La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Michel FALCHIER Pôle recherche appliquée Chambres dAgriculture de Bretagne Les leviers d'une protection des cultures efficace.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Michel FALCHIER Pôle recherche appliquée Chambres dAgriculture de Bretagne Les leviers d'une protection des cultures efficace."— Transcription de la présentation:

1 Michel FALCHIER Pôle recherche appliquée Chambres dAgriculture de Bretagne Les leviers d'une protection des cultures efficace

2 lundi 19 mai 2014 Source IFEN

3 lundi 19 mai 2014 Introduction Agronomie Biologie Machinisme Génétique Chimie Aujourdhui Agronomie Biologie Machinisme Génétique Chimie Demain

4 lundi 19 mai 2014 Agronomie -Rotation et assolements -Couverture permanente du sol -Travail du sol (profondeur) -Dates de semis -Déchaumage -Couverts végétaux / interculture -Fertilisation Biologie -Connaissance des cycles des pestes -Modèles de prédiction -Confusion -Auxiliaires de culture -Gestion des bords de champs -Stimulation de défenses -Vaccins -Homéopathie -Allélopathie Machinisme -Outils de désherbage mécanique -Automatisation - Robots -Précision du guidage – pilotage GPS -Ramassage des menues pailles -Simplification du travail du sol Génétique -Tolérance variétale -Port des plantes cultivées -Génomie Chimie -Connaissance des produits (spectre) -Optimisation de la dose -Association de produits (mini doses) -Rôle des adjuvants -Conditions dapplication -Choix des buses Introduction

5 lundi 19 mai Lutte contre les Pestes endémiques (telluriques) - mauvaises herbes - parasites du sol - limaces - maladies des racines et du pied (piétins, fusarium, …) Techniques de lutte - rotations - génétique - travail du sol - interculture - allélopathie - gestion des bordures des parcelles (entrées privilégiées) Introduction

6 lundi 19 mai 2014 Nombre de plantes adultes Nombre de plantes jeunes Stock semencier profond Stock semencier superficiel enfouissement Taux de levée Production semencière remontée mortalité Efficacité herbicide Introduction : Évolution d une population dadventices

7 lundi 19 mai Lutte contre les Pestes épidémiques - insectes volants - maladies foliaires - adventices à diffusion anémophile Techniques de lutte - maillage du paysage - confusion - piégeage - génétique - gestion des bordures des parcelles Introduction

8 lundi 19 mai Les traitements « Parapluie » ou de confort - régulateurs de croissance - déchaumage chimique systématique - traitements des abords Techniques de lutte - grilles danalyse de risque « Utiliser les grilles destimation des risques non pas pour déclencher le traitement, mais pour faire sorte que cela narrive plus » Introduction

9 lundi 19 mai 2014 intrants + _ + rendement _ Attention aux mirages Suppression des intrants de confort Système de culture intégrée Optimisation des applications Érosion des intrants résistances Progrès Techniques Substitution Les intrants inutiles Introduction

10 lundi 19 mai marge _ Suppression des intrants de confort Système de culture intégrée Optimisation des applications Érosion des intrants résistances Progrès techniques Substitution Les intrants inutiles intrants Introduction _

11 lundi 19 mai Optimiser chacune des applications 2. Modifier ses itinéraires techniques 3. Agir sur son système de production Les leviers d'une protection des cultures efficace Agronomie Biologie Machinisme Génétique Chimie Aujourdhui Agronomie Biologie Machinisme Génétique Chimie Demain

12 lundi 19 mai Optimiser chacune des applications Agronomie Biologie Machinisme GénétiqueChimie La bonne dose au bon moment. Le choix de la variété. Un matériel en état : tout le travail du Crodip depuis Le déclenchement du traitement : bulletin de santé du végétal, observations, outils daide à la décision. De bonnes conditions dapplication en fonction du mode daction du produit. Le choix du produit

13 lundi 19 mai 2014 Courbe de réponse Fongicide sur blé – 2008 Variétés peu sensibles – conduite en ITK3 Prix du blé à 16 /q Écart maximum entre traité et non traité = 30 à 50 Q/ha IFT Optimiser chacune des applications

14 lundi 19 mai 2014 Rennes Saint Méloir des Ondes Evolution de lhygrométrie au cours de la journée 1. Optimiser chacune des applications

