La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

BRÉSIL. Le Brésil est un grand pays (8.500.000 km2) Avec 184 millions dhabitants (2005) Avec de fortes chances de croissance économique, meilleurs que.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "BRÉSIL. Le Brésil est un grand pays (8.500.000 km2) Avec 184 millions dhabitants (2005) Avec de fortes chances de croissance économique, meilleurs que."— Transcription de la présentation:

1 BRÉSIL

2 Le Brésil est un grand pays ( km2) Avec 184 millions dhabitants (2005) Avec de fortes chances de croissance économique, meilleurs que nombre dautres pays Avec beaucoup de ressources naturelles leau douce: 13,7% de toute leau douce de la planète; la terre (encore beaucoup de terre propre à lagriculture)

3 Pays tropical reçoit la lumière du soleil pendant presque toute lannée pourrait développer lénergie solaire et aussi lénergie éolique lénergie hidro-électrique (sans avoir besoin dénergie polluante comme le nucléaire)

4 Cependant, cest le pays le plus inégal au monde (ou lun des trois plus inégaux) revenu per capita de US$ PIB de US$ 900 milliards (conditions suffisantes pour avoir moins dinégalité)

5 Pourquoi? Permanente dominations des élites: gouvernement en fonction de leurs intérêts Les élites se sont toujours appropriées de la richesse du pays

6 Brésil – distribution des revenus Les 10% plus pauvres 1,171,161,180,811,00,8 Les 50% plus pauvres 17,715,014,411,914,415,2 Les 10% plus riches 39,646,447,848,646,945,4 Le 1% plus riche 13,613,0

7 Un exemple: le système des impôts fortement régressif (les pauvres paient proportionnellement plus que les riches) Les impôts sont plus forts sur la consommation que sur les revenus Il ny a presque pas de taxation sur la propriété terrienne (sur les latifondistes) Les applications financières sont privilégiées: les applications faites par les étrangers sur les titres de la dette publique ne paient pas dimpôts ceux qui appliquent (en Bourse) ne paient pas certains impôts

8 À partir de 1990: politiques néolibérales - processus de démantèlement de la nation Privatisation de 76% du patrimoine public (entreprises dÉtat, services publics: téléphone, électricité (partiel), minerais, sidérurgie) Cie. Vale du Rio Doce: vendue par 3,3 milliards de reais (la même valeur produite en trois mois par la Cie.)

9 Campagne contre la fonction publique, contre les institutions publiques réduction de lappareil de fiscalisation LÉtat réduit linvestissement dans les politiques sociales (santé, éducation, assainissement, assistance sociale, emploi) dans linfrastructure (réseau routier, chemins de fer, ports, aéroports)

10 LÉtat abandonne la politique industrielle réduit linvestissement dans la recherche et le développement technologique Le Brésil redevient un pays agro exportateur (produits primaires) 93% de la balance commerciale brésilienne aujourdhui vient de lagrobusiness

11 Le pays paie chaque plus dintérêts de la dette extérieure et intérieure (amortisation et intérêts) 139 milliards de reais en milliards de reais en 2006 (cela représente 40% du budget public; la santé – 4,72% léducation – 1,96%)

12

13 Politique macroéconomique dajustement fiscal: - priorité au paiement de la dette extérieure (fort excédent budgétaire et paiement des intérêts) - focus sur le contrôle de linflation (forte taxe dintérêts) - réduction de la dépense publique / des investissements (en infrastructure/ en assainissement/ en santé/ en éducation) - ce nest pas une politique de développement du pays [Il sagit du transfert du revenu des pauvres (de tous) vers les très riches]

14 La signification du gouvernement Lula: Résultats positifs politique extérieure résistance à lALCA (Alliance du Libre Commerce…) récupération (partielle) de lÉtat bourse-famille (aide familiale) aide à lagriculture familiale hausse (timide) du salaire-minimum laction de la police fédérale

