La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Margot Phaneuf, inf., Ph.D.1 Les besoins supérieurs chez les personnes âgées Exercices pour novices en soins infirmiers Margot Phaneuf, Inf., PhD. 2008,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Margot Phaneuf, inf., Ph.D.1 Les besoins supérieurs chez les personnes âgées Exercices pour novices en soins infirmiers Margot Phaneuf, Inf., PhD. 2008,"— Transcription de la présentation:

1 Margot Phaneuf, inf., Ph.D.1 Les besoins supérieurs chez les personnes âgées Exercices pour novices en soins infirmiers Margot Phaneuf, Inf., PhD. 2008, revision nov.2012

2 2 Mireille, votre grand-mère sennuie beaucoup, elle pleure et se décourage. Il faut venir la voir plus souvent ! Linfirmière peut favoriser la satisfaction des besoins sociaux et affectifs des malades.

3 3 Mon épouse me manque beaucoup! Comme jaimerais pouvoir me promener aussi avec elle! Je comprends que ce soit difficile. Parlez moi de votre femme. Surtout lorsque je vois un couple comme ça. Application de la validation

4 Margot Phaneuf, inf., Ph.D.4 Mme Albert quest-ce qui vous arrive? Jattends ma mère elle doit venir me porter mon beau gâteau de fête. Suite

5 Margot Phaneuf, inf., Ph.D.5 Mais voyons Mme Albert votre maman est décédée depuis longtemps ! Oh! Cest terrible, vous ne me laviez pas dit ! Réponse à éviter Suite

6 6 Votre maman vous manque. Parlez moi des bons plats quelle vous faisait! Oh oui. Cétait si bon ! Elle faisait aussi de belles tartes aux pommes. Cette réponse la reconnaît comme personne adéquate en dépit du déphasage, la fait parler et crée une diversion utile. Application de la validation

7 Monsieur Bell, quest-ce que vous faites dans le corridor avec votre valise ? Jattends le train Mais, vous savez bien quici cest lhôpital et pas la gare ! Réponse à éviter Suite

8 8 Je men vais à la maison, ma femme mattend. Vous aimiez votre maison. Je comprends. Vous y étiez bien avec votre femme. Décrivez moi comment cétait? Cette réponse le reconnaît comme personne adéquate, en dépit du déphasage, le fait parler et crée une diversion utile. Application de la validation

9 Margot Phaneuf, inf., Ph.D.9 Quelquun a volé mon beau foulard de soie… que ma sœur mavait donné. Cette réponse risque de la blesser en mettant sa perte de mémoire en évidence. Vous devez vous tromper. Comme dhabitude vous avez sans doute oublié où vous lavez mis. Suite

10 Margot Phaneuf, inf., Ph.D.10 Jai beaucoup de peine pour mon beau foulard de soie. Il a été volé. Je comprends, il vous était très précieux. Venez avec moi au solarium, nous allons le chercher ensemble. Cette réponse reconnaît son chagrin, manifeste de lempathie et crée une diversion. Application de la validation Racontez moi à quelle occasion votre sœur vous lavait donné.

11 Margot Phaneuf, inf., Ph.D.11 M. Cross vous semblez vous ennuyer? Pourquoi ne venez-vous pas jouer aux cartes? Oui je me sens très seul. Linfirmière doit voir à la satisfaction des besoins y compris, lorsque possible, celui de se récréer.

12 12 Comme vous faites de belles choses et utiles à part ça ! Être reconnu comme être humain et être utile sont des besoins bien présents chez les personnes âgées.

13 13 Les loisirs sont aussi un besoin, mais aussi un moyen de stimulation intellectuelle et relationnelle bénéfiques pour lutter contre les problèmes de mémoire.

14 14 Je suis découragée, le médecin ma dit que jai une tumeur cancéreuse. Oui, je comprends que cest une nouvelle difficile à accepter et que vous soyez préoccupée. Mais nous seront là pour vous aider. Réponse empathique qui répond au besoin de soutien psychologique de cette personne. Madame Lenoir, comme vous semblez triste

15 Margot Phaneuf, inf., Ph.D.15 Les personnes âgées ont souvent besoin du soutien de la prière et des rituels religieux. Linfirmière doit respecter ce besoin quelles que soient ses propres croyances, et aider la personne si nécessaire.

16 Margot Phaneuf, inf., Ph.D.16 On veut nous séparer. Pourquoi ? Nier la sexualité des personnes âgées est une forme de violence.

17 Margot Phaneuf, inf., Ph.D.17 En guise de conclusion, voici un énoncé de certains droits des personnes âgées dépendantes que notre organisation des soins et notre conscience professionnelle devraient nous permettre de respecter.

