La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LArchitecture: le temple grec Le plan du temple grec LOrdre du temple grec: le terme Ordre dorique, ordre ionique, ordre corinthien Exemples.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LArchitecture: le temple grec Le plan du temple grec LOrdre du temple grec: le terme Ordre dorique, ordre ionique, ordre corinthien Exemples."— Transcription de la présentation:

1 LArchitecture: le temple grec Le plan du temple grec LOrdre du temple grec: le terme Ordre dorique, ordre ionique, ordre corinthien Exemples

2 LOlympe, demeure des Dieux grecs…

3 LAcropole dAthènes

4 Le temple grec Les Grecs commencent à bâtir leurs temples en pierre dans le VIIème siècle avant J.C.. Le plus ancien temple conservé est lancien temple dArtémis à Corfou, érigé vers 600 avant J.C.. Le temple grec est la demeure de la divinité à laquelle il est consacré, et abrite son « idole ». Il est destiné à être vu du dehors. Une colonnade entoure la partie centrale, formant ainsi un écran entre le monde extérieur et lespace sacré, réservé au clergé. Les rites sacrificiels se pratiquent sur lautel placé à lextérieur. Le plan des temples grecs est majoritairement rectangulaire. Lintérieur est subdivisé en deux salles dimportance inégale: le vestibule ou le pronaos, et la cella ou naos, qui abrite la divinité.

5 Le temple grec est la demeure de la divinité à laquelle il est consacré, et abrite son « idole ». Il est destiné à être vu du dehors. La reconstruction des figures colossales de Phidias (Zeus et Athena Partenos) tels que disposés à lépoque.

6 Lorigine du plan du temple grec: le mégaron (salle royale) mycénien Le plan des temples grecs est majoritairement rectangulaire. Il dérive du mégaron, salle royale mycénienne (salle daudience avec la salle du trône, un vestibule et un portique avec deux colonnes);

7 Les plans des temples grecs peuvent varier selon la dimension du bâtiment, mais ont des caractéristiques fondamentales semblables. Lintérieur est subdivisé en deux salles dimportance inégale: le vestibule ou le pronaos, et la cella ou naos, qui abrite la divinité. Si une colonnade forme la façade nous disons que ce temple est prostyle, si les colonnades ont été ajoutées des deux côtés, amphiprostyle. Si une colonnade fait le tour de lédifice, comme cest le cas dans les plus grands temples, nous appelons cette colonnade péristyle, et le temple est alors dit périptère… Le Plan du temple grec

8 Les ordres des temples grecs Le terme « ordre » concerne les éléments en élévation dun temple grec. Nous parlons aussi de « style » qui dérive de stylos, colonne, car lutilisation dun type de colonne défini, définit aussi les autres éléments constructifs du temple, et un rapport de proportions entre ces différents éléments. Dans larchitecture des temples grecs nous distinguons lordre dorique, lordre ionique et lordre corinthien.

9 Les ordres (le style) ne concernent pas les plans des temples, mais juste les parties « en élévations », notamment les colonnes (avec leur base, fût, chapiteau), lentablement (larchitrave et la frise) quelles soutiennent et le fronton.

10 Les chapiteaux des trois ordres grecs: le chapiteau dune colonne dorique se compose déchine en forme de coussin et dabaque en frome de dalle carrée. La colonne ionique est ornée de volutes, alors que les feuilles dacanthe frisent la colonne corinthienne. Les Chapiteaux des colonnes des trois ordres grecs échineabaque volutes

11 Pour en savoir plus: Apparition des ordres grecs selon larchitecte romain Vitruve (Ier siècle avant J.C.): Suivant Vitruve, les architectes grecs, ayant remarqué que le pied de lhomme était la sixième partie de la hauteur du corps, transportèrent cette proportion dans leurs colonnes: « Quelle que fut la grosseur dune colonne à son pied, ils lui donnèrent une hauteur sextuple, y compris le chapiteau. Cest ainsi que la colonne dorique prit l'empreinte des proportions, de la force et de la beauté du corps de lhomme. » Plus tard, voulant élever un temple à Diane, les Grecs cherchèrent à instaurer un nouvel ordre : ils lui donnèrent quelque chose de la grâce de la femme et portèrent la hauteur des colonnes à huit diamètres, afin que celles-ci paraissent plus sveltes. Ils y ajoutèrent des bases avec des enroulements, à limitation des chaussures et ils placèrent des volutes au chapiteau pour représenter les grandes boucles de la chevelure, rejetée à gauche et à droite du visage. Des cannelures furent creusées le long du fût imitant les plis dune robe. Ces colonnes constituent lordre ionique. Le troisième ordre, que nous appelons corinthien, imite la grâce dune jeune fille, considère Vitruve. À ces trois ordres, les Romains vont en ajouter encore deux, qui sont lordre toscan et lordre composite, dont nous allons parler avec larchitecture romaine.

12 La colonne dorique est sans base, son fût est composé de tambours qui sont cannelés. Son chapiteau se compose déchine (« coussin») et dabaque carré. Sur les colonnes repose lentablement: larchitrave, la frise et la corniche, qui se dédouble pour encadrer le fronton. La frise dans les temples doriques est une suite de triglyphes et de métopes. La sculpture architecturale occupait le fronton et les métopes.

13 Le fût des colonnes ioniques est plus élancé et repose sur une base (« les chaussures »), le chapiteau est en forme de volutes (« la coiffure »). La frise est une bande continue (alors que la frise de lordre dorique est divisée par les triglyphes et les métopes).

14 Ordre corinthien Ne se distingue du style ionien que par la forme de ses chapiteaux, à feuilles dacanthe et pousses en volutes. Cest lordre le plus récent, apparu vers la fin du VIème siècle, dabord comme ornement intérieur des temples doriques et ioniques.

