La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ALAT Aviation Légère de l’Armée de Terre Les Galdiv (2e partie)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ALAT Aviation Légère de l’Armée de Terre Les Galdiv (2e partie)"— Transcription de la présentation:

1 ALAT Aviation Légère de l’Armée de Terre Les Galdiv (2e partie)
Ami(e) Internaute, Ce diaporama, continuant la série débutée avec les unités de l’ALAT en Algérie, est consacré au Galdiv 3. Pour tout ce qui concerne l’ALAT, des origines à nos jours (historiques, insignes, aéronefs), vous pouvez aussi consulter le site : http.//www.alat.fr Merci aux propriétaires des photos dont les noms apparaissent entre parenthèses. N'hésitez pas à faire circuler ce diaporama. Sans restriction ! Vos précisions et compléments seront les bienvenus Bien cordialement. Christian Malcros

2 3e GROUPE D'AVIATION LEGERE DIVISIONNAIRE - GALDIV 3 -
Le 1er avril 1961, le GALAT N°2, installé sur le terrain de Baden-Oos en république fédérale d'Allemagne, prend la dénomination de groupe d'ALAT de la 3e division (1). Premier groupe a être créé au sein des nouvelles divisions 59, il est en fait la première unité de combat aéromobile de l'ALAT. La mission du groupe est la reconnaissance et la recherche de renseignements sur l'adversaire, l'appui feu dans la lutte antichar et le transport de personnel ou de matériel au profit de la 3e division. A sa formation, il se trouve en possession de trente et un aéronefs, la plupart hérités du GALAT N°2. Cette nouvelle unité semble avoir été organisée de la façon suivante: un peloton d'observation avec cinq Djinn et dix Nord N3400, provenant de la réserve ministérielle; un peloton de reconnaissance avec quatre Alouette II. Le 1er juin, le peloton d'hélicoptères de manœuvre est constitué, alignant dix WS-55, venant de l'EA.ALAT par voie routière. Il reverse 10 Piper L-18C à l'EA.ALAT du Luc, par voie aérienne, 1 L-21 et 7 NC 856 à la maintenance centrale. En juillet, le peloton de liaison qui vient de percevoir deux avions MH 1521 Broussard forme avec les NC 856 l'ossature du DETALAT-CCFFA qui vient d'être créé à Baden-Oos. En fin de mois trois Alouette II renforcent le peloton de reconnaissance. Puis, en septembre, la dotation passe maintenant à quarante et un appareils dont certains sont en fait détachés à Baden. ../.. (1) DM n° 3972/EMA/I.OS du 1er mars 1961.

3 Au mois d'octobre 1961, deux Alouette II sont également prélevées au profit du DETALAT CC-FFA qui, le 1er décembre, prend enfin ses appareils en compte. Ainsi, le Galdiv 3 perd ses NC 856 Norvigie et ses Broussard. Les Djinn, quand à eux, sont reversés au Galdiv 1. Le 2 janvier 1963, un détachement permanent est mis en place à Fribourg aux ordres du capitaine Garnier. Il s'agit d'un peloton de liaison avec trois Alouette II. Le 5 septembre 1966, le Galdiv 3 quitte le terrain de Baden-Oos pour s'implanter sur l'ancienne base aérienne 253 de Fribourg. Cette base prend le nom de Navelet en Le 21 mars 1970, elle est rebaptisée base Chaudessolle, du nom de son premier chef de corps, mort en service aérien commandé le 27 juin 1967. Au premier trimestre 1969, l'arrivée des Alouette II SA-318C Astazou et Alouette III modernise et renforce le parc d'hélicoptères. En juillet 1970, les H-19 sont reversés à la CRALAT de Nancy. L'EHM, officiellement créée le 1er août est mise en sommeil. Elle doit attendre le mois de juin de l'année suivante pour percevoir ses premiers Puma. Le 1er septembre 1973, un détachement de douze Puma est mis en place à Friedrichshafen. Il forme l'ossature du GALCA 2, créé le 1er août En février 1974, l'arrivée des premières SA 341F Gazelle entraîne le retrait progressif des Alouette II Astazou. La deuxième EHL est créée le 1er août 1976. L'EHM est dissoute le 29 juin 1977 à Fribourg et ses six Puma sont affectés à l'EA-ALAT pour y former le groupe de manœuvre, stationné à Aix-les-Milles. Le 21 juin 1978, sur la base Chaudessolle à Fribourg, a lieu la cérémonie de dissolution du Galdiv 3, effective officiellement le 31 août. Ses éléments entrent alors dans la composition du 2e RHC. Deux Gazelle sont affectées à l'EA.ALAT et au Detalat CC-FFA de Baden. Quatre Alouette II partent pour l'ES.ALAT de Dax et deux SA 341F Gazelle vont au 12e GHL. Les huit Alouette III et les dix Gazelle restantes sont destinées au 2e RHC. Christian Malcros