15 Donc: Attention aux plus pauvres Légers changements… Cependant: La politique économique suit néolibérale paiement de la dette extérieure (et intérieure) excédent budgétaire plus important priorité au contrôle de linflation forts taux dintérêts réduction des dépenses publiques

16 GOUVERNEMENT LULA(reais) Année 2005 Dépenses avec les intérêts et lamortisation de la dette extérieure et intérieure 139 milliards Dépenses avec la santé36 milliards Dépenses avec léducation16 milliards Dépenses avec le programme daide familiale8 milliards

17 Politique économique pour le capital financier : satisfaction du FMI, Banque Mondiale, banquiers Agenda néolibérale: Réforme de la Sécurité Sociale Réforme tributaire peu profonde Projet des PPP (partenariats public-privé) Permission aux OGM Agrobusiness deux exemples: la question indienne la question ambientale Faible investissement dans les politiques sociales (santé, éducation, habitation, etc.)

18 Résultats: croissance économique médiocre pas de projet de développement désindustrialisation Brésil redevient économie agro-exportatrice création demplois limitée (90% à 250 euros maximum) processus de transfert des revenus et de la richesse aux riches forte inégalité sociale conséquence: augmentation de la criminalité

19 Márcio Pochmann (économiste du PT): « À partir des années 90, (on assiste à l) établissement dun modèle sauvage daccumulation de la richesse (...). À travers la dette publique, de forts taux dintérêts et lexcédent budgétaire, lÉtat transfert des ressources provenant de toute la population pour les couches les plus riches. (...) Il sagit dun transfert des ressources des moins riches pour les mieux situés dans la pyramide sociale. »

20 Les alliances du gouvernement Lula pour avoir la majorité: avec les partis conservateurs La majorité du Congrès aujourdhui appuie le gouvernement (et ses projets néolibéraux) prochaine réforme: législation du travail Un timide changement: le Plan dAccélération de la Croissance (PAC)

21 Ce qui a été oublié: le plan de développement la dynamique de création demplois Ce qui exigerait changer de modèle: au lieu dajustement structurel ou fiscal (autour de la dette, de linflation) > un modèle de développement développer un marché interne de masses (meilleurs revenus, salaire-minimum) réforme agraire plan national dhabitation

22 Quant au champs de la transformation sociale (vers une société plus juste): - quest devenu le PT ? la CUT ? quest devenue léthique dans la politique ? - divisions/confusion dans les mouvements sociaux pour/contre le gouvernement? appui/pression? - fort retard du processus dorganisation et de transformation sociale

23 Maintenant reprise (après le 2nd. tour 2006) des mouvements sociaux - larticulation de lAssemblée Populaire - comportement plus actif, moins dépendant - la campagne pour lannulation de la privatisation de Vale do Rio Doce - la campagne contre les hydrélectriques anti- écologiques (exemple: Campagne de la Fraternité sur lAmazonie)

24 Dautres données sur le Brésil

25 FHC Lula différence 1994 (1ère année) 2002 (8ème année) 2006 (4ème année) ( ) Dette extérieure US$ 148 milliards US$ 230 milliards US$ 178 milliards - 23% Dette intérieure R$ 62 milliards R$ 687 milliards R$ 1,1 mille milliards + 61% milliards

26 Chômage Taxe de chômage total (en pourcentage) Région Métropolitaine de São Paulo ,311,715,214,614,213,215,116,018,219,317, ,619,019,918,716,916,6

27 Area Propriétés de plus de 1000 hectares 0.8% 42.6% 1.6% 43,8% Propriétés de moins de 10 hectares 52.3% 2,8% 31.6% 1,8% Concentrationde la propriété de la terre

28 Taux dintérêts réels dans le monde

29 Croissance économique


Télécharger ppt "BRÉSIL. Le Brésil est un grand pays (8.500.000 km2) Avec 184 millions dhabitants (2005) Avec de fortes chances de croissance économique, meilleurs que."

Présentations similaires


Annonces Google