18 Reconnaissance des droits des personnes âgées dépendantes nous proposons Que t oute personne dont nous prenons soins a le droit : 1- dêtre reçue dans un milieu physique adapté à son âge, à ses capacités et à ses besoins. 2- dêtre prise en charge par un personnel compétent et de recevoir des soins de qualité. 3- de bénéficier dune certaine qualité de vie: alimentation, activités physiques, sociales, loisirs adaptés. 4- dêtre traitée avec respect pour sa personne, pour ses besoins physiques, et sa souffrance. 5- de faire respecter ses valeurs, ses principes religieux et sa liberté de conscience. 6- de poursuivre les activités relationnelles de son choix, de conserver ses liens familiaux et sociaux. 7- de voir son intimité respectée: respect de la pudeur et du secret professionnel. 8- de vivre dans un climat affectivement sécurisant : absence de violence, dinfantilisation, de moqueries, de contentions non essentielles et présence dattention à la prévention des risques daccidents. Suite

19 19 Reconnaissance des droits des personnes âgées dépendantes Toute personne dont nous prenons soins a le droit : 9- de vivre dans un milieu qui la reconnaît comme être humain et dêtre traitée avec respect et dignité. 10- dêtre soignée par un personnel avec lequel elle peut établir une relation de confiance, devenant un véritable partenariat de soins. 11- de ne pas être exploitée, punie et tutoyée. 12- de voir ses biens matériels protégés et, selon ses capacités, de conserver la gestion de ses biens. 13- de recevoir des soins de prévention de la détérioration et de la dépendance. 14- davoir accès à linformation nécessaire aux soins dispensés et à la prise de décision éclairée. 15- de voir prise en compte son autonomie et sa capacité de décision, en fonction de ses capacités ; dêtre consultée pour accepter ou refuser un soin. 16- de recevoir en fin de vie des soins sans acharnement thérapeutique et dêtre entourée de soins chaleureux et empathiques. 17- de voir sa famille et ses proches accueillis avec courtoisie et respect. 18- de se sentir protégée par le droit de regard de sa famille sur ses soins et que ce droit de regard soit accepté volontiers par le personnel. ( Margot Phaneuf)

20 20 Bibliographie Gineste, Yves (2004) Collectif : Silence on frappe. De la maltraitance à la bientraitance. Milly-la-Forêt, Animagine Sarl. Gineste, Yves (2004) Collectif : Silence on frappe. De la maltraitance à la bientraitance. Milly-la-Forêt, Animagine Sarl. Gineste, Yves (2004) Humanitude. Comprendre la vieillesse, prendre soin des hommes vieux. Paris, Bibliophane, Daniel Radford. Gineste, Yves (2004) Humanitude. Comprendre la vieillesse, prendre soin des hommes vieux. Paris, Bibliophane, Daniel Radford. Mérette, Marguerite (2004) Pour la liberté dêtre. Montréal, Les Éditions Logiques. Mérette, Marguerite (2004) Pour la liberté dêtre. Montréal, Les Éditions Logiques. Khosravi, Mitra (2003) La communication lors de la maladie dAlzheimer. Paris, Doin. Khosravi, Mitra (2003) La communication lors de la maladie dAlzheimer. Paris, Doin. Mérette, Marguerite (2004) Pour la liberté dêtre. Montréal, Les Éditions Logiques. Mérette, Marguerite (2004) Pour la liberté dêtre. Montréal, Les Éditions Logiques. OIIQ. Code de déontologie des infirmières et infirmiers. Montréal, OIIQ. OIIQ. Code de déontologie des infirmières et infirmiers. Montréal, OIIQ. OIIQ. (2000) Lexploitation des personnes âgées. Montréal, OIIQ. OIIQ. (2000) Lexploitation des personnes âgées. Montréal, OIIQ. Pancrazi, Marie-Pierre et Patrick Metais (2004) Éthique et démence. Paris, Masson. Pancrazi, Marie-Pierre et Patrick Metais (2004) Éthique et démence. Paris, Masson. Phaneuf, Margot (1998) Le vieillissement perturbé. Montréal, Chenelière/McGraw-Hill. Phaneuf, Margot (1998) Le vieillissement perturbé. Montréal, Chenelière/McGraw-Hill. Phaneuf, Margot (2002) Communication, entretien, relation daide et validation. Montréal, Chenelière/McGraw-Hill. Phaneuf, Margot (2002) Communication, entretien, relation daide et validation. Montréal, Chenelière/McGraw-Hill. Phaneuf, Margot (2006) Élément déthique et déontologie 1 ère, 2 e et 3 e partie. Infiressources, carrefour professionnel, section Éthique et déontologie. Phaneuf, Margot (2006) Élément déthique et déontologie 1 ère, 2 e et 3 e partie. Infiressources, carrefour professionnel, section Éthique et déontologie. Rapport mondial sur la violence et la santé : fr.pdf#search=%22infantilisation%20personnes%20%C3%A2g%C3%A9es%2 2 Rapport mondial sur la violence et la santé : fr.pdf#search=%22infantilisation%20personnes%20%C3%A2g%C3%A9es%2 2 fr.pdf#search=%22infantilisation%20personnes%20%C3%A2g%C3%A9es%2 2 fr.pdf#search=%22infantilisation%20personnes%20%C3%A2g%C3%A9es%2 2 Rigaux, Natalie (1998) le pari du sens. Une nouvelle éthique de la relation avec les patients âgés déments. Le Plessis-Robinson, Institut Synthélabo. Rigaux, Natalie (1998) le pari du sens. Une nouvelle éthique de la relation avec les patients âgés déments. Le Plessis-Robinson, Institut Synthélabo. Selmès, Jacques et Christian Derouesné (2004) la maladie dAlzheimer au jour le jour. Montrouge, France, Éditions John Libbey, Eurotext. Selmès, Jacques et Christian Derouesné (2004) la maladie dAlzheimer au jour le jour. Montrouge, France, Éditions John Libbey, Eurotext.


Télécharger ppt "Margot Phaneuf, inf., Ph.D.1 Les besoins supérieurs chez les personnes âgées Exercices pour novices en soins infirmiers Margot Phaneuf, Inf., PhD. 2008,"

Présentations similaires


Annonces Google