4 Patrouille d'Alouette II (photo Christian Janniaud).

5 DETACHEMENT DU PELOTON DE LIAISON DU GALDIV 3
Capitaine GARNIER Robert 2 janvier 1963 au 24 mai 1963 Capitaine BARON mai 1963 à septembre 1966 CHEFS DE CORPS GALDIV 3 Chef d'escadrons CHAUDESSOLLE Bertrand 1er avril 1961 au 5 novembre 1963 Chef d'escadron COFFRAND André 6 novembre 1963 au 7 novembre 1965 Lt-colonel LE ROY Armand 8 novembre 1965 au 9 novembre 1967 Chef d'escadron de BERMONDET de CROMIERES Pierre 10 novembre 1967 au 5 novembre 1969 Chef d'escadron CHARRIER Bernard 6 novembre 1969 au 30 juin 1972 Lt-colonel HANRION Paul 1er juillet 1972 au 18 juillet 1974 Lt-colonel BROISSAND Armand 19 juillet 1974 au 29 juillet 1976 Chef de bataillon BOUCHARD Charles 30 juillet 1976 au 31 août 1978

6 Peloton de Commandement et des Services
puis Escadrille de Commandement et des Services Créé le 1er avril 1961 à Baden, le peloton déménage en septembre 1966 à Fribourg avec l'ensemble de l'unité. Il devient escadrille en Le 31 août 1978 l'escadrille est dissoute pour former l'ECS du 2e RHC. Capitaine DALLOIS Yves 30 octobre 1960 au 31 mai 1961. Capitaine GARNIER Robert 1er juin 1961 au 12 septembre 1961 Lieutenant MAIGRET Teddy 13 septembre 1961 au 31 mars 1962 Capitaine MAIGRET Teddy 1er avril 1962 au 31 janvier 1963. Capitaine BIGOT Jean 1er février 1963 au Capitaine LE BOULC'H Jean 1964

7 Avitaillement d'une Alouette III, le 17 avril 1969, à Bitche (photo SHAT).

8 Peloton d'Observation Créé le 1er avril 1961 à Baden-Oos, par changement de dénomination de l'escadrille avion du GALAT 2, le Peloton d'Observation, aux ordres du capitaine Navereau, comprend dix Nord 3400, provenant de la réserve ministérielle. En août 1964, ils seront rejoint par des Cessna L-19E. Le 5 septembre 1966, le GALDIV 3 quitte le terrain de Baden-Oos pour s'implanter sur l'ancienne base aérienne 253 de Fribourg. Les Nord 3400 sont retirés en mars 1967 suivis un an plus tard par les L-19E, voyant ainsi la disparition du peloton avions. Capitaine NAVEREAU André 1er mai 1961 au 15 mars 1962. Capitaine HENRY René 16 mars 1962 au 17 janvier 1963. Capitaine PIERRE André 18 janvier 1963 au 31 mai 1963. Capitaine STUDER Pierre 1er juin 1963 au

9 Nord 3400 n°114, codé APC, en visite à Buc en 1961 (photo collection Christian Malcros).

10 Peloton de Liaison puis Escadrille d'Hélicoptères Légers
Créé le 1er avril 1961 à Baden-Oos, avec des éléments du GALAT 2, le Peloton de Liaison, aux ordres du capitaine Prat, est doté de NC 856 et de Piper L-18C. En juin 1961, le peloton reçoit deux Broussard. Ces appareils doivent former, avec les NC 856, l'ossature du Detalat CC-FFA, créé le 1er juillet Ce détachement prend en compte ses appareils le 1er décembre A Baden le peloton perdure avec des Alouette II. Un détachement permanent, mis en place à Fribourg, le 2 janvier 1963, sous les ordres du capitaine Garnier, forme un peloton de liaison doté de trois Alouette II. Ce peloton sera rejoint à Fribourg par l'ensemble de l'unité en septembre 1966. Au début de l'année 1969, les pelotons deviennent escadrilles. Le peloton devient escadrille d'Hélicoptères Légers et perçoit ses premières Alouette II Astazou en février. Le 22 février 1974, l'escadrille reçoit sa première Gazelle. Cet appareil est destiné à remplacer les Alouette. Le 31 août 1978 le Galdiv 3 est dissous et l'EHL 1 et ses Gazelle entre alors dans la composition du 2e RHC. Capitaine PRAT 30 octobre 1960 au 31 juillet 1961. Capitaine FOURNAGE André 1er août 1961 au 31 mars 1962. Capitaine GARNIER Robert 1er avril 1962 au Capitaine STUDER Auguste 1er juin 1963 au