15 Exemples de temples grecs À retenir: Dorique: Parthénon (Vème siècle avant J.C., lAcropole dAthènes) Ionique: LÉrechtéion (Vème siècle, lAcropole dAthènes)

16 Lordre dorique Lordre dorique est le plus ancien des trois ordres de larchitecture grecque. Il apparaît vers le milieu du VI e siècle av. J.C. La colonne dorique a de six fois son diamètre de haut. Elle est sans base et cannelée. Son chapiteau se compose déchine (« coussin») et dabaque carré. La frise est subdivisée en triglyphes et métopes. Parmi les bâtiments doriques les plus célèbres, le temple dArtémis (île de Corfou, Grèce, vers 600 avant J.C.), le temple de Neptune à Paestum en Italie et le Parthénon à Athènes.

17 Exemples de temples doriques: Temple dArtémis, île de Corfou, vers 600 avant J.C. (Gorgone flanquée de deux lions du fronton)

18 Exemple de temples dorique: Paestum, Italie, Le temple de Poséidon, vers 460 avant J.C.

19 Paestum, Le temple de Poséidon, vers 460 avant J.C., vue méridionale.

20 Temples doriques: Paestum, Italie, « La Basilica », vers 500 avant J.C. et le temple de Poséidon, vers 460 avant J.C.

21 LExemple le plus connu de temple dorique: Le Parthénon, lAcropole dAthènes, Vème siècle avant J.C. Parthénon ( avant J.C.) bâti sous Périclès sur la colline de lAcropole. Temple dorique, amphiprostyle périptère (8/17). Architectes : Ictinos et Callicratès.

22 Les temples de lAcropole, colline sacrée au-dessus dAthènes dont les temples plus anciens ont été détruits par les Perses en 480, sont reconstruits sous Périclès, à la fin du Vème siècle avant J.C. Le plus grand de ces temples est le Parthénon, dédié à la virginale Athéna.

23

24 LExemple le plus connu de temple dorique: Le Parthénon, lAcropole dAthènes, Vème siècle avant J.C. Parthénon ( avant J.C.) bâti sous Périclès sur la colline de lAcropole. Temple dorique, amphiprostyle périptère (8/17). Architectes : Ictinos et Callicratès.

25 Plan du Parthénon ( avant J.C.): amphiprostyle périptère (8/17) Architectes : Ictinos et Callicratès. Le Parthénon est un temple dorique amphiprostyle (six colonnes) périptère (8/17), avec pronaos et opisthodome raccourcis et adyton.

26 Le Parthénon est lillustration parfaite de larchitecture classique dorique, aux proportions considérés idéales de la section dor, et marque lapogée de lart classique grec.

27 Section dor, rectangle dor, nombre dor, ϕ=1,618… = ϕ=1,618…

28 Dans le style dorique aussi: Les Propylées, la monumentale porte dentrée de lAcropole dAthènes, construits après le Parthénon (Vème siècle av. J.C.) par larchitecte Mnésiclès (ici reconstruction).

29 Ordre ionique Plus récent, lordre ionique apparait au VIème siècle avant J.C. en Grèce ionienne, il est plus rare en Grèce continentale, mais nous le voyons dans les temples bâtis sur lAcropole dAthènes. Le plan des temples du style ionique nest pas aussi déterminé que celui de lordre dorique, et laisse plus de liberté à larchitecte. Lexemple le plus célèbre est lÉrechtéion, érigé au Vème siècle sur lAcropole dAthènes: ici façade est.

30 Exemple de temple ionique: Érechtéion, Vème siècle avant J.C., lAcropole dAthènes, façade est

31 Le plan des temples du style ionique nest pas aussi déterminé que celui de lordre dorique, et laisse plus de liberté à larchitecte:ici le plan de lÉrechtéion sur lAcropole dAthènes:

32 Érechtéion, lAcropole dAthènes, Vème siècle av. J.C., vu du sud-ouest: les colonnes en forme de femmes de la façade sud sappellent les cariatides.

33 Cariatides, colonnes en formes de figures féminines: exemple de la façade sud de Érechtéion, lAcropole dAthènes, Vème siècle avant J.C.

34 Ordre corinthien Ne se distingue du style ionien que par la forme de ses chapiteaux, à feuilles dacanthe et pousses en volutes. Cest lordre le plus récent, apparu vers la fin du VIème siècle, dabord comme ornement intérieur des temples doriques et ioniques.

35 Cest à lépoque romaine que la chapiteau corinthien deviendra le chapiteau le plus couramment utilisé, comme ici, dans ce Temple de Sybille, Tivoli Ier siècle avant J.C. Athènes, Monument à Lysicrates, IVème siècle avant J.C., le plus ancien exemple

36 Temple de Sybille, Tivoli Ier siècle avant J.C. Larchitecture grecque va stagner durant les trois siècles qui séparent la fin de la guerre de Péloponnèse de la conquête romaine, justement à cause de la rigidité des règles imposés par les styles. Il faudra attendre lépoque romaine pour enrichir ce répertoire de formes décoratives de nouveaux éléments constructifs: larc, la voûte, la brique, le ciment…

37 Les Romains vont ajouter encore deux ordres aux trois ordres grecs, qui sont lordre toscan et lordre composite (colonnes doriques au rez-de- chaussée, ionique au premier étage, corinthiennes au second), dont nous allons reparler avec larchitecture romaine. Exemple dordre composite de larchitecture romaine: Le Colisée, Ier siècle après J.C.

38


Télécharger ppt "LArchitecture: le temple grec Le plan du temple grec LOrdre du temple grec: le terme Ordre dorique, ordre ionique, ordre corinthien Exemples."

Présentations similaires


Annonces Google