15 lundi 19 mai 2014 Tous traitements confondus - 26 % Euros / hectare Moyenne 35 Agroculture GEDA 1. Optimiser chacune des applications Source : groupes agroculture GEDA dIlle et Vilaine - Année 2007 Coût de la protection phytosanitaire dun hectare de blé

16 lundi 19 mai Optimiser chacune des applications. Le choix du produit lapplication dune association de produits cumule les IFT sans modifier nécessairement la quantité totale de substance active AUXO 0.75 l / ha = CALLISTO 0.5 l / ha + CADELI 0.5 l / ha

17 lundi 19 mai Modifier ses itinéraires techniques Agronomie Biologie Machinisme GénétiqueChimie. Itinéraires à bas niveau dintrants (sur céréales mais aussi Colza). Rôle essentiel de la rusticité variétale. Utilisation de techniques alternatives à la chimie - binage - Contans sur Colza - stimulateurs de défense des plantes - prédateurs (trichogrammes /pyrale)

18 lundi 19 mai 2014 Désherbage des céréales 2. Modifier ses itinéraires techniques

19 lundi 19 mai 2014 Dilution par les prairies Changer de stratégie Introduire du mécanique Ipu + antidicot puis antigraminées Mésomax Antidicot à 3 feuille puis Mésomax 1.6 à à à 1.0 ? Parcelles très propres :rotations semis plus tardif Il sagit bien de changer le système fourrager, et non pas de déplacer le problème sur dautres parcelles désherbage du blé Attention à maintenir le niveau des parcelles non engagées au niveau de la référence du territoire

20 lundi 19 mai 2014 Lutte contre le pâturin annuel Parcelle propre Chambre d Agriculture d Ille et Vilaine - Martigné Ferchaud désherbage du blé

21 lundi 19 mai 2014 Bédée Ille-et-Vilaine 2003 Efficacité de quelques désherbants désherbage du blé

22 lundi 19 mai 2014 Graminées viséesDose dARCHIPELDose dATLANTIS Pâturin annuel ou commun50 à 100 gr + huile100 à 200 gr + huile Folle avoine, Ray-grass150 gr + huile300 gr + huile Chiendent, Avoine à Chapelets200 à 250 gr + huile400 à 450 gr + huile A la dose la plus faible lefficacité antidicot est très insuffisante et nécessite un complément tel que du FIRST ou du CHAMOIS à 0.8 l /ha. Il est à noter une bonne efficacité sur gaillet gratteron de ces produits à la dose médiane. A cette dose le complément antidicot nest généralement plus utile. Efficacité des mésomax sur les graminées désherbage du blé

23 lundi 19 mai 2014 Graminées viséesARCHIPEL + FIRST IFT Pâturin annuel ou commun50 à 100 gr + huile0.8 l0.6 à 0.8 Folle avoine, Ray-grass150 gr + huilePeu utile0.6 Chiendent, Avoine à Chapelets200 à 250 gr + huile Pas utile0.8 à 1 ATLANTIS Pâturin annuel ou commun100 à 200 gr + huile 0.8 l0.6 à 0.8 Folle avoine, Ray-grass300 gr+ huilePeu utile0.6 Chiendent, Avoine à Chapelets400 à 450 gr + huile Pas utile0.8 à 1 Utilisation des mésomax en programme désherbage du blé

24 lundi 19 mai 2014 Désherbage du maïs 2. Modifier ses itinéraires techniques

25 lundi 19 mai 2014 désherbage du maïs Dilution par les prairies Changer de stratégie Introduire du mécanique Attention à maintenir le niveau des parcelles non engagées au niveau de la référence du territoire Prélevée puis post levée Deux post levée 1.40 à à 1.33 Pré ou post levée puis binage Désherbage mixte 0.60 à à 0.25 Il sagit bien de changer le système fourrager, et non pas de déplacer le problème sur dautres parcelles

26 lundi 19 mai 2014 Résultats du réseau désherbage du maïsRésultats du réseau désherbage du maïs Produits en prélevée avec ou sans rattrapage Produits en prélevée avec ou sans rattrapage Produits en post levée : un ou deux passages Produits en post levée : un ou deux passages CALLISTO 0.5 MIKADO 0.5 MILAGRO 0.5 EQUIP 1 Troisième larron + + CALLISTO 0.3 MIKADO 0.3 MILAGRO 0.3 EQUIP désherbage du maïs