11 Présentation de l'EHL lors d'une JPO en 1971 (photo Jean-Claude Audouit).

12 La première Gazelle touchée par l'EHL, ici en 1975 (photo Michel Lelong-Fraisse).

13 2e Escadrille d'Hélicoptères Légers
Créé le 1er août 1976 à Fribourg, l'escadrille est dotée de SA341F Gazelle et d'Alouette II. Elle est dissoute avec le Galdiv 3, le 31 août 1978 Capitaine LADEVEZE Georges 1976 à 1978 Capitaine PRADEL au 31 août 1978

14 L'Alouette II n°1602, codée CQK, le 2 avril 1973 (photo Michel Lelong-Fraisse).

15 Peloton de Reconnaissance puis Escadrille d'Hélicoptères d'Attaque
Créé le 1er avril 1961 à Baden-Oos, par changement de dénomination de l'escadrille hélicoptères du GALAT 2, le Peloton d'Observation, aux ordres du capitaine Berlandier, est doté de 5 Djinn et de 4 Alouette II. Le 5 septembre 1966, le Galdiv 3 quitte le terrain de Baden-Oos pour s'implanter sur l'ancienne base aérienne 253 de Fribourg. Le peloton de reconnaissance, devenu escadrille d'hélicoptères d'attaque, en début d'année 1969 avec l'arrivée des Alouette III avec missiles SS-11 est dissous avec le Galdiv en août Ses éléments forment l'EHAC 4 du nouveau 2e RHC. Capitaine BERLANDIER du 30 octobre 1960 Capitaine REGIS Claude 1961 Capitaine FOURNAGE André 30 octobre 1961 au Capitaine CLAVERIE Jean 1963 Capitaine COUSIN François à 1976

16 Une Alouette II avec ses missiles SS-11 (photo Christian Janniaud).

17 Bel alignement d'Alouette III avec leurs missiles SS-11, lors de manoeuvres en septembre 1976 (photo Michel Lelong-Fraisse).

18 Tous les étés, le Galdiv détache une Alouette au SAMU de Dijon
Tous les étés, le Galdiv détache une Alouette au SAMU de Dijon. Au centre le capitaine Bonguet. En civil, Lenfant et le troisième en partant de la gauche, Bouveret. Accoupi, l'adjudant-chef Besacier (photo Christian Bouveret).

19 Peloton puis Escadrille d'Hélicoptères de Manoeuvre
Créé le 1er juin 1961 à Baden-Oos, le Peloton d'Hélicoptères de Manœuvre, est équipé de Westland WS-55. En juin 1965, les Sikorsky H-19 font leur apparition. Les Westland disparaissent progressivement. Le 5 septembre 1966, le Galdiv 3 quitte Baden-Oos pour s'implanter à Fribourg. En juin 1970, les Sikorsky ne sont plus en service. Le peloton est alors mis en sommeil en attendant l'arrivée des Puma. Créé le 1er août 1970, l'EHM perçoit son premier Puma le 17 juin En septembre 1973, douze Puma, mis en place à Friedrichshafen, forment l'ossature du futur Galca 2. Le 29 juin 1977, l'EHM est dissoute à Fribourg, après heures de vol dont de nuit, et commandos héliportés en 672 sorties. Ses appareils forment le Groupe de Manoeuvre à Aix-les-Milles. Lieutenant ROVEL Marcel du 1er juin 1961 au Capitaine BLANCHON Georges à mars 1964 Capitaine BAGGIONI Ange mars 1964 à 1966 Capitaine MILLOUR Sous-lieutenant HIARD Capitaine SEMERIA Capitaine MARTINET Capitaine d'ARNAUDY François 21 juin 1973 au 26 juin 1975 Capitaine CHICAN Georges

20 H-19 à Baden, en 1963 (photo André Chauvière).

21 En 1975, devant le Puma n°1115, codé APZ, de gauche à droite, le capitaine d'Arnaudy, commandant l'EHM, Bordes, Ruscher, ?, Fossier, Colmont, ? (photo Philippe Jouannin).


Télécharger ppt "ALAT Aviation Légère de l’Armée de Terre Les Galdiv (2e partie)"

Présentations similaires


Annonces Google