enfant, la manœuvre est passive. Le MK détermine le niveau du volume ventilatoire.

42 Comment souffler? (2): Chez le grand enfant et ladulte, le patient doit être capable de moduler ses volumes et ses débits, guidé en cela par le MK.

43 Toux et expectorations: Toux à bon escient et à minima : lutter contre les quintes de toux Toux provoquée : « au bon moment » : pour évacuer ou pour vérifier lencombrement Encourager le patient à cracher pour permettre lévaluation des sécrétions.

44 Autres techniques: Ceinture élastique. Flutter. Spirométrie incitative.

45 Techniques adjuvantes Aérosols Gymnastique Posturale Relaxation Activités Physiques et Sportives Hydratation Adhésion au traitement médicamenteux

46 Lexpiration à dautres volumes: Lors dexpiration forcée, apparaît la notion de points dégale pression (PEP). A ce niveau, il y a une augmentation de la vitesse des particules.On va faire varier le niveau des PEP

47 Ordre du jour xxxx

48 Xxxx xxxx


Télécharger ppt "Techniques de désencombrement bronchique dans la mucoviscidose."

Présentations similaires


Annonces Google