La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Niveaux de risques et traitement des endoscopes : Evaluation du risque lié aux ATNC C. Gautier CCLIN Sud-Ouest Octobre 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Niveaux de risques et traitement des endoscopes : Evaluation du risque lié aux ATNC C. Gautier CCLIN Sud-Ouest Octobre 2009."— Transcription de la présentation:

1 Niveaux de risques et traitement des endoscopes : Evaluation du risque lié aux ATNC C. Gautier CCLIN Sud-Ouest Octobre 2009

2 Risque infectieux et dispositif médical : la théorie Le niveau de risque infectieux lié à un acte invasif conditionne le choix dun dispositif médical et son mode de traitement Haut risque = usage unique stérile ou procédé de stérilisation adapté, à défaut désinfection de haut niveau, Risque médian = désinfection de niveau intermédiaire, Risque bas = désinfection de bas niveau. La criticité dun DM est estimée en fonction du site anatomique de destination de ce DM

3 Destination Classement du matériel Niveau de risque infectieux potentiel Niveau de traitement requis Introduit directement dans le système vasculaire ou dans une cavité stérile. Par exemple : - Instruments chirurgicaux,Implants, pinces à biopsie, arthroscopes... CritiqueHaut risque UU stérile, Stérilisation à défaut Désinfection de haut niveau En contact avec muqueuse ou peau lésée. Par exemple : - Endoscopes souples. Semi-critique Risque médian Désinfection de niveau intermédiaire Ne touche pas le malade ou touche sa peau intacte. Par exemple : - Tensiomètre, Tables, Lit. Non critiqueRisque bas Désinfection de bas niveau Classement du matériel et niveau de traitement requis

4 Risque infectieux et dispositif médical : la théorie le niveau de traitement des DM tient également compte de lémergence des ESST Avant 2001 : prise en compte du risque lié aux ATNC en cause dans les ESST « classiques » Emergence de la forme variante de MCJ (vMCJ) liée à lexposition par voie alimentaire à lagent de lESB

5 Prévention de la transmission des ATNC: Mesures préconisées pour le traitement des DM (1) Circulaire DGS/DHOS n°138 du 14 mars 2001 relative aux précautions à observer lors de soins en vue de réduire les risques de transmission dagents transmissibles non conventionnels et circulaire n°435 du 23 septembre 2005 relative aux recommandations pour le traitement des dispositifs médicaux utilisés chez les sujets ayant reçu des PSL provenant de donneurs rétrospectivement atteints de vMCJ mise en œuvre du plus haut niveau de précaution compatible avec le DM utilisé en fonction des caractéristiques du patient, de lacte et du tissu concerné usage unique préconisé pour tout matériel en contact avec les tissus à risque, dès lors que la qualité et la sécurité des soins sont assurées traçabilité

6 Prévention de la transmission des ATNC: Mesures préconisées pour le traitement des DM (2) Etape dinactivation des ATNC nécessaire lorsque le DM a été utilisé pour un acte à risque Inactivation en même temps que stérilisation ou désinfection si le procédé dinactivation utilisé est efficace sur les agents classiques.

7 Prévention de la transmission des ATNC: Mesures préconisées pour le traitement des DM (3) Classement des procédés dinactivation Groupe I : fixant linfectiosité (aldéhydes, chaleur sèche, éthanol...) inefficaces (peroxyde d hydrogène, UV...) Groupe II : efficacité partielle (acide péracétique, autoclavage 121°C 30 min, soude 0,5M 30 min ou eau de Javel 0,5% 15 min suboptimales...) Groupe III : efficacité importante (eau de Javel à 2%, soude 1M, autoclavage à 134°C-18 minutes) Groupe IV: efficacité maximale (inactivation combinée chimique et physique) Destruction par incinération

8 Prévention de la transmission des ATNC: Mesures préconisées pour le traitement des DM (4) Quel que soit le procédé dinactivation : importance de létape de nettoyage « le matériel est soigneusement nettoyé » double nettoyage le plus précocement après usage détergent sans aldéhyde, pas nécessairement alcalin… Problématique du nettoyage : évaluation de la détergence...