27 lundi 19 mai 2014 Le troisième larronLe troisième larron Booster lefficacité du couple Mika MilaBooster lefficacité du couple Mika Mila Compléter le spectre defficacitéCompléter le spectre defficacité Bromoxynils EMBLEM, SAXO, … CADELI PEAK Renouées, Mercuriales, Atriplex, Véroniques, Pensées Vivaces Hormones BANVEL 4S STARANE 200 KART CAMBIO désherbage du maïs

28 lundi 19 mai 2014 Sans rattrapageAprès rattrapage Désherbage du Maïs avec prélevée Notation defficacité globale échelle Arvalis – institut du végétal Source : groupe désherbage du maïs

29 lundi 19 mai 2014 Les mélanges à trois produits Réseau dessai 2007

30 lundi 19 mai IFT Désherbage de post levée Réseau dessai

31 lundi 19 mai 2014 La meilleure date dintervention Réseau dessai 2009

32 lundi 19 mai 2014 Conditions expérimentales

33 lundi 19 mai 2014 Positionnement des interventions Doubles applications : CALLISTO MILAGRO 0.5 (IFT = 0.66 X 2)

34 lundi 19 mai 2014 Quelle dose en interventions tardive CALLISTO MILAGRO 0.7 (IFT = )

35 lundi 19 mai 2014 Prélevée Postlevée Postlevée précoce semislevée4 feuilles6 feuilles Postlevée IFT régional 1.66 Définir pour chaque stratégie de désherbage lI.F.T. le plus bas désherbage du maïs

36 lundi 19 mai modalités Compilation des essais 2007 à 2010 IFT régional

37 lundi 19 mai modalités 58/67 32/61 29/61 9/67 48 % 52 % 87 % Pré - levée IFT régional 13 %

38 lundi 19 mai modalités 18/2215/29 14/294/22 48 % 52 % Post – levée précoce IFT régional 18 % 82 %

39 lundi 19 mai modalités 101/114109/112 13/114 3/ % 3 % 89 % Post – levée stricte IFT régional 97 %

40 lundi 19 mai 2014 Conclusion Conditions de bonne efficacité Adventices Points forts Adventices Difficiles IFT accessibl e Pré - levée Sol frais ou 5 à 10 mm de pluie dans la semaine P S D Véroniques Autres graminées Renouées Atriplex 1.0 à 1.2 Post - levée précoce Sol frais Mauvaises herbes jeunes P S DLevées tardives Renouées 1.0 à 1.2 Post - levée stricte Mauvaises herbes jeunes Mélange 3 produits Graminées (toutes) Véroniques Renouée des oiseaux 0.8 à 1.0 Binage Sol sec et soleil (Hygrométrie > 60%) Toutes dans linter-rang Toutes sur le rang Levées tardives 0.6 à 0.8 Désherbinage 0.25

41 lundi 19 mai 2014 Les bas volumes Technique inspirée des stratégies « betteravières » qui consiste à associer différents produits à petites doses, en passant à des stades très jeunes des mauvaises herbes, avec des volumes de bouillies de moins de 50 litres par hectare. Le T G V B (Tramat, Goltix, Végélux, Bétanal) Le concept s étend à dautres cultures (Maïs, Blé) et à dautres problématiques que le désherbage, en particulier les fongicides. Il sest également enrichi de ladjonction dun certain nombre dingrédients dont la liste nest pas encore exhaustive.

42 lundi 19 mai 2014 Les bas volumes bas volume : 50 l deau /ha + 3 kg/ha EXOTOP l/ha HUILE + 0.1% AGRAL l/ha PAICITRON Résultats de lessai de Chateauneuf du Faou

43 lundi 19 mai 2014 Prélevée désherbage mixte Postlevée précoce semislevée4 feuilles8 feuilles Intérêt du binage dans les stratégies de désherbage du Maïs binage IFT régional 1.66 IFT 0.8 IFT 0.6 IFT 0.25

44 lundi 19 mai 2014 Parcelle propre Efficacité sur trois ans des techniques alternatives Source : Station expérimentale de Crécom Techniques alternatives de désherbage Notation defficacité globale échelle Arvalis – institut du végétal

45 lundi 19 mai 2014 Des techniques à coûts comparables désherbage du maïs

46 lundi 19 mai 2014 Rôle des rotations et de linterculture 2. Modifier ses itinéraires techniques