9 1. Patients sans caractéristique particulière (Catégorie 1) 2. Patients présentant des facteurs de risque individuels dESST classique (Catégorie 2) : - t raités par l'hormone de croissance extractive (avant 1988) - antécédents familiaux de maladies à prions - antécédent d'intervention neurochirurgicale avec ouverture de la dure mère ou dexploration cérébrale invasive (sauf intervention réalisée en France à partir du 01/01/95) 2bis. Patients receveurs de PSL issus du sang de donneurs atteints de vMCJ : facteur de risque de vMCJ (Circ. N°435 du 23/09/05) - informés individuellement Evaluation des niveaux de risque des patients Interrogatoire Information par le patient

10 ATNC : Niveaux de risque des patients Patients receveurs de PSL issus du sang de donneurs atteints de vMCJ Avis dexpert (CTINILS, CSHPF) : sujets potentiellement à risque : catégorie 2 de la circulaire n°138 risque comparable aux receveurs dhormone de croissance mais répartition tissulaire différente : les formations lymphoïdes sont considérées comme des tissus à risque au même titre que le SNC, l œil, le nerf optique Rapport « Evaluation du risque de transmission de lagent Creutzfeldt-Jakob par le sang et ses composants » (Afssaps, nov.2004)

11 ATNC : Niveaux de risque des patients Patients receveurs de PSL issus du sang de donneurs atteints de vMCJ Contexte : publication dun deuxième cas probable de transmission de lagent du vMCJ par transfusion chez un patient britannique notification des 8 ème, 9 ème et 12 ème cas français de vMCJ : tous trois ayant été donneurs de sang à plusieurs reprises Information : personnes informées par courrier risque signalé dans le dossier médical Procédure de traitement : procédure du groupe IV pour les DM en contact avec le SNC, lœil le nerf optique et les formations lymphoïdes organisées comportant des centres germinatifs

12 Patients suspects ou atteints (Catégorie 3) : – Apparition récente, progressive, sans rémission dau moins : - un signe neurologique* - associé à des troubles intellectuels** ou psychiatriques*** après élimination de toute autre cause. * myoclonies, troubles visuels, cérébelleux, pyramidaux, extrapyramidaux, ataxie ** ralentissement psychomoteur, démence *** dépression, anxiété, apathie, comportement de retrait, délire Prévention de la transmission des ATNC Notion dacte à risque (5)

13 CHOIX DE LA PROCEDURE DE TRAITEMENT

14

15 Conclusion : quelles données recueillir avant de réaliser un acte dendoscopie ? Rechercher les signes cliniques évocateurs dun patient suspect ou atteint (catégorie 3) Si doute : vis dun neurologue Réfléchir au bénéfice/risque lié à la réalisation de lendoscopie Les facteurs de risques ? (catégorie 2) La procédure dentretien des endoscopes pour les patients avec facteur de risque est identique à celle pour un patient sans facteur de risque… sauf si patient ayant reçu des PSL de donneur vMCJ

16 Conclusion : quelles données recueillir avant de réaliser un acte dendoscopie ? Tracer labsence ou la présence des signes cliniques évocateurs dun patient suspect ou atteint Tracer facteurs de risques (catégorie 2) à discuter… patient ayant reçu des PSL dun donneur vMCJ

17

18 Données nationales, InVS (01/09/09) Suspicions MCJ MCJ iatrog Autre MCJ vMCJ vMCJ Total MCJ signalées sporadiq. hormone MCJ génétique certain ou probable dcd croiss iatrogène dcd probable non dcd dcd dcd dcd

19 Données nationales, InVS (01/09/09)

20 Emergence de la forme variante de MCJ (vMCJ) liée à lexposition par voie alimentaire à lagent de lESB (Données InVS au 01/09/09) + 7 en vie (GB) = 165 (jvr 2008) + 1 en vie (Fr) = 25 (sept 2009)

21 Gaines de protection à usage unique pour dispositifs médicaux réutilisables : recommandations dutilisation Haut Conseil de santé publique Commission spécialisée sécurité sanitaire CTINILS Rapport du 14 décembre 2007

22 Recommandations dutilisation dune gaine de protection : principes généraux

23 Recommandations dutilisation : Mise en place dune gaine de protection

24 Recommandations dutilisation : Retrait dune gaine de protection (1/2)

25 Recommandations dutilisation : Retrait dune gaine de protection (2/2)


Télécharger ppt "Niveaux de risques et traitement des endoscopes : Evaluation du risque lié aux ATNC C. Gautier CCLIN Sud-Ouest Octobre 2009."

Présentations similaires


Annonces Google