47 lundi 19 mai 2014 Infestation des parcelles en fonction de l historique Maïs Chambre d Agriculture d Ille et Vilaine - M. FALCHIER Absence de graminées. Quelques pieds. Parcelles infestées

48 lundi 19 mai 2014 La durée denfouissement joue plus sur la viabilité des graines que la profondeur Les autres facteurs : la rotation Couverture par la Digitaire en maïs en fonction de la rotation Source : Crécom – Chambres dAgriculture de Bretagne Jouer sur la rotation pour limiter les graminées

49 lundi 19 mai 2014 Déchaumage superficiel : levées de graminées Repousses de bléRay grass plantes /m² déchaumage 2 cm fin déchaumage 4cm + rappui déchaumage 5 cm chaume nu les plantes détruites dans linterculture ne sont plus à gérer dans la culture (Boigneville ) En non labour : rigueur impérative dans linterculture ! multiplier les déchaumages ou faux semis pour faire lever et détruire dans linterculture

50 lundi 19 mai 2014 Interculture (pour éliminer les adventices développées) Réaliser des faux-semis à 5-7 cm maximum - créer une structure « moyennement fine » - intervenir sitôt la récolte de la culture 95% des levées ont lieu dans les 5 premiers cm du sol Attendre 2 à 3 semaines avant les intervention(s) suivante(s) Avant et/ou après le labour Risques de trop affiner le sol Risques / vivaces

51 lundi 19 mai 2014 Travail du sol et évolutions de la flore Maîtrise des mauvaises herbes dans le système TechniqueDicots annuelles Graminées annuelles VivacesObservations Rotation -TAD graminées -Implantation vivaces -Sélection flore Travail du sol simplifié -Enfouissement graines -Enfouissement organes vivaces Qualité du désherbage -Efficacité désherbage vivaces fortement lié à la rotation Interaction avec la rotation

52 lundi 19 mai 2014 Semis décalés (céréales) Favoriser un écart de développement en faveur de la culture : semis plus tardif (+15j) Semis du 22/10/04Semis du 14/11/04 Ray grass / m² diminution de 60 % Idem pour les espèces à germination automnale (gaillet) Source : Arvalis Veiller à obtenir un développement suffisant avant gel ! (pertes importantes à la levée, pour semis de décembre 2009)

53 lundi 19 mai 2014 Source : Arvalis Semis décalés (maïs) Faisabilité variable, selon le nombre de Jours Agronomiquement Disponibles en climat océanique …

54 lundi 19 mai 2014 Conduite Itk 2 Raisonnée Itk 3 À bas niveau dintrants Densité de semis Visant 220 à 250 pieds levés - 40 % azote Grille des bilans fractionné en trois passages Grille des bilans moins 30 unités (suppression de lapport tallage) désherbageAdapté à la flore présente fongicide2 ou 3 passages1 ou 2 passages régulateurCycocel CLaucun 7 ou 8 passages4 ou 5 passages InsecticideSuivi des avertissements agricoles -100 euros - 5 quintaux 2. Itinéraires à bas niveau dintrants

55 lundi 19 mai 2014 En faveur de litinéraire raisonné En faveur de litinéraire bas niveau dintrants Écart de marge brute entre ITK 3 et ITK euros en faveur de lITK 3 Blé à 10 /q 2. Itinéraires à bas niveau dintrants

56 lundi 19 mai 2014 En faveur de litinéraire bas niveau dintrants En faveur de litinéraire raisonné + 25 euros en faveur de lITK 2 Blé à 20 /q Écart de marge brute entre ITK 3 et ITK 2 2. Itinéraires à bas niveau dintrants

57 lundi 19 mai Agir sur son système de production -Utiliser tous les leviers précédents -Modifier les assolements afin dalterner semis de printemps et dautomne -Part de lherbe dans le système fourrager -Utiliser linter culture comme levier (déchaumages, couverts)AgronomieBiologieMachinismeGénétiqueChimie

58 lundi 19 mai 2014 Aujourdhui et demain Optimisation des conditions dapplication des produits Moyens de lutte biologique Robots de désherbage Désherbage mécanique (au moins partiel) Génétique et tolérance variétale Systèmes de culture innovants


Télécharger ppt "Michel FALCHIER Pôle recherche appliquée Chambres dAgriculture de Bretagne Les leviers d'une protection des cultures efficace."

Présentations similaires


Annonces Google